vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Des livres solidaires pour les Amérindiens de Guyane

Des livres solidaires pour les Amérindiens de Guyane

Un coup de pouce pour “D’une rive à l’autre”, un livre documentaire élaboré par le photojournaliste Miquel Dewever-Plana. Via la plateforme de financement participatif Kisskissbankbank, pour tout livre pré-acheté une édition spéciale sera offerte à chaque famille amérindienne de Guyane

Le travail du photojournaliste Miquel Dewever-Plana prend ses sources à 7000 kilomètres de Paris, auprès des populations amérindiennes, sur le fleuve Oyapock à Camopi, territoire teko et wayampi, et sur le fleuve Maroni à Tahluwen, territoire Wayana.

“Aujourd’hui les Amérindiens sont à un moment charnière de leur histoire et doivent donc entreprendre cette traversée pour atteindre l’autre rive et ainsi intégrer cet autre monde «  moderne et développé  », plus imposé que choisi. Qu’emporteront-ils avec eux  ? Que garderont-ils de leur identité, de leur culture, de leur savoir, de leur mémoire collective  ?Le but de mon projet n’est certainement pas d’opposer un monde à un autre, de dire que le monde d’hier était mieux que celui d’aujourd’hui, d’exalter le monde amérindien et décrier le monde occidental (ou inversement)… mais plutôt de faire naître une réflexion sur ces changements et bouleversements que l’humanité a toujours vécus. Les cultures, les langues, les identités et les sociétés, si petites soient elles ont toujours «  évolué  » et se sont toujours construites avec ou contre «  l’autre  » présente le photojournaliste Miquel Dewever-Plana.

Au fil de plusieurs voyages sur ces territoires, Miquel Dewever-Plana propose “D’une rive à l’autre”, un livre de 152 pages composé d’une série de photos et de témoignages. “Comme dans un puzzle, la somme des portraits (27 diptyques) et des 22 témoignages finiront par dessiner l’image d’un monde en mouvement, d’une culture en mutation, faite de peurs et d’angoisses, mais aussi de rêves et de perspectives d’avenir…  (…) Les témoignages des personnes photographiées, ont été enregistrés en français ou en langue teko, wayampi ou wayana (pour ceux qui ne maitrisaient pas suffisamment bien la langue française), puis retranscris en français. Chaque témoignage aborde un moment clé de la vie de la personne où, de façon consciente ou pas, celle-ci évoque ce passage «  d’une rive à l’autre  » peut-on lire sur la note explicative du projet en ligne sur kisskissbankbank.

Ce projet est coordonné depuis la Guyane par La tête dans les images (organisateur des Rencontres photographique des Guyane) et l’association Artem & Cetera qui co-éditera le livre avec la maison d’édition BLUME. En plus de l’édition librairie, une édition de 1000 livres (identique à la version librairie mais avec une couverture souple avec rabat, afin de réduire les frais de production) sera distribuée aux familles amérindiennes, aux associations et dans les écoles” explique Miquel Dewever-Plana.

“Je souhaite avec ce livre faire connaître une réalité française mais, comme dans tous mes projets antérieurs, je veux également que mon travail puisse être utile pour les populations avec lesquelles j’ai travaillé”

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : autant de cas à Oiapoque que sur l’ensemble de la Guyane !

La mise en état des cas confirmés par le gouvernement de l'Amapa ce mercredi révèle ce chiffre assez effarant : 517 cas positifs sont désormais confirmés sur la ville d'Oiapoque. C'est autant de...

Meurtre d’une femme enceinte de 29 ans à Bagdad : le compagnon, frappé de plusieurs coups d’arme blanche, toujours hospitalisé

Les circonstances de l'homicide présumé commis à l'arme blanche ce week-end secteur de Bagdad à Cogneau-Lamirande restent toujours floues, presque 4 jours après les faits. Le compagnon de la ...

Covid-19 : un troisième patient en réanimation, 26 personnes hospitalisées, 517 cas cumulés et des fêtards invétérés…

Nombre de cas positifs et de personnes hospitalisées multiplié par deux en 10 jours, doublement du nombre cumulé de personnes en réa en une semaine, la propagation du coronavirus et ses ...

Saint-Georges, cluster de Guyane

Saint-Georges de l'Oyapock à la frontière du Brésil, seule commune encore confinée en Guyane, est «le» foyer épidémique actuel du territoire. La Guyane est au stade 2 de la diffusion du ...

Les rassemblements interdits dans les lieux de culte des communes touchées par le Covid-19, sauf cérémonie funéraire limitée à 20 personnes, selon le dernier arrêté du préfet

Comme l'annonçait Guyaweb (voir article précédent), le nouvel arrêté du préfet pris ce jour dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19 (voir ce lien) prévoit des restrictions ...

Les cérémonies religieuses sont-elles dangereuses pour la santé ? Moins que les marchés et les files d’attente à La Poste, selon l’évêque

Les cérémonies religieuses ont repris en Guyane, alors que, selon nos informations, le préfet envisageait hier de les restreindre au regard de l'épidémie de Covid-19 en Guyane, en zone orange ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube