Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Tranches de vies à la Réno

Tranches de vies à la Réno

Porté par le photographe Ronan Liétar, un projet d’exposition éphémère sur le bâtiment Y du quartier de la Rénovation urbaine est “un hommage au quartier et à ses habitants.” Le photographe expose des portraits pixelisés à base de latérite.

Projet #laRéno

Pour le moment ce sont 12 portraits dévoilés sur l’imposante façade du bâtiment Y construit dans les années 60 dans le quartier de la Rénovation urbaine, en voie de démolition dans le cadre du Projet de développement et de rénovation urbaine (PDRU) mené depuis 2008 par la ville de Cayenne. La première phase des travaux de Ronan Liétar s’est achevée vendredi dernier et la seconde phase sera complétée par 8 portraits.

De la peinture à base de latérite récupérée sur la route d’Apatou

“Ce qui m’a attiré au départ est cette dernière barre HLM qui va bientôt être détruite et murée à 90%. Il y a un contraste assez rude de voir des gens qui habitent au milieu de tous ces parpaings. Cela m’a marqué visuellement et j’ai voulu mettre un peu d’humanité sur cette façade pleine de parpaings” narre Ronan Liétar, photographe professionnel.

“L’idée a été de faire des portraits des habitants – comme Tati Léodate qui est là depuis 50 ans – et de réinscrire ces visages au niveau des portes-fenêtres murées avec des parpaings” précise Ronan Liétar, à l’origine d’une exposition de photos sur les pixels.

“Je travaille déjà sur les pixels et les parpaings me rappellent des pixels. La question était comment mettre les portraits sur la façade en utilisant des matériaux économiques, d’où la peinture en latérite jaune et rouge pour les contrastes. Et le quartier, avant d’être la Rénovation urbaine, se nommait La Terre Rouge” commente Ronan Liétar.

Le principe du pixel

“Le principe est de pixeliser comme pour une photo mais au lieu d’augmenter la résolution des pixels, je l’ai abaissée afin de ne voir que des pixels. Si on s’éloigne, on ne perçoit plus les pixels et on voit le visage et quand on se rapproche, on voit le carré de couleur jaune ou rouge” a expliqué Ronan Lietar à Guyaweb.

“J’ai très peu dormi, c’était un travail dense pour réaliser les 12 portraits… j’ai passé beaucoup d’heures en haut de l’échafaudage”  nous a raconté Ronan Liétar, tout sourire même après cinq jours de travaux intensifs.

“L’aboutissement du projet est une fusion de ce que j’ai réalisé à travers mes travaux dans la photo : sur les pixels, sur les portraits et sur la terre” explique Ronan Liétar qui espère “rebondir ailleurs avec cette idée-là”, notamment au “Sénégal où il existe des champs de parpaings.”

Portrait en cours à la Réno par Ronan Liétar

Ce projet est porté par l’Alliance Française, autorisé par la Mairie de Cayenne et la Siguy propriétaire des lieux et financé par le ministère de la Culture. Sans oublier “les gens du quartier sans qui ce projet n’existerait pas. Hommages aux habitants !” salue Ronan Liétar.

« Ça fait 17 ans que j’habite la Réno, un quartier calme, et je suis fière de voir ces portraits dont celui de mon fils Ryan » se réjouit Kinté, drône en main pour immortaliser la façade relookée.

En phase de finalisation, ce projet de pixels se poursuivra dans les jours à venir. “Il reste 8 portraits à peindre sur le troisième étage mais la difficulté est d’avoir une nacelle et pour l’utiliser il faut un permis. A moins que je trouve un généreux sponsor !” L’appel est lancé pour l’achèvement du projet artistique à la Rénovation urbaine.

Le projet #laRéno vu du ciel – Images ©Kinté, habitant de la Réno

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Blocage : le Grand Port maritime intente une action en «référé mesures utiles» pour obtenir l’expulsion des manifestants

Une procédure en «référé mesures utiles» a été mise en œuvre dès ce lundi par le Grand Port maritime de Guyane (GPMG) pour demander à la juridiction administrative de prononcer l'expulsion ...

“La culture est une arme miraculeuse contre l’obscurantisme”

A l'occasion de la troisième édition du Festival international du film documentaire Amazonie-Caraïbes - le Fifac, qui s'est refermée samedi et s'est principalement déroulée sur internet, Guyaweb...

Paul Dolianki plongé dans le coma suite à une forme grave de Covid-19, son frère Gérard Fati confirme mais se dit «confiant»

Paul Dolianki, 55 ans, maire déchu d'Apatou, infecté par le Covid-19 a bien été placé en coma artificiel il y a environ une dizaine de jours au service réanimation du centre hospitalier de ...

Trois manifestants condamnés pour l’incendie ayant dégradé la façade de la préfecture, un syndicaliste de l’UTG condamné pour complicité, les quatre ont été conduits à la case prison

Quatre personnes, dont deux militants actifs du mouvement de protestation de mars/avril 2017 et au moins un syndicaliste UTG, ont été condamnées jeudi, dans la soirée à de la prison ferme avec ...

Marc Monthieux : «Il y a ce mot d’ordre majoritaire : on ne veut pas être vacciné, on a tout compris (…) Il ne faut pas baisser pavillon parce que certains parlent fort»

C'est un son de cloche inédit et singulier lancé cette semaine en Guyane : un appel à la vaccination contre le Covid-19, émanant d'un regroupement de personnalités locales, notamment du MDES ...

A Saint-Georges, le pénible réseau “4G” de SFR

Des clients SFR du bas Oyapock sont en colère. Depuis le dur confinement imposé à Saint-Georges de mars à septembre 2020, le service "4G" est globalement dégradé. Le premier de chaque mois, ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube