vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

AEX Nelson : annulation de l’arrêté par le tribunal administratif

AEX Nelson : annulation de l’arrêté par le tribunal administratif

Le jugement est tombé ce jeudi. L’arrêté du 1er octobre 2018 par lequel le préfet de la Guyane avait donné autorisation à la SAS Trajan pour une exploitation alluvionnaire sur la Crique Nelson à Kourou est annulé.

Le tribunal administratif de la Guyane a retenu deux motifs d’illégalité, d’une part, la demande d’exploitation d’or alluvionnaire déposé par la société Trajan « ne comportait aucun accord écrit de l’office national des forêts (ONF), gestionnaire du domaine public de l’Etat »;

D’autre part, « la notice d’impact figurant dans la demande d’exploitation ne présentait pas le caractère requis de notice d’impact renforcé et n’assurait qu’une description insuffisante des milieux naturels impactés (activités liées à l’eau –pêche et baignade-) et de l’environnement humain alors que se trouve à proximité immédiate du secteur d’exploitation la zone de droits d’usage collectifs dont est titulaire la communauté amérindienne Kali’na de Kourou. De sorte que cette description insuffisante a été de nature à exercer une influence sur la décision prise par le préfet de la Guyane » a communiqué le tribunal administratif ce jeudi 12 décembre 2019.

Par ailleurs l’Etat devra verser la somme de 800 euros respectivement à la Fédération Guyane Nature Environnement, à l’association T’Leuyu, à l’association Compagnie des Guides de Guyane et à la Sarl Wapa Lodge.

Le jugement indique aussi que le surplus des conclusions de la requête est rejeté.

L’affaire de l’AEX Nelson qui fait couler beaucoup d’encre depuis deux ans avait été jugée au fond jeudi 21 novembre au Tribunal administratif de Cayenne.

Le rapporteur public avait conclu à un vice de procédure et à l’annulation de l’arrêté attaqué (Guyaweb du 11/12/2019).

Mis en délibéré, le jugement a été rendu ce jeudi 12 décembre. Cette affaire a opposé la société minière Trajan à plusieurs requérants dont la Compagnie des Guides de Guyane, Guyane Nature Environnement et l’association amérindienne T’Leuyu.

Pour Rémi Girault, président de Guyane Nature Environnement, « c’est une décision importante qui montre bien que ce dossier n’a pas été correctement instruit. Malheureusement, cette mine, qui a été exploitée pendant plusieurs mois, a engendré des impacts environnementaux irréversibles et aucune technique de revégétalisation ne permet de reconstituer la complexité d’une forêt ancienne ou d’un cours d’eau détruit. Les sols déstructurés seront encore longtemps soumis à l’érosion et continueront de polluer le Kourou. »

Pour Thomas Saunier, président de la Compagnie des Guides de Guyane, « le seul combat qui est perdu d’avance est celui qui n’est pas mené, même si c’est long et couteux, il ne faut pas perdre espoir « . Thomas Saunier, gérant de l’écolodge Cariacou estime que « l’Etat a fait le forcing en bafouant les règles élémentaires du code minier et de l’environnement » et se réjouit de cette « grande victoire pour la population guyanaise et le bassin de Kourou. »

Lire tous nos articles consacrés à l’affaire AEX Nelson

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Auplata : L’usine de cyanuration fond un premier lingot d’or et … se met à l’arrêt

La société minière Auplata Mining Group (AMG) aura eu le temps de fondre au moins un premier lingot dans son usine de cyanuration de Dieu Merci avant de mettre ses activités en sommeil en raison ...

Suspecté de violences envers sa mère et sa sœur, il crache sur les gendarmes en se vantant d’être infecté au Covid-19 : 14 mois de prison ferme

Un trentenaire habitant Kourou avec sa mère et sa sœur et se montrant violent envers celles-ci, selon une source judiciaire, a été condamné mardi par le tribunal correctionnel en comparution ...

L’ARS dément finalement que le premier patient positif au Covid-19 admis en réanimation soit le personnel d’un labo de l’hôpital mais ne dément pas le cas positif d’un personnel médical

Guyaweb prend acte du démenti ce jeudi de l'autorité sanitaire quant à la profession du patient positif au coronavirus admis en réanimation à l'hôpital de Cayenne mercredi soir. Guyaweb avait...

57 cas en Guyane dont 1 en réanimation

A lire sur notre fil d'informations en accès libre. Suivez l'évolution de la pandémie notamment en Guyane touchée comme le monde entier par ce coronavirus. Recommandations pratiques, informations ...

Le poisson d’avril de Guyaweb aura eu les honneurs de la revue de presse naissante de la préfecture

Pas mal de nos lecteurs s'y sont laissés prendre, certains de nos commentateurs patentés (mais pas tous) également, mais le come-back du projet Montagne d'or comme celui de la société minière ...

Une personne atteinte du Covid-19 a été admise en réanimation mercredi soir à l’hôpital de Cayenne

Une personne positive au Covid-19 a été admise au service réanimation de l'hôpital de Cayenne, mercredi soir, a-t-on appris d'une source bien informée. Guyaweb a recueilli cette information ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube