Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Marc Monthieux : «Il y a ce mot d’ordre majoritaire : on ne veut pas être vacciné, on a tout compris (…) Il ne faut pas baisser pavillon parce que certains parlent fort»

Marc Monthieux : «Il y a ce mot d’ordre majoritaire : on ne veut pas être vacciné, on a tout compris (…) Il ne faut pas baisser pavillon parce que certains parlent fort»
L'appel à la vaccination s'étend selon le membre du MDES

C’est un son de cloche inédit et singulier lancé cette semaine en Guyane : un appel à la vaccination contre le Covid-19, émanant d’un regroupement de personnalités locales, notamment du MDES (Mouvement de décolonisation et d’émancipation sociale) et du syndicat UTG (Union des travailleurs guyanais) mais aussi de la part de personnels de santé en Guyane (médecins, sages-femmes, pharmaciens) entre autres membres de la société civile et quelques élus venant s’y greffer. 42 personnes ont lancé l’appel initial lundi, elles étaient 94 au total mercredi. Membre du MDES et consultant d’entreprises, ancien conseiller régional d’opposition lors du mandat de Rodolphe…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

7 commentaires

  • cabot

    Et oui en terme simple, pour combattre l’Etat, s’opposer à ses décisions, proposer des changements il vaut mieux ne pas risquer d’être malade, infecté.
    Le combat il est contre le Virus Covid 19, c’est en ce sens que l’appel des 94 actuels doit être compris, ce qui n’empêche pas d’avoir des opinions divergentes de la conduite des affaires gouvernementales en Guyane.

  • PapaouT

    Enfin, un appel à la vaccination de la part de personnalités locales.
    Fallait-il attendre autant (de semaines, d’hospitalisations et de morts) pour comprendre ce que les responsables sanitaires nous rabâchent depuis des mois ?
    Mais mieux vaut tard que jamais.
    Il manque cependant trop de noms. Faut-il tant de courage pour souscrire à cette démarche ?
    C’est une question de vie ou de mort pour trop de futurs malades et pour l’économie d’une bonne partie de la Guyane.
    J’espère que cet appel sera repris par beaucoup d’autres et qu’il sera entendu par une majorité des 67% qui ne sont pas encore vaccinés.
    Alors Madames et Messieurs, nos personnalités guyanaises, un peu de bon sens…
    Il faut le dire haut et fort : on ne s’en sortira pas sans une vaccination massive.

  • Bello973

    Ben oui. Jamais facile d’aller à rebrousse poil de l’opinion, surtout lorqu’elle est majoritaire. Et par,exemple, même avec désormais 80% de vaccinés, le gouvernement n’a toujours pas le courage politique de rendre la vaccination obligatoire pour tous, par peur de l’impopularité…

  • Catzel

    Enfin le bon sens l’emporte mais des vies perdues par la bêtise de certains. Il faut rattraper le retard…

  • Fred

    PapaouT, l’immunité de groupe avec des rappels tous les 6 mois, ça risque d’être compliqué et surtout inutile vu que le monde entier ne sera pas vacciné.

    Que le regroupement de personnalités locales persuadent plutôt les gens à comorbidités de se faire vacciner.

    70% de la population à moins de 40 ans, cette population ne risque pas grand chose, le vaccin n’est d’ailleurs pas obligatoire. Arrêtons la psychose et soyons pragmatiques.

  • FF

    C’est un sophisme ça Fred… Pourtant cela a été expliqué…

  • Fred

    FF, ou est elle mon erreur ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Comment la Cour a justifié la condamnation des 4 manifestants à 18 mois ferme avec maintien en détention

Stéphane Palmot, Alexander Marchener, Richard Cimonard respectivement président, 1er vice-président et second vice-président du collectif des 500 Frères contre la délinquance ont vu leur peine...

Vivement Lundi !

Après vingt mois d'attente, le couvre-feu devrait être levé lundi 29 novembre en Guyane. Seules les discothèques resteront fermées. Le masque en public sera toujours obligatoire ainsi que le ...

Guyane : l’économie résiste au Covid-19

Vingt mois après le début de la pandémie, l’économie guyanaise fait preuve de résilience. Maintenues en vie par les aides massives, les entreprises entrevoient désormais une reprise de ...

Peines alourdies pour les quatre militants du Mayouri Santé Guyane

Dix-huit mois de prison ferme pour les quatre manifestants reconnus coupables d'avoir incendié la façade de l'hôtel préfectoral, interdiction d'exercer dans la fonction publique et trois ans ...

Juan Branco : l’un des avocats des 4 manifestants guyanais appelé en renfort en appel, mis en examen pour viol à Paris

L'information a été révélée par le journal Le Point ce mercredi matin confirmée par l'AFP en début d'après-midi : appelé en renfort en instance d'appel dans le dossier des 4 manifestants ...

Le secteur de l’île de Cayenne et celui des Savanes passent sous le taux d’incidence de 100, le littoral Ouest se stabilise à 39

Guyaweb a pris connaissance du PSI (Point de situation interne) des épidémiologistes de l'ARS. La situation continue à baisser : le taux d'incidence moyen en Guyane est tombé, la semaine ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube