vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

A quoi ressemblerait la compagnie des mines de Guyane ?

Lors de la réunion du 18 juillet organisée à Cayenne par la préfecture et consacrée à la compagnie régionale des mines (Guyaweb du 21/07/14), une présentation plus en détails des statuts, de la gouvernance et du fonctionnement de la future filiale régionale de la compagnie nationale des mines a été dressée.  La compagnie minière de Guyane (CMG) « s’appu[iera] sur le développement du potentiel minier en particulier aurifère, mais non exclusivement, pour développer une économie durable et faire monter en compétence l’ensemble du tissu économique local assure la préfecture. Elle participer[a] au capital et aux instances de décision des principaux…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • Est-il possible d’avoir la position du préfet concernant la lutte contre l’orpaillage clandestin par le biais de l’industrialisation ?

    • MB

      Le préfet n’a pas abordé cette thématique lorsque nous étions présents (nous avons été autorisés à assister à la fin de séance : discours de clôture).
      Il y a quelques mois, l’argument de « l’occupation du terrain » par les miniers légaux pour « éradiquer » l’orpaillage clandestin était brandi par différents hommes et femmes publics, dont le préfet. Cet argument est très controversé, dans la mesure où il n’est pas établi que l’installation de miniers déclarés fait reculer le trafic (Je vous invite à lire un article publié sur Guyaweb en février 2013 : http://www.guyaweb.com/actualites/news/activite-miniere/pourquoi-il-est-faux-de-dire-que-les-legaux-eradiquent-les-clandestins/), et aussi parce que l’orpaillage clandestin est perpétué dans des zones de fait non ouvertes à l’exploitation minière.

      Dans le document de présentation de la CMG émanant de la préfecture et présenté le 18 juillet, il n’est fait aucune allusion au trafic clandestin et à « l’occupation du terrain » par les exploitants légaux.

  • Maiouri Nature Guyane

    Pour ceux qui croient encore que l’activité aurifère légale profite à la Guyane et non pas à une petite poignée d’intérêts particuliers, le journal officiel vient de publier ce jeudi 24 juillet la nouvelle taxe sur l’or. Cette taxe qui était fixé à 417 euros par kilo d’or produit, descend désormais à 341 euros. Pour rappel, à ce jour, le cours du kilo d’or est à 30 630 euros.

    Quelle activité aussi destructrice en terme de bien commun s’affranchit de ses ravages d’une si faible compensation : 1 % du cours moyen annuel de l’or ? (qui, bien entendu, s’applique que sur la production officiellement déclarée).
    Voir le détail de la taxe ici :
    https://sites.google.com/site/maiourinature/actualites-2011
    La taxe serait affectée à la Région et « pour partie versée à l’organisme chargé de l’inventaire (…) de la biodiversité lorsqu’il sera créé » (selon Revenu.com).

    Autre sujet d’actualité, la mine d’or nationale qui fait l’objet d’âpres négociations : elle serait éventuellement d’un moindre mal car ses dommages seraient mieux contrôlés et ses bénéfices mieux répartis. Et c’est bien cette dernière contrainte qui semble heurter nos politiques et miniers. Si l’or devient transparent, ce minerai serait alors plus seulement «qu’éclats et artifices» ?

  • Encore une fois, une activité qui va concerner les communes de l’intérieur, et les retombées économiques vont être réparties dans toute la Guyane.
    Injustice totale!!!!!
    Les communautés des communes non concernées par l’activité extrative ne doivent pas faire parti du capital.

    Autres choses, il faut retirer les illégaux étrangers dans la forêt Guyane.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Météo : la Guyane en alerte jaune pour fortes précipitations

De fortes précipitations sur le Nord-Ouest et le Nord-Est de la Guyane sont annoncées par Météo France pour 24 heures, du mardi 21 mai 18h au mercredi 22 mai 18h. « La Zone de convergence inter...

Des ouvriers exposés à l’amiante lors de travaux de rénovation au palais de justice et des agents susceptibles de l’avoir été selon la synthèse de l’expert

Si toutes les mesures d'empoussièrement réalisés par Socotec (39 prélèvements au sein du Palais de justice historique, 6 au sein de l'ex-Conseil des Prud'hommes, 8 au sein du bâtiment Lam Cham) ...

Pressions autour de l’aménagement des sauts entre Apatou et Pilima

Le projet d'aménagement des sauts entre Apatou et Pilima par la Deal, évoqué depuis 2012, repart mais il connaît des difficultés. Une quinzaine de rapides fait désormais l'objet d'une attention ...

Les ossements découverts au sein d’un terrain de Germain Balmokoun, ex-adjoint au maire de Saint-Laurent, sont bien ceux de son épouse disparue depuis fin 2016…

Le procureur de la République Samuel Finielz a indiqué vendredi en fin de journée par communiqué que le corps en décomposition découvert le 21 février dernier au sein d'un terrain jouxtant la r...

En attendant les concessions minières…

La Compagnie de la Montagne d'or qui porte un projet controversé de mine industrielle dans l'Ouest guyanais est en attente du renouvellement de deux de ses concessions minières, dont celle où se tr...

Pollution en matières en suspension crique Yaoni jusqu’à la Comté…

Au regard du silence assourdissant de la Deal imposé par la préfecture suite à nos sollicitations dans le cadre d'investigations sur un sujet environnemental d'intérêt général (voir cet article...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube