vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Forêts guyanaises : l’amendement controversé

Forêts guyanaises : l’amendement controversé

La rétractation du ministre de l’Agriculture sur une modification législative introduite par Paris et fortement soutenue par Gabriel Serville, portant sur la mise à disposition des privés de grandes étendues de forêt en Guyane, questionne et met en lumière les mutations opérées par la filière bois. Pourquoi le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, le rapporteur du projet de loi d’accélération et de simplification de l’action publique (Asap), Guillaume Kasbarian et les députés guyanais Gabriel Serville et Lénaïck Adam avaient-ils prévu de faciliter en Guyane la cession à des agriculteurs ou forestiers de poches de forêts grandes comme deux villes de…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • Pokeur

    Les centrales biomasse devraient fonctionner avec les dechets de la filière bois (branches, copeaux, sciures) et non pas avec des arbres entiers !
    Par ailleurs nous avons déjà fait bien assez de mal à cette fôret pour essayer de faire comme nos voisisn bresiliens, à quoi bon raser tout ? La réponse est simple : faire du fric !
    Est-ce que demain vos enfants mangeront du pognon, respireront du pognon ? J’en doute, si on leur laissait un peu de nature encore en état et d’air à respirer ?

  • Maiouri Nature Guyane

    « Désolé, mais on ne peut pas laisser dire qu’il y ait un « Un fort consensus [qui] prédomine en Guyane autour des plantations à vocation mixte  [ou pas] ».

    Maiouri Nature Guyane, dans ses communiqués de presse du 25 et 30 septembre, ceux là même qui ont généré la « controverse » évoquée dans le titre de l’article, décrit avec de nombreux arguments les nuisances élémentaires de la monoculture intensive d’arbres en zone tropicale mais aussi et surtout, contre la biomasse industrielle, qui détruirait des pans entiers de la seule forêt tropicale primaire d’Europe !!

    Soit dit en passant, pour une filière « biomasse » qui veut consommer dans ses Centrales des parcelles de forêts par lots de 5000 ha, ne serait-ce pas un peu inquiétant que la journaliste n’ait pas trouvé un seule acteur qui ose être cité nommément ?
    Pas un seul responsable de ce lobbying d’entrepreneurs qui a amené cet amendement à atterrir à l’Assemblée Nationale ?!!
    En revanche, plus de 700 scientifiques alertent le Parlement européen sur l’utilisation de la biomasse forestière à une échelle industrielle (voir Lettre ouverte du 14 janv 2018)

    NB : Pour rappel MNG n’est pas opposé à la biomasse pour peu que la ressource soit liée aux déchets de scierie ou défriche agricole ; Or, en l’espèce, la ressource des projets de plantations (aussi hasardeux soient-ils, enTeck, Niangolo, Inga,…) ne sont d’abord et surtout qu’un prétexte pour alimenter en forêts anciennes les centrales des multinationales de la biomasse industrielle… qui frappent à la porte !
    Notre dossier complet contre la biomasse industrielle et la monoculture intensive d’arbre sur ce lien :
    https://sites.google.com/site/maiourinature/biomascarade

  • bilo

    Dramatique fuite en avant d’un gvt dont le logiciel politique est plus que périmé. La Guyane, et sa forêt amazonienne relativement préservée jusque là devient le nouveau terrain jeu des investisseurs en quête de croissance infinie.
    Quelle betise de se servir du problème des mûles pour justifier tout et n’importe quoi.
    Je ne serais pas étonné qu’on invoque un jour le développement économique pour bétonner le littoral et attirer les touristes américains et européens. Il pourait consommer leur coke localement et rendrait les mules inutiles.

  • Kayensis

    Quel amateurisme de la part de Maïouri NAture, incapable de traiter les informations disponibles, de dissocier les projets d’énergie renouvelables vertueux et les externalités (positives et négatives) de chaque source de biomasse.
    Et bizarrement, on ne les a pas entendus se prononcer sur la centrale au fioul du Larivot!!

  • Remi973

    Kayensis,
    pour info, MN s’est bel et bien exprimé sur le Larivot
    https://www.enquetes-publiques.com/Enquetes_WEB/FR/DOSSIER-C.awp?P1=EP20172
    ==> 3 – Registre d’observation
    Avis déposés (535 Ko)
    contribution n°282
    +
    Obs_282_Note positionnement-MNG-Centrale Larivot_OK (233 Ko)

  • Maiouri Nature Guyane

    @ Kayensis
    Nous serions des amateurs ? mais néanmoins la seule ONG de Guyane a dénoncer cette aberration de vouloir offrir à la pwofitasyon la forêt Guyanaise par parcelle de 5000 hectares !
    A ce titre, nous avons eu les honneurs de l’éditorial de l’émission « Co2 Mon Amour » sur France Inter , à réécouter ici :
    https://www.franceinter.fr/emissions/co2-mon-amour/co2-mon-amour-04-octobre-2020?fbclid=IwAR0f6FJcoDKVijOvNyXXpFDJa-ew7mh6JgHbRkdP6QpmL01oOhpSudc3hlc

    Ceci étant dit, @Kayensis, il n’est pas si simple de traiter les gens d’amateur, encore faut-il être un expert pour en convenir ? Quels arguments avez vous pour étoffer vos critiques ? Quelles réponses avez-vous à nous fournir à la lecture de notre communiqué de presse ?
    En l’absence de ces éléments, ne seriez-vous pas un Troll de ce lobby de la biomasse qui est incapable de trouver un porte-parole « non-anonyme » pour témoigner dans un article de presse ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sandra Trochimara nouvelle édile de Cayenne

Dès 9 heures, à l'ouverture du conseil municipal de Cayenne, le résultat de l'élection du nouveau maire ne laisse guère de place au doute. La majorité municipale monte les escaliers qui mènent ...

Municipales à Cayenne : « Je suis un homme libre dont personne ne remet en cause sa légitimité à être maire »

Roland Loe-Mie, 52 ans, cadre de la Collectivité territoriale s'est porté candidat pour devenir le nouveau maire de Cayenne dont l'élection est prévue ce mercredi 28 octobre à 9 heures, rue de ...

Caissons de cocaïne aimantés à la coque des navires transportant Ariane, Soyouz et Vega : les quatre mis en examen dont la décision de remise en liberté avait été annulée… restent en liberté !

L'audience du mardi 20 octobre dernier devant la Chambre de l’instruction autrement composée de Fort de France, à la demande de la Cour de cassation, sur la question de la détention de quatre des...

L’élu de Macouria mis en examen pour «viol» a mis fin à ses jours

Patrice Dibandi, 53 ans, 8ème adjoint au maire de Macouria, chargé de la sécurité des biens et des personnes, s'est suicidé dimanche, a-t-on appris ce lundi en fin de matinée d'une source proche...

A Iracoubo, la nouvelle maire Céline Régis pour la « réconciliation »

Les électeurs et électrices d'Iracoubo ont tranché : la liste menée par Céline Régis est arrivée en tête lors du scrutin du dimanche 25 octobre. Avec 520 voix, soit 52,47% des suffrages ...

L’ambassadeur de France au Suriname assure que son vice-président Ronnie Brunswijk s’est engagé à mettre fin à l’activité des barges d’extraction d’or du Maroni d’ici fin octobre

L'ambassadeur de France au Suriname Antoine Joly s'est dit «très heureux de l'engagement des plus hautes autorités du Suriname à arrêter les skalians sur le fleuve Maroni», ont indiqué jeudi 22...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube