vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

CCI : Nouveaux rebondissements dans l’affaire des élections présumées frauduleuses

CCI : Nouveaux rebondissements dans l’affaire des élections présumées frauduleuses

Le procureur Eric Vaillant a confirmé que «plusieurs personnes ont été placées en garde à vue ce mardi matin dans l’enquête sur les suspicions de fraude lors des élections de la Chambre de commerce». En outre trois membres de commissions ont été désignés pour gérer la Chambre de commerce et les dates des prochaines élections sont désormais connues. Si le volet des élections annulées par un arrêt du 27 juin 2017 de la Cour administrative d’appel de Bordeaux est fermé, le volet pénal suit son cours. Ce mardi matin plusieurs personnes ont été placées en garde à vue a confirmé…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

7 commentaires

  • La Guyane va mal et pendant ce temps toutes les structures gérées par cette CCI se dégradent. A commencer par le fameux aéroport pseudo international!!! Franchement c’est désespérant et tous ces dirigeants ne se rendent pas compte que leurs magouilles coulent le pays qui est déjà depuis longtemps 6 pieds sous terre. Facile de taper sur Ariane mais au moins au CSG on pense rentabilité économique globale pour créer de l’emploi et non rentabilité économique de mon petit portefeuille et pouvoir pour pavoiser….. Mété jounou a tè pou dégagé yé toute!!!!!

  • La CCCCIG, chambre de commerce des copains et des coquins…

  • ANNEC

    Ces gens sont une honte. Nausée, écoeurement, dégoût et … grande tristesse pour la Guyane et ses jeunes qui ne s’en sortiront jamais avec de tels malfrats.

  • skol973

    Les élections à la CCIG et chambre des métiers ont été annulé. Cela montre que ce beau pays est une république bananière. Dommage que les autorités refusent de faire ce nettoyage, qui sera nécessaire pour le développement de ce pays.

    • La plupart des personnes à la tête de ces services ou associations sont des incompétent.e.s notoires. Ils ont été ou se sont placés là par intérêt personnel, pas pour faire avancer le péyi, comme ils disent si souvent. Mais le pays, ils s’en moquent, et de nous avec. Non contents de s’en être gavé, eux et leur famille, ils s’enferrent à bloquer l’émergence d’une jeunesse désireuse de changer la donne pour placer des successeurs avec cette même mentalité de mafieux…

    • C’est à se demander si l’État fait exprès de laisser pourrir la situation au lieu de taper du poing sur la table. Aucune pression pour que la cci face la société aéroportuaire alors que la loi date de 2005. Au mois de mai j’ai été victime du débrayage des agents de sûreté et c’est la police qui a du nous fouiller!!; chaque fois qu’on rentre au pays on voit que les toilettes de l’aéroport ne sont pas réparés, le parking personne ne respecte rien. Où passe donc l’argent généré par les gens qui voyagent???? La cci fait elle du développement économique et de l’accompagnement d’entreprise??? J’en doute. Ça fait près de 30 ans voir plus qu’on est dans la magouille, aucun préfet ne fait le nécessaire. Et là Davidas ou Gabriel ça reste les soldats de lepellettier donc retour à magouille land!!! Bref j’espère que quand je reviendrais au pays il aura légèrement avancé!!!!

  • Gaspard

    Chère Patounr vous mélangez tout et au bout du compte vous savez pas grand chose.
    M Lepelletier est hors course.
    M Richard Gabriel est le leader d une équipe qui a fraudee, dont certains membres sont en examen.
    M. David a de l expérience à la cci, en effet il a travaillé avec l ancienne équipe. Par contre quoi que vous pensiez son équipe est jeune et propre….je sais ça dérange car ici tous le monde préfère les magouilles pour se tenir par les graines!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Maintenue malgré le confinement, l’enquête publique sur la centrale électrique du Larivot fait déjà débat

Un arrêté du 2 avril 2020 de la Préfecture de Guyane autorise l'enquête publique sur le projet de centrale électrique du Larivot à se tenir de manière dématérialisée du 20 avril au 20 mai ...

L’épidémie s’étend en Guyane

Depuis le 4 avril, la Guyane est au stade 2 de l'épidémie du Coronavirus. Le dernier bilan épidémiologique dénombre 72 cas dont 1 en réanimation depuis le 1er avril. Suivez sur notre fil ...

Covid-19 : les requêtes en référé-liberté de l’UTG et d’un personnel soignant de l’hôpital rejetées !

Dans deux décisions que Guyaweb s'est procurées à la mi-journée, la juge des référés Marie-Thérèse Lacau a rejeté ce lundi les requêtes en référé liberté du syndicat UTG (Union des ...

Le boom de la livraison à domicile

Confinement oblige, les commerces s'adaptent et certains proposent la livraison à domicile. Une habitude essayée et vite adoptée par les consommateurs, ce qui laisse présager une continuité ...

Lutte contre le coronavirus : mais qui sont ces exemptés de la «quatorzaine» à la descente des avions en provenance d’Orly et des Antilles ?

Mais qui sont ces «personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire ou (...) à la continuité de la Nation» et qui échappent à la quatorzaine à leur descente d'avion, selon un ...

Restrictions à la liberté de circuler : un arrêté du préfet avait oublié le cas des victimes de violences susceptibles d’aller porter plainte, le procureur le fait rectifier

Les mesures draconiennes prises par les autorités administratives afin de restreindre la circulation de personnes avec pour objectif de limiter la propagation du Covid-19 avaient quelque peu oublié ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube