vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Crise post-électorale en Bolivie

Crise post-électorale en Bolivie

L’opposition conteste avec virulence les résultats provisoires des élections de dimanche dernier qui tendent à donner la victoire au président sortant Evo Morales.

Premier Amérindien à diriger la Bolivie, le socialiste Evo Morales (photo de Une) au pouvoir depuis 2006 a perdu un référendum organisé en 2016 pour lui permettre de se représenter à l’élection présidentielle pour un 4e mandat mais il y a tout de même été autorisé par la Cour Constitutionnelle puis par le Tribunal Suprême Electoral, considérés dès lors par l’opposition comme inféodés au pouvoir.

Les principaux opposants et notamment l’ancien président centriste Carlos Mesa ont donc mis en doute la crédibilité et l’impartialité du Tribunal Suprême Electoral (TSE) avant même le scrutin présidentiel du dimanche 20 octobre et la confusion dont a fait preuve cet organisme dans la divulgation des résultats a provoqué la colère de leurs partisans.

En effet les premiers résultats fournis par le TSE dimanche soir indiquaient qu’Evo Morales serait contraint de disputer un second tour incertain mi-décembre contre Carlos Mesa, avant que la divulgation des résultats soit interrompue durant 24 heures puis qu’à partir de lundi soir la tendance s’inverse au profit du président sortant qui pourrait être élu dès le premier tour.

L’opposition dénonce avec force ce que Carlos Mesa qualifie de « fraude scandaleuse » et depuis lundi des heurts violents entre ses soutiens et les forces de l’ordre se produisent dans plusieurs villes boliviennes où des locaux du Tribunal Suprême Electoral ont été incendiés.

Les observateurs de l’Organisation des Etats Américains (OEA) ont fait part de leur « préoccupation » et de leur incompréhension quant à la manière dont les résultats sont comptabilisés et diffusés par le TSE, dont l’un des vice-présidents en désaccord avec ses collègues a démissionné.

A la demande d’Evo Morales l’OEA a accepté de réaliser un audit du processus électoral mais elle a recommandé ce mercredi la tenue d’un second tour de scrutin, compte tenu des soupçons existant quant à de possibles irrégularités et du caractère très serré des résultats connus qui portent sur près de 97 % des bulletins de vote.

L’incertitude demeure et la tension reste élevée dans le pays où Evo Morales a déclaré l’état d’urgence, le président sortant dénonçant à présent une tentative de « coup d’Etat » fomentée par l’opposition et appelant ses partisans à « défendre la démocratie » par une « mobilisation pacifique et constitutionnelle ».

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

La directrice de l’ARS confirme l’information avérée de Guyaweb quant à la positivité au Covid-19 d’un personnel du laboratoire de biologie de l’hôpital mais… sur Radio Peyi

Guyaweb avait révélé cette information mercredi soir : un cas positif au Covid-19 d'un personnel de sexe féminin du laboratoire de biologie de l'hôpital de Cayenne. Mais l'ARS (agence ...

Premier décès dû au Covid-19 au Suriname

Rik Schuitemaker, septième personne testée positive au Covid-19 au Suriname, est décédé ce vendredi dans ce pays voisin de la Guyane, ont révélé les autorités sanitaires locales. Le nombre...

Auplata : L’usine de cyanuration fond un premier lingot d’or et … se met à l’arrêt

La société minière Auplata Mining Group (AMG) aura eu le temps de fondre au moins un premier lingot dans son usine de cyanuration de Dieu Merci avant de mettre ses activités en sommeil en raison ...

Suspecté de violences envers sa mère et sa sœur, il crache sur les gendarmes en se vantant d’être infecté au Covid-19 : 14 mois de prison ferme

Un trentenaire habitant Kourou avec sa mère et sa sœur et se montrant violent envers celles-ci, selon une source judiciaire, a été condamné mardi par le tribunal correctionnel en comparution ...

L’ARS dément finalement que le premier patient positif au Covid-19 admis en réanimation soit le personnel d’un labo de l’hôpital mais ne dément pas le cas positif d’un personnel médical

Guyaweb prend acte du démenti ce jeudi de l'autorité sanitaire quant à la profession du patient positif au coronavirus admis en réanimation à l'hôpital de Cayenne mercredi soir. Guyaweb avait...

61 cas en Guyane dont 1 en réanimation

A lire sur notre fil d'informations en accès libre. Suivez l'évolution de la pandémie notamment en Guyane touchée comme le monde entier par ce coronavirus. Recommandations pratiques, informations ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube