vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Or : Une Sem guyanaise n’est pas la priorité pour le Mdes

Or : Une Sem guyanaise n’est pas la priorité pour le Mdes

Le Mouvement de Décolonisation et d’Émancipation sociale (Mdes) réagit à son tour à la rencontre à Paris des ministres du Redressement productif et des Outre-mer avec les parlementaires guyanais et le président du Conseil régional qui évoquèrent la semaine dernière la création d’une société d’économie mixte guyanaise d’exploitation aurifère. « Vu la situation chaotique du secteur minier en Guyane gérer par l’état français ; L’échec total de la procédure accélérée (remplacement des garimpeiros par des opérateurs miniers guyanais) ; le report unilatéral des états généraux de l’activité minière en Guyane par le ministre français Arnaud Montebourg ; L’opacité sur les objectifs…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • Et cela vous étonne ?

    « L’échec total de la procédure accélérée (remplacement des garimpeiros par des opérateurs miniers guyanais) »…
    Parlons-en… Pourquoi est-ce un échec ? Des sites miniers ont bien été détruits, occupés par les forces armées pendant des semaines (à grand renfort de com dans la presse) et cela a coûté à l’Etat français un bras mais nos chères gueules d’anges de la profession minière, toujours prompt à l’ouvrir pour crier à l’injustice n’ont trouvé personne dans leur rangs pour aller occuper ces fameux sites…

    « Rho c’est ballot ça ! On réclame de pouvoir aller exploiter partout en Guyane, que le SDOM bloque le développement de l’activité minière mais on n’est pas foutu de venir quand on vous fait de la place… »

    Cette inconséquence n’est pas nouvelle. Et qu’il s’agisse de nos hommes politiques localement ou de l’Etat et de ses représentants de passage, ces amnésies sont coupables.

    Il serait bon pour notre Guyane que tout ce petit monde ai un peu de mémoire, se rappelle que se sont ces mêmes gueules d’ange qui ont laissé dériver la situation minière – exceptionnellement ouverte et favorable aux petits artisans au début des années 2000 – et qui ont fait montre à l’époque de leur sérieux au service du « développement endogène de leur chère région » : Emploi de travailleurs irréguliers, non respect des consignes environnementales, pratique quasi systématique du travail hors des limites de leurs titres miniers, exploitation ou réalisation de pistes dans les réserves nationales et divers espaces protégés, collusions avec les garimperos, non paiement des charges sociales, absence de réhabilitations des sites après exploitation, j’en passe…

    Alors à qui confier les rênes d’une société minière publique ? à des représentants de l’Etat de passage, vraisemblablement mal informés ou mal conseillés ? ou à des politiques locaux qui – vous en conviendrez – on un regard quelque peu candide sur l’honnêteté et l’intégrité des opérateurs miniers légaux et des représentants des collectivités territoriales ?

    On n’est pas sorti de l’auberge…

    Mémé Liliane

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Météo : la Guyane en alerte jaune pour fortes précipitations

De fortes précipitations sur le Nord-Ouest et le Nord-Est de la Guyane sont annoncées par Météo France pour 24 heures, du mardi 21 mai 18h au mercredi 22 mai 18h. « La Zone de convergence inter...

Des ouvriers exposés à l’amiante lors de travaux de rénovation au palais de justice et des agents susceptibles de l’avoir été selon la synthèse de l’expert

Si toutes les mesures d'empoussièrement réalisés par Socotec (39 prélèvements au sein du Palais de justice historique, 6 au sein de l'ex-Conseil des Prud'hommes, 8 au sein du bâtiment Lam Cham) ...

Pressions autour de l’aménagement des sauts entre Apatou et Pilima

Le projet d'aménagement des sauts entre Apatou et Pilima par la Deal, évoqué depuis 2012, repart mais il connaît des difficultés. Une quinzaine de rapides fait désormais l'objet d'une attention ...

Les ossements découverts au sein d’un terrain de Germain Balmokoun, ex-adjoint au maire de Saint-Laurent, sont bien ceux de son épouse disparue depuis fin 2016…

Le procureur de la République Samuel Finielz a indiqué vendredi en fin de journée par communiqué que le corps en décomposition découvert le 21 février dernier au sein d'un terrain jouxtant la r...

En attendant les concessions minières…

La Compagnie de la Montagne d'or qui porte un projet controversé de mine industrielle dans l'Ouest guyanais est en attente du renouvellement de deux de ses concessions minières, dont celle où se tr...

Pollution en matières en suspension crique Yaoni jusqu’à la Comté…

Au regard du silence assourdissant de la Deal imposé par la préfecture suite à nos sollicitations dans le cadre d'investigations sur un sujet environnemental d'intérêt général (voir cet article...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube