vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Aluku, une langue qui rend amer(indienne) la communication de la CTG

Aluku, une langue qui rend amer(indienne) la communication de la CTG

Après la résolution du mystère de l’auteur d’Atipa contre tous les avis des spécialistes (la salle Athénodor Méteyrand a été inaugurée à l’Hôtel territorial lors de la conclusion de l’année Atipa), après la fabuleuse volonté de rapprochement surinamo-guyanais qui a vu se mêler le visage d’un écrivain de Paramaribo, Henri Frans de Ziel, avec celui de Léon-Gontran Damas, les services de la Collectivité Territoriale de Guyane ont décidé de résoudre une partie de la question de la légitimité entre peuples autochtones et peuples bushinenge sur le Haut-Maroni. Les Boni/Aluku sont devenus des Amérindiens à part entière, voilà qui règle le…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

7 commentaires

  • Morvandiau

    Chaque année, il y a la journée internationale du créole, que la CTG transforme en quinzaine du créole (jamais rien de tel pour les autres langues de Guyane, encore moins pour les langues amérindiennes). Cette année, c’est l’année internationale des langues autochtones, et vu ce forum des langues régionales qui n’a rien prévu de particulier à part réduire les langues amérindienne en un seul ensemble homogène (!), il y a fort à parier qu’il n’y aura rien d’autre de la part de la CTG. Décidément, il y a un gros problème de considération des peuples amérindiens en Guyane.
    Ce sont eux qui devraient réclamer leur indépendance.

  • Francois

    y a vraiment quelque chose qui tourne pas rond dans la tête des politiks et fonktionnaires de la CTG – trop d’agressivité et trop de mépris envers les autres guyanais ! Comment voulons-nous espérer une société pluri-ethnique bienveillante avec de si mauvais komportements ?

    • GZ

      « quelque chose qui tourne pas rond dans la tête des politiks et fonktionnaires de la CTG »

      Je vous ai dit que vous allez faire des découvertes…

      Ceci dit, en bon Métro que vous êtes, notez que le refus de la reconnaissance des droits des Amérindiens, droits attachés à leur autochtonité, est un refus tout républicain avant tout. Cf dispositions ONU refusées etc.

      Chabinou et consorts s’inscrivent parfaitement dans la lignée coloniale, non seulement parce qu’ils en sont issus, mais surtout parce qu’ils convoitent la place de l’Autochtone dans leur recherche désespérée de leur identité impossible. Vraiment triste à voir.

      Cette assimilation stupide aux langues amérindiennes n’est probablement que l’expression inconsciente (?) du désir d’être assimilés-reconnus comme un peuple guyanais propre, entendez spécifique et … autochtone.
      Car la kréyol ayant toutes les similitudes avec les idiomes de la brousse, ce qui fait que la prochaine étape sera la revendication/reconnaissance de la kréyol comme langue autochtone au même titre que les langues amérindiennes, aluku comprise…
      Ce qui fera le jeu républicain sauce égalité, énonçant que « toutes les langues propres à la Guyane sont égales », blabla sans aucun effet à part d’enterrer encore un peu plus les Amérindiens, victimes des pb identitaires des Métis aussi, comme si leur hécatombe coloniale n’était pas suffisante…
      (Les Métis n’en auront pas une identité pour autant, mais la misère de l’Autre consolera qq médiocres.) Etc etc.

      Bien sûr, il y aurait une autre voie pour la Guyane, mais pas avec un niveau pareil aux commandes locales.

      • KouK

        Qu’il est doux de vous lire GZ :-)
        Que diriez-vous si j’osais affirmer que la civilisation amérindienne est déjà enterrée ?
        Comme le seront probablement celles de l’Occident et consorts dans quelques décennies…
        Alors changer les personnes aux commandes servira-t-il à quelque chose, si ce n’est à permettre à quelques irréductible de conserver un peu d’espoir ?

        • GZ

          :-)

          Je dirais que vous avez raison, la civilisation amérindienne est déjà enterrée – mais pas les quelques survivants dont l’existence fait encore obstacle à l’effacement de l’histoire et rappelle la dette de leurs envahisseurs : c’est pour cela qu’il est bon de les dissoudre dans l’Egalité rsiste… n’est-ce pas ?
          L’histoire tjs écrite par les vainqueurs mais rien ne nous oblige à demeurer des demeurés face à la réalité intangible : l’aluku n’est pas amérindien et le métis n’est pas autochtone.

          La question des personnes aux commandes ne se borne pas à la question amérindienne ou autochtone. Si vous renoncez à tout espoir je vous comprends.

          • Morvandiau
            26 février 2019

            Je dirais que les civilisation amérindiennes sont enterrées par une frange de la population Guyanaise et de ses élus, mais elle n’est pas sous terre pour autant, au contraire, elle est dans une prodigieuse résistance qui force le respect quand on sait d’où ces peuples reviennent et ce qu’ils subissent toujours aujourd’hui.
            Même si ils n’ont pas la force du nombre, ils sont d’autres atouts qu’ils sont les seuls à avoir, mais il est possible qu’ils ne s’en soient pas encore rendu compte. Et tout est fait pour les maintenir dans une certaine ignorance et de les inférioriser. Mais ce n’est qu’une question de temps !

  • GZ

    Que Dieu vous entend, Morvandiau. Leur identité devrait être leur plus grande force – et non pas l’origine des suicides.
    Malheureusement, des pans entiers de leur civilisation sont à ce jour disparus, comme la culture agricole incomparable à ces singeries actuelles.
    Mais ça peut revenir grâce à l’identité.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Auplata : chronique d’une mue annoncée

La société Auplata, premier producteur d'or français coté en Bourse, est devenue en juillet dernier AMG pour Auplata Mining Group. Derrière ce changement de nom, c'est une véritable mutation de ...

Copinage médiatique et cécité : la pré-implantation rocambolesque de l’antenne à Cayenne de Drug-Free World, fondation financée par la scientologie

Article et reportages de complaisance, cécité durable des personnalités conviées, le «pré-lancement» de l'implantation en Guyane de l'antenne de Drug-Free-World, une fondation financée par la ...

« Si j’y vais c’est pour être hors-la-loi » (Mickaël Mancée)

A l'approche des élections municipales de mars 2020 Guyaweb a voulu savoir comment se situent les leaders du mouvement social de 2017 qui a mis en avant les manquements des élus. Le moment est-il ...

Un cas de tuberculose à l’hôpital de Cayenne

Une soignante exerçant auprès d’enfants au Centre Hospitalier de Cayenne a fait l’objet d’un diagnostic de tuberculose indique l’Agence Régionale de Santé (ARS). « Dès que le ...

Les partis ont beaucoup à perdre lors des prochaines Municipales

Guyaweb a interrogé des partis politiques de Guyane à l'approche des élections municipales de 2020. L'optimisme et la mobilisation ne sont pas vraiment au rendez-vous à six mois de l'échéance ...

Léon Bertrand n’a plus de bracelet électronique, il est en liberté conditionnelle…

Comme l'annonçait Guyaweb en avril dernier (voir cet article), au moment de la sortie de prison de Léon Bertrand, l'intéressé devait, à partir de là, porter un bracelet électronique à la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube