Dimanche 21 Avril

Publicité Guyaweb

La CTG pousse pour récupérer la compétence minière et la délivrance des titres

La CTG pousse pour récupérer la compétence minière et la délivrance des titres

C’est l’une des principales informations de la table ronde « Enjeux aurifères : Bilan et perspectives » qui s’est tenue mercredi 28 février en préfecture en présence des services de l’Etat, des représentants de la mine légale, de quelques maires et du vice-président de la Collectivité territoriale de Guyane (CTG) délégué à l’économie, Jean-Luc Le West. Ce dernier, en plus de demander un sursis dérogatoire de six mois sur l’application des dispositions du nouveau code minier prévue au 1er juillet, a milité ouvertement pour que la compétence minière, et donc la délivrance des titres afférents, revienne entre les mains de la CTG….

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

21 commentaires

  • Bello973

    Pour rappel, quand on lit la fiche Wikipédia, le 3ème couplet de l’hymne du du 9ème RIMa, ça donne toujours ça:

    « La métropole t’est inconnue
    Régiment des trois Alphas
    En Asie ou pour Harpie
    Loin du pays toujours combat »

    En écho à l’allusion de Rimane, le 9ème Rima ne se considère donc déjà pas au pays, en Guyane…Et vu comment la LCOI semble désormais reposer sur la bonne volonté du Brésil et du Suriname…Les citoyens français de Guyane auront-ils jamais droit un jour à une armée qui gagne à domicile?

  • Morvandiau

    Confier la compétence de l’attribution des titres miniers à la CTG serait une catastrophe.

  • Remi973

    L’application de la réglementation laisse déjà à désirer avec la préfecture…
    ça sera la fête du slip avec la CTG !

  • Bello973

    Ce ne serait cependant pas du même tonneau selon que ce soit Roro, Gaby, ou inversement, mettons un Dubouillé… qui l’emportent à la tête de la CTG. Prôner la catastrophe revient donc à prédire à coup sûr l’incapacité de forces politiques locales plus soucieuses de la préservation environnementale, à exister politiquement. Toujours problématique ce genre de refus d’obstacle de la pensée démocratique, fondé sur l’idée que la population locale est en quelques sortes inapte aux bons choix politiques…

  • Leparanoff

    Disons plutôt qu’elle n’a guère un panel de choix très qualitatif. Entre flatter Paris ou flatter les autonomistes/indépendantistes…

  • Bello973

    Si cette population au sens large n’a pas de panel de choix qualitatif…C’est entièrement de sa responsabilité il me semble… Les mouvements écologistes ne sont pas intéressés par la chose politique en Guyane?

  • Ramphastos

    FLASH INTOX – FLASH INTOX – FLASH INTOX -FLASH INTOX
    Nous venons d’apprendre que 8000 belges armés s’était installés dans la forêt des Ardennes pour chasser les sangliers, le tout sans permis de chasse. On estime entre 200t et 800t de sangliers tués par les belges tous les ans. Les animaux partent dans des filières tenues par les luxembourgeois, dont la réputation sulfureuse n’est plus à faire. Apparemment, un trafic des poudres issues des défenses broyées de l’animal, aux vertus mystérieuses, auraient aussi cours avec d’autres pays du Bénélux, sans qu’il puisse être établi quoi que ce soit. Les Nemrods ardennais qui s’offusquent de ne plus pouvoir avoir leur part de barbaque et de poudres de défense, réclament leur quota de sangliers. En effet, les Belgerostres comme on les appelle ici, n’hésitent pas à tirer à vue sur les garde-chasses et semblent particulièrement bien informés et renseignés sur les mouvements de leurs ennemis comme toute bonne troupe en campagne. Le gouvernement français qui reconnait un niveau de braconnage insupportable face à ces hordes, a décidé de créer des groupes de réflexion sur le sujet avec le gouvernement belge, pays ami. Celui-ci nie toute implication dans cette installation illégale de ses ressortissants en déclarant : « Nous ne sommes en rien responsable de l’envoi de 8000 hommes organisés, informés et armés dans la forêt ardennaise pour piller les ressources en Sanglier. Les allégations comme quoi un trafic de sanglier serait en cours avec des pays du Bénélux qui sont aussi nos amis, est pure calomnie. D’ailleurs nous n’aimons pas les sangliers ». Le gouvernement français semble suivre la thèse belge, et prévoie de boire une ou deux bières autour d’un cornet de frite avec les sympathiques représentants d’outre-quiévrains-qui-n’aiment-pas-les-tueurs-de-sangliers. D’ailleurs, les Ardennes, c’est où ?

  • Leparanoff

    Vous dites vous-même que c’est bien la population qui fait les mauvais choix Bellod vu que c’est bien sa responsabilité entière de choisir plus qualitatif. Libre aux gens de voter…mais c’est valable ici comme ailleurs.

  • Bello973

    Je voulais surtout dire, libre au gens localement, de militer et de se politiser pour offrir une alternative « écologiste » crédible, en capacité d’accéder à la tête de la CTG afin qu’une compétence locale sur le minier soit dés lors synonyme d’un choix démocratique, aboutissant clairement à son abandon. Là c’est Paris qui décide et une assemblée locale incompétente qui accompagne, et toujours en faveur du minier artisanal ou industriel… Chez nous, les écolos roupillent politiquement au niveau institutionnel, ça ne dépasse pas vraiment le stade associatif, alors que pourtant la catastrophe menace (déforestation, pollution au mercure…). Pourquoi?

  • Loic

    Les commentaires des personnes qui disent qu’il s’agirait d’une catastrophe… Des personnes du territoire ?
    Je pose la question…
    Bref…
    Pour info, la CTG a la compétence pour les titres off shore… Mais avec la loi Hulot, pas de titre…

  • Morvandiau

    Bello, oui mais qui en Guyane est déjà allé voir une crique avant son exploitation minière, pendant son exploitation, et après sa non réhabilitation presque systématique ?
    Il faut le faire pour se rendre compte et se faire une opinion et peut être avoir une conscience écologique locale.
    Mais il faut déjà sortir de la ville…Et ça c’est très très peu de gens.
    Quand on voit avec quelle facilité et succès on peut proposer une autoroute géante en forme de donuts au milieu de la Guyane avec la bénédiction d’élus et têtes pensantes comme Taubira par exemple, on peut mesurer le chemin qui reste à parcourir pour un frémissement vers une conscience écologique locale.
    Il est très long !

  • Bello973

    Moi j’ai une toute autre explication. De fait, et notamment au travers de l’exemple du minier, ce n’est pas un sujet sur lequel les électeurs locaux ont un réel pouvoir d’influence… Tout comme sur la plupart des sujets environnementaux. Ce n’est donc pas un sujet politique mis sur la table de la démocratie locale. Si un jour la CTG a ce pouvoir d’installer des industriels miniers, les aficionados des sorties en carbet se réveilleront subitement et iront s’engager politiquement et choisir les élus qui conviennent. …Ce qui ne veut pas forcément dire qu’ils l’emporteront. Mais cela, il paraît que c’est le principe de la démocratie. Et on en revient donc à ce qui me dérange… Ôter ce choix démocratique à la population locale au prétexte qu’elle serait trop inapte sur le plan de la conscientisation écologique. C’est clairement du paternalisme à la papa Vignon… Et cette conscientisation se réalisera sans doute d’avantage via l’affrontement politique, plutôt que dans la passivité bucolique des sorties sur une crique surtout réservées à ceux qui en ont les moyens, pas si nombreux en effet…

  • Frog

    Propos, juste naze.

  • Bello973

    En voilà un à qui j’ai dû gâcher sa sortie carbet conscientisée…

  • Pokeur

    Le légal et l’illégal n’apportent que destruction et très peu de revenu à la Guyane.
    Il est question de feu Arnaud Blanc, l’action menée à la suite de son meurte à été de bloquer tous les points d’approvisionnements faciles pour les garimpeiros, ce qui à entrainé une augmentation des couts de la vie en forêt (il faut contourner les barrages). Résultat en un mois et demi les garimps balancaient les mecs recherchés au gendarmes parce qu’ils avaient faim.
    Maintenir ce dispositif ne serait-ce que un an en complément des destructions sur site et renvoi des garimps au Brésil (en prison si possible) enrayerais durablement la machine.
    Pour les orpailleurs légaux, il faut noter que leurs obligations ne sont pas controlées ni respectées, crique Nelson : chantier abandonné avant revegetalisation et facilitation de l’installation des illégaux.
    A quand une grosse descente, là ou tout le monde sait qu’il y a des « bases avancées » de l’orpaillage illégal (sauf les gendarmes, semble-t-il) ?
    Encore et toujours, l’or est le fléau de la Guyane !

  • Morvandiau

    @Bello, aller en carbet est bien plus accessible qu’une bmw ou une audi…Explorer la forêt, ce n’est pas vraiment une question de moyens, mais plutôt de choix, de curiosité et surtout d’amour pour son territoire.
    Aujourd’hui, avec les journées portes ouvertes du PAG, l’occasion était à la portée de tous de découvrir aisément ces 90% de la Guyane que 90% des habitants de Guyane ne connaissent pas. Occasion encore ratée.
    Quelle est l’excuse cette fois ?

  • Leparanoff

    C’est parce que le carbet pour ces gens là c’est pas marcher et bivouaquer. C’est voiture, parking, boire, manger et des watts…lol.

  • Frog

    Compétence miniere ?! Génial ! Lorsque l’on aura réorganisé la CTG , plutôt que d’en virer certains, et bien on pourra leur confier le contrôle des mines…quelques ventripotents ou petasses fardees suffironts à satisfaire la profession, nul besoin de les virer, on recycle.
    Ça c’est du développement !
    Les clandos ? Ça c’est la merveille du plan autonomie, on pourra continuer à dire celafotal’etat

  • Bello973

    Morvandiau, atterris, ce ne sont pas les 50% de guyanais vivant sous le seuil de pauvreté, qui roulent en BM… Là tu nous fais une analyse sociologique prout-prout de vieille rombière privilégiée…On croirait lire du Bardot…

    Sinon, il paraît au contraire que la journée porte ouverte a eu un franc succès. Pas sympa pour toux ceux qui on fait l’effort de s’y rendre. Dommage cependant que ça ait eu lieu très à l’extérieur du parc national, très loin de la forêt et des criques. Ce qui est justement assez symptomatique de la difficulté d’accès…

  • Bello973

    Bof…Que les « pétasses fardées » ou les « ventripotents » soient à la CTG ou dans un service de la préf…Qu’importe? Je ne vois pas trop pourquoi cela te perturbe à ce point Frog.

    Quant-à la lutte fondamentale contre les clandos…« En Asie ou pour Harpie…Loin du pays toujours combat». La faute à qui ce désamour pour la région Guyane dans le cœur de nos protecteurs attitrés, qui ne la considèrent donc pas comme faisant réellement partie du pays?

  • philp.thibault@gmail.com

    chrome-extension://efaidnbmnnnibpcajpcglclefindmkaj/https://www.wwf.fr/sites/default/files/doc-2024-03/WWF%202024%20Orpaillage%20Ille%CC%81gal%20Guyane%20Fausse%20piste%20vrai%20levier%20Web.pdf

    Sur le site du WWF Guyane, excellente analyse sur le sujet. Par exemple on y apprend que les sites illégaux n’ont jamais été aussi proches des sites légaux… ça se rapproche donc l’effet repoussoir est non significatif. Par ailleurs on a déjà testé cette manoeuvre et ça n’a pas marché à l’époque en 2014 donc arrêtons cette arlésienne inefficace.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Exploit de Dilhan Will en Guadeloupe, il lâche tout le monde dans les Mamelles et triomphe à Vieux Habitants

On vous l'annonçait depuis 3 semaines, Dilhan Will (US Lamentinois) n'allait pas tardé à en décrocher une. C'est fait et de belle manière. Il triomphe en solitaire cet après-midi à Vieux ...

La femme brésilienne de 31 ans qui a tué son compagnon reste en prison

C'est un dossier de meurtre qui ira, très certainement, devant les assises. C'est une affaire rare qui débute. Suze Lobato Reis, une femme de 31 ans, a tué son concubin à Cayenne en Guyane....

Vote du Congrès : malgré des erreurs dans le comptage, Gabriel Serville confirme un résultat favorable à la résolution autochtone et dénonce de fausses procurations de l’opposition

Contesté par le groupe d'opposition "Unis et engagés pour notre territoire", le résultat du vote de la résolution autochtone pour l'évolution statutaire, adoptée samedi dernier par le Congrès ...

Mercure : sur le Haut-Maroni, des taux de contamination dix fois plus élevés que les seuils légaux fixés par les autorités sanitaires

Les résultats de prélèvements de cheveux effectués en février auprès d'habitants de plusieurs villages du Haut-Maroni révèlent des taux de mercure dix fois plus élevés que les ...

« Il n’est pas certain que l’instruction en reste là », affirme Me Jérome Bouquet-Elkaim avocat de la famille du défunt sergent-chef

L'avocat de la famille d'un autre militaire décédé en juillet 2019, à Saint-Jean d'Abounami, lors d'une opération de destructions de galeries de sites illégaux garde espoir. Il dit avoir ...

Davy Rimane : « aujourd’hui les lignes bougent sur l’évolution statutaire »

À l'initiative d'une mission parlementaire d'information sur l'évolution institutionnelle des territoires ultramarins, Davy Rimane député de la 2ème circonscription de Guyane et président de la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube