vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

« Kazadoc », nouveau rendez-vous documentaire de Guyane La 1ère

« Kazadoc », nouveau rendez-vous documentaire de Guyane La 1ère

La télévision publique diffuse à partir de mardi une série de documentaires consacrés notamment à la Guyane.

« Guyane la 1ère a souhaité proposer à ses téléspectateurs un nouveau programme mettant en lumière des documentaires d’ici et d’ailleurs… Chaque mardi le téléspectateur va à la rencontre des habitants des 4 coins du monde, découvre leurs cultures et se confronte à leurs réalités qui peuvent faire écho aux siennes… Kazadok est une case documentaire qui invite au voyage de la Guyane vers les pays voisins et tous les lieux d’enrichissement de notre identité… »

Voici les documentaires qui seront diffusés à 20h chaque mardi en janvier et février 2019…

08 janvier : « Les pépites du fleuve », de Marie-Sandrine Bacoul

« A Grand Santi, en Guyane, sur le fleuve Maroni, où la population est majoritairement Djuka, des élèves de 3ème se préparent à aller poursuivre leurs études sur le littoral. Ils vont bientôt quitter leur univers familial, leurs habitudes et leur environnement naturel. Nous les découvrons au sein de leur famille. Entre l’espoir d’être sage-femme, astronaute ou encore hôtesse de l’air, nos adolescents se dévoilent. Quels sont leurs rêves ? Comment se projettent-ils dans leur vie future ? »

15 janvier : « Vivre ensemble, les Hmong », de Didier Bergounhoux

« Une centaine de familles rurales issues de la communauté hmong du Laos arrivent en septembre 1977 dans un petit village de la forêt amazonienne guyanaise pour fonder une communauté agricole, simplement armées de leurs outils traditionnels. La décision politique de leur venue conjugue philosophie du développement et philosophie humaniste sensible à leurs persécutions dans le Vietnam communiste. D’abord accueillis avec quelques craintes, ces « hommes venus d’Asie » alimentent aujourd’hui les marchés de Cacao et de Cayenne de leurs fruits et légumes. »

22 janvier : « Oyapock », de Maël Cabaret

« Au cœur de l’Amazonie vivent deux villes frontalières séparées par un fleuve : l’Oyapock. D’un côté le Brésil, de l’autre la Guyane. Prochainement, un pont reliera les deux pays. Seulement, les habitants restent sceptiques quant aux conséquences, bien conscients qu’il représente pour eux l’annonce d’une profonde mutation. »

29 janvier : « Le dernier combat des capitaines de Guyane », de David Morvan & Erwan Le Guillermic

« C’est un moment crucial qui s’engage en Guyane. Une gigantesque mine baptisée « Montagne d’or » par une multinationale russo-canadienne, est annoncée au cœur de la forêt primaire. L’avenir de ce territoire de la République sera-t-il minier ? D’un côté, les élus y voient des promesses d’emplois et de retombées économiques, de l’autre des citoyens s’élèvent contre ce qu’ils considèrent comme une catastrophe écologique. Christophe et Fabio sont deux jeunes Amérindiens qui refusent de voir les terres de leurs ancêtres bradées pour quelques tonnes d’or. En résistant, ils deviennent les portes paroles de leur communauté, trop longtemps laissée à l’abandon. »

05 février : « Les oubliés chinois de la Grande Guerre », de Régis Prévot

« Dans la commune d’Ayette dans les Hauts-de-France, un petit cimetière militaire anglais comme il en existe beaucoup dans la région, dévoile des stèles gravées de noms chinois…Il ne s’agit pourtant pas de militaires morts au combat mais bien de travailleurs civils de la Première Guerre mondiale. Comment ces travailleurs chinois ont-ils pu se retrouver là lors de la Grande Guerre ? Le film aborde l’un des épisodes les moins connus de la Première Guerre mondiale : le recrutement de travailleurs chinois pour renflouer les rangs de la main d’œuvre ouvrière française sous la direction du Commonwealth grâce à un accord signé entre Britanniques et Français. »

12 février : « Guyane, de la terre jusqu’au ciel », de Philippe Rostan

« Les Hmongs, agriculteurs originaires d’Asie du Sud-Est, se sont installés il y a quarante ans en Guyane, sur la côte Nord-Est de l’Amérique du Sud, à l’initiative de l’Etat français. Ils sont aujourd’hui les maîtres du marché de la production maraîchère. Pour ce peuple qui fut en errance pendant des siècles, cette région d’outre-mer constitue une terre d’élection où ils se sont sédentarisés et intégrés. Encouragées par leurs parents, les nouvelles générations sont présentes dans tous les domaines de la société. »

Kazadoc, tous les mardis à 20h sur Guyane La 1ère

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Les partis ont beaucoup à perdre lors des prochaines Municipales

Guyaweb a interrogé des partis politiques de Guyane à l'approche des élections municipales de 2020. L'optimisme et la mobilisation ne sont pas vraiment au rendez-vous à six mois de l'échéance ...

Léon Bertrand n’a plus de bracelet électronique, il est en liberté conditionnelle…

Comme l'annonçait Guyaweb en avril dernier (voir cet article), au moment de la sortie de prison de Léon Bertrand, l'intéressé devait, à partir de là, porter un bracelet électronique à la ...

Suspicion de pollution environnementale : un procès en correctionnelle pour la société Gold’Or cogérée par trois membres de la famille Ostorero

Vendredi 13 septembre, un procès en correctionnelle aux enjeux non négligeables est programmé à Saint-Laurent du Maroni : une société minière légale, la SARL Gold'Or est dans la mire de la ...

Kaw-Roura et l’Amana, ces réserves naturelles qui boitent

« Les dysfonctionnements récurrents » dans la « gestion » des réserves naturelles de l’Amana et de Kaw-Roura font l’objet, un nouvelle fois, d’une expertise. Gérés par le Parc naturel...

«Apologie d’actes de terrorisme» reprochée à Olivier Goudet : la traduction, par une interprète, de ses propos en créole, non conforme à la traduction du préfet, alors on change d’interprète…

Guyaweb dévoile cette nouvelle singularité de «l'affaire préfet Faure-procureur Vaillant contre Olivier Goudet et réciproquement» : au cours de l'enquête judiciaire, la première traduction, ...

Le procureur Eric Vaillant indique qu’il sera représenté par un avocat au procès d’Olivier Goudet pour «apologie publique d’actes de terrorisme» mardi

Le précédent procureur de la République de Cayenne, Eric Vaillant, sera représenté par un avocat du barreau de la Guyane au procès d'Olivier Goudet demain mardi, nous a indiqué ce lundi le ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube