vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Lula doit aller en prison immédiatement

Lula doit aller en prison immédiatement

Moins de 24 heures après le rejet de sa demande d’habeas corpus par la Cour Suprême Fédérale, l’ancien président de la République fédérative du Brésil fait l’objet d’une décision de justice ordonnant son emprisonnement immédiat.

Cette décision émane du juge Sergio Moro, grand artisan de l’opération anti-corruption Lava Jato et qui avait été à l’origine de la condamnation de Lula en première instance à 9 ans de prison en juillet 2017 pour « corruption passive » et « blanchiment d’argent », une condamnation confirmée en appel en janvier dernier et portée à 12 d’emprisonnement (Guyaweb du 24/01/2018).

Ce jeudi soir 5 avril le juge Moro a décidé que Lula doit être emprisonné immédiatement pour commencer à purger cette lourde peine, la demande d’habeas corpus déposée par ce dernier afin de rester libre tant que tous les recours dont il dispose encore n’auront pas été épuisés ayant été rejetée la nuit dernière par la Cour Suprême Fédérale (Guyaweb du 05/04/2018).

Alors que la probable incarcération de Lula était attendue plutôt pour la semaine prochaine, Sergio Moro a seulement consenti à accorder à Lula, en considération de « la dignité de la charge qu’il a occupée », la possibilité de se présenter volontairement auprès de la police avant demain vendredi  6 avril à 17h et il a proscrit « l’utilisation de menottes en toute hypothèse ».

C’est un véritable coup de massue pour l’ancien président de la République âgé de 72 ans désormais écarté de la campagne électorale en vue du scrutin présidentiel d’octobre prochain, auquel il espérait encore pouvoir concourir et dont il était jusqu’alors le grand favori selon toutes les enquêtes d’opinion.

 

 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une plainte pour «violences» à l’encontre de Mickaël Mancée, une enquête en cours…

Une plainte pour «violences» a été déposée à l'encontre de Michaël Mancée, candidat aux municipales à la mairie de Cayenne, a-t-on eu confirmation ce jeudi après-midi de source judiciaire....

José Mariema dépose une liste d’ouverture sans le Rassemblement national

La rumeur s'était répandue sur les réseaux sociaux, après l'émission de Guyane la 1ère, Place publique, le Rassemblement national partagerait une liste avec José Mariema. Finalement, il s'agit ...

Mal-logement, habitat informel : quelle est la politique de la CACL ?

Quelle est la politique de la communauté d'agglomération du centre littoral, territoire de grandes inégalités, face à la pression immobilière, au manque de logements et à la pression ...

« Sept idées reçues sur les langues d’outre-mer »

Le journaliste de L’Express Michel Feltin-Palas estime que ces "cousines" des langues minoritaires de l’Hexagone sont encore plus mal connues. « Outre-mer, on parle partout le créole », « ...

A Camopi, des problèmes avec la liste électorale

Laurent Yawalou qui mène la liste s'opposant au maire sortant Joseph Chanel souligne les difficultés rencontrées avec la liste électorale à Camopi. Une commune guyanaise de plus dans laquelle des...

A Apatou, climat tendu à trois semaines des élections

L’un des trois candidats officiellement déclarés à Apatou a été - temporairement - radié des listes électorales. Cette affaire alimente les critiques sur l’opacité qui entoure la gestion ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube