vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Le secrétaire général de l’OEA évoque une « intervention militaire » au Venezuela

Le secrétaire général de l’OEA évoque une « intervention militaire » au Venezuela

Luis Almagro, qui dirige l’Organisation des Etats Américains, a déclaré ce vendredi qu’une « intervention militaire pour renverser le régime de Nicolás Maduro » ne doit pas être écartée.

Pour Luis Almagro « les actions diplomatiques sont prioritaires » mais face à la gravité de la crise économique et humanitaire qui frappe le Venezuela et dont il tient le gouvernement de ce pays pour responsable, d’autres types d’action ne sont pas à exclure.

« En ce qui concerne une intervention militaire pour renverser le régime de Nicolás Maduro, je crois que nous ne devons écarter aucune option » a déclaré le chef de l’OEA ce vendredi lors d’une visite dans la ville colombienne de Cúcuta destinée à évaluer l’impact de l’afflux des Vénézuéliens.

Pour Luis Almagro en effet, ce sont les « crimes contre l’humanité » et les « violations des droits humains » commis par le régime vénézuélien contre sa propre population qui provoquent l’exode massif de celle-ci, ce qui justifie à ses yeux de ne pas exclure une action militaire.

Il a dénoncé la répression dont serait victime le peuple vénézuélien, dépeinte comme différente de celles qu’a connu le continent américain car « dans ce cas c’est la misère, c’est la faim, c’est le manque de médicaments » qui seraient utilisés pour « imposer une volonté politique au peuple ».

Le secrétaire général de l’OEA a également stigmatisé le refus du régime vénézuélien « d’accepter l’aide humanitaire alors qu’il fait face à une crise humanitaire », ce qui selon lui est « absolument inadmissible et ne doit pas être permis, l’aide humanitaire doit arriver au Venezuela ».

Une telle requête, constamment rejetée par le gouvernement vénézuélien, a été formulée par onze Etats de la région réunis en Equateur il y a dix jours pour réfléchir à une approche commune face à la crise migratoire causée par l’exode massif des Vénézuéliens (Guyaweb du 05/09/2018).

Pour Luis Almagro c’est bien à échelle régionale qu’une réponse à cette situation doit être trouvée, « la communauté internationale est responsable et ne peut permettre une dictature au Venezuela, une dictature qui affecte la stabilité de toute la région » du fait de « la profonde crise humanitaire qu’elle a créée » a-t-il affirmé.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Les quartiers populaires de Matoury, enjeux des Municipales

Matoury, une ville aux quartiers disparates et éclatés dans l'espace, depuis Stoupan et le quartier des Anglais au Larivot en passant par le bourg, Cogneau-Lamirande, Balata et Zénith. Une ville ...

Sibeth NDiaye et Cédric O montrent un soutien numérique aux candidats LREM de Guyane

Relatons d'abord avec discipline, les raisons officielles de cette visite annoncée à la dernière minute mercredi 19 février en soirée aux médias et dévoilées dans un communiqué (1) : «Rendre...

Municipales : Davy Rimane y va

Un autre leader du mouvement social de 2017* se lance dans les élections municipales des 15 et 22 mars prochains. Davy Rimane, figure syndicaliste et sportive de Kourou, veut faire entendre la ...

Maripasoula : tensions autour des inscriptions électorales

A Maripasoula des tensions parcourent certains habitants et le camp du candidat Philippe Dekon au sujet des inscriptions sur les listes électorales, clôturées depuis le 7 février. Maripasoula, de...

Déplacement en Guyane de Sibeth Ndiaye porte-parole du gouvernement et Cédric O secrétaire d’Etat au numérique

La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, et le secrétaire d’Etat chargé du Numérique, Cédric O, seront en déplacement officiel en Guyane durant trois jours, du 20 au 22 février 2020, ...

Facebook Live de l’ARS sur le coronavirus

Ce Facebook Live intitulé « Very Infectieux » aura lieu mercredi 19 février à 18h. « Les Guyanais se posent de nombreuses questions sur l’épidémie mondiale de coronavirus covid19. ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube