vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

EDF : Statu quo entre les grévistes et la direction

EDF : Statu quo entre les grévistes et la direction

Au douzième jour de grève, les grévistes et les salariés de EDF ne sont toujours pas arrivés à trouver « un terrain d’entente ». Ce vendredi matin les parlementaires sont venus à la rencontre des grévistes. Aucun délestage n’est à déplorer ce vendredi. Néanmoins, la grève à EDF se poursuit depuis 12 jours. Ce mouvement social  a été déclenché par le syndicat UTG-CGT de l’Eclairage, le lundi 28 septembre. Sept sites sont actuellement occupés par 35 % de grévistes salariés qui revendiquent des mesures en faveur de « l’emploi ». Le syndicaliste UTG Serge Romney, une des chevilles ouvrières de ce…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

11 commentaires

  • Le syndicat s’engage-il à faire en sorte que chacun prenne conscience de la chance de travailler pour EDF avec tout les avantages qu’ils bénéficient ; que chacun fasse réellement son temps de travail ; et que les emplois crées ne seront pas réservé à des pistons UTG (familles, amis et connaissances) non formé ou sans les qualifications requises.

    • Parce que pour vous le fait de travailler dans une entreprise qui a un tas d’avantages, prévaut sur le respect de la loi en matière du travail? Pour vous, ces personnes qui vont grèvent depuis 13 jours ne travaillent pas correctement? Et pour finir, les emplois sont réservés? Et bien je vous dis bravo, car on ne peut faire mieux en matière de désinformation, car vous ne maîtrisez pas votre sujet. En matière d’avantages en Guyane, dites moi s’il y a mieux que la convention collective des salariés de la base spatiale à Kourou? Ensuite, qu’il y ait quelques salariés qui essaient de « gratter » un peu de temps comme dans toutes les entreprises oui, mais de là mettre tout le monde dans le même panier est inadmissible de votre part. Et en matière d’emplois réservés, aucune entreprise n’a que des salariés recrutés sans l’intervention d’une connaissance proche de l’employeur. Pour votre gouverne, EDF recrute via deux entreprises de recrutement, Adecco et Ranstad. Pour finir ces pères et mères de famille se battent pour qu’on puisse embaucher un certain nombre de personnes afin de les sortir de la précarité, car il en est moins vrai que la Guyane a 0% de chômage. Si tout cela est trop difficile à comprendre pour vous, abstenez vous de mettre des commentaires de la sorte, car vous n’élevez pas le niveau des discussions. Soyez courageux, allez leur demander quelle est la situation, comme cela vous vous ferez votre propre idée.

  • tout à fait Delphine

    pistonner des non-compétants; c’est bien le sujet
    heureusement qu il y a des sous traitants pour faire le boulot.

    • Pour commencer, on ne dit pas non-compétents, mais incompétents. Ensuite, connaissez-vous la situation des sous-traitants? Vous connaissez leurs vies? Vous savez quels prix EDF demande d’appliquer? Et vous pensez réellement que tous les salariés des entreprises sous-traitantes sont formés? Je me rends compte que des personnes en ce bas monde aime écrire des choses juste le fait de montrer qu’ils existent. Et vous en faites partie.

  • Morvandiau

    Guyaweb devrait faire un peu plus d’investigation et publier la grille des salaires à EDF Guyane. Il y aurait tellement de dents qui grinceraient qu’on ne s’entendrait plus.
    J’ai eu l’occasion de la consulter : ça défrise !

    • C’est de mieux en mieux, je ne savais pas qu’il fallait avoir un seuil minimal afin de prétendre à faire grève. Si je vous suis, ce salariés d’EDF qui touchent un salaire à faire défriser tout le monde, ne devraient pas faire grève? Au fait, pourquoi ces salariés si « pétés de tunes » font grève pour que des personnes au chômage soient embauchées? J’ai rarement vu des personnes riches se battent pour les autres, c’est souvent le contraire, elles se battent pour elles car elles sont atteintes de « nombrilisme ». Je perçois un soupçon de jalousie de votre part, comme on dit en Guyane « mon jaloux caca ».

  • …et en plus de leurs salaires confortables… que dire du racket organisé des entreprises sous traitantes…y compris quant ces dernières sont favorisées alors meme qu’elle n’emploient aucuns Guyannais !!!!
    Ces messieurs de l’UTG savent bien « s’assoir » sur leurs principes, quant ça leur rapporte.

    • Si vous aviez pris le temps de vous renseigner, vous auriez su que l’UTG a dénoncé à plusieurs reprise au sein du CE d’EDF Guyane, le fait que des entreprises guyanaises aient été sorties des marchés au profit de sociétés extérieurs qui je confirme n’emploient pas de Guyanais. Ensuite si les prix sont de plus en plus bas, c’est bien parce qu’il y a certaines entreprises sous-traitantes qui rentrent dans le piège qu’EDF leur tend pour faire baisser le prix de la main d’oeuvre. Alors non ces personnes de l’UTG (car il n’y a pas que des hommes à l’UTG) ne s’assoient pas sur leurs principes, bien au contraire elles les portent avec fierté et démontrent jours après jours qu’elles sont les seules dans ce pays à se battre pour leur compatriotes et leurs territoires. Vous, que faites-vous appart écrire des inepties?

      • Vous vous trompez , relisez mon post , il sagit d’entreprises local n’employant pas de Guyanais mais versant des backchichs a des « chargés de défaire »
        Pratique malheureusement trop rependue a EDF Guyane .
        Je pourrais donc aussi vous parler du non respect des regles d’appel d’offres .

        Certains vereux ( et evidement pas tous ) ont trop souvent recourt a l’UTG lorsque prit la main dans le pot de confiture … faites le ménage chez vous car sachez que de nombreuses entreprises local sous traitantes sont fatiguées de cet état de fait .
        J’adhère pleinement a la défense de l’emploi local ainsi qu’au syndicalisme sauf quant celui çi protège des fripouilles ! le « débrouillé a pa péché » a ses limites !

      • Bloubiboulga

        « Vous, que faites-vous appart écrire des inepties? »

        Ben pour commencer, on se goinfre les votre.

        Ensuite votre laïus « l’UTG se bat pour son pays », ça fait un petit moment que plus personne n’y crois. L’UTG se bat pour ses ouailles. Pour leur éviter les risques « psycho-sociaux » que les horaires de travail fixe et les déclarations de congés provoquent.
        « pourquoi ces salariés si “pétés de tunes” font grève pour que des personnes au chômage soient embauchées?  »
        Ben simplement pour que ces salariés pétés de thune n’aient pas à mettre les mains dans le cambouis alors que d’heureux subalternes sortis de la misère pourraient très bien le faire. Au prix d’un immense sacrifice, à savoir l’absence de rémunération des jours perdus à faire grève. Ha non, pardon, le paiement de ces jours doit faire parti des revendications, c’est l’UTG, quand même.
        Donc au lieu de vos jérémiades que l’incompréhension du peuple guyanais fais naître chez vous, qui êtes si bien renseigné, présentez-les au public, vos revendications et votre grille de salaire (ou plutôt vos fiches de paye).
        Indécence, dites-vous ?

  • Pratique ce Bidouland, il vient compléter avec force et objectivité l’article. Comme c’est bien d’avoir une personne engagée pour répondre à toutes les questions de la population concernant les délestages. Comme c’est bien de lutter pour l’emploi de 3 ou 4 nouvelles personnes – guyanaises de souche – pour faire croire que l’on lutte contre le chômage, alors qu’en provoquant ces délestage, on impacte la vie économique de centaines d’autres entreprises qui elles n’emploient pas que des gens « de l’extérieur » qui vous déplaisent tant.

    Si vous souhaitez réellement que les commentaires qui vous dérangent soient objectifs, essayez de l’être vous-même vis-à-vis de la propagande que vous faites à longueur de réponse. C’est agaçant de recevoir des leçons de morale d’un syndicaliste qui ne se préoccupe que de ses ouailles en prétextant le contraire.

    Merci cependant de faire contre-pouvoir à ceux qui dédaignent les syndicats. Mais faites un effort pour redonner le goût du syndicalisme aux travailleurs (qu’ils soient guyanais ou d’ailleurs)… A l’heure actuelle, l’UTG poursuit sa chute dans l’estime… des guyanais !

    (mais vous allez me dire que je n’ai rien pour étayer ma constatation… alors oui je n’ai rien, mais vous n’avez rien non plus. Conservez vos leçons pour votre progéniture, et revenez nous parler d’eux quand ils seront aptes à trouver un travail sans le soutien d’un groupuscule un peu trop bruyant pour son inefficacité).

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Maintenue malgré le confinement, l’enquête publique sur la centrale électrique du Larivot fait déjà débat

Un arrêté du 2 avril 2020 de la Préfecture de Guyane autorise l'enquête publique sur le projet de centrale électrique du Larivot à se tenir de manière dématérialisée du 20 avril au 20 mai ...

L’épidémie s’étend en Guyane

Depuis le 4 avril, la Guyane est au stade 2 de l'épidémie du Coronavirus. Le dernier bilan épidémiologique dénombre 72 cas dont 1 en réanimation depuis le 1er avril. Suivez sur notre fil ...

Covid-19 : les requêtes en référé-liberté de l’UTG et d’un personnel soignant de l’hôpital rejetées !

Dans deux décisions que Guyaweb s'est procurées à la mi-journée, la juge des référés Marie-Thérèse Lacau a rejeté ce lundi les requêtes en référé liberté du syndicat UTG (Union des ...

Le boom de la livraison à domicile

Confinement oblige, les commerces s'adaptent et certains proposent la livraison à domicile. Une habitude essayée et vite adoptée par les consommateurs, ce qui laisse présager une continuité ...

Lutte contre le coronavirus : mais qui sont ces exemptés de la «quatorzaine» à la descente des avions en provenance d’Orly et des Antilles ?

Mais qui sont ces «personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire ou (...) à la continuité de la Nation» et qui échappent à la quatorzaine à leur descente d'avion, selon un ...

Restrictions à la liberté de circuler : un arrêté du préfet avait oublié le cas des victimes de violences susceptibles d’aller porter plainte, le procureur le fait rectifier

Les mesures draconiennes prises par les autorités administratives afin de restreindre la circulation de personnes avec pour objectif de limiter la propagation du Covid-19 avaient quelque peu oublié ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube