Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Intox sur les barges du Maroni

Intox sur les barges du Maroni

« Les Français souhaitent aider à l’organisation des barges d’orpaillage sur le Maroni » titrait le média surinamais Ware Tijd le 13 juin.  Le ministre surinamais des Ressources naturelles, Regilio Dodson déclarait à la presse nationale qu’un comité allait être mis en place avec la Guyane française pour discuter de la présence de barges d’orpaillage sur le fleuve frontière. Mais à la Préfecture de la Guyane, personne ne confirme cette information.  Le média surinamais De Surinaamse Krent explique avoir questionné le ministre à plusieurs reprises depuis février 2016 sur les barges d’orpaillage du fleuve Maroni, après avoir été alerté par le collectif des Hurleurs de…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • asf973

    Mort de rire quand même (ou pas)… On reconnait bien là les bouffonnades politiciennes du 21e siècle et le « sansgènisme » verbal des représentants du peuple au niveau mondial.

    Comment un personnage public et censément responsable comme le ministre des Ressources naturelles du Suriname peut faire des annonces pareilles sans avoir pris le soin d’un premier contact avec les instances françaises ? Et de plus, comment peut-il parler au nom des français et transmettre des informations toxiques sur l’avis de la France concernant les barges… Je suis stupéfaite et abasourdie comme toujours…

    Maintenant que vous avez levé le lièvre (et merci de l’avoir fait), il faut lui courir après pour connaitre le fin mot de cette histoire.

  • Francois

    s-il-vous-plaît pas de barges d’orpaillage sur nos fleuves, y compris les frontaliers (Maroni, Oyapock). Les fleuves de Guyane doivent être préservés de la cupidité des orpailleurs.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

On prend les mêmes et on recommence : nouvelle requête en référé liberté du syndicat des restaurateurs et hôteliers et de l’Union syndicale des opérateurs touristiques demandant la suspension de l’arrêté du 22 octobre du préfet !

Une nouvelle requête en référé-liberté a été déposée ce dimanche au tribunal administratif de la Guyane à Cayenne par le syndicat des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et discothèques de...

Ariane 5 ECA a placé en orbite deux satellites de télécommunications dont un du ministère des armées après son décollage de Kourou

La fusée Ariane 5 ECA, lanceur lourd européen, après avoir décollé du centre spatial guyanais de Kourou « a placé deux satellites en orbite géostationnaire : SES-17, un satellite de ...

La décision d’un juge fait droit à un référé-liberté visant à rouvrir restaurants et bars, le préfet rechigne à l’appliquer, les exploitants veulent remettre le couvert en justice !

Une décision du juge des référés du tribunal administratif rendue ce vendredi soir 22 octobre a souligné une «atteinte grave et manifestement illégale» portée par une personne morale de droit...

Affaire des 4 manifestants condamnés pour dégradation par incendie de la façade de la préfecture : l’audience d’appel déjà programmée le 15 novembre

Il n'aura pas fallu attendre Godot, comme le pressentait mercredi Guyaweb dans la conclusion de son article, pour que l'institution judiciaire en Guyane déniche une date pas trop tardive pour un ...

Le procès en appel de Paul Dolianki, qui était toujours ces derniers jours en réanimation au CHOG pour forme grave de Covid-19, reporté en septembre 2022

En raison de l'état de santé de l'intéressé, le procès en appel de Paul Dolianki, 55 ans et presque 11 mois, condamné le 14 janvier dernier par le tribunal correctionnel à 18 mois de prison ...

«Les individus bloquant l’accès du port sont des occupants sans droit ni titre du domaine public» conclut le juge des référés

Guyaweb avait révélé lundi (voir cet article), la mise en œuvre d'une requête en référé dit «mesures utiles» par le Grand port maritime de la Guyane (GPMP) bloqué par un campement de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube