vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

L’ancien président brésilien Michel Temer a été arrêté

L’ancien président brésilien Michel Temer a été arrêté

Cette arrestation s’inscrit dans le cadre de la vaste enquête anticorruption dite « Lava Jato » qui a déjà conduit en prison l’ancien président Lula.

Michel Temer, à la tête du Brésil de mai 2016 à décembre 2018, a été arrêté ce jeudi matin 21 mars à São Paulo à la suite d’une dénonciation émanant d’un haut dirigeant de son parti de centre-droit, le Mouvement Démocratique Brésilien, pivot de toutes les coalitions parlementaires depuis la fin de la dictature militaire en 1985.

L’arrestation de l’ancien président âgé de 78 ans, qui a perdu son immunité le 1er janvier dernier avec l’entrée en fonctions de Jair Bolsonaro, est liée à son implication supposée dans des détournements de fonds destinés à la construction d’une centrale nucléaire à Rio de Janeiro.

Le juge fédéral Marcelo Bretas a justifié sa décision de faire arrêter Michel Temer en se disant convaincu par les éléments recueillis au cours de l’enquête et démontrant selon lui que l’ancien chef de l’Etat peut être considéré comme « le leader d’une organisation criminelle ».

Vice-président de Dilma Rousseff (Parti des Travailleurs, gauche) à partir de 2011, Michel Temer avait remplacé cette dernière à la tête de l’Etat en mai 2016 à la suite de sa destitution par le Parlement pour maquillage des comptes publics (Guyaweb du 12/05/2016).

Mais l’ancien avocat et professeur de droit constitutionnel d’origine libanaise est vite devenu le président le plus impopulaire de l’histoire du Brésil et il a dû renoncer à se présenter à l’élection présidentielle (Guyaweb du 25/05/2018) remportée en octobre 2018 par le candidat d’extrême-droite Jair Bolsonaro (Guyaweb du 04/01/2019).

Michel Temer est visé par de multiples enquêtes judiciaires pour corruption, blanchiment d’argent et trafic d’influence, à l’instar de l’ancien président (2003-2010) Luis Inácio Lula da Silva qui depuis avril 2018 purge une lourde condamnation pour de tels faits, aggravée en février dernier (Guyaweb du 06/02/2019).

 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : 49 cas positifs supplémentaires confirmés ce dimanche : 119 au total à Saint-Georges, 22 dont un nombre non négligeable de militaires à Camopi, 29 en 18 jours sur l’île de Cayenne !

C'est un nombre de cas record que déplore la Guyane ce dimanche selon le bilan quotidien des autorités : 49 cas dont les 18 confirmés samedi soir tard après la parution du Covid-Info d'hier. La...

Saint-Georges, cluster de Guyane

Saint-Georges de l'Oyapock à la frontière du Brésil, seule commune encore confinée en Guyane, est «le» foyer épidémique actuel du territoire. La Guyane est au stade 2 de la diffusion du ...

Covid-19 : Explosion du nombre de positifs en Guyane, l’ARS annonce finalement «36 cas confirmés au total tard hier soir»

L'Agence régionale de santé a finalement annoncé ce dimanche «36 cas supplémentaires» de personnes infectées au Covid-19 en Guyane «confirmés tard hier soir» samedi. Au lieu des 18 ...

Covid-19 : hausse inquiétante des cas sur l’île de Cayenne, Saint-Georges approche les 100 positifs, 11 cas à Camopi dont plusieurs militaires et… des fêtes délétères

Les cas positifs d'infection au Covid-19 s'ajoutent chaque jour ou presque sur l'île de Cayenne : Cayenne et Matoury connaissent des cas répétés depuis plus de deux semaines, des cas ont été ...

Montagne d’or, un an après : le gouvernement a « dit que ça ne se ferait pas, mais le projet n’est pas stoppé »

Le gouvernement affirme avoir fermé la porte au projet minier de la Montagne d'or. La compagnie elle soutient continuer à travailler dessus. De fait, avec le renouvellement des concessions en ...

Covid-19 : 5 nouveaux cas positifs sur Cayenne et/ou Matoury et/ou Rémire, 3 à Saint-Georges, 2 à Camopi, 2 à Kourou et les chiffres en disent plus…

L'épidémie de coronavirus poursuit sa progression en Guyane puisqu'on y compte 12 nouveaux cas ce soir pour 162 tests effectués selon l'ARS. Des tests réalisés par l'Institut Pasteur et le ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube