Samedi 13 Avril

Publicité Guyaweb

Montagne d’Or “retiré” de l’ordre du jour de la Commission des mines

Montagne d’Or “retiré” de l’ordre du jour de la Commission des mines

C’est un dossier brûlant de demande de prolongation de deux concessions dites historiques liées au projet de la Montagne d’Or qui devait être présenté ce mercredi 16 octobre pour avis devant la Commission des Mines alors que les services de l’Etat avaient émis un “avis favorable”. Finalement un communiqué de la préfecture a sifflé la fin de la récréation en annonçant le “retrait du dossier Montagne d’Or” de l’ordre du jour de la Commission des Mines du jour.

“Le dossier de renouvellement des deux concessions de la compagnie Montagne d’Or est retiré de l’ordre du jour de la commission des mines, prévue ce jour à 10h00. Il sera représenté à’occasion d’une prochaine commission, après une expertise juridique complémentaire“ a fait savoir la préfecture de Guyane sans donner plus de détails sur cette “expertise juridique”.

Dans son édition du mardi 15 octobre notre média a mis en exergue le “contentieux” entre l’Etat et la Montagne d’Or au sujet “du rejet implicite” formulé par l’Etat et qui sera audiencé “au premier semestre 2020” comme nous l’a indiqué le Tribunal administratif de Cayenne (Guyaweb du 15/10/2019).

Devant la préfecture de Guyane ce mercredi matin, le collectif Or de Question et ses sympathisants s’étaient rassemblés pour réaffirmer leur opposition au projet minier industriel de la Montagne d’Or dans l’Ouest guyanais (photo de Une).

L’annonce du “retrait” du dossier Montagne d’Or de l’ordre du jour de la Commission des mines prévue ce jour était “prévisible au regard du rapport d’instruction de la DEAL car un certain nombre d’éléments dans ce rapport sont dans l’irrégularité” a déclaré Michel Dubouillé, porte-parole du collectif Or de Question opposé au projet Montagne d’Or et secrétaire général de Guyane Ecologie.

Du côté du gouvernement, la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne a réaffirmé via Twitter l’opposition de l’exécutif national au projet de méga-mine industrielle. “Notre position est claire : le projet Montagne d’Or est incompatible avec nos exigences environnementales, le gouvernement y est opposé. L’avis de la Commission des mines de Guyane ne peut en aucun cas autoriser des travaux d’exploitation, il ne changera rien à notre décision.”

Pour rappel, la Commission des mines est une instance consultative qui réunit des représentants de l’Etat, des collectivités locales, des miniers, des associations environnementales et des peuples autochtones.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

1 commentaires

  • Francois

    intéressant – que le Préfet continue dans cette bonne direction, et reporte « à tout jamais » ces concessions près de Montagne d’Or – les Guyanais lui en seront reconnaissants !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Dernier Congrès des élus pour finaliser le projet politique d’évolution statutaire

Le quatrième Congrès des élus, depuis la relance du projet d'autonomie de la Guyane en mars 2022, se tient ce samedi 13 avril. Outre l'adoption du procès-verbal du Congrès du 2 décembre 2023, ...

Une femme tue son compagnon en Guyane

Une affaire rare débute en Guyane. Une femme a tué son concubin. Elle est en détention provisoire. Fin mars dernier, Suze Lobato Reis tue son concubin. C'est une femme d'origine brésilienne de ...

Corruption à la préfecture : pas de Foin, ni de Fléchel, chef et agent du bureau des étrangers, l’appel se limite aux deux chefs d’entreprise Christine Paris et Bernard Guirand

Nous avons appris ce matin que Ronald Foin chef du bureau des étrangers à la préfecture et Marcel Fléchel agent au même bureau auront été les deux derniers désistements de l'affaire de ...

Haïti : le Conseil de transition bientôt sur les rails ?

Les responsables politiques haïtiens ont trouvé dimanche 7 avril un accord pour former un Conseil de transition présidentiel de 22 mois qui devrait conduire le pays vers des "élections ...

La CTG a adopté son budget 2024 atteignant près de 870 millions d’euros

Les conseillers territoriaux ont voté à la majorité en faveur du budget primitif 2024 de la Collectivité qui leur était présenté le 9 avril en Assemblée plénière. Celui-ci, à l'équilibre, ...

Corruption à la préfecture : un chef du bureau des étrangers Ronald Foin et un agent Marcel Fléchel en appel de même que deux chefs d’entreprise Bernard Guirand et Christine Paris

Le procès de l'affaire de la préfecture est déjà programmé devant la Cour d'appel de Cayenne moins d'un an après sa tenue devant le tribunal correctionnel, les 3 et 4 mai 2023, où Guyaweb ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube