vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Bolsonaro, grand favori du second tour

Bolsonaro, grand favori du second tour

Le candidat d’extrême-droite Jair Bolsonaro est crédité d’une confortable avance sur son concurrent de gauche Fernando Haddad en vue du second tour de l’élection présidentielle au Brésil.

L’institut Ibope a publié ce lundi une enquête d’opinion réalisée durant le week end auprès de 2500 personnes et qui attribue à Jair Bolsonaro 59 % des intentions de vote contre 41 % à Fernando Haddad.

Cette tendance confirme la vague conservatrice qui le 7 octobre a déjà permis au candidat d’extrême-droite de remporter largement le premier tour du scrutin avec 46 % des suffrages contre 29 % à Fernando Haddad (Guyaweb du 08/10/2018).

En dépit de ses multiples déclarations sexistes, homophobes et racistes, l’ancien capitaine de l’armée nostalgique de la dictature militaire continue d’attirer une grande partie des Brésiliens lassés de l’insécurité chronique, du chômage persistant et de la corruption politique généralisée.

Bien qu’il soit lui-même député depuis 27 ans, Jair Bolsonaro se présente avec succès comme un homme neuf et intègre qui aura la main ferme contre les délinquants – rétablissement de la peine de mort, libre circulation des armes – et saura purger un système politique profondément discrédité.

Fernando Haddad a quant à lui bien du mal à rassembler autour de sa candidature, perçue comme inféodée à l’ancien président Lula emprisonné pour corruption et affaiblie par le ressentiment de beaucoup de Brésiliens à l’égard du Parti des Travailleurs au pouvoir de 2003 à 2016.

L’ex-ministre de l’Education et ex-maire de São Paulo met en avant le péril pour la démocratie que représenterait l’élection de son adversaire mais il peine à élargir son assise vers le centre et même des électeurs habituels du Parti des Travailleurs semblent désormais attirés par Jair Bolsonaro.

Ce dernier aborde avec confiance le second tour du scrutin présidentiel qui aura lieu le 28 octobre et il poursuit sa campagne sans se risquer à participer à des débats télévisés avec le candidat du Parti des Travailleurs, arguant de raisons médicales suite à l’agression armée qu’il a subie début septembre (Guyaweb du 05/09/2018).

La dynamique de la candidature de Jair Bolsonaro s’est aussi traduite par une forte poussée des partis conservateurs à la Chambre des députés élue le 7 octobre, dans laquelle le Parti Social Libéral de l’ancien capitaine est désormais la 2e formation – sur plus de 30 – derrière le Parti des Travailleurs en net recul.

Flanqué d’un candidat à la vice-présidence qui est un général en retraite, Jair Bolsonaro engrange les soutiens et se prépare d’ores et déjà à accéder à la présidence de la première puissance d’Amérique latine en composant un gouvernement dans lequel les militaires devraient se tailler la part du lion.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Un jeune homme de 19 ans tué par arme à feu village Saramaca à Kourou, un individu du même âge en garde à vue

Un jeune homme de 19 ans a perdu la vie ce mardi au quartier ou village Saramaca de Kourou, mortellement blessé par un tir d'arme à feu. Les faits auraient été perpétrés «vers 12h45 ...

Covid-19 : des détenus et des agents de la prison de Rémire positifs

13 personnels du centre pénitentiaire ont été testés positifs depuis la mi-juin, plus deux détenus. A la date d'hier. Suite aux premiers cas, la prison avait notamment fait l'objet d'une ...

Remaniement ministériel : priorité à la crise sanitaire en Guyane

Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer du nouveau gouvernement de Jean Castex, a pris ses fonctions rue Oudinot, à Paris, ce mardi 7 juillet 2020. Lors de la passation de pouvoir avec Annick ...

Chape de plomb sur les morts guyanais du Covid-19 : l’hôpital de Cayenne et l’ARS s’étaient abrités derrière un avis inexistant du comité régional d’éthique pour justifier l’arrêt de l’information sur les décès !

La chape de plomb persiste en Guyane au sujet des morts du Covid-19. Les autorités sanitaires n'indiquent plus, par exemple, si une personne guyanaise décédée est passée ou non par un service ...

Covid-19 : 4 décès ce week-end à l’hôpital en Guyane dont un homme de 40 ans

4 personnes de plus atteintes du Covid sont décédées ce week-end en Guyane, une dame à l'hôpital de Kourou, trois hommes à l'hôpital de Cayenne dont l'un n'avait que 40 ans, selon l'information...

La Guyane en crise sanitaire

Le bilan de la pandémie de Covid-19 est de 21 morts et 5178 cas confirmés depuis la détection des premiers cas en Guyane le 4 mars et la propagation du coronavirus concerne l'ensemble du ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube