vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Le Brésil signe un accord spatial avec les Etats-Unis

Le Brésil signe un accord spatial avec les Etats-Unis

Cet accord devrait permettre aux Etats-Unis d’utiliser le Centre de Lancement d’Alcântara situé au Nord-Est du Brésil.

Selon des déclarations faites au quotidien brésilien O Estado de São Paulo par Sérgio Amaral, ambassadeur du Brésil à Washington, l’accord vise à « lancer depuis la base d’Alcântara des fusées de plus grande capacité, de plus grande portée et qui puissent être utilisées à des fins commerciales, surtout pour le lancement de satellites ».

Cet accord, qui prévoit la protection des contenus technologiques étatsuniens utilisés lors des lancements et inclut la « non-prolifération de technologies à usage dual » civil et militaire, doit permettre de développer des partenariats entre entreprises du secteur spatial des deux pays selon le diplomate brésilien.

Située dans l’Etat du Maranhão au Nord-Est du Brésil, la base d’Alcântara (photo de Une) permet de réaliser d’importantes économies de carburant grâce à sa proximité avec l’équateur et elle intéresse de longue date les dirigeants des Etats-Unis et les entreprises du secteur aérospatial de ce pays.

Le nouvel accord fait suite à celui qui avait été conclu par les gouvernements des deux pays en 2000 puis rejeté par le Parlement brésilien le considérant alors comme portant le risque d’une ingérence des Etats-Unis et d’une atteinte à la souveraineté nationale du Brésil.

Le nouveau « partenariat avec les Etats-Unis dans l’exploitation commerciale du centre spatial d’Alcântara » a été conclu pour un an et devrait être présenté officiellement à Washington lors de la visite que le président brésilien Jair Bolsonaro rendra à son homologue étatsunien Donald Trump le 19 mars prochain.

 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

« Sept idées reçues sur les langues d’outre-mer »

Le journaliste de L’Express Michel Feltin-Palas estime que ces "cousines" des langues minoritaires de l’Hexagone sont encore plus mal connues. « Outre-mer, on parle partout le créole », « ...

A Camopi, des problèmes avec la liste électorale

Laurent Yawalou qui mène la liste s'opposant au maire sortant Joseph Chanel souligne les difficultés rencontrées avec la liste électorale à Camopi. Une commune guyanaise de plus dans laquelle des...

A Apatou, climat tendu à trois semaines des élections

L’un des trois candidats officiellement déclarés à Apatou a été - temporairement - radié des listes électorales. Cette affaire alimente les critiques sur l’opacité qui entoure la gestion ...

Episode de pollution atmosphérique

Le seuil d'information et de recommandation (SIR) est dépassé ce dimanche indique Atmo Guyane. "Aujourd’hui 23/02/2020, les concentrations mesurées sont élevées (à 11 :00 : 58,9µg/m3 pour ...

Les quartiers populaires de Matoury, enjeux des Municipales

Matoury, une ville aux quartiers disparates et éclatés dans l'espace, depuis Stoupan et le quartier des Anglais au Larivot en passant par le bourg, Cogneau-Lamirande, Balata et Zénith. Une ville ...

Sibeth NDiaye et Cédric O montrent un soutien numérique aux candidats LREM de Guyane

Relatons d'abord avec discipline, les raisons officielles de cette visite annoncée à la dernière minute mercredi 19 février en soirée aux médias et dévoilées dans un communiqué (1) : «Rendre...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube