Mercredi 22 Mai

Montagne d’or : dernières semaines d’un intense débat

Montagne d’or : dernières semaines d’un intense débat

Ouvert il y a trois mois sur les chapeaux de roue, en pleine rupture du câble internet guyanais et avec un dossier du maître d’ouvrage encore incomplet (voir Guyaweb du 09/03/2018), le débat public sur le projet de mine d’or industrielle sur le site de la Montagne d’or touche à sa fin. Plus d’un millier de personnes ont physiquement participé aux réunions publiques, auxquelles s’ajoutent des dizaines d’auditions publiques, des cahiers d’acteurs et des contributions sur la plateforme en ligne. Guyaweb dresse un premier bilan.  Le débat public reste toutefois ouvert encore trois semaines, jusqu’au 7 juillet, et il se…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

11 commentaires

  • Gaspard

    Les opposants sont contents d avoir mis le bazar dans les réunions publiques….ils ont jamais débattus, les ayatollahs sont pas connus pour leur amour de la démocratie. Jdcjdr

    • Alessandro de Sousa Alencar

      Effectivement… l’interface ancestralité et modernité n’est toujours pas assuré! Plusieurs leaders autoproclamés ne savent ou ne veulent pas respecter les processus démocratique. Et je ne parle pas de leur représentation coutumière au sein de leurs communautés, tout à fait légitime. Je parles de leurs rapports en tant que collectifs rassemblant des gens si différents. Aurait-il un chemin autre plus légitime que la démocratie?

  • La Sobriete Heureuse

    Gaspard, les commentaires excessifs sont dérisoires et démontrent votre parti pris dans cette grosse opération financières (Elus facilitateurs, actionnaires, lobby minier, agent commercial de CMO ou simplement ramasse-miettes ?)
    Le Collectif Or de Question rassemble désormais 32 organisations citoyennes de Guyane dont la plupart des organisations autochtones, collectif Couachi, Guyane Mo Peyi, le PPG, Ligue des

  • La Sobriete Heureuse

    droits de l’homme, la compagnie des guides touristiques, les Colibris, Trop Violans, les 500 frères, … j’en passe et des meilleurs. Croyez vous que ces personnes sont ayatollahs ou ignorez-vous le sens de ce mot.
    La seule fois ou le débat fut interrompu, c’est lorsque un opérateur minier a arraché le micro pour lancer une provocation ridicule accus

  • La Sobriete Heureuse

    …accusant les opposants d’être complice des Garimparos !!
    Du grand n’importe quoi.
    Le ridicule ne tue pas mais faut quand même pas en abuser !

  • Francois

    ola Gaspard – ce sont les proposants de Montagne d’or qui ont semé le grand bazar de la destruction programmée des forêts et de la pollution à venir des criques de cette belle région de notre péyi. Chausse tes lunettes et lis lentement les cahiers d’acteurs: tu y trouveras des argumentaires réfléchis, détaillés, et bien explicites ! Tout le contraire d’un bazar ….

  • EL MATADOR

    Ce débat public autour de cette fichue montagne est devenue un grand bazar, ont ils fait un tel souk lorsque pablo a fait sa montagne d’or banc en poudre ?

  • KouK

    Chimères…
    Alouettes…
    Et surtout un gros manque de dialogue dans tout ce « débat » qui – je rejoins Gaspard – n’a pas vraiment eu lieu. C’était juste une surenchère d’informations contradictoires d’un côté comme de l’autre.
    Je ne sais toujours pas quoi penser de tout ça après 3 mois de « débat ».
    Voilà.
    En plus on s’en fout non, vu que ça n’est pas nous qui décidons au final…

  • Alessandro de Sousa Alencar

    En dépit de quelques batailles perdues dans ces réunions publiques, j’ai quand même l’impression qu’au delà du circuit institutionnel conventionnel, ça va être la médiatisation du NON par et pour un maximum des personnes, sans accroche ethnique bien sur, qui y va vaincre la guerre.

  • Francois

    est-ce que chacun a déjà imaginé ce qu’il se passera APRES les 12 à 15 ans d’exploitation ? Une énorme fosse plus ou moindre remplie d’eau, et des DIZAINES d’hectares de terres stériles, nues, et qui le resteront pour des générations humaines. D’après la CMO elle-même, ce seront 340 hectares de minerais stériles – sans aucune vie organique ! C’est dingue qu’on puisse perdre à tout jamais de telles surfaces ….

  • laurentg

    Guyaweb je suis étonné que vous n’ayez pas traité le 18 juin…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Emmanuel Macron se rend en Nouvelle-Calédonie pour y installer « une mission de dialogue et de reconstruction économique »

Accompagné de trois ministres, le chef de l'Etat se rend ce mardi soir en Nouvelle-Calédonie pour y installer "une mission de dialogue et de reconstruction économique", une semaine après le début...

Nouvelle-Calédonie : la situation reste tendue une semaine après le déclenchement des émeutes

Sept jours après le déclenchement d'émeutes en Nouvelle-Calédonie, le calme n'est toujours pas revenu dans l'archipel du Pacifique-Sud malgré la réponse sécuritaire du gouvernement. Plusieurs ...

Dilhan Will joue l’équipier de luxe et lance son coéquipier Yannis Agricole aux championnats de Guadeloupe

Un groupe de 9 hommes s'est présenté à l'arrivée des championnats de Guadeloupe avec Dilhan Will qui s'est mué cette fois en équipier Il a pris la tête du groupe échappé durant les dix ...

Gémima Joseph sort encore un bon chrono en Martinique sur le 100 m en 11 s 07, fatiguée elle n’a pas doublé avec le 200 m

Gémima Joseph, 22 ans et demi, a réalisé ce soir au meeting international de la Martinique, son deuxième chrono sur 100 mètres en 11 s 07 (les minimas olympiques qu'elle avait déjà réalisés ...

Saint-Laurent du Maroni : les enjeux de la future ville la plus peuplée de Guyane

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n'était encore qu'un bourg de quelques milliers d'habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 000 ...

Epidémie de paludisme sur le littoral, du jamais-vu depuis 15 ans

Avec 340 cas en 2023 et 264 sur les quatre premiers mois de 2024, la Guyane n'avait pas connu d'épidémie de paludisme aussi intense depuis plusieurs années. Avec comme particularité la présence ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube