vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Conférence sur l’écoféminisme

Conférence sur l’écoféminisme

Une conférence-performance sur l’écoféminisme sera donnée par les artistes féministes Alexandra Fournier et Marjorie Delle-Case ce jeudi 8 novembre à 18h à l’Université de Guyane.

« L’écoféminisme. Ce mot désigne des mouvements de femmes qui militent à la fois pour la protection de l’environnement et pour le féminisme (…). Les écoféministes sont ouvrières, agricultrices, artisanes ou femmes au foyer, noires, blanches, amérindiennes ou asiatiques de divers pays, et elles pensent que les agressions commises contre la Nature et contre les femmes sont liées. Elles dénoncent le fait que nos sociétés aient dévalorisé la Nature et le féminin et elles rejettent une émancipation féministe qui rejetterait le corps de la femme, et la nature. Qu’elles soient apolitiques ou politisées, athées ou croyantes (…), elles rapprochent les technologies militaires, l’industrialisation massive, l’empoisonnement de l’environnement de l’impérialisme, des viols, des génocides, et de la famine, comme le souligne l’universitaire Emilie Hache. Les artistes Alexandra Fournier et Marjorie Delle-Case invitées en résidence artistiques à l’Université puiseront dans le recueil de textes écoféministes précisément publié par cette chercheuse (…) pour nous plonger dans les luttes de femmes, blanches, amérindiennes et noires aux Etats-Unis ».

Organisée dans le cadre d’un séminaire sur les féminismes postcoloniaux, la conférence-performance du jeudi 8 novembre « permettra de faire connaître l’écoféminisme, dont les enjeux font grandement écho à la question de la protection de l’environnement en Guyane ».

Conférence-performance sur l’écoféminisme, jeudi 8 novembre à 18h sur le campus Troubiran (salle F108) de l’Université de Guyane à Cayenne.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Patrick Melara jugé coupable, alors qu’il était chef de la brigade de gendarmerie de Régina, de complicité d’activité aurifère illicite, d’aide au séjour, de détournement d’objets saisis, relaxé pour corruption passive

Le verdict est tombé jeudi après-midi au tribunal de grande instance de Cayenne dans l'affaire Mélara : le major, commandant de la brigade de gendarmerie de Régina au moment des faits, écope de ...

+1° de réchauffement climatique : quelles conséquences sur les écosystèmes forestiers guyanais ?

Tel est le thème de la conférence/débat animée par Pierre-Michel Forget, professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle, qui se tiendra ce jeudi 21 février de 18h à 20h30 à l’Universit...

Le lycée Michotte en faillite ?

Depuis mardi 19 février, le lycée professionnel Jean-Marie Michotte est bloqué par le personnel mobilisé. Les caisses sont vides, les commandes non honorées, les consommables épuisés. Le ly...

Soyuz va lancer les six premiers satellites de la constellation OneWeb

Cette 21e mission effectuée par le lanceur Soyuz depuis le Centre Spatial Guyanais de Kourou doit avoir lieu lundi 25 février. « L’opérateur de satellites OneWeb s’est donné pour mission...

Aluku, une langue qui rend amer(indienne) la communication de la CTG

Après la résolution du mystère de l'auteur d'Atipa contre tous les avis des spécialistes (la salle Athénodor Méteyrand a été inaugurée à l'Hôtel territorial lors de la conclusion de l'anné...

Un « petit été de mars » avant l’heure

La (fausse) saison des pluies bat son plein et le phénomène est suffisamment rare pour être souligné. Alors que la saison des pluies en 2018 a connu des précipitations importantes (886 mm), celle...

Toutes les petites annonces ( 2 ) :

Immobilier ( 1 )
> Toutes les annonces immobilières

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube