vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Quand le Musée des cultures guyanaises prévoyait d’ajouter des jours de congés à ses agents en cas de jours fériés tombant scandaleusement le week-end…

Quand le Musée des cultures guyanaises prévoyait d’ajouter des jours de congés à ses agents en cas de jours fériés tombant scandaleusement le week-end…
Insolite !

C’est une audience peu banale qui était au programme ce jeudi au tribunal administratif de Cayenne. Le préfet de Guyane avait déféré devant la juridiction administrative, une délibération du conseil d’administration du Musée des Cultures Guyanaises dénuée, selon lui, de toute base légale. En effet, cette délibération du 21 avril dernier prévoyait de distribuer aux agents de cet établissement public territorial, pour l’année 2016, des jours non travaillés supplémentaires, en pleine semaine dans le cas, frisant le complot, où des jours fériés voire chômés auraient la mauvaise idée de tomber un samedi ou un dimanche. Damned ! Au Musée des cultures…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

8 commentaires

  • 16 décembre 2016

    C’est bien joli de crier à tout va « mo gwyàné, mo péyi ». Si tout est prétexte à rester chez soi, à quel niveau plaçons nous nos cultures ? Même ça, nous serions incapables de le faire connaitre et partager sur place ? c’est nettement plus intéressant de se faire payer des nuits d’hôtel et des billets d’avion pour parader ailleurs.

  • Jmc
    16 décembre 2016

    Sur ce type d’exemples, on s’étonnera que certains candidats à l’élection présidentielle veulent supprimer 500.000 fonctionnaires.
    Et ces gens là travaillent-ils au moins 35 heures par semaine? Ce n’est même pas sur.
    Conclusion. La profitation n’est pas toujours ou l’on pense.

  • 16 décembre 2016

    J espère que la guyane ne sera pas bloquee a cause de cela et que l’Etat colonial et sa justice repressive reviendra sur sa decision

    • Johann
      16 décembre 2016

      L’état colonial vous paye votre sécurité sociale, vos congés payés et l’éducation de vos enfants. Sa justice répressive est une évidence lorsqu’on voit le nombre de relaxe des délinquants.

      Il est certain qu’avec des personnes comme vous, la Guyane ne risque pas de bouger beaucoup.

      Si vous ne vous sentez pas bien en France, libre à vous de quitter le pays. Car ne vous en déplaise, la Guyane, c’est la France.

      • FF
        16 décembre 2016

        Tchip faisait du second degré je pense…

        • Desijose
          17 décembre 2016

          Pas si sûre que çà du second degré comme vous dites. Ce genre de réflexion (faite par Tchip) est quand même assez courante ( membres d’un certain parti et d’un certain syndicat…). Je ne suis pas d’accord avec le propos de Tchip qui comme le fait remarquer Johan, sait très certainement bien savoir profiter des avantages accordés par ce satané état français.Ce n’est pas avec des illuminés de ce genre que la Guyane va enfin avancer et sauter dans le 21eme siècle.
          Le beurre, l’argent du beurre et le c.. de la crémière n’ont jamais été d’un grand résultat Mme Tchip (ou Mr !!)

  • moibeni
    16 décembre 2016

    EPT donc le président(e) est un(e) élu(e) de la CTG !!! Les agents de la CTG ont le même régime ? Je ne crois pas.
    Mais il suffit de regarder l’organigramme de la direction de la culture de la CTG et du Musée des Cultures Guyanaises pour comprendre. A ce qu’on dit, la vie ne doit pas être si belle dans ce établissement de nombreux agents ont démissionné ou on demandé et obtenu leur mutation.

  • le Jaguar
    17 décembre 2016

    Il faudrait vérifier mais il me semble que ce système effectivement ubuesque de compensation de jour férié tombant un Dimanche existe déjà dans certaines collectivités locales ou entités locales d’entreprises publiques

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Le directeur de crise : «Devant vous il y a une équipe de la République»

Nommé directeur de crise et dépêché en urgence par le gouvernement, le préfet Patrice Latron,  arrivé mercredi en toute discrétion. reprend la main sur la gestion sanitaire du Covid-19. Il a ...

Affaire du jeune homme de Soula tué à Kourou : d’abord une altercation, l’auteur présumé du crime touché lui aussi par balle

L'affaire qui a abouti au meurtre présumé d'un jeune homme de 19 ans de Soula (Macouria), mardi, village Saramaca à Kourou, est moins simple que l'on aurait pu croire, en se fiant aux premières ...

La culture résiste au virus

Les arts vivants, le cinéma mais aussi la sculpture sont mis à mal par le confinement. Pourtant, les acteurs de la culture se montrent patients et espèrent retrouver très vite leurs habitudes ...

La Guyane en crise sanitaire : 23 décès à déplorer

Le bilan de la pandémie de Covid-19 est de 23 morts et 5704 cas confirmés depuis la détection des premiers cas en Guyane le 4 mars et la propagation du coronavirus concerne l'ensemble du ...

Meurtre au village saramaca de Kourou : la victime était du quartier de Soula

Un jeune homme de 19 ans de Kourou était toujours en garde à vue ce mercredi soir au sein des locaux de la gendarmerie de la ville spatiale suite au meurtre par arme à feu d'un jeune homme du même...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube