vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Montagne d’or : le WWF rappelle son opposition à quelques jours du débat

Montagne d’or : le WWF rappelle son opposition à quelques jours du débat

L’organisation de protection de la nature WWF a rappelé son opposition au projet minier de la Montagne d’or par la voix de son directeur général Pascal Canfin. Le débat public sur ce projet de mine industrielle est officiellement ouvert depuis le 7 mars, mais c’est la semaine prochaine, après le week-end de Pâques, qu’auront lieu les premiers échanges entre le maître d’ouvrage la Compagnie Montagne d’or et les Guyanais. Deux réunions publiques et deux ateliers thématiques à Saint-Laurent du Maroni, puis à Cayenne, permettront de rentrer dans le vif du sujet. « Le WWF s’est engagé contre ce projet après l’avoir…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

12 commentaires

  • Gaspard

    En France c est chic d être contre mais quand est ce que ces idéalistes (souvent payes par l impot) seront pour le boulot et contre le chômage.

  • La Sobriete Heureuse

    A l’issue de ce projet russe, qui sera déjà un gouffre économique pour la Guyane et ses habitants, il restera à vie, 360 MILLIONS DE TONNES de DÉCHETS MINIERS (tous déchets miniers confondus) qui seront stockés alentours de la fosse, sur un total 390 hectares, dont les plus dangereux (50 millions de tonnes) seront retenus Ad Vitam Æternam, derrière une digue de 57 mètres de haut. (informations extraites du document du débat public en ligne).
    C’est à peu près le volume de boues cyanurées et de métaux lourds qui s’est déversé durant 16 jours à Mariana, au Brésil, en 2015. 800 km de rives et riverains dévastés économiquement et psychologiquement !
    https://www.dailymotion.com/video/x3fp2fs
    Pour la Guyane, c’est tout le bassin de la Mana et Awala qui aura cette épée de Damoclès.

    Il faut donc être terriblement mal informés, ou machiavéliquement bien « intéressés » et peu patriote de notre belle Guyane pour trouver formidable ce projet et vendre le peyi pour de vils intérêts particuliers.

  • Francois

    bonjour JCB – je ne puis pas répondre pour « La Sobriété heureuse » mais voici ce que je propose à la place:
    a) à la place de détruire la forêt pour enrichir des actionnaires russes et canadiens, on ne détruit pas la forêt;
    b) à la place d’extraire 85 tonnes d’or en détruisant la forêt, on laisse ces 85 tonnes d’or sagement dans leur gisement.
    Heureuses Pâques !

  • FF

    JCB devait vouloir dire… pour cette population en déshérence. En Guyane, des rues entières de familles au chômage de mères en fils entre deux files d’attente à la Poste tous les 30 jours…

    • JCB

      En effet, et j’attends impatiemment celui qui viendra proposer de remplacer ce projet Montagne d’Or par un projet d’exploitation du couachi en créant le même nombre d’emplois…

  • Carvalho

    Que proposer à la place de ce projet polluant et dangereux… voyons…. Ah, je sais :
    Développer notre agriculture, histoire de consommer au moins une moitié d’aliments produits localement. Aussi épauler les filières pêches et forêt. Et pourquoi pas miser sur les énergies renouvelables. Voilà 4 filières durables, créatrices d’emplois non délocalisables, qui seront encore en place dans 12 ans, quant le miroir aux alouettes de la Montagne d’Or aura terminé son exploitation non partageuse de richesse, en laissant 700 salariés sur le carreau (de la mine).

    • Bello973

      Etant contre ce projet, je me fais donc l’avocat du diable: si vous n’avez que des propositions reposant sur des financements publics un tant soit peu ambitieux (subventions pour l’agriculture et les énergies renouvelables) vous vous tournez vers un autre miroir aux allouettes… Et je ne parle même pas du risque de gabegies monumentales déjà démontrées dans ces secteurs subventionnés. La seule crédibilité de ce projet aux risques calamiteux, c’est bien l’arrivée d’investissements extérieurs en lieu et place de ceux que l’Etat ne nous octroira pas. Mais hélas, les oligarques russes ne semblent effectivement pas disposés à venir investir dans la culture du Couachi.

      Moi j’ai donc une autre idée, prendre le trés grand risque d’engraisser le patronat local, plutôt que quelques miliardaires russes qu’on ne verra jamais, et ce en saccageant notre forêt de surcroit. Exonération totale des charges salariales sur 10ans, toutes activitées confondues, mais respectueuses de l’environnement, pour toutes création nouvelle d’embauche. Aucune garantie de succés, mais l’intention est concrète et à la fin des10ans les arbres seront restés debouts… C’est simplissime à mettre en place (une loi, un décret). Préférer jouer à la roulette russe avec notre environement, en dit très long sur la volonté réelle de nos hauts gouvernants quant à leur motivation de résorption du chômage local.

      • Je vous suis sur votre idée. Quitte à parier sur l’avenir, autant éviter d’engraisser les milliardaires et actionnaires lointains dont l’environnement ainsi que le développement local sont bien le dernier des soucis. Cependant, la vigilance s’imposant ici aussi, ne pensez vous pas que certains margoulins, toujours aux aguets, pourraient profiter de cet effet d’aubaine pour s’engouffrer dans les failles du système ?

        • Bello973

          C’est presque certain. Mais cela c’est déjà l’actualité. Pour avancer, ou que ce soit, il faut souvent miser sur les 70% de sang vertueux qui irrigue le système, en étant bien conscient des 30% qui le gangrène, et en se donnant donc les moyens de faire en sorte que la proportion reste bien dans cet ordre, voire même qu’elle s’améliore.

  • marcovalou

    https://www.20minutes.fr/planete/2247607-20180403-guyane-montagne-or-mega-projet-minier-vaut-chandelle
    Un article assez complet qui explore le « problème » avec un certain recul. Toujours intéressant car argumenté par des constats internationaux.

    • JCB

      Cela fait 200 ans qu’on sait qu’il y a de l’or en Guyane !
      Alors, qu’est-ce qu’on fait ?
      On le laisse sous terre jusqu’à la fin des temps ou on le sort pour s’en servir, par exemple pour fournir des ressources pour d’autres investissements ?
      Mais bien sûr, à condition que cet or nous revienne (à la France qui fournit 80% des revenus guyanais) et n’aille pas dans des poches étrangères, comme c’est le cas actuellement…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : quatre personnels de l’hôpital de Cayenne testés positifs

Quatre personnels travaillant pour l'hôpital de Cayenne ont, à ce jour, été testés positifs a confirmé ce mercredi soir, la direction de l'hôpital à Guyaweb. Il s'agit d'une biologiste du ...

Pas de confinement pour la commission des mines

La préfecture de Guyane fait se réunir la semaine prochaine la commission départementale des mines pour examiner une demande de prolongation et l'extension de surface d'une concession de la ...

L’épidémie s’étend en Guyane

Depuis le 4 avril, la Guyane est au stade 2 de l'épidémie du Coronavirus. Le dernier bilan épidémiologique dénombre 77 cas dont 1 en réanimation depuis le 1er avril. Suivez sur notre fil ...

Maintenue malgré le confinement, l’enquête publique sur la centrale électrique du Larivot fait déjà débat

Un arrêté du 2 avril 2020 de la Préfecture de Guyane autorise l'enquête publique sur le projet de centrale électrique du Larivot à se tenir de manière dématérialisée du 20 avril au 20 mai ...

Covid-19 : les requêtes en référé-liberté de l’UTG et d’un personnel soignant de l’hôpital rejetées !

Dans deux décisions que Guyaweb s'est procurées à la mi-journée, la juge des référés Marie-Thérèse Lacau a rejeté ce lundi les requêtes en référé liberté du syndicat UTG (Union des ...

Le boom de la livraison à domicile

Confinement oblige, les commerces s'adaptent et certains proposent la livraison à domicile. Une habitude essayée et vite adoptée par les consommateurs, ce qui laisse présager une continuité ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube