Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Trois députées demandent le « retrait » de Lénaïck Adam de la commission d’enquête sur l’orpaillage illégal

Trois députées demandent le « retrait » de Lénaïck Adam de la commission d’enquête sur l’orpaillage illégal

Suite aux révélations de Guyaweb sur la proximité du député guyanais LREM Lénaïck Adam avec le monde de l’orpaillage, des députés demandent son « retrait des travaux de la commission d’enquête » qu’il préside, et pointent le risque de conflit d’intérêts. « Lénaïck ADAM ne peut exercer la fonction de président de la commission d’enquête sur la lutte contre l’orpaillage illégal » a exprimé l’ancienne ministre de l’Environnement, Delphine Batho, députée écologiste des Deux-Sèvres dans un courrier adressé lundi 19 avril au président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, suite aux révélations de Guyaweb (15/04/2021 et 16/04/2021) à propos du forcing…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

31 commentaires

  • Frog

    A croire que les seuls canaux d’information des enquêtes parlementaires seraient la presse et les services étatiques…les lobbyistes de tous poils ont encore de beaux jours devant eux !

    N’est ce pas Serville qui a proposé «l’infiltré » à la présidence de la dite commission ?

    Merci à Guyaweb, FF et la relève ( et ça c’est bien)
    Ca mérite au moins le 20 h.

  • FF

    Oui il est bien ce sujet. Mais le silence de la classe politique locale et des autres médias locaux jusqu’ici (hormis Radio peyi qui a fait le minimum syndical par une brève au journal) est affligeant. Cela en dit long…

  • GZ

    Parce que panier des crabes. Ils sont à peu près tous concernés par des conflits pareils ou espèrent pouvoir en profiter…

  • FF

    Je précise : quand je dis « classe politique locale » je songe aux grands leaders locaux si prompts à dégainer du communiqué et, faisant preuve cette fois, dans ce dossier, d’un silence assourdissant…

  • Frog

    Genre carrefour offre 5 Euros à 2000 vaccinés !

  • Frog

    Et sans les majorer de 40% ! Trop de violans !

  • GZ

    Tu peux songer dedans les petits leaders locaux aussi, avec leur cour de journaleux, puis le niveau moyen général… sachant qu’une grande fraction (la plupart ?) de nos bipèdes ne sont guère émus par cela…

    Ce n’est peut-être pas le moment d’y mêler Trop violans qui dénonce justement, même si en grande partie inconsciemment, la violence de cette médiocrité mortifère.

  • Frog

    Inconsciemment alors.

  • GZ

    Avec plus de conscience que les autres, en tout cas… Car eux, ils agissent au moins et arrivent parfois à nommer les choses à leur racine.
    Au passage, ils sont les seuls qui arrivent à obtenir qqchose de t en t.

    Les autres chialent sur les anomalies et espèrent les résoudre, faisant preuve d’une éternelle naïveté, sans aborder la racine, voire, imposant par une propagande débile la conservation des anomalies.
    Comme dans le cas de l’orpillage.

    (Le tout faisant un joli fossé essentiellement colorimétrique au pays où les races n’existent pas., hihi)

  • DB

    Trop Violans n’ira pas se mêler de cette affaire ! S’agissant des activités extractives en général et de l’orpaillage en particulier, le MDES n’utilise pas son bras armé mais un autre de ses faux-nez : Maiouri Nature Guyane, pour contrarier les activités des opérateurs extérieurs (Montagne d’or; Trajan; …) tout en veillant scrupuleusement sur les intérêts des opérateurs locaux.

    Je veux bien négliger le facile soupçon de cette marmite d’intérêts divers dans laquelle il y aurait toujours à plonger fraternellement, mais dans ce cas précis j’ai le sentiment que Lénaïck Adam ne risque aucunement de s’attirer les foudres de ces joyeux drilles…

  • GZ

    Hein ? Maiouri Nature Guyane veille sur les intérêts des opérateurs locaux ?
    Brrr, c’est indigeste. D’où tirez-vous un tel truc ?

  • DB

    Le moins que l’on puisse dire est que Maiouri Nature Guyane observe un pieux silence sur les activités minières des membres ou sympathisants du MDES, tels qu’Armand Achille, Gauthier Horth, José Mariema et consorts, y compris lorsque ceux ci sont mis en cause par la justice dans le cadre de leurs activités…

  • Macanahan

    Oui cela paraît clair : MNG tape sur les opérateurs internationaux historiquement mais pas sur les petits opérateurs tous mignons qu’ils sont. Par ailleurs, ils ne tapent pas non plus très fort sur EDF lorsqu’une centrale au fioul pointe le bout de son nez accompagné d’un joli oléoduc inoffensif de 15 km qui traversera l’Ile de Cayenne. A croire qu’ils ont le pieds et poings liés par la connivence avec des acteurs locaux de poids et cela se comprend, principe de réalisme! Personne n’est totalement libre au point de pouvoir taper à tout bout de champ sur tous les intérêts privés, locaux, nationaux et internationaux.

  • GZ

    Les individus concernés et cités ne sont pas membres de Maiouri Nature Guyane, semblerait-il.

    Du reste, MNG a tjs dénoncé l’orpillage dans son ensemble. Le fait qu’il existe une convergence de fond assez logique – en dehors de la question de l’or – entre MDES et MNG, ne doit pas brouiller votre vue, et surtout pas dans cette histoire qui parle encore et tjs d’un dysfonctionnement institutionnel.

  • DB

    Allons, allons, pas de mauvaise foi ! Bien sur que les individus cités ne sont pas membres de MNG, mais ils sont proches du MDES, tout comme les dirigeants de MNG…

    Décidément, comme tout polémiste qui se respecte, vous êtes insaisissable, GZ. Autant j’ai crû déceler dans certains de vos posts ce doux parfum libertaire qui enchante mes narines, autant je détecte dans certains commentaires quelques relents fascisants, notamment lorsque vous témoignez une (trop ?) bienveillante tolérance à l’égard de certains groupuscules.

    Quant aux sempiternels dysfonctionnements institutionnels que vous évoquez, peut être que la vraie question serait de se demander si ce ne sont pas nos institutions elles-mêmes qui constituent LE dysfonctionnement…

  • GZ

    La prétention d’une « proximité » entre toutes ces entités n’engage que toi, DB, tout comme les conclusions que tu en tires.
    Quant à la « mauvaise foi », j’observe que tout ou à peu près tout sert de prétexte sur ce forum pour ramener Trop Violans aux fins de moqueries et de dénigrements. Certainement parce que c’est la seule mouvance politique audible de la Guyane et aussi la plus efficace – ce qui doit gêner plus d’un…
    Il est tout à fait normal que tu ne puisse me situer dès lors que toute critique du sectarisme grotesque de certains donneurs de leçons te fasse visionner des « relents fascisants ».
    Pb certain de la socialisation sous les cieux hexagonaux, vois-tu… Malgré cette défectuosité, mérite à toi de te demander, au moins, « si ce ne sont pas nos institutions elles-mêmes qui constituent LE dysfonctionnement »

    Je te dis bravo, t’es pitet le premier sur ce forum à y arriver. Bien sûr que si… raison pour laquelle tu viens de te ranger côté chgt de statut :-)
    Alors, pour te mettre en concorde avec toi-même, tu ne questionneras plus la position de Trop Violans face au cas LAdam, mais tu questionneras les motifs/procédure/choix de LREM quant à la personne de leur candidat en 2017, l’inertie institutionnelle face aux entraves à la morale, ainsi que la position des autres « marcheurs » à la tête de la CTG etc, instances bien plus en relation avec le sujet que la position de Trop Violans tirée par les cheveux.

  • bilo

    MNG proche de MDES !! MDR LOL HaHaHa etc…
    Que d aneries… Mais on s’marre bien quand même.

  • Morvandiau

    J’abonde dans le sens de DB.
    Pour avoir vu à de nombreuses reprises les membres de MNG ne pas broncher devant les propos délirants de Mme Stephenson qui appelait à promouvoir l’orpaillage artisanal « Guyanais » plutôt que l’orpaillage par des « non-Guyanais » au milieu de dérives populistes bien fachos dans le cadre du collectif or de question, il y a de quoi effectivement se poser beaucoup de questions quant à l’intégrité morale du mouvement et ses objectifs.
    Tout écologiste droit dans ses bottes et dans ses convictions claquerait immédiatement la porte d’un tel collectif qui sert également de vecteur à une parole nationaliste et xénophobe de la même trempe que le FN en métropole.
    Et effectivement les cibles de MNG ne sont jamais locales.
    Il est donc effectivement possible que MNG ait fait le choix d’une bien vilaine compromission en échange d’une immunité à ne pas se faire copieusement pourrir et mis au ban par les cinglés de services, qui ne comptent strictement aucuns écologistes locaux dans leurs rangs.
    Et MNG n’est pas la seule organisation a avoir mangé son chapeau en se retrouvant bien complaisamment aux cotés d’extrémistes qui ont complètement phagocyté (et détruit) le mouvement initial. Tout comme en avril 2017 d’ailleurs.

  • GZ

    « dérives populistes bien fachos… questions quant à l’intégrité morale du mouvement et ses objectifs… vecteur à une parole nationaliste et xénophobe de la même trempe que le FN en métropole… bien vilaine compromission»
    Votre tirade est la même depuis Mitterrand. Voilà la socialisation problématique qui stérilise toute discussion, à l’instar de la vie politique nationale. Vous devriez retourner au réel, ça vous ouvrirait peut-être les yeux.

    Pour vous guider sur la latérite guyanaise, les « extrémistes » n’ont point « phagocyté et détruit » le mouvement de 2017, mais en étaient les initiateurs et les négociateurs. Si l’administration pédale depuis comme jamais avant dans l’histoire des colonies, c’est grâce à ces « extrémistes ».

    Ou à cause… selon votre goût.

  • DB

    Désolé, GZ, je persiste et signe ! Trop Violans peut bien de temps à autres énoncer des évidences, voire dresser un constat relativement objectif, il n’en demeure pas moins que par ses discours, ses actes et son comportement, il s’agit indubitablement là d’un groupuscule fasciste.

    Et vous avez raison sur un point. Pour être audibles, ils sont audibles, même carrément bruyants ! Efficaces ? Je ne vois pas où leurs incivilités agitées démontrent une quelconque efficacité dans quelque domaine que ce soit…

    Bref, quittons la latérite un instant pour rejoindre une piste de sable blanc, voulez-vous ! Je crains fort que la mémoire vous fasse défaut. Ce sont les socioprofessionnels et les organisations patronales qui ont été les initiateurs du mouvement de 2017, vite dépassés il est vrai par leur alliance de circonstance avec l’UTG, subsidiaire du MDES. Ce qui s’est traduit, pour la petite histoire, par l’éviction de Stéphane Lambert à la tête du MEDEF bien qu’il ait en partie obtenu dans le volet économique des accords de Guyane les exonérations fiscales qu’il était allé chercher. Le patronat ayant moyennement goûté le blocage de la circulation et donc de l’économie pendant près de 2 mois…

    J’observe par ailleurs que vous me comptez malicieusement au nombre des adeptes d’un changement de statut qui m’indiffère au plus haut point. En effet, ceux qui réclament à corps et à cris ce changement de statut tiennent visiblement beaucoup à conserver une organisation territoriale autoritaire et hiérarchisée, et pas vraiment à nous faire un remake de la Commune de Paris. Convenons-en, personne n’appelle à faire flotter le drapeau noir sur la marmite !

    Enfin, vous vous en doutez, je n’éprouve pas plus de sympathie que vous pour les marcheurs. Et je me suis régalé à la délicieuse lecture des articles de MB et HF. Bravo Guyaweb, démasquer Lénaïck Adam en pleine épidémie, fallait oser ! :-)

  • Morvandiau

    GZ, vous êtes souvent d’une mauvaise fois crasse !
    Je me doutais bien que sur mars/avril 2017 vous alliez reprendre goulument les reportages révisionnistes du « média » local ou bien les ouvrages falsificateurs qui traitent de ce sujet.
    La vérité est bien celle là, oui le mouvement de mars 2017 a été initialement un mouvement composé d’associations citoyennes et de membres du secteur économique qui dénonçaient leur ras le bol concernant l’insécurité principalement. Très rapidement, les parasites habituels ont fait un hold up autoritaire pour prendre la direction du mouvement et changer la stratégie en leur faveur pour servir leurs idéaux politiques et aussi personnels.
    Rappelons par exemple que les autochtones qui ont rejoint le mouvement très tôt ont été menacé d’exclusion si ils n’abandonnaient pas leur revendications foncières (les fameux 400 000 ha qu’ils attendent toujours soit dit en passant).
    Vous souvenez vous lorsqu’ils se sont retrouvés seuls devant la préfecture quand les ministres sont arrivés, complètement lâchés par le collectif avec Goudet en tête ?
    Comme d’autres blocs associatifs, ils ont vite claqué la porte du collectif principal qui s’est donc mué en un conglomérat UTG/MDES/MIR qui ne représentait que lui même.
    Vous souvenez vous qu’ils n’ont d’ailleurs pas signé les accords de Guyane, mais bien les accords de Cayenne, qui a été plus tard rajouté en annexe au premier (tout comme l’avaient fait les agriculteurs par exemple) ?
    La vérité n’a pas été entièrement dite sur ce qui s’est réellement passé en avril 2017, et elle n’est pas du tout celle que voulez croire et faire croire GZ !!!

  • moibeni

    Quand on lit ce qu’on voit ce qui est écrit et qu’on comprend ce qui n’est pas écrit, on comprens ce que pense GZ et on a peur . en gros ce que n’est que de la manipulation. Il est au coeur du système pseudo revendicatif qui demande le changement en espérant que cela n’arrive jamais ! L

  • GZ

    Allons allons, compère DB, tout de suite ces gros mots.
    90 ans à cela, le congrès fasciste n’a pas su définir le fascisme, mais vous l’attribuez à ces « groupuscules » guyanais… Voyons, vous en savez plus que les pros.
    Oui, les socioprofessionnels et les organisations patronales pouvaient bien « initier » le mouvement de 2017. Pitet. Comme ils pouvaient bien avoir obtenu des « engagements » de la fonctionnalade, à peine un an et demi plus tôt, quand «un grand travail a été réalisé » après « 80 jours de mobilisation », d’après le président du Medef dont on ne sait s’il fut plus naïf ou plus rapace.
    Tenez, tapez guyaweb + guyane-economique-obtient-des-engagements-de-letat, pour mémoire…

    C’est pour vous dire que « l’initiation » par ces naïfs égoïstes pesait moins que le rot du colibri aux THumac. Je vous rappelle que le fond de la protestation était le niveau d’incurie étatique devenu insupportable pour la quasi totalité de la population, dans laquelle les revendications du patronat n’était qu’un élément marginal.
    C’est ce qui explique l’adhésion massive, qui n’aurait jamais eu lieu pour le simple appel des organisations sociopr. ou patronales. En fait, ils ont compris le moment – ou simple coïncidence au bon moment.
    L’acte initiatique du mouvement n’était point un « appel » du patronat, mais l’arrosage de la préfecture avec de la merde de cochon, suite à l’invraisemblant culot des fonxi de la DAAF pour dire « qu’ils ne savaient pas » les causes du retard de deux ans dans le versement des subventions agricoles…
    Dès lors, cette adhésion massive de ces plus « bruyants » de la Guyane provoqua naturellement « l’alliance de circonstance avec l’UTG » – le patronat comprenant très bien que sans eux, il n’obtiendra rien.
    Parce qu’il est connu et reconnu depuis tjs que la seule façon de faire bouger/avancer les choses par ici reste la protestation violente. RIEN d’autre ne fonctionne. Ce fut reconnu un quart de siècle déjà, et aussi par EBareigts par sa demande de pardon au « peuple de Guyane ». Pardon pour l’INCURIE. Trait naturel du système politique…
    Et oui, si le patronat a obtenu ses énièmes privilèges, c’est exclusivement à cause des « bruyants » et de leurs « incivilités agitées ». Exclusivement.
    Et si l’administration pédale manifestement depuis (bon, dans la mesure de ses capacités…), c’est aussi exclusivement à cause des « bruyants », et nullement à cause des gentils patrons ou doux manifestants.
    Exactement comme en 1996, où les besoins logiques et criants n’ont été obtenus qu’au prix du feu à l’hôtel des Impôts…
    Exactement comme en 2008, où la mise au travail du préfet qui ignorait jusqu’à son boulot n’a été obtenu qu’après des semaines de blocages…
    En 2017, le point gagnant était l’enguelade public du préfet à bac+3 et la baffe au policier.
    C’est un système politique comme ça : inapte au fonctionnement normal et normalisé, aucun échange entre haut et bas, ici c’est le chien le plus fort qui b..se. Tenez, comme au pont d’Iracoubo. Fort avec les faibles, faible avec les forts, c’est ça, la « devise républicaine » du fonctionnalade. Tenez, comme au pont d’Iracoubo…
    Vous vous y reconnaissez, hein, chers compères en bons postes ?

    Une fois rassasié, le patronat a simplement lâché le mouvement, cad l’intérêt des autres, du plus grand nombre. Ce n’est pas par hasard que des civilisations asiatiques tiennent les commerçants pour de la sous-caste, prévoyant leur mise à l’écart des affaires publiques.. Diviser pour régner, ça marche très bien dans une non-société à la guyanaise, et encore mieux avec les commerçants bornés sur leurs propres intérêts individuels.
    Après, le blocage et le reste ne fut que le délitement naturel et combien triste d’un mouvement sans leaders intellectuels, sans guides, sans idées précises, tout ce qui sous-tende une société et ce que la Guyane est incapable de sécréter, demeurant un conglomérat d’ethnie, une non-société – conformément à l’intérêt du pouvoir central..

    Ceci est à destination de nos simplets qui passent leur temps à gueuler contre MDES UTG et contre les fortes gueules de ce qu’ils prennent pour de la plèbe lokal.

    Que les rares qui réclament – de façon de plus en plus inaudible…- le changement de statut « tiennent visiblement beaucoup à conserver une organisation territoriale autoritaire et hiérarchisée », c’est tout à fait normal. Ils ont été socialisés dans un tel esprit, ils n’ont rien connu d’autre, ils ne sont soutenus par aucune intelligentsia pour les guider. Evidemment qu’ils ne sauront élaborer un modèle différent. (Notez que c’est identique en Métropole…avec son « intelligentsia » tellement pédophile)
    C’est exactement pour cela que j’avais déjà dit en ce lieu que le chgt de statut serait la meilleure voie, voire la seule, voire inévitable à terme, seulement le BON chgt de statut paraît absolument impossibe, faute d’éléments pour le mener et faute de demande… Il resteront donc les guignolades sur le « mono- ou bicéphale » et d’autres débilités.
    Sinon, pourquoi ne pas me remercier d’avoir réclamer, ya peu, des infos sur l’orpillage du Maroni, soins de nos compatriotes bien à nous ? :-) Alleeez !

    En gros, Moibeni, il n’y a de manipulation que de la part de ceux qui se vautrent dans le panier. Si j’étais au cœur, vous seriez au courant… et la conscience d’une nécessité d’un chgt ne signifie pas la revendication de sa formule nécessairement ratée.

    Morvandiau, les antagonismes dans un conglomérat d’ethnies est hors sujet.

  • Morvandiau

    Ah oui, le fameux changement de statut que tous les Guyanais demandent depuis des décennies !
    Profitons que GZ rôde dans les parages pour lui demander quelle explication a-t-il au fait qu’en avril 2017 le cahier de revendications du collectif initial qui contenait environs 400 revendications, le changement de statut n’a été formulé qu’une fois et que par une seule association, le confidentiel CEMEA ?

  • GZ

    Vous êtes l’imbécile qui fixe le doigt, Morvandiau.

    Qui vous a parlé du cahier de revendications du collectif initial et du chgt de statut dedans ?
    J’en ai cure. J’avais mon opinion établie sur la question à l’époque où vous teniez encore la jupe de votre maman.
    Ce que vous dites ne fait que confirmer qu’il n’y a(vait) qu’une petite minorité confidentielle qui comprenne (peut-être) que les 400 revendications tiennent pour origine commune le statut actuel de la Guyane…

  • DB

    Pour autant, GZ porte parfois sur notre société un regard pertinent, que l’on aurait tort de disqualifier du seul fait de son acerbité.

  • GZ

    Il va jusqu’à te dire parfois de te méfier des discours mielleux qui disent te vouloir du bien…

  • DB

    Belle définition de la démocratie représentative… J’en conclus qu’en suivant ce judicieux conseil, nos compatriotes peuvent utilement se passer d’une « intelligentsia pour les guider ».

  • GZ

    Ils s’en passent…plus ou moins, partout.
    Le niveau de la morale publique et la qualité de l’intelligentsia accessible sont étroitement liés. Mais ce n’est vraiment plus un sujet d’ici.

  • Morvandiau

    On aura bien compris que les discours racistes et xénophobes de ceux que vous appelez sans broncher « la plus efficace et audible mouvance politique de Guyane » (mega lol) ne vous dérange pas le moins du monde, dès qu’il porte le cache sexe de l’anticolonialiste. Et que ceux qui se revendiquent colonisés alors qu’ils ne le sont pas, ça ne vous gène pas non plus.
    J’admire votre lucidité : des hurleurs xénophobes et violents dans une Guyane pluriethnique, ça a tout l’air d’être la solution la plus efficace et audible pour un changement de statut inconnu qui est forcément la solution à tous nos maux.
    Vous partagez les même symptomes que ceux que vous portez aux gémonies avec en plus des airs de syndrome de Stockholm : l’incapacité à regarder en face ses propres turpitudes, accuser l’autre d’en être responsable et n’avoir comme seul idéal la fuite en avant pour cacher la merde au chat.
    C’est bien, ça évite l’introspection, car le problème c’est pas nous bien sûr.
    Décidément c’est bien vrai : ça ose tout.
    Amusez vous bien.

  • GZ

    J’ignore ce que « on » a compris, mais je sais que vous n’en avez rien.
    Votre horizon est fait d’éléments de langages comme « racistes, xénophobes, hurleurs », vous refoulez votre résidu de capacité cognitive afin de servir votre idéologie et vous accusez l’autre de vos propres turpitudes. C’est très courant par ici, c’est même la règle. Plus qu’il est gros, plus ça passe, hein ?
    Vous osez parler d’introspection chez ces gens quand ils ne font que protester, par la seule façon possible, contre l’incurie et enfoncement de tout un pays ? Vous osez tout, décidément.
    En effet, à vous regarder je m’amuse.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : taux de positifs, taux d’incidence, entrées en hospitalisation, admissions en réa : hausse depuis au moins une dizaine de jours

Le point de situation interne des autorités sanitaires de ce 11 mai -que Guyaweb s'est procuré- consacre une hausse de plusieurs indicateurs épidémiques. Et ce, depuis une dizaine de jours, ...

Les élections territoriales officiellement ouvertes sur fond de crise sanitaire

Initialement prévues en mars 2021 et reportées aux 20 et 27 juin, les élections régionales, départementales et territoriales se dérouleront sur fond de crise sanitaire provoquée par le ...

Une soignante du bloc opératoire de l’hôpital de Cayenne atteinte d’une forme grave du Covid-19 sur un cluster d’une douzaine de personnels et toujours un faible taux de professionnels de santé vaccinés en Guyane

Guyaweb a révélé jeudi dernier la confirmation d'un cluster important de personnels du bloc opératoire de l'hôpital de Cayenne (voir cet article), préalablement dénoncé dans un tract du ...

Cérémonie du 10 mai : « il est quand même édifiant de constater que le président de la République n’a rien trouvé à dire sur plus de deux siècles de l’histoire de la France » (Christiane Taubira)

Le 10 mai 2001, la loi Taubira reconnaissait l'Esclavage et la Traite comme crimes contre l'Humanité. 2021 marque les 20 ans de la loi Taubira et une cérémonie nationale en présence du président ...

Immigration et insécurité : l’étonnant mélange à Saint-Laurent

Sophie Charles, maire de Saint-Laurent du Maroni, organisait une conférence de presse sur l'immigration samedi 8 mai. Un exercice plutôt inhabituel pour l'édile et qui intervient à la suite de ...

Six personnels d’une prison et neuf détenus positifs au Covid-19 au Suriname où le dernier taux de positifs connu est astronomique : 35,14%

Six agents ou cadres pénitentiaires de la prison centrale de Santo Boma au Suriname ont été testés positifs au Covid-19 au mercredi 5 mai. Cette prison se situe à environ 30 minutes en voiture...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube