Mercredi 22 Mai

Dossiers figés pour Shell et Total

Dossiers figés pour Shell et Total

Les dossiers offshore sont à l’arrêt depuis plusieurs mois à Paris. Alors que Shell donne des signes de repli loin de Guyane Maritime, Bercy et le ministère de l’écologie n’ont pas tranché en faveur ou non des deux demandes de permis de recherche déposées par Total. La deuxième « année blanche » est en cours pour Shell, actionnaire majoritaire du consortium (Total, Shell, Tullow, Northpet), détenteur actuel du permis Guyane Maritime. Les pétroliers demeurent retirés des côtes guyanaises. La direction parisienne est très prudente et affirme à Guyaweb être « toujours en phase de réflexion » quant aux suites à donner après l’échec consécutif de cinq…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

7 commentaires

  • Francois

    ben il est vraiment bizarre ce « comité des pêches » ! Deux parmi ses 4 conditions (sorte de chantage ?) concernent les mines et l’orpaillage. Je croyais que le « comité des pêches » était concerné par la bonne santé des écosystèmes aquatiques (marins) dans lesquels vivent les poissons.
    Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu ils font ….

  • On peut avoir une description de ce comité des pêches, un compte rendu de leurs AG, etc. Parce qu’il me semble plus concerné par les mines que par les poissons

  • HarryHodebourg

    Peut-être trop de précipitation dans certains commentaires.
    La précision ne m’avait pas paru nécessaire mais donnons la quand même : l’exploration pétrolière est régie par le Code Minier et les permis d’exploration pétrolière sont des permis miniers. Donc le Comité des pêches ne s’intéresse pas aux mines d’or ni de bauxite mais bien à l’exploration pétrolière puisque « les pêcheurs ont manifesté leur vive désapprobation, dans la mesure où selon eux, les poissons seront impactés par les études sismiques exploratoires. »

  • Francois

    pan sur le bec ! je prends le mauvais point et j’admet mon erreur – merci a Harry Hodebourg.
    D’ailleurs, a propos des études sismiques exploratoires, Greenpeace-International et Greenpeace-Nordic viennent de sortir 2 bons dossiers à ce sujet: ou l’on y apprend que les canons à impulsion d’air émettent entre 230 et 260 decibels, pendant des heures et des heures, et que les animaux marins en souffrent réellement !
    A lire absolument pour les aspects techniques sur:
    http://www.greenpeace.org/denmark/Global/denmark/Rapporter%20mm.%20olie/briefing_seismic_blasting_NEGreeland_final-1.pdf

  • DAV973

    On ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs. Notre pays doit se developper et j’en ai marre de voir tous ces gens qui ne savaient pas placer la GUYANE sur une map monde il y a 3 ans parler en notre nom et pour notre avenir quand leur retraite se fera en france métropolitaine. Je suis entrepreneur GUYANAIS, j’ai risqué mon pognon et je viens de casser mes PEL pour mes sociétés et mes employés. Alors je dis stop. Stop à ce ralentissement au freinage de tous ces projets industriels. le Suriname et le Brésil se développent grâce à leurs sous sol et nous on doit attendre les fonds de l’état et de l’Europe.

  • Merci M. Hodebourg pour les précisions et les remarques quant à la « précipitation des commentaires », c’est élégant.

  • Un prix du baril brut à moins de 50 dollars, le coût de l’exploration, et les restructurations du groupe SHELL dans monde et en France, je qu’elle pense se désengagera…. à suivre

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Emmanuel Macron se rend en Nouvelle-Calédonie pour y installer « une mission de dialogue et de reconstruction économique »

Accompagné de trois ministres, le chef de l'Etat se rend ce mardi soir en Nouvelle-Calédonie pour y installer "une mission de dialogue et de reconstruction économique", une semaine après le début...

Nouvelle-Calédonie : la situation reste tendue une semaine après le déclenchement des émeutes

Sept jours après le déclenchement d'émeutes en Nouvelle-Calédonie, le calme n'est toujours pas revenu dans l'archipel du Pacifique-Sud malgré la réponse sécuritaire du gouvernement. Plusieurs ...

Dilhan Will joue l’équipier de luxe et lance son coéquipier Yannis Agricole aux championnats de Guadeloupe

Un groupe de 9 hommes s'est présenté à l'arrivée des championnats de Guadeloupe avec Dilhan Will qui s'est mué cette fois en équipier Il a pris la tête du groupe échappé durant les dix ...

Gémima Joseph sort encore un bon chrono en Martinique sur le 100 m en 11 s 07, fatiguée elle n’a pas doublé avec le 200 m

Gémima Joseph, 22 ans et demi, a réalisé ce soir au meeting international de la Martinique, son deuxième chrono sur 100 mètres en 11 s 07 (les minimas olympiques qu'elle avait déjà réalisés ...

Saint-Laurent du Maroni : les enjeux de la future ville la plus peuplée de Guyane

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n'était encore qu'un bourg de quelques milliers d'habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 000 ...

Epidémie de paludisme sur le littoral, du jamais-vu depuis 15 ans

Avec 340 cas en 2023 et 264 sur les quatre premiers mois de 2024, la Guyane n'avait pas connu d'épidémie de paludisme aussi intense depuis plusieurs années. Avec comme particularité la présence ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube