vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

EDF : “La grève ne s’arrêtera que par la force”

EDF : “La grève ne s’arrêtera que par la force”

La tension est à son comble entre la direction de EDF et les grévistes UTG CGT de l’Eclairage suite à la décision du tribunal de grande instance de Cayenne rendue ce mardi en fin de matinée. Une décision qui ordonne « la levée des blocages afin de permettre l’accès aux sites pour les salariés non grévistes. » Pour rappel cette procédure en référé avait été introduite en fin de semaine dernière par la direction de EDF Guyane. L’ambiance était électrique hier après-midi à Mandela, siège de EDF. Le syndicat UTG-CGT de L’Eclairage a pris “acte de la décision de justice” remise en début d’après-midi en…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

9 commentaires

  • La Députée a réagit pour réagir ! Heureusement que nous avons des élections en décembre pour qu’elle prenne conscience des investissements à réaliser. Elle débarque dans la politique ou elle est en mandat depuis des années ?

  • Nous sommes maintenant habitués aux manières de l’UTG, nous allons encore une fois servir d’otages. Entre les syndicats qui ne bougent pas et ceux qui cherchent systématiquement le pourrissement pour aller au conflit, il ne faut pas s’étonner du faible nombre de syndiqués. Combien d’adhérents à l’UTG qui bloquent la Guyane chaque année ?
    C’est ça la démocratie à la sauce indépendantiste ?

  • Il y a qu’à aller couper ou arracher le compteur électrique de ces messieurs… puisqu’ils se permettent de nous bloquer, on peut aussi les bloquer !

  • monsieur le directeur soyez le responsable arrêter ces coupures.
    sinon prenez votre valise.

  • Arracher le compteur de ces messieurs ? ils s’en foutent, ils ne paient quasiment rien. Ils sont trop contents de bénéficier des avantages d’être fonctionnaire de l’état kolonial, le reste n’est pour eux qu’inconvénients, comme travailler par exemple.

  • UTG: ils sont 15 adhérents, fonctionnaires ou assimilés. Juste une bande de blaireaux analphabètes, payés à foutre le bordel.

  • Les syndicats sont dans une situation difficile à EDF : Les analyses faites par l’Etat montrent qu’il y a au contraire (beaucoup) trop d’agents à EDF Guyane, que la productivité y est mauvaises et que l’avenir énergétique sera renouvelable et non plus fioul. Que certains agents n’aient pas de promotion depuis longtemps n’est pas étonnant. Que ceux-ci ne s’inquiètent pas sur la qualité de leur travail l’est plus. Ce syndicalisme corporatiste coûte cher à tout le monde, à l’économie, au consommateur. Et l’argument de dire que c’est la direction qui coupe est fallacieux : quand, parce que les agents procèdent à des baisses de production ou à des arrêts, le gestionnaire est obligé de couper des consommateurs afin d’éviter le black-out, le responsable c’est la baisse de production. Et cela s’appelle du sabotage et ce n’est pas légal. Tout comme il est illégal d’empêcher ses collègues de se rendre au travail.
    Bref, on rendrait un grand service à la Guyane en mettant les saboteurs à la porte, comme cela s’est déjà passé, ces revendications ne sont pas légitimes.
    Un syndicaliste, mais pas UTG, désolé

    • Aussi bizarre que cela puisse paraître, il me semble qu’en cas de grève, les grévistes ont le droit de baisser la production (convention collective ou règlement d’entreprise)

      Pour le reste, vous avez raison, ca ressemble à du sabotage… mais à l’UTG, on pratique la politique de la terre brulée…en disant que c’est pour le bien de la population et de l’emploi loKal…

  • Morvandiau

    Je me souviens, il y a très longtemps à Kourou, des syndicalistes apprentis dictateurs à EDF (dejà l’UTG je crois) faisaient grève pour un motif à la con comme d’habitude, en coupant le jus dans certains quartiers de la ville spatiale de façon répétée. Un soir, une poignée de gugusses cagoulés ont débarqué sur le piquet de grève et ont fait une distribution gratuite de calottes assaisonnées de battes de baseball.
    Le lendemain, le travail reprit.
    Ce n’est certes pas une solution à l’heure actuelle, mais à voir le comportement de ces pseudos syndicalistes qui prennent, osons le dire, les Guyanais pour des chiens en leur coupant le courant pour des motifs fumeux (même pas l’ombre d’un licenciement ou perte de salaire dans cette affaire), on peut se demander ce qu’ils cherchent.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Coronavirus : l’ambassadeur de France au Suriname, testé positif, transféré en Guyane

Antoine Joly, l'ambassadeur de France au Suriname, testé positif au Covid-19 mardi au Suriname a été transféré ce dimanche en Guyane. L'intéressé, que Guyaweb a pu contacter, indique qu'il ...

Un confinement très long et des tests un peu élargis

Vivant sur une terre de grandes disparités sociales, à l'organisation sanitaire régionale trop souvent erratique, les Guyanais devront, s'ils veulent échapper au pire, rester confinés chez eux, ...

Clara de Bort calme les ardeurs médiatiques du préfet

Après le tollé provoqué par le petit tour médiatisé samedi dernier au marché de Cayenne du préfet Marc Del Grande et de la maire de Cayenne Marie-Laure Phinéra-Horth sans respect des gestes ...

Les deux navires cargos transportant Ariane, Soyouz et Vega retraversaient l’Atlantique depuis Kourou vers l’Europe avec un caisson aimanté à leur coque rempli de cocaïne !

L'enquête sur le trafic de drogue entre la Guyane et l'Europe à partir du port spatial de Pariacabo à Kourou prend une tournure de plus en plus rocambolesque avec de nouvelles révélations suite ...

Cocaïne dans un caisson aimanté à la coque du navire transportant Ariane : un agent de la mairie de Kourou, deux associés d’une entreprise de transport de riz… parmi les mis en examen

Guyaweb est en mesure de dévoiler de nouvelles informations sur cette enquête judiciaire ouverte suite à la découverte d'environ 8 kilos de cocaïne dans un caisson qui s'était décroché de la ...

Covid-19 : La France parmi les pays les plus touchés

Guyaweb met en ligne un fil d'informations en accès libre afin de suivre l'évolution de la pandémie notamment en Guyane touchée comme le monde entier par ce coronavirus. Recommandations pratiques,...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube