vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Harpie qui déchante : la note explosive du patron de la gendarmerie !

Exclusif : une note du patron de la gendarmerie de Guyane -que Guyaweb s’est procurée- pourrait provoquer quelques déflagrations. Le général Lambert Lucas y diagnostique l’impuissance (actuelle) de l’opération Harpie en matière de lutte contre l’orpaillage clandestin en Guyane. Les termes de sa note sont sans ambiguïté : « Il est désormais illusoire de prétendre que l’opération Harpie (…) puisse aujourd’hui s’opposer ou même contenir l’afflux massif d’orpailleurs illégaux sur le sol guyanais ». Cette note du commandant de la gendarmerie en Guyane, en poste depuis juillet dernier, est un contre-pied absolu aux objectifs affichés de l’opération Harpie depuis 2008 : éradiquer…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

27 commentaires

  • PAT
    13 décembre 2013

    Bloquons de nouveau, pendant 2 mois cette fois ci, le rond de Troubiran pour exiger un decret de création d’une société minière de Guyane pour en finir avec la main mise brésilienne et surinamienne de notre ressource aurifère.Mobilisons nous avec l’aide de la garde des Sceaux.

  • 13 décembre 2013

    Bien sur que la seule solution est l’exploitation par des entreprises légales plutôt que des garimpeiros. Nous y serions tous gagnant.
    Sauf que bon sens et écologie politique sont en général des valeurs antinomiques et que nos écolos locaux préfèrent de loin voir les populations amérindiennes empoisonnées au mercure parce que ça signifie subvention et audience électorale, plutôt que de voir une entreprise légale s’implanter.
    Si un jour il doit y avoir un procès du mercure en amazonie, j’espère que les dirigeants de Guyane Nature Environnement seront au premières loges dans le box des accusés, car ce sont eux qui bloquent tout progrès sur ce dossier depuis 10 ans…

  • 13 décembre 2013

    Tous aux Palmistes ce soir !! C’est la première étape, hurlons !

  • Joelle Suzanon
    13 décembre 2013

    Je salue le courage de Monsieur le Général Lambert Lucas et le remercie pour son langage de Vérité. La perspective d’une société minière guyanaise, dans laquelle la future collectivité territoriale de Guyane doit prendre toute sa place, ouvre le champ des possibles et la strucuration de cette filière.
    Pour tous ceux qui n’en étaient pas encore convaincus, rendez-vous tous ce soir de 18h00 à 20h00 – Place des Palmistes, – dress code : T Shirt rouge
    manifestons l’exaspération de la société guyanaise contre cette offense faite impunément à notre terre!

  • 13 décembre 2013

    Le Général Lambert fait un rapport détonnant, le Gal Metz, son prédécesseur, n’en disait pas moins, mais désespéré !…
    De partout, nous sommes tous des « HURLEURS », car c’est la souffrance de nos frères du fleuve, et la souffrance du saccage écologique que nous « HURLONS » !!!
    NOU PA Lé SA !!! NOU BON Ké SA !!!
    Le grand pays des droits de l’Homme doit éradiquer ce fléau, pour que l’humain retrouve sa dignité, dans le sens le plus large !
    Le grands pays de la stratégie militaire doit mettre en oeuvre un vrai plan de maîtrise du territoire, et arrêter d’envoyer au casse-pipe, et même à la mort, le personnel dédié à assurer la souveraineté du territoire !
    Ce soir, tous au Palmiste 18h00 à 20h00, nous HURLONS tous pour notre Guyane !!!

  • 13 décembre 2013

    Madame Suzanon, bien que les collectivités locales aient démontré tout leur savoir faire en matière de faillite de SEM (SA HLM, SOFIDEG, etc…), ayez pour une fois pitié de la Guyane et ne nous imposez pas ça.
    Une société minière piloté par la collectivité, ça signifie sans doute des emplois fictifs en pagaille, du népotisme à tous les étages, des pertes sans cesse épongées par le contribuable et peut-être même deviendrions nous importateur d’or…
    Laissons l’Etat piloter ce projet et laissons les collectivités locales faire ce qu’elles font le mieux : rien (mais qui coute cher).

  • 13 décembre 2013

    Mo dakô kè tô. Mais pour sauver les apparences, il conviendra de nommer un élu lokak potiche à la tête du conseil d’administration de cette société…

  • 13 décembre 2013

    bof! les hurleurs! c’est quoi ça,
    A quand une manifestation contre la complicité de l’etat français avec ce qui se passe !
    Le chef du CLUB MED vient de passer du temps au BRESIL pour des contrats commerciaux et en rentrant il passe donner des os aux bénoi oui oui!
    sacrés colonisés!!!!!!!!!!!!!!!!

  • 13 décembre 2013

    Bonjour à tous, héroïque ce que fait le Général, il risque sa place pour défendre la population guyanaise au lieu de faire le chien couchant devant le Autorités, bravo. On verra combien de temps il restera encore en poste, dommage. Nos élus devraient le prendre en exemple pour défendre notre Terre d’Amérique du Sud. Faut il que cela soit toujours des personnes « extérieur » qui le fassent pour nous, que faisons nous pour nous enfants. Oui ce soir c’est une avancée extraordinaire, je n’y croyais plus. Une première prise de conscience collective et demain nous devons défendre « becs et ongles » notre Pays en occupant le terrain. Au lieu de partir ailleurs, loin de nos frontières en vacances, faire des déplacements associatifs à l’intérieur pour apprendre à nos enfants à aimer leur forêt et nos rivières. Pour ne pas perdre nos cultures de carbet en forêt, pour leur apprendre à tresser des « katoury dos », connaitre les plantes médicinales (contre les serpents et les maladies), Tous les weekend près des rivières, dans des carbets, on ne voit que des brésiliens et leur famille, où sont ceux qui se disent guyanais ??? Merci, mon général et merci à Marc et son équipe de nous montrer la voie, j’espère que ces actions qu’ils mènent ne seront pas « un coup de sable dans l’eau ».

  • 13 décembre 2013

    Je propose qu’on rebaptise les Hurleurs : « nos nouveaux opportunistes » ou « quel est mon intérêt de chef d’entreprise ? » ou encore : « les manifestants de la 25ème heure… »

  • 13 décembre 2013

    Je pense que le général ne souhaitait pas vraiment que cette note sorte dans la presse. Un autre journaliste de Guyane qui l’avait ne l’aurait bizarrement pas sortie. Pourquoi ?

  • 13 décembre 2013

    Nous, amèr indiens wayana de l’intérieur, nous sommes trop seuls face à cette invasion caractérisé, les pays voisins gagnent beaucoup dans ce pillage de notre territoire… ce sont les patrons brésiliens qui achètent et investissent dans l’immobilier au Surinam, et font tourner l’économie de ce pays, idem pour le Brézil, alors quel police ira à l’encontre de ceux qui payent. En face de mon village Twenké, nous avons un poste de contrôle, c’est eux qui taxent les « pirogues porteuses » puis vont eux-mêmes revendre le gazoil aux brésiliens, devant les yeux de la population…c’est ça la politique du Surinam OGS (ordonner le secteur aurifère!)…oui vous, français de France, ou Guyanais, vous ne savez pas ce que vous perdez dans cette histoire, c’est quand il n’y aura plus d’or que la France dira qu’elle aura éradiquée cette fièvre, après la coupe du Monde et après les jeux olympiques au Brésil…

  • 13 décembre 2013

    Ils ne faut pas nous dire que l’on peut pas les trouver, qu’ils sont partout! l’or y en a pas partout, les gendarmes le savent bien, tout le monde sais on ils sont, mais ils sont armés!!! arrêtés des pirogues c’est possible sur les fleuves Inini, et Tampok…mais y a pas de volontés, et nous on regarde tous ce ballet quotidien impuissant… oui la diplomatie mais sur la destruction de toute une région magnifique, c’est une puissante organisation mafieuse qui payent des pots de vins partout, c’est ça l’adversaire pas le pauvre brésiliens.. les gendarmes et les militaires que font-ils, ils se baignent à longueur de journée en face de chez moi, et pêchent tranquillement, comme si de rien n’était…incapable d’aller à plus de 5 km en forêt…

  • 13 décembre 2013

    Le Général Lambert fait de la politique et ce n’est pas son rôle. Il faut qu’il reste dans son domaine de compétence et donne les solutions adéquates, qu’il sait d’ailleurs, en tant que professionnel averti.
    La création d’une société minière guyanaise ne changera rien au problème de l’orpaillage illégal. L’inefficacité des opérations menées par les gendarmes jusqu’à ce jour vient du fait de l’absence de structures cohérentes et permanentes qui permettraient aux forces de l’ordre de travailler efficacement. La solution est simple, peut-être couteuse, pas plus que les opération menées jusqu’alors, mais une faut une volonté politique aussi bien de l’Etat que de nos élus.
    Il faut de véritables casernes de gendarmerie et également de militaires, aux abords de nos fleuves frontières afin de contrôler d’une façon permanente le trafic qui s’y déroule. Le dispositif « Harpie  » n’est pas permanent, une fois une opération achevée les forces de l’ordre quittent les lieux, les clandestins sont là en permanence, ils reviennent, ou ils se déplacent.
    Il faut déplacer toutes les casernes de gendarmerie vers leur circonscription. L’importante caserne de gendarmerie de la Madeleine n’est plus à sa place à Cayenne. Une telle structure devait être mise à Régina, à St-Georges, à Camopi ou à Apatou. D’ailleurs pour respecter la législation qui régit les compétences respectives des forces de l’ordre, Les communes de Montjoly, Matoury, Kourou et Saint-Laurent devraient auraient du être des circonscriptions sous la responsabilité de la Police Nationale. Toutes les structures de Gendarmerie implantées sur ces communes auraient du être déplacées vers l’intérieur du département là où elles sont compétentes. La loi dit : « la Police à la ville et les gendarmes à la campagne ». Ce principe est respecté en France, mais pas en Guyane. Le problème est structurel et pas ailleurs.
    Il faut que les organisations associatives ou syndicales qui s’occupent de ce fléau arrêtent de faire constamment un ‘Etat des lieux ». Cet état il est là, il est connu et demeurera si l’on ne fait pas de véritables propositions qui passent nécessairement par une réorganisation des forces de sécurité publique en Guyane.
    Je pourrai délayer encore plus mon propos, mais je préfère intervenir ultérieurement. Cependant, j’ajouterai qu’il faut arrêter de croire à une coopération avec le Brésil. L’Etat brésilien n’a cure de nos problèmes d’insécurité. Il faut arrêter de « mendier » une coopération qui font « rire sous cape » nos chers voisins. Quant au fameux Pont et les fameux accords… laissez moi rire….

  • 13 décembre 2013

    J’aime bien ces passage sur la création du entreprise minière:

    « l’État serait majoritaire »

    « d’exploitation des ressources du sous-sol guyanais au profit du BUDGET NATIONAL »

    Cela en dit long sur les motivations de ce « courageux » gendarme applaudis naivement ici!

    Au fait à quand une investigation poussée de cette affaire,petit rappel pour ce peuple amnésique:

    http://www.leparisien.fr/espace-premium/fait-du-jour/l-incroyable-histoire-des-100-kg-d-or-rapatries-de-guyane-27-10-2012-2269689.php

    Bloublou fini vous avez dis?looool

  • 13 décembre 2013

    Que viennent faire aujourd’hui les politiques et les collectivités quand ils ont tous crier haro avec Sarkozy sur l’orpaillage légal, bloquer le SDOM de Guyane et imposer la création un parc national incapable d’exister sans d’énormes subventions qui s’avérera un gouffre financier sans fin et sans défenses du fait de sa taille et de l’inexistence des voies de pénétration? De la récupération de vote avant les prochaines élections!

    Arrêtez de voter pour des débiles!
    Votez pour l’annexion de la Guyane par le Brésil et vous les verrez envoyer leur armée pour nettoyer le terrain. Nous on préfère l’envoyer en Centre Afrique!
    Moralité: on perd le bénéfice de l’or guyanais et on verra nos impôts augmenter pour couvrir la mission à Bangui.
    C’est cela l’intelligence française!!!

  • 13 décembre 2013

    Une société d’état pour l’exploitation minière alors que les élus de tout bord ont refusé l’installation des canadiens qui avaient les moyens de garantir le respect d’un cahier des charges!?
    Au fait, où étaient les Hurleurs à cette époque?
    L’État n’a jamais rien réussi en Guyane depuis que la France a pris possession de cette colonie. Ces dernières années, le plan vert a été un fiasco, les rizières de Mana ont coulées non sans avoir causé la disparition progressive des stocks de crevettes car elles ont détruit la plus grande nurserie du département, et même Ariane n’est aujourd’hui pas rentable sans les subventions françaises et européennes.
    Alors une société d’état avec bien sûr l’application des 40% et les chefs qui ne mettront jamais les pieds sur le terrain comme on le voit avec certaines administrations, nou pa bon ke sa.

  • 14 décembre 2013

    Hollande en Guyane une visite sans lisse et propre.
    Ce matin, impossible pour les membres de Hurleurs de Guyane et quelques sympathisants du mouvement, une dizaine de personnes en tout, de manifester devant la mairie de Cayenne. Déploiement des forces de l’ordre, « enlèvement » des manifestants, pour les repousser loin du regard de Mr le Président et de son cortège médiatique.
    Une visite protocolaire sans l’ombre d’une contestation, en somme
    La démocratie selon Hollande

  • 14 décembre 2013

    expliké moi le deploimen des force francaiz en afrik ,et en guyane ya un ta de fonktionair ,il serve akoi exp ,larmé francaiz ,la legion ,les gendarmen ect ,deklaré la guere oorpailleur klado,deployé la mem force k dan les konfli en afrik ,expliké moi ,jariv pa suivre la strategi de la france ,on se mele de koi ?

  • 14 décembre 2013

    C’est pas du créole, c’est pas du français. C’est koi to bèt ? Nouveau dialekartistik lokal? Dans ce ka là je t’offrirai cake kréassion pour ta prochaine ekspozition (là ça fait un tantinet polonais)

  • 14 décembre 2013

    l’état n’a rien à faire dans l’or et prendre l’argent du contribuable pour une matière première non renouvelable
    prend ton habit de général et attaque sinon rend le……………

  • 17 décembre 2013

    A mon humble avis il faut porter toutes ces informations hors Guyane, les minorités s’expriment pourquoi pas les Amérindiens de la Guyane française et les Guyanais qui veulent assainir ce beau pays!
    Pourquoi pour ma part je n’y viens pas en vacances? Parce que Guyane = pollution de l’eau surtout, nourriture saine pas vraiment, choses illicites et laisser faire des autochtones… Vous allez rugir mais c’est ainsi, je me trompe car je suis certainement désinformé, mais pas vraiment en fait…
    Vous aimez ce pays qui a un si riche patrimoine, respectez le, respectez vous apprenez à vous connaître et à  »faire la rencontre de toutes les tribus » , les plus anciennes comme les récentes… Faites des associations, des collectifs, des rencontres entre vieux et jeunes, des revues gratuites, une web radio, des vidéos instructives, apprenez à unir vos forces et surtout cultivez vos réseaux sur toute la planète, ayez votre page face-book s’il le faut, rassemblez autour de vous et essaimez!
    Il y a en France, en Europe, par le monde des personnes qui vivent aussi l’isolement, la destruction (les indiens du Canada, des Usa, les Aborigènes australiens, des communautés africaines…), des personnes qui peuvent s’intéresser à la cause des indiens de votre pays. Prenez un parrain ou une marraine célèbre…
    Bref remuez vous et remuez nous!
    Et surtout ne perdez pas votre belle énergie à critiquer mon intervention…
    Enjoy!

  • 17 décembre 2013

    D’accord avec toi Pariciparis

  • 18 décembre 2013

    Pour SERGINE : il y a en Guyane des tas de fonctionnaires qui essaie d’enseigner le français à des tas d’élèves…

  • 19 décembre 2013

    il est temps de déposer plainte contre l’état français pour non assistance a personne en danger car je pense pas en métropole on aurait laisser faire cela c’est a vomir, mais comme ces des bonobos on s’en fout

  • 19 décembre 2013

    pour FAZER973 : porte plainte, tu en as parfaitement le droit en tant que citoyen français (nous avons cette chance de pouvoir le faire). Va jusqu’au bout de tes idées. Mais pour cela, encore faut il ne pas avoir qu’une langue… Les petits ruisseaux font de grandes rivières !

  • 23 décembre 2013

    Bonjour
    Madame Suzanon vous semblez bien naïve et c’est inquiétant , pour parler de société d’économie mixte en Guyane . A moins que cela soit dans le bu bien sûr de créer des pertes abyssales par la création d’emplois fictifs .

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Météo : la Guyane en alerte jaune pour fortes précipitations

De fortes précipitations sur le Nord-Ouest et le Nord-Est de la Guyane sont annoncées par Météo France pour 24 heures, du mardi 21 mai 18h au mercredi 22 mai 18h. « La Zone de convergence inter...

Des ouvriers exposés à l’amiante lors de travaux de rénovation au palais de justice et des agents susceptibles de l’avoir été selon la synthèse de l’expert

Si toutes les mesures d'empoussièrement réalisés par Socotec (39 prélèvements au sein du Palais de justice historique, 6 au sein de l'ex-Conseil des Prud'hommes, 8 au sein du bâtiment Lam Cham) ...

Pressions autour de l’aménagement des sauts entre Apatou et Pilima

Le projet d'aménagement des sauts entre Apatou et Pilima par la Deal, évoqué depuis 2012, repart mais il connaît des difficultés. Une quinzaine de rapides fait désormais l'objet d'une attention ...

Les ossements découverts au sein d’un terrain de Germain Balmokoun, ex-adjoint au maire de Saint-Laurent, sont bien ceux de son épouse disparue depuis fin 2016…

Le procureur de la République Samuel Finielz a indiqué vendredi en fin de journée par communiqué que le corps en décomposition découvert le 21 février dernier au sein d'un terrain jouxtant la r...

En attendant les concessions minières…

La Compagnie de la Montagne d'or qui porte un projet controversé de mine industrielle dans l'Ouest guyanais est en attente du renouvellement de deux de ses concessions minières, dont celle où se tr...

Pollution en matières en suspension crique Yaoni jusqu’à la Comté…

Au regard du silence assourdissant de la Deal imposé par la préfecture suite à nos sollicitations dans le cadre d'investigations sur un sujet environnemental d'intérêt général (voir cet article...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube