vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Montagne d’or, un an après : le gouvernement a « dit que ça ne se ferait pas, mais le projet n’est pas stoppé »

Montagne d’or, un an après : le gouvernement a « dit que ça ne se ferait pas, mais le projet n’est pas stoppé »

Le gouvernement affirme avoir fermé la porte au projet minier de la Montagne d’or. La compagnie elle soutient continuer à travailler dessus. De fait, avec le renouvellement des concessions en suspens et un contentieux en cours au tribunal administratif, le dossier est loin d’être clos. Un an après l’annonce de l’inadéquation du projet avec les exigences environnementales de la France, où en est la Montagne d’or ? Rappel des faits : la compagnie de la Montagne d’or (CMO) qui appartient à un consortium russo-canadien veut ouvrir une mine à ciel ouvert de dimensions inconnues à l’heure actuelle en Guyane (2,5…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

28 commentaires

  • raf973

    Tout ça pour qu’aujourd’hui ce soit les clandestins qui ont repris tout le secteur pour orpailler en toute illégalité… dormez tranquil braves collectifs….
    Je ne suis pas persuadé que vous serviez bien la Guyane au final.

  • GZ

    Che pas ce que vous prenez raf, mais c’est un truc violent. Vous devriez l’arrêter.

  • raf973

    Pas besoin de prendre quoique ce soit, c’est la situation sur le secteur de Citron.

  • FF

    Fort possible. A vérifier.

  • GZ

    Situation ? Quelle situation ? Que les klandos soient partout ? C’est pas « possible », raf, c’est un fait. Et ? Et ?

    Et vous répétez encore et encore que c’est la faute de ceux qui protestent contre la destruction d’une forêt tropicale ET contre une non-activité économique dont les règles provoqueraient l’hilarité dans n’importe quel autre secteur de l’économie ? Style déclaration du CA sans contrôle..
    Vous confondez les responsabilités et les causes et conséquences. Je reconnais que c’est la norme putride ici et maintenant, mais je vous rappelle que les « collectifs » ont déjà agi aussi contre les klandos, demandant au tribunal privé de l’administration « d’obliger » celle-ci à plus d’effort ou à reconnaître, AU MOINS, les dégâts causés par l’orp klando. Vous connaissez le résultat, n’est-ce pas, raf ? : la nocivité du Hg « n’est pas prouvée », les gueux « n’ont pas l’intérêt à agir » et « les manquements de l’Etat pas prouvés » etc. La déliquescence en est là.

    La lutte physique contre l’orp klando appartient à l’Etat, raf. Pour cause de privilège de la violence qu’il garde jalousement. Désolé de vous prendre pour un débile profond avec ce genre de révélation, mais vous m’obligez.
    Bref, la persistance du phénomène n’est pas la faute des « collectifs », mais la démonstration de l’incapacité publique, ce qui devrait vous inciter à réfléchir. Le jour où vous ne serez plus persuadé que le statut politique actuel sert bien la Guyane, vous aurez fait le premier pas.

  • raf973

    Allez- y FF. cherchez à discuter avec d’autres personnes que les hurleurs de tout poils .
    Rien que la
    Malheureusement fautes d’activités de la part des légaux qui ont quitté les lieux car plus autorisés à travailler, la piste ne permet plus de s’y rendre par ce moyen. Vous ne pouvez donc aujourd’hui vous y rendre que par les airs.
    Pour GZ, évidement que cela relève des compétences de l’état et il est inutile de refaire le même débat sur ce sujet car j’ai déjà donné mon point de vue sur le sujet X fois.
    Je constate qu’aujourd’hui on écoute ceux qui crient le plus fort et cela est valable pour bien d’autres sujets.
    Les débats publics sur ce projet ont été pourris continuellement par les collectifs et autres….quiz ne voulaient tout simplement discuter car fermé a toute écoute.
    Aujourd’hui ce que je vois c’est que l’opinion de certains groupe qui sont dans l’air du temps prévaut sur tout pragmatisme et nous amène à la situation actuelle

  • raf973

    Oups c’est partie tout seul..
    je fini la phrase commencée : Rien que la photo qui illustre l’article en dis long. Demandez à ces personnes s’ils ont déjà mis les pieds sur ce secteur une fois dans leur vie ?
    Les collectifs et autres savent très bien qu’il n’y a pas l’ombre d’un amérindien qui vit la-bas et que l’on est uniquement dans des considérations idéologiques.
    Ca ne sert à rien d’échanger sur le sujet, parler à un mur c’est la même chose, mais la situation réelle est celle du retour des clandestins depuis le départ des FAG du secteur. Vous pouvez rappeller les responsabilités et prérogatives de l’état en la matière les départ des légaux a laissé la place aux clandestins, c’est un fait !
    Amis du collectifs, je vous invite à aller manifester sur place et vous souhaite bon courage.

  • raf973

    GZ, je vous cite :La lutte physique contre l’orp klando appartient à l’Etat, raf. Pour cause de privilège de la violence qu’il garde jalousement. Désolé de vous prendre pour un débile profond avec ce genre de révélation, mais vous m’obligez.
    Bref, la persistance du phénomène n’est pas la faute des « collectifs », mais la démonstration de l’incapacité publique, ce qui devrait vous inciter à réfléchir. Le jour où vous ne serez plus persuadé que le statut politique actuel sert bien la Guyane, vous aurez fait le premier pas.

    Vous n’ignorez pas , puisque vous n’êtes pas complètement debile,que nous sommes dans un état de droit avec les limites que cela impose.
    Si demain lEtat haussait le ton dans ce combat il faudrait très certainement muscler la méthode et il se passerait quoi ?
    Tout simplement il y aurait une levée de bouclier de collectifs de type LDH qui s’en mêlerait..
    Regardez ce qui se passe avec le port du masque dans un article parut ce jour, tout est dit.
    Le covid progresse , l’orpaillage illégal également mais restons doux, gentil et surtout laissons nous piller au moment où on nous dis que l’économie est à genoux et que le covid enfle de plus en plus.
    Je vous le répète, dormez tranquille tout va bien.

  • benoit

    Cest bien ca raf, j attend avec impatience ou ces zigotos vont mettre botte hamac nylon sardine en boite et couac pour allez faire une ZAD (voir une simple visite) sur les lieux qui soulevent leur contestation.
    Mais bon ils preferent qu on leurs envoi des photos avec les « bons » commentaires les « bon » arguments bref avec la bonne ideologie bien machée qu on peut reservir froid a volonte.
    Exemple : CMO va detruire la foret primaire….
    Mais si vous aviez eu les coullles de faire 50km en foret bin vous auriez vu que les clandos ont « bouffé » la.zone il y a bien longtemps et continuent de la.bouffer
    Ca fait plus de 20 ans maintenant que lnadjectif foret primaire n a aucun sens sur ce site

    Ils se laissent guider par des fakes sans broncher.
    Mais ils sont.incapable.de revendiquer pour ameliorer leur quotidien : plages de cayenne impropres a la.baignade, carcasses de voiture avec huile de vidange qui coulent dans les jardins, batterrie au plomb qui jonchent les rues, aucun tri selectif, pesticides a gogo dans l eau de pompage du kourou et de la Comte etc…etc…etc…etc…
    Mais la c est vrai il faut se faire « citoyen ecolo » c est plus dur que d etre « mouton ecolo »

  • FF

    Effectivement, il y a à recueillir les éléments concrets de tous, un journaliste ne peut avoir de camp sur ce sujet mais doit essayer d’y voir clair. Encore faut-il que les opérateurs concernés par tel sujet acceptent de répondre aux questions (voire même un entretien ou une rencontre).

  • La Sobriete Heureuse

    Je constate qu’en cette période de pluies intenses, les opérateurs miniers sont devant leur clavier pour essayer de nous faire prendre les vessies pour des lanternes !
    Ils ont déjà réussi à faire avaler à nos Administrations (qui ne demandaient que cela) qu’il fallait mettre des orpailleurs légaux à la place des illégaux délogés, ce qui à conduit évidemment, entre autre, l’un des pro-minièrs le plus assidu, à se faire mettre en examen, en 2015, pour orpaillage illégal… trop tentant d’envoyer ses jobeurs dans les galeries récolter les pèpètes …
    Ensuite, les industriels ont inventé ce concept ubuesque qui consiste à assurer qu’en leur laissant déverser 10 tonnes de cyanure par Jour et consommer 470 000 litres d’eau par Heure, leurs vigiles feraient déguerpir les garimpeiros illico presto… les ramasse-miettes ont fait semblant d’y croire mais la réalité est plus coriace !
    Partout dans le monde, les mega-mines attirent habituellement les activités illégales en leur périphérie. Lire à ce titre, le résultat d’une enquête du consortium d’investigation de Radio France :
    « 150 000 orpailleurs sauvages autour de la mine » ils évoquent Nordgold en Guinée.
    https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-13-octobre-2018

    Quand au fait qu’il y a plus de Garimpeiros à Citron ou ailleurs, ces temps-çi, consultez le cours de l’or et évaluez le nombre d’opérations militaires contre les activités illicites sur terre ou en mer, en Guyane : ces deux notions sont inversement proportionnelles, donc le résultat n’est que prévisible !
    Rien à voir avec les éco-citoyens qui tentent de préserver leur peyi des opportunistes et assoiffés de bizness, près à défoncer, en tout temps, nos territoires pour quelques kilos d’or bien inutiles.

  • raf973

    En voilà une bien bonne ! Il faut être orpailleur pour avoir un avis sur la question.
    Ca ne marche pas comme ça.
    Sobriété, sachez que je suis bien conscient des dégâts d’une mine d’or ( ou d’une carrière également et pourtant tout le monde en profite, vous voulez aborder le sujet des centaines d’hectares de forêt pour le coup assez vierges on va dire qui passent à la casserole pour avoir de jolis ramboutan en cette période ?) mais que je préfère que ce soit fait dans un cadre et que ce dernier soit respecté.
    Pas de nouveaux permis si un site n’a pas été réhabilité par exemple.
    Ne croyez pas que si on est pour un tel projet on est de type bolsonarien à vouloir tout defoncer, non pas du tout.

  • Frog

    S.Heureuse, si, si il y a beaucoup “ d’idéologie” je m’y suis piqué en 2006 avec le collectif “quel orpaillage pour la Guyane “ ( attac, WWF, en principaux) l’orpailleur illégal était une victime de la mondialisation, appeler à plus de repression était juste pas possible ! Il fallait aider au développement du Brésil…bloquer les multinationales était LE seul combat qui vaille !
    Cela m’a …

  • GZ

    Puisque vous savez que la lutte par la force contre l’orp klando relève des compétences de l’état, pourquoi tenez-vous encore ce discours culpabilisant les défenseurs de l’environnement – et de la justice – de l’échec de ladite lutte ?

    Les débats publics n’ont pas été pourris par les collectifs. Les débats publics n’existent que par l’action de ces collectifs. Ce qui pourrit ces débats; c’est l’extraordinaire mauvaise foi des pro-orpaillage – dont vous venez de donner un exemple.

    Inutile d’attaquer ces personnes sur leurs apparences ou expériences réelles sur le terrain. Inutile d’avoir mis le pieds en Guyane pour savoir ce que signifie une telle activité au coeur de la forêt. Tout comme il est inutile d’être astronaute pour savoir que l’on y meure sans scaphandre…
    Aussi, vous devriez être aussi exigent en matière d’expérience et d’apparence avec les hauts fonxi et autres ministres qui décident… mais vous ne l’êtes pas, comme par enchantement.

    « Si demain l’Etat haussait le ton … il se passerait quoi ?  »
    Vous prétendez là que « l’Etat » pourrait faire plus, mais qu’il ne le fait pas. Sciemment, par peur des conséquences… Ca, c’est une quasi revendication du chgt de statut… :-)

  • le Jaguar

    La lutte physique contre l’orp klando appartient à l’Etat « pour cause de privilège de la violence qu’il garde jalousement » . Cette remarque m’interpelle GZ, souhaiteriez vous un état ou un « statut » qui permette au citoyen lambda ou à des organisations privées de s’autodéfendre ou d’avoir recourt à la violence armée ?

  • GZ

    Au sens courant et à la lapalissade, toute configuration institutionnelle doit se réserver le privilège de la force. Avec une jalousie qui est positive.
    Mais c’est vrai aussi, puisque vous grattez, que le privilège de la force en devient une mauvaise jalousie dès que son détenteur en fait mauvais usage – ou n’en fait pas. C’est qu’il en perd la légitimité. Les exemples sont légion, c’est l’essentiel de l’Histoire.
    Mais cela vaut pour l’ensemble de l’action dite publique, pas seulement pour l’usage des armes. Le fond, c’est que tout privilège OBLIGE. Pas au discours creux, au storytelling politicien dégénéré, mais aux RESULTATS.
    Voyez, pour bien le saisir, il faut déjà comprendre que ce n’est pas le citoyen qui est au service de « l’Etat », mais le contraire… L’histoire nationale veut que cette compréhension y soit plutôt difficile.
    Le statut… c’est après.. donc très loin.

  • benoit

    La sobriete , quels ramassis de conneries :
    Un lobby pro minier ?? en 2005 plus de 100 operateurs sur la guyane, en 2020 moins d une dizaine (7 il me semble) travaille. Sacre lobbying 🤣🤣🤣🤣🤣
    Et le but n etant pas de mettre des legaux A LA PLACE des illegaux, mais juste qu ils aient acces a la ressource AVANT les clandos.
    Moins de minerai moins de clando en foret ca c est une verite. Attendre que l etat puisse trouver uns solution ca c est un mensonge.

  • FF

    Si l’humanité existe chez chacun, au regard de la situation sanitaire, la montagne dort…

  • raf973

    GZ, je n’ai pas de solution miracle mais il est certain que pour l’instant on n’a pas trouver la bonne. J’ai l’impression que tout le monde y perd au final.
    L’idée de favoriser les légaux me semblait très bonne car elle permet de contrôler ce qui est fait, de créer de l’emploi ( on ne va pas discuter de l’origine de la grande majorité des ouvriers…), de créer de la richesse,d’assurer une présence et faciliterai certainement le travail de nos militaires et autres qui luttent tout les jours. Il y a des personnes respectueuses des règles parmis les orpailleurs et il y en à d’autres qui le sont moins, ca je n’en doute pas.
    La Guyane est liée à cette activité depuis très longtemps, des communes existent à cause de ce métal, ca fait partie de ses ressources,…. l’échelle de la forêt n’est pas la notre et nous avons aujourd’hui les moyens de la remettre en état dans un temps raisonnable.
    Ça mériterait aussi un article la réhabilitation des anciennes mines ,FF…..Peut être qu’il y aurait à réfléchir pour améliorer cette réhabilitation. L’ONF a un bureau d’étude qui a dût plancher sur le sujet j’imagine. C’est un sujet aussi la réhabilitation.
    Quand il n’y en aura plus ce sera terminé ces histoires.
    J’ai du mal à croire qu’un jour il n’y aura ni légaux ni illégaux en forêt. Du moins aussi longtemps que l’or vaudra ce qu’il vaut et qu’effectivement on vive mieux chez nos voisins.
    Les collectifs sont ils prêts à accepter un orpaillage encadré ? J’imagine que non.
    Vous avez certainement vu sur FG qu’il y a encore eut de la marchandise de saisi du côté de Saint Georges. Je me disait que d’un côté c’est très bien mais de l’autre ce sont autant d’animaux qui vont finir en fricassée.
    L’union a toujours fait la force, aujourd’hui les gens sont tout sauf unis sur le sujet.
    Quand je vois tous ce qu’y est déverser dans les canaux, les déchets jetés,… sur Cayenne, c’est pas terrible non plus!
    Tout le monde est perdant actuellement.

  • Frog

    Certains diront que ça facilitera l’orpillage …ou le charbon selon mon jardinier !
    https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/88880/reader/reader.html#!preferred/1/package/88880/pub/126203/page/10

  • GZ

    Je vous sens dépité. La solution est subordonnée à la gouvernance, raf. Ici la solution n’est qu’un rêve qui s’éloigne de plus en plus, au fur et à mesure que les erreurs du passé mûrissent leur travail de tumeur : la Guyane est sur une voie contrainte à cause des précédentes décennies, je me répète.

    Sur le concret, vous pataugez encore dans des clichés et croyances.
    Non, les « légaux » ne permettent pas le contrôle de quoi que ce soit, déjà leur propre activité n’est ni contrôlé, ni contrôlable.
    Non, les « légaux » ne sont pas l’opposée des illégaux. Ces derniers s’approvisionnent chez les légaux … et leur servent de main-d’oeuvre. Et de prospecteurs, bien sûr…
    Ya des légaux qui filent des machines aux klandos, à crédit, à payer avec l’or extrait… Tiens cette Blonde (tiens tiens !!) face à la télé en 1994 déjà qui revendiqua son commerce… même le fait de se faire payer en or ! Demandez aux archives de Guyane 1ère, qu’on rigole un peu comment vous serez foutu dehors par le Réseau :-))

    Non, l’orp. ne crée pas d’emploi. Les qq centaines promis sont ridicules face aux enjeux et au besoin en qté comme qualité.

    La Guyane n’est pas LIEE à cette activité depuis très longtemps. La Guyane l’a connue pendant un ptit siècle… sans voir la couleur d’une évolution/développement quelconques..

    Nous avons PEUT ETRE les moyens TECHNIQUES pour « réhabiliter » la forêt. Peut être, mais seulement techniques. Il manque les moyens institutionnels, les sociaux, le sérieux, la crédibilité, la capacité de contrôle. (Du simple pb de statut)

    En Guyane, des « communes » sont NEES à cause de ce métal. Et si ces communes existent encore, c’est par l’erreur contemporaine, raf. Vous venez de mettre le doigt sur cette petite épidémie… :-)) dont l’arrivée est encore la conséquence directe de cette erreur sans fin…
    La plèbe chiale sur l’arrivée d’un virus, sans voir 30 ans en arrière… Ah, ah, cinéma à Cayenne pour les brasilos de St George ou stopCovid ? Faut choisir, les enfants.
    Parce que les choses n’existent pas seules et isolées, raf. Les choses s’inscrivent dans une continuité, dans une interdépendance spatiale et temporaire. Une connerie à un moment t fait des soucis à t1 et soucis à puissance 3 à t4. Bossuet, encore Bossuet… S’il est vieux pour vous, regardez l’Avatar.

    Moi aussi, j’ai du mal à croire qu’un jour il n’y aura plus aucun voleur sur Terre. Pour autant, je ne légaliserais jamais le vol, ni même sous le prétexte que « de toute façon ils voleront tjs »

    Un orpaillage encadré serait parfaitement possible dans une certaine mesure (je vous l’ai déjà dit), sans être souhaitable. C’est l’encadrement qui fait défaut… Ca relève de la politique d’aménagement, du contrôle de l’espace, de la crédibilité des institutions. Bref, de la gouvernance. Ca tourne en rond, voyez ?

  • La Sobriete Heureuse

    @Benoit : En 2005, 100 opérateurs, c’est fort possible, mais c’était avant que les opposants au projet Iamgold ex-Cambior à Kaw poussent la Drire (ex-Deal) à faire son travail de contrôle et oblige les miniers « hors des clous » à se mettre en conformité de lois déjà très laxistes.
    Il s’en est déduit une enquête de SHERPA, un appel à la CADA, la mutation illico du directeur de la DRIRE et de son Adjoint et un rapport qui a mis un peu d’ordre dans le domaine minier : a lire ici :
    https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=sites&srcid=ZGVmYXVsdGRvbWFpbnxtYWlvdXJpbmF0dXJlfGd4Ojc2NmUwMTQ3YWViMzUyODI
    A l’époque, La Semaine Guyane titrait ; « Orpaillage : Tous illégaux ? »
    Effectivement, la nouvelle équipe de la DRIRE à, pour le bien-être de notre démocratie, fait fondre les effectifs officiels de soit disants opérateurs miniers.
    Enfin, en suivant votre raisonnement de laisser les légaux prendre l’or avant les illégaux, vu le contexte géologique de la Guyane, cela veut dire détruire légalement toute la forêt guyanaise pour empêcher les Garimpeiros de le faire eux-mêmes : c’est pas ce qu’on appel la politique de la terre brûlée ?

  • benoit

    Cz vous etes une parodie a vous tout seul. Plus cliche que ca tu meurs.
    Je vous cite : Non, les « légaux » ne permettent pas le contrôle de quoi que ce soit, déjà leur propre activité n’est ni contrôlé, ni contrôlable.
    Non, les « légaux » ne sont pas l’opposée des illégaux. Ces derniers s’approvisionnent chez les légaux … et leur servent de main-d’oeuvre. Et de prospecteurs, bien sûr…

    Vous avez des supports pour etayer vos propos ?? Ou vous relayer juste du premaché comme les complotistes et survivalistes de tout poils…..
    Moi je fais moins cliche : vous voulez du clando ????
    c est pas cote des miniers mais plutot cote littoral :
    *combien de jardiniers avec fiche de paie ou facture pour le debroussaillage de jardin ??
    * un salon de coiffure officiel pour toute la ville de Saint Laurent ?
    * combien de bucherons declares pour deforester des petites parcelles attribue par le domaine au contribuable
    * combien de jobeurs qui remplissent les vehicules des commercants de l.ile de cayenne chez les grossistes sont declares ?
    *Combien de femmes de menage travaillant dans les villas de Mtjoly et Cayenne sont declarees ?
    *combien de petites mains sur les marches payent des charges sur salaire ?
    * Combien de poissonniers sur le canal declarent leur vente ?
    * combien de chantiers BTP sont en regles ? Juste une operation de math. Qte de mains d oeuvre disponible et qte de chantiers en cours ils faudrait que chaque ouvriers fassent 23h par jour pour repondre a la.demande.
    *comment se fait il qu on voir depuis une dizaine d annee des personnes de nationalite etrangere apparement sans titre de sejour gonfler le bourg de cacao, ? Bizarre mais ca coincide grandement avec l evolution des surfaces d exploitations agricoles ?
    C est la.liste sans fin et moi a la difference de vous, c est du « visible ». Tout citoyen peut le verifier en ne soulevant qu une seule paupiere.
    Alors que la mine en guyane est l activite la plus surveillee et controlee de toute les industries en france.
    Que vous pensez que cela ne le soit pas assez cela vous appartient mais je vous demande simplement de comparer avec n importe qu elle autre activite : commercial industriel agricole touristique ou autre…. et là la.realite vous rattrapera et vous commencerez a penser par vous meme.

  • benoit

    La.sobriete
    Comme vous lavez bien dit, apparement le.probleme venait de l administration et non des miniers.
    Donner des titres d exploitation a des non miniers a ete le probleme.
    Autre point souleve : L.exploitation miniere existe depuis.plus de deux siecles ici et non la foret n a pas ete devaste pourquoi elle le serait aujourd hui plus qu avant ?
    90% des gisements travailles aujourd hui ont ete decouvert et exploite par les « anciens » il y a des decennies. Quand on arrive sur ces secteurs ils sont classes « foret primaire » alors qu il y a 50 ans toute la terre y a ete lessive « a l anciennne » sans notion de prreservation et sans rehabilitation ni revegetalisation comme c est demandé aujourd hui aux miniers…
    Et autre chose pour finir il existe une.convention entre les miniers et les.forces.armees pour que les premiers mettent a disposition de la.logistique pour les operations Harpie et Ananconda. Donc.pas.besoin de.tout exploiter mais seulement les secteurs les plus riches en.minerai ce qui permetrait aux forces armees de.rayonnner tout autour

  • GZ

    C’était pas pour Benoît, ce post. C’était pour des gens capables de lire. Désolé, j’aurais dû le préciser…
    GZ, pas la marque tchèque CZ.

    La seule fois où j’ai laissé entendre mon expérience, vous m’avez traité de menteur, champion benoît.
    Votre liste sans fin des irrégularités diverses s’ajoute à celles de l’orp sans rien y apporter, à part de rappeler l’échec généralisé d’un modèle politique inadéquat.

    « comment se fait il ? comment se fait il ? » Comme ça, benoît. Un mauvais système aboutit à cela. Et c’est pour cela qu’il ne faut pas y rajouter l’orp aussi. Surtout pas, dans un désordre pareil.
    Je ne compare précisément pas les enjeux de l’orp aux minables faits divers des autres secteurs. Pas les mêmes enjeux. Mais laissons, vous ne comprendrez jamais.

    Alors, vous insinuez que nos très braves agriculteurs Hmongs emploient de la main-d’oeuvre brazilo-klando en quantité ? Noon mais ! C’est à moi que vous racontez ça ? A MOI ?
    Vous finirez par m’amuser. Quelle est votre formation ?

  • raf973

    Et sur les secteurs déjà travaillé par les « anciens » les légaux sortent beaucoup de mercure laissé en place par les dis « ancien ». Ce point n’est jamais mis en avant par les collectifs…..

  • raf973

    LSH : non ce n’est pas toute la forêt, c’est uniquement la ou se trouve le minerai qu’on orpaille ….. c’est tellement évident mais il me semblait utile de vous le rappeler ! Désolé.

  • La Sobriete Heureuse

    @ Raf973 @Benoit : Pour avoir participé au Schéma d’Orientation minière (SDOM) en 2010 & 2011, je me rappelle que les miniers revendiquaient pouvoir orpailler sur 70% du territoire. Au final, ils ont tout de même obtenu 55 % de la surface du territoire où ils sont susceptibles de transformer les forêts essentielles à la survie des générations futures en des tas de gravats stériles !
    70% du territoire que vous souhaitez aussi retourner simplement pour « épuiser la ressource » et faire la nique aux Garimpeiros ? Un bel objectif de la « vie d’après » ! Bon courage !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : la Guyane franchit le cap des 50 morts, seulement 517 tests par jour cette semaine et 11,32% de positifs

Les autorités sanitaires reconnaissaient hier samedi auprès de Guyaweb, 50 décès de personnes infectées par le Covid-19 en Guyane depuis le début de l'épidémie dont 49 ces deux derniers mois ...

Affaire des caissons de cocaïne aimantés à la coque des navires transportant Ariane, Soyouz et Vega : la Cour de cassation a annulé fin juillet deux décisions de la Chambre de l’instruction qui avait libéré deux mis en examen

La Cour de cassation devait se pencher «cet été» à Paris, avait annoncé Guyaweb en mai, sur quatre pourvois en cassation du parquet général de Fort de France qui contestait quatre décisions ...

Le sentier de Saint-Elie : échappée belle en temps de confinement

En partenariat avec le Guide Guyane, bas les masques sur les sentiers de Guyane. Au détour du layon, sans masque ni gel, hors couvre-feu, le temps d’un instant de liberté ce samedi 8  août, on ...

Covid-19, des mises en quatorzaine mal ficelées par la préfecture et l’ARS pour passagers en provenance de l’Hexagone selon un juge : 100% des mesures contestées ont été levées !

Un prestataire en provenance de l'Hexagone qui atterrit en Guyane pour travailler sur Mana, un enseignant de Kourou de retour provisoirement après de longs mois de méditation en Bretagne au delà ...

Le couvre-feu commence à partir de 22h ce samedi 8 août pour les communes du groupe 1

De nouvelles mesures de freinage débutent ce samedi 8 août a annoncé la préfecture. Le couvre-feu débutera à 22h pour les communes du groupe 1, 20h pour celles du groupe 2, 17h pour le groupe 3 ...

Explosions à Beyrouth au Liban : un appel aux dons est lancé

Après la double explosion survenue mardi 4 août dans le port de Beyrouth au Liban, due selon les autorités à 2750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées  «sans mesures de précaution» dans le...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube