vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Evo Morales réélu, l’opposition conteste

Evo Morales réélu, l’opposition conteste

Le président bolivien sortant remporte l’élection selon les chiffres officiels mais ses opposants et certains pays continuent de réclamer un second tour.

Les résultats divulgués jeudi par le Tribunal Suprême Electoral portent sur la quasi-totalité des bulletins de vote émis lors du scrutin présidentiel dimanche 20 octobre et donnent à Evo Morales 47,07 % des suffrages exprimés contre 36,51 % à son adversaire Carlos Mesa, un écart légèrement supérieur à 10 points qui permet au président sortant d’être proclamé vainqueur au 1er tour selon la Constitution de l’Etat plurinational de Bolivie.

Mais l’opposition du centre et de la droite rassemblée derrière l’ancien président (2003-2005) Carlos Mesa dénonce une « gigantesque fraude » commise par Evo Morales avec la complicité du Tribunal Suprême Electoral (TSE) et elle appelle les Boliviens à continuer de manifester jusqu’à l’obtention de la tenue d’un second tour de scrutin.

La tension est élevée depuis le début de la semaine suite aux atermoiements dont a fait preuve le TSE dans la communication des résultats, dessinant initialement un second tour avant que leur diffusion ne soit interrompue durant 24 heures puis qu’à partir de lundi soir la tendance s’inverse au profit du président sortant (Guyaweb du 23/10/2019).

S’accusant mutuellement de « coup d’Etat », l’opposition comme le pouvoir en place mobilisent leurs partisans au nom de la défense de la Constitution et de « la démocratie » et de violents heurts se sont produits dans les principales villes du pays parallèlement aux manifestations pacifiques.

A la demande d’Evo Morales l’Organisation des Etats Américains doit réaliser un audit du processus électoral mais elle a considéré dès mercredi que compte tenu du caractère très serré des résultats et des « sérieux doutes » existant sur la régularité du scrutin, la tenue d’un second tour serait « la meilleure solution ».

Une position partagée notamment par le Brésil, l’Argentine, la Colombie, les Etats-Unis et l’Union européenne mais critiquée par Evo Morales qui a dénoncé un « coup d’Etat interne et externe » et a exigé le « respect » de la Constitution bolivienne et des résultats de l’élection présidentielle.

Le président socialiste au pouvoir depuis 2006, premier Amérindien à diriger la Bolivie dont la majorité de la population est autochtone, a aussi demandé que soit démontrée la fraude évoquée par ses adversaires qui selon lui rejettent « le vote indigène et paysan » et « n’acceptent pas qu’un Indien soit président ».

L’opposition regroupée autour de Carlos Mesa dans une Coordination de défense de la démocratie (photo de Une) appelle quant à elle les Boliviens à se mobiliser « pacifiquement jusqu’au respect de la volonté populaire » et l’organisation d’un second tour du scrutin présidentiel tandis qu’un appel à la grève générale a également été lancé.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Maintenue malgré le confinement, l’enquête publique sur la centrale électrique du Larivot fait déjà débat

Un arrêté du 2 avril 2020 de la Préfecture de Guyane autorise l'enquête publique sur le projet de centrale électrique du Larivot à se tenir de manière dématérialisée du 20 avril au 20 mai ...

L’épidémie s’étend en Guyane

Depuis le 4 avril, la Guyane est au stade 2 de l'épidémie du Coronavirus. Le dernier bilan épidémiologique dénombre 72 cas dont 1 en réanimation depuis le 1er avril. Suivez sur notre fil ...

Covid-19 : les requêtes en référé-liberté de l’UTG et d’un personnel soignant de l’hôpital rejetées !

Dans deux décisions que Guyaweb s'est procurées à la mi-journée, la juge des référés Marie-Thérèse Lacau a rejeté ce lundi les requêtes en référé liberté du syndicat UTG (Union des ...

Le boom de la livraison à domicile

Confinement oblige, les commerces s'adaptent et certains proposent la livraison à domicile. Une habitude essayée et vite adoptée par les consommateurs, ce qui laisse présager une continuité ...

Lutte contre le coronavirus : mais qui sont ces exemptés de la «quatorzaine» à la descente des avions en provenance d’Orly et des Antilles ?

Mais qui sont ces «personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire ou (...) à la continuité de la Nation» et qui échappent à la quatorzaine à leur descente d'avion, selon un ...

Restrictions à la liberté de circuler : un arrêté du préfet avait oublié le cas des victimes de violences susceptibles d’aller porter plainte, le procureur le fait rectifier

Les mesures draconiennes prises par les autorités administratives afin de restreindre la circulation de personnes avec pour objectif de limiter la propagation du Covid-19 avaient quelque peu oublié ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube