vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Des “menaces” à l’encontre d’un des médecins démissionnaires du CHAR

Des “menaces” à l’encontre d’un des médecins démissionnaires du CHAR

C’est une vidéo qui fait le tour des réseaux sociaux. Le docteur Linda Khemiss, ancienne démissionnaire urgentiste de l’hôpital de Cayenne, témoigne des « menaces » – notamment celle d’être “radiée du Conseil de l’Ordre (des médecins) » – proférées à son encontre par la directrice du Centre Hospitalier Andrée Rosemon (CHAR). Ces déclarations sans équivoques filmées par la rédaction d’ATV Guyane résument le climat de haute tension qui a régné ce mardi 3 juillet alors que les urgentistes démissionnaires demandaient la reconduite de leur contrat durant deux mois, soit jusqu’au 3 septembre. Linda Khemiss, arrivée en “avril 2018” en Guyane, est un médecin étranger bénéficiant par…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

7 commentaires

  • Jmc

    Si il fallait une preuve de la médiocrité pour ne pas dire plus du management de l’hôpital en voici une bien révélatrice du climat detestable de la conduite des affaires de l’hôpital. Il me vient aussi une réflexion. Cette directrice ce serait peut être intéressant de connaître son parcours avant sa nomination à Cayenne, car peut être elle a ses casseroles et on l’a envoyé ici car plus personnes ne voulait d’elle. Qui sait ?

  • NONOB

    On embauche Jérôme et LINDA est viré cherchez l,erreur !!!!

  • Desijose

    C’est définitivement plus l’hôpital que j’ai connu et pour lequel j’ai travaillé si longtemps.
    On était loin de cette atmosphère épouvantable qui règne actuellement et pourtant nous étions un service qui travaillait beaucoup et si bien sûr il y avait quelques tire au flanc, nous avons toujours fait au mieux pour que notre travail soit réalisé
    Je suis dégoutée de ce qui se passe maintenant dans tous les secteurs, alors que la Guyane a tant besoin de compétences pour se sortir de l’ornière où elle s’enfonce chaque jour un peu plus

  • Loic

    Je me demande si la directrice à un titre de directrice ? Elle me parait disposer d’un titre de directrice adjointe qui fait fonction de directrice ! et tout cela semble s’expliquer…

  • KouK

    Est-ce qu’on peut un peu parler de ces « tires-au-flanc » que vous évoquez ? Ces gens qui ont un CDI à l’hôpital de Cayenne, et qui, en arrêt de travail, viennent travailler au black dans les autres structures hospitalières de la Guyane…
    Est-ce qu’on peut parler de ces services qui refusent de recevoir davantage de patients alors que les places sont vacantes dans les chambres ?
    Est-ce qu’on peut dénoncer l’incurie des autorités sanitaires, des directions et des cadres en général, qui n’arrivent pas à mettre tout ce petit monde au travail, et qui préfère finir leur « mission » en Guyane pour aller s’inquiéter ailleurs une fois les poches pleines ? Et par corollaire, de celles et ceux qui trempent vraiment le maillot pour améliorer les choses et faire en sorte que la prise en charge des patients se fassent malgré tout ?
    Est-ce qu’on peut parler du fric dont se gavent les intérimaires (voyez l’intervention de la ministre à ce sujet) pour faire 6 gardes par mois ?
    Est-ce qu’on peut parler des aides soignant(e)s qui font tout le travail à la place des infirmiers ?
    Est-ce qu’on peut pointer du doigt leurs salaires indignes de la place qu’ils occupent dans notre société ?
    Est-ce qu’on peut arrêter de nous raconter que ce que les guyanais veulent bien entendre ?

    • Desijose

      Oui on peut
      – Je confirme votre première remarque. Je peux même vous dire que ces CDI sont des locaux (OUI)pour la majorité d’entre eux, que ces faits sont connus, mais qu’on laisse courir, puisque la pratique est courante du haut en bas de l’échelle
      – Pour les services qui refusent des patients alors qu’il y a des lits, je ne sais pas, mais quand on voit les patients dans les couloirs, je suis surprise.
      – oui, on peut dénoncer l’incurie des autorités sanitaires, des directions et des cadres (certains).Pour les plus hauts c’est petite cuisine entre soi,pour les cadres c’est souvent des menaces pour faire tourner les services selon le bon désir des directions, qui n’ont bien sûr rien à voir avec les besoins réels de ces dit services.Mais certains cadres se plient bien volontiers aux dickdats d’en haut, si ça permet d’obtenir un avancement à un poste dont on n’a pas les compétences mais qu’on revendique
      – Merci au passage pour ceux qui se sont mouillés le maillot pour cette Guyane qu’ils aiment, et je revendique haut et fort d’en faire partie encore et toujours
      – Le fric des intérimaires, c’est surtout une catégorie de médecins qui ne travaillent qu’en intérim justement pour le fric, au détriment des médecins salariés qui eux sont loin d’encaisser le même salaire pour exactement le même boulot
      – Heureusement que les aides soignants sont là, vu la pénurie d’infirmières, et puis pourquoi se priver d’un (e) aide soignant (e) qui fait le boulot à la place d’un (e) infirmier(e), ça fait des économies de salaire. Et on ferme les yeux sur les risques liés à cette pratique
      Oui on peut pointer du doigt les salaires indignes qui ne sont pas malheureusement liés qu’à ce seul milieu professionnel
      Pour votre dernier passage, je m’abstiens, je ne sais pas par quel bout le prendre et surtout mettre de l’huile sur le feu, ce que je ne veux vraiment pas.
      Merci pour votre patience à me lire

    • Loic

      Pour couvrir les erreurs, les mauvais choix de la direction vous venez parler de quelques cas isolés ! De grâce, ne salissez pas celles et ceux qui viennent travailler chaque jour dans des conditions déplorables et qui le font car ils ou elles aiment leur métier.
      Si l’hôpital a tenu dans ces conditions médiocres c’st bien grâce à son personnel dévoué et compétent.
      Aide soignant, ASH, infirmier, brancardier, médecins…tout un personnel qui avance dans le même sens.
      Est ce quel ‘on peut arrêter de tels propos mensongers pour tenir une noble cause ?
      Est ce que l’on peut pointer une fois pour toute les mauvaises décisions et y remédier ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Vega : lancement d’un satellite d’observation de la terre

Pour son neuvième lancement de l’année, le treizième avec le lanceur Vega depuis le début de son exploitation au Centre Spatial Guyanais (CSG) en 2012, Arianespace va mettre en orbite ce mardi l...

Soirée d’hommage à Anne-Marie Rézaire

Cette manifestation dédiée à la mémoire de l’enseignante et femme de culture disparue l’an passé se déroulera le mercredi 21 novembre à partir de 18h30 à l'Encre. La 2e soirée d’homm...

« Sur les traces de Botoman »

Une série photographique de Marianne Doullay exposée jusqu’au 30 novembre au Camp de la Transportation à Saint-Laurent-du-Maroni. «Les 103 clichés qui constituent l’exposition ont été p...

Grève à EDF : c’est parti

Prévue pour ce lundi 19 novembre, la grève à EDF est bel et bien lancée en Guyane mais aussi dans d’autres territoires ultramarins et en Corse. Un préavis de grève commun en date du 18 octobre...

Les Guyanaises championnes d’Amérique du Sud de kayak-polo

C'est fait ! Les Guyanaises sont championnes continentales ! Elles sont venues à bout du Brésil puis de l'Argentine en finale des championnats d'Amérique du Sud qui se déroulaient à Londrina au ...

Point d’étape sur le Défi sportif contre la Montagne dOr

Dans moins d'une semaine, le samedi 24 novembre, se tiendra le défi sportif contre la Montagne d'Or sur la piste de Paul-Isnard à Saint-Laurent du Maroni, initié par un citoyen engagé dont l'objec...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions