Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

«Le mouvement social en Guyane vu par la presse brésilienne»

«Le mouvement social en Guyane vu par la presse brésilienne»

Tel est le thème de la conférence qui sera donnée par Rosuel Lima-Pereira le 24 mai à l’Université de Guyane.

« Les mois de mars et avril 2017 en Guyane sont marqués par les mouvements sociaux. L’objectif de cette conférence est de présenter comment et pourquoi le mouvement social guyanais a été décrit par la presse brésilienne, au-delà du territoire voisin, l’Amapá. Dans une première partie seront présentées les raisons de l’intérêt de la presse brésilienne pour ce qui se passe en Guyane. Dans une deuxième partie seront présentées les explications et les analyses du mouvement guyanais selon le regard de la presse brésilienne. Enfin, une troisième partie de la communication sera consacrée à une brève étude comparative entre le discours de la presse brésilienne et le discours de la presse française métropolitaine ».

Rosuel Lima-Pereira est docteur en Études ibériques et ibéro-américaines de l’Université Bordeaux-Montaigne et maître de conférences en Civilisation brésilienne à l’Université de Guyane. Ses travaux de recherches portent sur l’imaginaire, les représentations, les croyances, le syncrétisme religieux et la formation de l’identité brésilienne.

« Le mouvement social en Guyane vu par la presse brésilienne: une rétrospective », une conférence de Rosuel Lima-Pereira le 24 mai à 18h30 à l’Université de Guyane (salle F01) à Cayenne.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • amertume

    La bravoure,la témérité et la détermination de Caroline Tharot face à tous ces parasites de notre société malade ( Mafieux, Délinquants juvéniles ,
    économiques et financiers, Opposants à la probité, Responsables de la prolifération des armes et trafics de stupéfiants) ; Risquent de lui coûter la vie
    En Guyane , force est de constater que le laxisme des juges est en quelque sorte un bouclier qui les protège d’éventuelles représailles de la part des justiciables.
    Ne soyons pas étonnés que la population soit seulement et de manière récurrence victime des malfrats et que ces hauts fonctionnaires ne soient
    également leurs cibles.
    En effet , laisser en liberté ces criminels et voyous de tous genre confortés par un sentiment d’impunité qui les habite leur assure une protection du fait que le gouvernement et l’ état sont en grande partie les premiers responsables de toutes les formes de dérives et comme Ponce PIlate ils se lavent les mains..

    Si le Procureur ,Monsieur E. V s’applique tant bien que mal à se montrer équitable il ne le sera malheureusement en vain : Car. Il appert que certains juges et certains avocats ont bien plus de poids pour nuire aux efforts d’un Vaillant Procureur.
    Etant moi-même victime de l’injustice de plusieurs juges et d’un certain avocat (durant vingt huit ans passés )déterminés à me débouter d’une affaire pénale mettant en cause un officier ministériel de la place.

    N’étant point satisfait que mon affaire se soit soldée par un Non -Lieu , ils ont insisté auprès du Procureur pour que je sois condamnée à régler une amende pour cause de diffamation.
    E. V n à pas donné suite à leur sentence et m’a simplement invitée à produire
    de nouvelles preuves alors que moult preuves accablant le coupable étaient en leur possession..
    Toute confrontation avec le coupable a fait objet de refus catégorique .

    À noter également que lors des séances les Coupables (ou Détenus) ont le droit de s’exprimer alors que les Prévenus ( ou victimes) n’ont aucun droit à la parole quand il y a volonté de classer une affaire à laquelle aucune suite
    n’est donnée car un jugement équitable porterait atteinte préjudiciable
    à un grand délinquant appartenant à la classe des INTOUCHABLES.

  • amertume

    Au temps pour moi lire : De tous genres
    Merci

  • amertume

    Décidément ! Avec du retard je m’aperçois que j’ai malencontreusement associé mon commentaire à l’article intitulé  » Le mouvement social en guyane vu par la presse brésilienne alors qu’il aurait rapport avec l’article intitulé : Carotline Tharot magistrate deux fois en poste enGuyane…………
    Encore une fois au temps pour moi pour cette seconde erreur « 

  • EL MATADOR

    Ils sont habitués au brésil, avec des élus corrompus, les trafiquants de drogue, mais nous avons eu notre printemps Guyanais mené par un gang de voyous dont la plupart sont des multirécidivistes… Et ce point là échappe souvent aux journalistes.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : taux de positifs, taux d’incidence, entrées en hospitalisation, admissions en réa : hausse depuis au moins une dizaine de jours

Le point de situation interne des autorités sanitaires de ce 11 mai -que Guyaweb s'est procuré- consacre une hausse de plusieurs indicateurs épidémiques. Et ce, depuis une dizaine de jours, ...

Les élections territoriales officiellement ouvertes sur fond de crise sanitaire

Initialement prévues en mars 2021 et reportées aux 20 et 27 juin, les élections régionales, départementales et territoriales se dérouleront sur fond de crise sanitaire provoquée par le ...

Une soignante du bloc opératoire de l’hôpital de Cayenne atteinte d’une forme grave du Covid-19 sur un cluster d’une douzaine de personnels et toujours un faible taux de professionnels de santé vaccinés en Guyane

Guyaweb a révélé jeudi dernier la confirmation d'un cluster important de personnels du bloc opératoire de l'hôpital de Cayenne (voir cet article), préalablement dénoncé dans un tract du ...

Cérémonie du 10 mai : « il est quand même édifiant de constater que le président de la République n’a rien trouvé à dire sur plus de deux siècles de l’histoire de la France » (Christiane Taubira)

Le 10 mai 2001, la loi Taubira reconnaissait l'Esclavage et la Traite comme crimes contre l'Humanité. 2021 marque les 20 ans de la loi Taubira et une cérémonie nationale en présence du président ...

Immigration et insécurité : l’étonnant mélange à Saint-Laurent

Sophie Charles, maire de Saint-Laurent du Maroni, organisait une conférence de presse sur l'immigration samedi 8 mai. Un exercice plutôt inhabituel pour l'édile et qui intervient à la suite de ...

Six personnels d’une prison et neuf détenus positifs au Covid-19 au Suriname où le dernier taux de positifs connu est astronomique : 35,14%

Six agents ou cadres pénitentiaires de la prison centrale de Santo Boma au Suriname ont été testés positifs au Covid-19 au mercredi 5 mai. Cette prison se situe à environ 30 minutes en voiture...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube