vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Lula veut toujours être candidat mais il reste en prison

Lula veut toujours être candidat mais il reste en prison

L’ancien président brésilien réaffirme sa volonté d’être candidat à l’élection présidentielle mais ses chances de sortir de prison rapidement s’amenuisent.

Reconnu coupable de corruption passive et blanchiment d’argent pour avoir accepté un luxueux triplex de la part d’une entreprise de construction en échange de marchés publics, Lula a été condamné à douze ans de prison et il est incarcéré depuis un mois au siège de la Police Fédérale à Curitiba (Guyaweb du 09/04/2018).

L’ancien président et ses partisans continuent cependant de clamer son innocence et ils dénoncent un « complot politique » visant à l’empêcher de se présenter à l’élection présidentielle d’octobre prochain, pour laquelle avec 30% des intentions de vote il reste le favori malgré ses déboires judicaires.

Dans une lettre envoyée cette semaine à la présidente du Parti des Travailleurs (photo de Une) dont il est le leader historique et le candidat, Luiz Inácio Lula da Silva affirme que renoncer à concourir au scrutin présidentiel reviendrait à reconnaître ce dont il est accusé.

« Si j’accepte l’idée de ne pas être candidat, je reconnaîtrai avoir commis un crime. Je n’ai commis aucun crime » écrit Lula qui ajoute : « c’est pour cela que je suis candidat, jusqu’à ce que la vérité apparaisse et que les médias, juges et procureurs montrent le crime que j’ai commis ou qu’ils arrêtent de mentir ».

Le Parti des Travailleurs maintient officiellement son soutien à la candidature de celui qu’il considère comme un « prisonnier politique » mais les obstacles judiciaires s’accumulent sur la route de l’ancien président et rendent de plus en plus improbable sa participation à la campagne et au scrutin présidentiels.

Lula est en effet visé par d’autres enquêtes judiciaires dans le cadre de l’opération anti-corruption Lava Jato (« Lavage Express ») portant sur les détournements opérés autour de la multinationale Petrobras et fin avril de lourdes réquisitions ont été prises contre lui par la Procureure générale de la République.

De fait, l’ancien président brésilien (2003-2010) multiplie les revers judiciaires ces derniers mois et ce jeudi 8 mai la Cour Suprême Fédérale vient une nouvelle fois de rejeter l’un des multiples recours présentés par ses avocats en vue de lui faire recouvrer la liberté.

Compte tenu des délais dans lesquels la justice brésilienne devrait statuer sur les autres recours judiciaires présentés par la défense de Lula, les chances qu’il puisse sortir de prison avant l’élection présidentielle d’octobre prochain semblent désormais très réduites.

En l’absence de l’ancien président, c’est le candidat d’extrême-droite Jair Bolsonaro crédité de 15% des intentions de vote que les sondages placent en tête du premier tour du scrutin présidentiel le plus incertain depuis le rétablissement de la démocratie au Brésil en 1985.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Antoine Primerose réélu président de l’Université de Guyane

Antoine Primerose a largement remporté le scrutin qui s'est tenu ce jeudi et reste à la tête de l'Université de Guyane (UG) pour un mandat de quatre ans. "Aujourd’hui (...) s’est tenue l’...

Le « droit au remords » : de quoi s’agit-il ?

Eléments d'explication sur cette disposition incluse dans le protocole de sortie de crise signé ce mercredi 16 janvier au Centre Hospitalier de Kourou (Guyaweb du 16/01/2019). " Il s’agit d’u...

Fin de crise au CHK : “On ne peut pas rester éternellement devant l’hôpital”

Sortie de crise au Centre Hospitalier de Kourou, sans subvention du CNES ni reprise de toute l'ancienneté des agents. Malgré ces deux points bloquants - sur trois - qui n'ont pas encore trouvé d'is...

Affaire MDPH Guyane : le parquet a requis l’ouverture d’une information judiciaire pour détournement de fonds et recel de détournement de fonds

Le parquet de Cayenne a requis mercredi 26 décembre, l'ouverture d'une information judiciaire, dans l'affaire touchant la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de Guyane. Autrem...

Appel à la prudence sur la D11

La Collectivité Territoriale de Guyane « demande aux usagers de faire preuve de la plus grande prudence » suite à affaissement survenu sur une partie de la chaussée « située vers le PR 10 + 300...

Lancement du grand débat national

A l'initiative du président de la République Emmanuel Macron et pour répondre à la difficile crise des "gilets jaunes" qui s'est installée depuis deux mois et tenter de calmer la grogne des prote...

Toutes les petites annonces ( 5 ) :

Immobilier ( 2 )
> Toutes les annonces immobilières

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions