vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Dieu Merci l’enquête est finie !

Dieu Merci l’enquête est finie !

Aussi discret qu’un mari qui rentre au chant du coq ! A l’heure de l’hypercommunication institutionnelle, la direction de l’environnement et la préfecture de Guyane ont placidement laissé filer les trente-trois jours d’enquête publique sur le projet d’installation d’une usine de traitement par cyanuration à Saint-Elie porté par Auplata. Le dernier jour de consultation est fixé à ce vendredi 7 août 2015 à minuit, a-t-on appris de citoyens à la veille. Sauf erreur de notre part, aucun communiqué de presse n’a été envoyé pour inviter les citoyens qui le souhaitaient à mettre leur nez dans ce projet industriel. Certes, les…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

69 commentaires

  • Bonjour,

    Cette Sté, cotée en bourse, a déposé une demande d’autorisation pour REGULARISATION d’une unité existante ET la MISE EN PLACE d’une UNITE modulaire de traitement du minerai aurifère.

    Dans REGULARISATION d’une unité existante, il faut lire : Usine de séparation gravitaire.
    On est en droit de se demander comment l’Administration a pu laisser se créer une usine sans avoir délivré au préalable toutes les autorisations nécessaires … Si j’ai bien compris, Auplata met l’Administration devant le fait accompli et demande aujourd’hui une régularisation …! Citoyens, construisez vos maisons d’abord et exigez une régularisation ensuite !

    Pour ce qui est de la création d’une usine de cyanuration, pardon … d’une  » unité modulaire de traitement du minerai aurifère  » (surtout ne jamais employer le mot cyanure !!!), l’ Avis de l’Autorité Environnementale ( seul document consultable sur le net ) accuse Auplata de confondre mesures compensatoires « sans précision » et actions de réduction des impacts et de remise en état du site.

    Par ailleurs l’Autorité conteste l’analyse du pétitionnaire qui minimise les impacts du projet sur l’environnement et note une contradiction entre le résumé non technique de l’étude d’impact et l’étude d’impact elle même qui mentionne un impact « direct et permanent sur le milieu naturel ».

    Enfin, l’Autorité souligne une dégradation importante entre un rapport faune-flore de 2009 et celui de 2014, dont une large part  » semble directement imputable à l’activité de la mine Dieu Merci « .

    Le rapport de 2009 préconisait des mesures contre la dégradation des rivières , le rapport 2014 souligne « qu’aucune de ces préconisations n’a été mise en oeuvre.

    AUPLATA traine un lourd passé environnemental derrière lui, s’est longtemps moqué des mises en demeure tardives de la préfecture et ne semble pas avoir beaucoup changé malgré ses efforts de communication.

    La pression populaire empêchera, peut-être, d’avoir un jour a déplorer de graves pollutions, tant par rupture de digues comme il y en a eu des dizaines ces dernières années que par drainage acide minier, polluant criques et nappes phréatiques, sans parler de l’action sur le climat.

    • A vous lire, on dirait que « coté en bourse » est déjà un crime. Tout le monde ne peux pas vivre en tongues et en chemise hawaïenne à la mamelle de l’éducation nationale comme vous. Laissez un peu les guyanais bosser !

    • Et pourquoi tu n irais pas plutôt défendre l ecologie sur Mars pendant quelques années, il y a une planète à préserver là bas, comme ça on pourra tranquillement laisser la guyane s industrialiser, elle en a grand besoin….

  • Absolument scandaleux. Enquête publique en catimini. L’achat des consciences est une spécificité guyanaise…

  • Francois

    absolument honteux ! s il s avérait qu »il y a eu connivence entre la Prefecture et les services de la

    • Ce qui serait aussi honteux, ce serait qu il y ait une connivence entre certains ecolos pour bloquer tout projet industriel en Guyane… Et faire de nous des assistés de la France…

  • Francois

    ooops pour ci-dessus – je reprends: absolument honteux ! s il s avérait qu”il y a eu connivence entre la Préfecture et les services de la DEAL pour « laisser [très discrètement] filer les trente-trois jours d’enquête publique sur le projet d’installation d’une usine de traitement par cyanuration à Saint-Elie porté par Auplata » alors ce serait vraiment moche.
    Je me demande si les autorités ministérielles sont au courant de cette procédure de pseudo enquête publique ?
    De qui se moque t’on ? Les guyanais doivent être mis au courant des projets qui concernent leur pays, y-compris des ICPE utilisant du cyanure en grande quantité.

  • Maiouri Nature Guyane

    Bonjour, ci-joint la contribution que l’association Maiouri Nature a annexé au registre de l’enquête publique dans les délais légaux :

    +++++++
    – Eu égard à l’importante dangerosité de ce projet industriel, d’intérêt particulier,

    – Eu égard aux dommages irréversibles qu’un accident industriel pourrait causer à ce secteur, espace naturel à haute biodiversité, que l’on va détruire avant même d’avoir pris le temps de l’inventorier, bien communs des Guyanais et de l’Humanité,

    – Eu égard à la nécessité pour la société civile d’étudier collaborativement la complexité de ce procédé industriel ICPE

    – Eu égard à la non-disponibilité de ces milliers de pages de documents techniques sous forme numérisée (pdf téléchargeable) qui empêche une consultation technique, citoyenne, démocratique et délocalisée,

    … enfin et surtout,
    – Eu égard à l’inopportune période à laquelle la DEAL a choisi de mettre cette enquête publique en consultation (période estivale ou bon nombre de Guyanais sont hors département)

    Maiouri Nature Guyane considérant cette enquête non conforme à sa mission citoyenne :

    – demande le report de cette enquête publique à la rentrée prochaine 2015.

    – demande la mise à disposition, sous forme numérisée (au format pdf téléchargeable) sur le site de la Préfecture (comme les nouvelles dispositions l’exigent), ou sur le site du pétitionnaire, de l’intégralité des documents actuellement consultables uniquement sous forme papier à l’annexe Mairie de St Elie.

    ++++++++

    • Pourquoi tu as attendu que l enquête soit finie pour nous informer, une association comme la tienne s est elle réveillée au dernier moment, sois coll, dis nous ce qu il en est mon frère… Si l enquête a commencé il y a plus d’un mois, tu faisais quoi durant tout ce temps ? La sieste ?

      • Tu comprends rien Blada, ces associations écolos, c’est un peu comme les gourous de la secte, ils veulent créer des conflits pour justifier le fric qu’ils pompent à leurs adhérents et occuper le devant de la scène pour flatter leur ego…

    • (période estivale ou bon nombre de Guyanais sont hors département)
      C’est ça quand on aime la nature, dès que l’on a un moment de libre on prend l’avion (qui pollue) pour aller passer ses vacances dans les villes polluées de métropole. On ne reste pas en Guyane pour faire un maiouri dans la nature (trop fatigant), on laisse le soin aux autres de ramasser les déchets à sa place, et après on reproche à ceux qui sont restés pour bosser de ne pas avoir su les attendre…si c’est ça l’écologie… ?….

    • Et moi, je demande aux adhérents de Maiouri Nature Guyane d’indemniser pendant cette période Pôle Emploi pour l’ensemble des salaires qui ne seront pas versés aux travailleurs pendant le retard de ce projet ainsi quue tous les emplois indirects perdus. Il faut aussi assumer de votre coté les dommages fait au développement de la Guyane !

      • Surtout avec le fric que leur a envoyé kadafi pour bloquer les projet aurifères en Guyane. Il attend le pétrole .. ?Kkkkkkkk
        Un air de déjà vu….
        Franchement sans ces ecolos clo clo et crasseux, la guyane se porterait beaucoup mieux…

    • Pourquoi l’association maiouri a t’elle attendue qu’il ne soit trop tard pour dénoncer l’existence de cette enquête publique?
      Cherchent ils à donner un point de vue sur le projet ou souhaitent ils employer des moyens détournés pour gagner du temps en se faisant passer pour plus clean qu’ils ne le sont réellement…?

    • On peut s’intéresser de près à l’action entreprise ici par Maiouri Nature, et se poser de sérieuses questions sur la sincérité de leur démarche.
      Comment se fait il qu’une association aussi active et informée ne dénonce cette enquête que au moment ou elle se termine? Pourquoi pas avant?
      N’y aurait il pas par là une véritable stratégie destinée à se poser en victime et de tenter d’enclencher un phénomène médiatique dans le seul but de flatter l’Ego de son dirigent, tout en justifiant les cotisations qu’il prend chez ses adhérents???
      A creuser…

    • Pourquoi attendre la rentrée et pourquoi pas avant?
      Cette association qu’est Moyouri nature est elle sponsorisée par les entreprises concurrentes à Auplata?
      D’ou vient leur argent, seulement des adhérents ? …
      Ou est-ce que son président qui se vente de ne pas toucher de fonds publics va t’il trouver l’argent dont bénéficie sa structure??? A t’il gagné au loto ?
      Bizarre, Bizarre !
      Ceci mériterait bien une petite enquête pénale…

      • Remi973

        C’est sûr, il est bien connu que les associations (particulièrement celles environnementalistes) croulent tellement sous l’argent (forcément sale, à la différence des orpailleurs) qu’elles peuvent passer leur temps à réfléchir au meilleur moyen de manipuler l’opinion par ce genre de stratégies tordues…

        On ne peut certainement pas expliquer ce délai par le fait que les associations (aussi « informées » soient-elles) reposent essentiellement sur le temps libre de citoyens bénévoles qui, quand ils le peuvent, essaient de s’informer en déchiffrant de volumineux rapports indigestes et difficiles d’accès !

        Finalement, qui rend l’information publique ? Maiouri-Nature ou Auplata ?

        Si l’info avait été médiatisée avant, quel aurait été le reproche ?

        Quelques exemples de citations appropriées à la situation :
        – Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt…
        – Celui qui dit la vérité devra être exécuté…

    • Le moins que l’on puisse dire c’est que l’article a fait mouche. Bon, concernant l’association je suis mitigé. Autant je peux comprendre l’exaspération sur le fait qu’elle n’ait pas dénoncé plus tôt que cette enquête se fasse en catimini. Autant je me dis que certains sont mal placés pour juger le travail des autres. Je veux dire qu’à part s’agacer sur le net, que faites vous à votre échelle pour changer le pays? Êtes vous impliqué dans la vie associative (pour ma part je le suis), êtes vous acteur sous une forme quelconque de la société civile? Vous n’êtes pas content des élus ou des puissants lobby: moi non plus, mais qu’attendez vous pour réagir au delà des complaintes virtuelles? En ce qui me concerne, j’ai conscience de mes limites, je ne serai pas un bon élu, mais je vois pas mal de personnes ici qui ont des connaissances et savent manier la plume. Alors pourquoi ne pas vous présenter pour enfin changer la donne? Ou inciter des personnes de votre entourage? J’incite les jeunes et moins jeunes à se présenter, peu importe le résultat, être présent c’est déjà faire peser sa voix et celle de ceux qu’on représente. Il y aussi d’autres formes pour peser dans le débat: monter des collectifs de défense des consommateurs/ des administrés, des syndicats, lancer des pétitions, des manifestations etc. Il y a plusieurs façons de s’engager pour le bien commun de son pays, les septiques diront que ça ne sert à rien, qu’en savent-ils puisqu’ils ne tentent rien? Vaut mieux essayer (quitte à se prendre quelques claques) que de se satisfaire de la situation actuelle. Je ne soutiens pas la mouvance politique du jeune qui prend son temps pour vous répondre ici mais au moins lui s’est lancé dans quelque chose.
      Et au delà de se plaindre, il faudrait peut-être à un moment réfléchir à des solutions viables. Moi je ne les ai pas, je ne suis pas un spécialiste de la question écologique et du développement durable mais je suis persuadé que la Guyane regorge de personnes intelligentes, qui pourront apporter des solutions concrètes. Encore faudrait-il leur donner une chance de s’exprimer en les soutenant, même de façon modeste à titre individuel.

  • HarryHodebourg

    Dieu Merci on peut espérer que malgré ce bloublou de pseudo-enquête « publique » dans le dos des citoyens et les autorisations d’exploitation qui vont en découler, des hommes et des femmes responsables et aimant leur pays se mobiliseront contre cette opération programmée d’empoisonnement de nos terres.

    • Le syndicat des orpailleurs illégaux et l’association des producteurs de Mercure soutiennent votre campagne M. Hodebourg. Le mayouri pour la généralisation du RMI devrait aussi suivre.
      Avec Hodebourg Président, un poisson acheté avec l’argent de la CAF, 10 g de mercure offert ! Merci M. Hodebourg ! (et dehors !)

      • HarryHodebourg

        Passer de « non à la pollution de millions de mètres cubes de nos terres par du CYANURE » à « RMI » est le symptôme aigu d’un vide cérébral. A croire que l’activité aurifère par cyanurisation serait la seule pourvoyeuse possible d’emplois dans ce pays. Triste devant une telle bêtise. Heureusement, elle n’est pas assumée donc cette poussière d’inepties n’a aucune influence sur l’opinion générale car :
        1) Marabout, vous ne croyez pas vous-même à vos vociférations de haineux souffrant de je ne sais quel complexe sinon vous assumeriez vos opinions en signant de votre vrai nom. Mais bon, courage et lâche anonymat sont certainement pour vous synonymes !
        2) Définition : un marabout est un sorcier ou un envoûteur qui se propose de résoudre tout type de problèmes.
        Dans la réalité, nous savons que c’est surtout un gros arnaqueur. Votre pseudo dit au final tout sur vous !

    • Dis pas merci à dieu, il a rien à voir là dedans. Dis plutôt merci aux entreprises polluantes qui ont fabriqué l ordinateur qui te permet de t exprimer sur internet.

  • pourquoi ne pas envoyer votre article à MEDIAPART; ils ont le pouvoir de soulever des vagues assez glauques.

  • Remi973

    Didier Tamagno, directeur général d’Auplata : « Les gens ont compris les efforts qui étaient faits par Auplata (…) pour respecter les enjeux environnementaux et sociétaux »

    Ah bon ? Si c’est vrai, c’est qu’il y a eu un problème de compréhension. L’étude d’impact de 2014 indique en effet qu’Auplata ne respecte pas les enjeux environnementaux :.

    Extrait de l’étude d’impact : « Nous constatons globalement une nette diminution de la richesse spécifique tout taxons confondues (sic) depuis les derniers Inventaires en 2009. Le site ne cesse d’être dégradé d’un point de vue environnemental. Les criques et les anciens barranques sont beaucoup plus dégradés qu’en 2009, avec un colmatage ayant atteint un seuil critique (jusqu’à 3 mètres d’épaisseur) pour la biodiversité à de nombreux endroits. Les efforts de revégétalisation sont insuffisants et les préconisations pour limiter l’érosion du sol n’ont pas été prises en considération »

  • Y a t-il eu enquête publique pour l’installation des orpailleurs illégaux ?

  • Aymara-défendant-sa-chapelle, c’est très con ton intervention…

    • Barbouzard doit préférer voir cette région sous perfusion de la CAF pour certains et sous assistance de l’indemnité de vie chère pour quelques autres privilégiés dont il doit faire partie…

  • Entre le cyanure controlé et le mercure incontrolé, je préfère les oeufs au plat plat… KKKK!!!
    Plus sérieusement, vivement que l’on nous laisse développer des industries dignes de ce nom en Guyane !

  • Ah parce que lorsqu’on pille sans vergogne le sol de ses richesses en faisant bosser de pauvres hères payés au lance-pierre et pas toujours en temps et en heure, on n’est pas un profiteur ou un privilégié ?

  • Et vivre sous perfusion de la CAF dans une poubelle environnementale, c’est mieux ? Aymara, sais tu que tes frères poissons sont déjã farcis de mercure (surtout à Petit Saut) ?

  • …..

  • Est ce que AUPLATA pourrait publier des photos de sa mine vue du ciel et des criques environnantes du site pour (dé)montrer, s’il fallait, que la différence entre techniques d’orpaillage légal et illégal sur le terrain ne se voit pas (forcément).

  • Y’a quand même un truc qu’il faut rappeler, après avoir vu tous ces commentaires, c’est qu’aujourd’hui, le secteur de l’or ne pèse pas beaucoup dans « l’économie » guyanaise, et pourtant, il est au centre de toutes les attentions.

    Pour le moment, seuls quelques 350 à 400 emplois directs sont concernés. Ca ne représente rien. Arrêtons donc un peu de défendre « le développement » à tout prix quand celui-ci ne bénéficie absolument pas à l’ensemble de la population guyanaise.

    Les aides dont bénéficie le secteur sont très loin des retombées pour les collectivités locales (on parle de 50 millions d’exonérations par an au profit des sociétés aurifères, contre quelques 800.000 euros de retombées fiscales). Et tout ça pour 400 personnes ?

    S’il vous plait, cessez de placer l’or au dessus de tout. Ce n’est pas ce qui permettra de développer la Guyane à moins de laisser s’implanter des compagnies étrangères comme Columbus, qui à mon humble avis, ne pourvoiront pas les 3000 postes promis sur le long terme.

    Pour autant, ce n’est pas une raison pour empêcher une filière de se développer. L’encadrement doit cependant être réalisé de manière « un poil plus » transparente que ça ne l’est aujourd’hui.

    Le véritable problème n’est pas l’or, mais les étoiles qui naissent dans les yeux de nos « élites » lorsqu’on leur évoque la rentabilité au kilo. Mais demandez aux garimpeiros brésiliens cachés en forêt si ça leur rapporte vraiment à eux… les petites mains.

    Bref…

    Quand la Guyane voudra vraiment se développer, elle ne se reposera pas uniquement sur sa biodiversité ni sur ses quelques milliers de tonnes d’or. Mais bel et bien sur les hommes et les femmes qui voudront ‘faire’ quelque chose sur le long terme.

    Et franchement, dans le domaine du minier, avez-vous rencontré beaucoup d’étudiants (« guyanais de souche » lol) intéressés ?

    • Deuxième secteur d’exportation derrière le spatial en termes de valeur si je ne me trompe pas. Mais c’est vrai, peu d’emplois officiels car gangrené par l’illégalité. On ne peut pas dire que c’est insignifiant, surtout que tous les gros projets ont été retoqués. Ce n’est justement pas le premier secteur car il y a eu une volonté manifeste de ne pas le développer. En attendant, la Guyane s’est contentée d’être spectatrice du développement de tout un secteur pour n’en récolter que quelques miettes.

  • Sur le site de l’asso Mayouri, on lit:
    « Nous demandons l’arrêt total d’une industrie polluante, qu’elle soit le fait de légaux ou d’illégaux, et la mise en route accélérée de la transition énergétique et écologique, seule créatrice d’emplois pérennes et valorisants.  »
    Si la transition écologique créait des emplois, cela se saurait. Prendre une région comme la Guyane, qui ne possède aucune industrie et vouloir l’empêcher d’exploiter ses ressources, sous prétexte que les industries sont polluantes (comme le sont toutes les industries, à commencer par le tourisme industriel), cela revient à vouloir transformer la Guyane en une gigantesque réserve naturelle, un genre de zoo à ciel ouvert, ou des avions affrétés par la CAF viennent distribuer des bananes aux singes que nous sommes…

    • Tout à fait d’accord avec toi, mais tu as oublié aussi de demander à ce qu ils nous envoient aussi des cacahuètes… Nous les macaques paresseux et assistés, on adore ça…
      Avons nous d autre choix ? Puisque à chaque fois qu un grand projet industriel se pointe, les défenseurs de la nature font tout pour que la guyane ne reste qu’un zoo…

      • Les vieux complexes ressortent… macaques, cacahuètes, tout le monde connait votre sinistre chanson. En l’occurrence – puisqu’il faut aller dans le registre animalier qui semble être le vôtre – il vaudrait mieux parler ici de moutons bêlants.

        • Bêé?… Rhan Rhan !…
          En Guyane il y a plus de cochons bois que de moutons, et contrairement aux moutons ecolos, le cochon lui au moins. Il se lave….

  • Moi, je trouve surtout que la population ici se fiche des animaux, les traite souvent assez mal, qu’ils soient domestiques, sauvages, espèces protégées et n’aime pas trop non plus la nature. C’est ce que je retiendrai de la Guyane quand j’en partirai, cela avant tous les aspects positifs. C’est ce particularisme qui selon moi ne devrait pas permettre que faune et flore soient gérées au plan régional mais bien plutôt par l’Etat.

    • Et en métropole, il y a une meilleure gestion des animaux? Il n’y en a plus un seul e liberté, Lorsque un pauvre loup traîne dans une montagne, il fait la une des journaux.
      Si c’est ça un bon exemple de gestion de la nature par l’état, non merci !…
      Sans vouloir faire de la Guyane la poubelle industrielle qu’est devenue la métropole, laissez nous au moins y développer notre industrie, et allez faire de l’écologie ou vous voulez, en Afghanistan, aux USA, en Lybie, mais pas dans une région sous-industrialisée en voie d’avoir enfin un tout début d’industrialisation, seule garante des emplois durables , à ne pas confondre avec les energies durables dont les dechets des batteries des panneaux solaires pollueront plus que toutes les mines d’or de Guyane réunies…

  • Y sont drôlement en forme nos amis les miniers…
    C’est la perspective de condamnation de votre président qui vous met dans cet état là ?

    • Pendant que le président des miniers fait grise mine, le président des écologistes devrait aller passer 6 semaines sur un placer, comme ça il apprendra ce que c’est de travailler pour gagner sa vie…

      • HarryHodebourg

        Le Président des écolos locaux a fait sa part pour la société et jouit désormais d’une retraite professionnelle bien méritée même s’il demeure très actif associativement. Il a travaillé plus de 40 ans dans le service public de La Poste et ça mérite plus de respect que vos quolibets à 2 balles. De plus, comme syndicaliste, il s’est bien battu contre la déliquescence programmée de ce service de base dont nous voyons les conséquences aujourd’hui. Un mois pour recevoir à Cayenne une lettre postée de Cayenne, je connais !
        Quant au Président des miniers, croyez-vous qu’il aille souvent au fond de la mine ou que ce sont de pauvres hères brésiliens qui y descendent pour l’enrichir ?
        Et vous, avez-vous passé ne serait-ce qu’une heure dans la chaleur étouffante d’une galerie pauvre en air ?
        Votre rhétorique selon laquelle la mine constituerait le seul secteur productif possible en Guyane et le seul « vrai travail » est affligeante et insultante pour les dizaines de milliers de personnes qui exercent dans tous les différents métiers dans ce pays.

        • De la poste à la mine, pourquoi pas, le président ecolo a donc déjà l habitude de descendre dans les galeries etouffantes de nous courriers en retard, toi aussi on dirait..as tu trouvé des pépites dans nos plis entassés ?. Plus sérieusement, y a pas que les mines, tout projet industriel est directement attaqué et bloqué par le lobbie ecolotrique…

          • 13 août 2015

            Ce serait pas le révolutionnaire Alain Michel qui aurait bossé à La Poste ?

        • Il ne faut vraiment rien connaitre à l’exploitation minière en Guyane pour croire que chez les orpailleurs légaux qui que ce soit descendent dans « une galerie pauvre en air »…

          Comme d’habitude, c’est ceux qui n’y connaissent rien qui essaient bloquer les projets…

  • Pour les miniers : A force de casser des cailloux en forêt pour chercher de l’or, au moins ils ne seront pas dépaysés si ils vont casser ces cailloux au bagne… kkkk!
    Pour les écolos : A force de nous casser les burnes dans les villes pour chercher des noises, au moins ils feraient bien de rendre un service public : se casser et nous laisser bosser en paix…kkk!

  • Voilà de quoi relancer le débat et, espérons le, faire réfléchir certains :

    Colorado: une pollution monstre déclenchée par l’agence de protection de l’environnement

    http://www.rtbf.be/info/monde/amerique-du-nord/detail_etats-unis-l-agence-de-protection-de-l-environnement-pollue-une-riviere-par-accident?id=9051334

    C.-B.: un défaut de conception d’une digue blâmé pour un déversement

    http://www.lapresse.ca/environnement/pollution/201501/30/01-4840001-c-b-un-defaut-de-conception-dune-digue-blame-pour-un-deversement.php

  • Au cas où certains auraient un doute, blada (le site internet bien connu) n’a strictement rien à voir avec le mouton bêlant qui utilise son nom ici.

    • Blada, c’est monsieur tout le monde, c’est la majorité silencieuse qui se fait depuis trop longtemps manipuler par les politiques verbeux, de la gauche à la droite en passant par les ecolos… De plus c’est pas un mouton ecolo qui prend un bain tous les mois , c’est un bon cochon bois qui se lave tous les jours …

    • JE SUIS BLADA
      C’est le nouveau slogan après Charlie…
      Ça fera plaisir à certains ?…

  • Enquete 100% conforme au calendrier légal depuis la date de début d’instruction.

    D’où Maiouri Nature déclare cette enquete non conforme ?

    Et à part à la conformité (ou non), quels sont les questions posées par Maiouri Nature ?

    Q à tous les postants : qu’est-ce qui vous fait dire qu’une usine de traitement par cyanure est polluante ??? Vous n’avez rien compris, c’est justement le contraire : c’est par la dangerosité du cyanure qu’Auplata va utiliser un procédé 100% safe, sinon auplata met la clé sous la porte !

  • Que d’agressivité dans vos propos ! Votre belle Guyane que j’ai eu l’occasion de visiter une fois dans ma vie mérite un bien meilleur débat ! Ici en métropole, tout est cassé, pollué. ………. ne torpillez pas votre beau pays !
    Bon courage à tous

  • Enfin c’est quand même ultra-bizarre de faire passer cette enquête publique en catimini pendant les vacances. L’administration française en Guyane peut-elle se regarder dans une glace ou le lobbying d’Auplata à Paris fonctionne-t-il plein gaz. Le cyanure, ce n’est pas ce qu’on met dans le biberon pour enfants. Derrière ça : un seul objectif, la rentabilité…

    • C’est justement durant les vacances que ceux qui travaillent durant l année et passent leurs vacances en Guyane prennent le temps d étudier les dossiers en préservant la nature. Pendant que d autres prennent un avion polluant pour passer leurs vacances au club med e et prétendent que leur avis est indispensable pour faire avancer la guyane… Qu ils restent en vacances, nous n avons pas besoin d eux…

  • Maiouri Nature Guyane

    Pour mémoire : MNG est membre de la coalition internationale « Bing Ban Cyanide » qui réclame l’interdiction de l’utilisation des technologies à base de cyanure dans l’industrie minière en Europe. Pour mieux comprendre ce que les multinationales nous proposent par ce traitement industriel d’un autre siècle, rendez-vous sur le site de la coalition : http://www.bancyanide.eu
    Lire par exemple, les nuisances, présentées par les membre de la coalition, de cette industrie hautement nocive pour l’Homme et pratiquement sans aucune retombées économiques pour la population, … sinon les boursicoteurs et une poignée d’opportunistes locaux !

    Maiouri Nature est une association de protection de l’Environnement qui ne reçoit et ne réclame aucune subvention. Son capital est principalement intellectuel issu de la mobilisation citoyenne et collaboratif de ses sympathisants bénévoles ; ils participent, selon leurs compétences, à l’étude des divers documents techniques que les administrations acceptent de mettre à disposition pour nous laisser croire à un possible choix de société.

    • La cosa nostra aussi est membre d une coalition internationale, quand le fbi demanda ses revenus à Al capone, lui aussi il déclara être bénévole…

      • Et toi t’es bénévole de la coalition des trolls ? où t’es un idiot qui aime lancer des calomnies sans fondements ?

        • Ni l un ni l autre, juste un cochon bois avec un cerveau qui pense et un corps qui se lave. A ne pas confondre avec un mouton ecolo constitué d un corps qui pense et un lavage de cerveau…

      • Il y a autre vieux complexe qui ressort aussi: celui de la théorie du complot communément appelé de nos jours, théorie du groupuscule « illuminati »…Comme je le disais: au lieu d’invectiver ceux qui tentent de faire quelque chose pour leur pays, même avec leur petits moyens, essayez vous de vous activer! La critique est facile, agir dans les faits demande trop de courage à certains. Avec ce genre de mentalité étriqué, c’est pas demain que la Guyane risque d’avancer à tous les niveaux.

        • Et le fait d attendre le dernier jour de l enquête pour demander un report en faisant comme si on venait de se réveiller, si c’est pas un complot ça y ressemble…

  • La morale de cette histoire c’est qu’une grande partie des miniers n’en a rien à secouer ni de la biodiversité ni de la protection de l’environnement. A quoi sert le cyanure : à augmenter le rendement d’une mine d’or. Mais c’est aussi un poison mortel. La fin justifie les moyens. Ce qui intéresse une société minière : le business et l’appât du gain et pissez tout !

    • C’est pas entièrement faux. Mais quelles alternatives autres que le rsa et des projets fantaisistes les ecolos proposent à la guyane ? planter de l herbe pour la médecine ? Produire du bio gaz à partir des pets de zébus ? Soyez sérieux… Laissez la guyane user à son droit de s industrialiser…

  • Je me demande pourquoi quelques mecs intéressés par le fric s’arrogent le droit de parler au nom de « la Guyane » ? Assumez donc votre avidité individuelle. Je ne me reconnaît pas dans vos discours…

  • désolé pour l’orthographe

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Météo : la Guyane en alerte jaune pour fortes précipitations

De fortes précipitations sur le Nord-Ouest et le Nord-Est de la Guyane sont annoncées par Météo France pour 24 heures, du mardi 21 mai 18h au mercredi 22 mai 18h. « La Zone de convergence inter...

Des ouvriers exposés à l’amiante lors de travaux de rénovation au palais de justice et des agents susceptibles de l’avoir été selon la synthèse de l’expert

Si toutes les mesures d'empoussièrement réalisés par Socotec (39 prélèvements au sein du Palais de justice historique, 6 au sein de l'ex-Conseil des Prud'hommes, 8 au sein du bâtiment Lam Cham) ...

Pressions autour de l’aménagement des sauts entre Apatou et Pilima

Le projet d'aménagement des sauts entre Apatou et Pilima par la Deal, évoqué depuis 2012, repart mais il connaît des difficultés. Une quinzaine de rapides fait désormais l'objet d'une attention ...

Les ossements découverts au sein d’un terrain de Germain Balmokoun, ex-adjoint au maire de Saint-Laurent, sont bien ceux de son épouse disparue depuis fin 2016…

Le procureur de la République Samuel Finielz a indiqué vendredi en fin de journée par communiqué que le corps en décomposition découvert le 21 février dernier au sein d'un terrain jouxtant la r...

En attendant les concessions minières…

La Compagnie de la Montagne d'or qui porte un projet controversé de mine industrielle dans l'Ouest guyanais est en attente du renouvellement de deux de ses concessions minières, dont celle où se tr...

Pollution en matières en suspension crique Yaoni jusqu’à la Comté…

Au regard du silence assourdissant de la Deal imposé par la préfecture suite à nos sollicitations dans le cadre d'investigations sur un sujet environnemental d'intérêt général (voir cet article...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube