vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

La Chambre de l’instruction a refusé au fonctionnaire, mis en examen pour détention de fichiers pédopornographiques, de quitter le territoire guyanais afin de continuer à consulter le même thérapeute

La Chambre de l’instruction a refusé au fonctionnaire, mis en examen pour détention de fichiers pédopornographiques, de quitter le territoire guyanais afin de continuer à consulter le même thérapeute

Jean-François Fritsche, chef de l’unité transports de la Direction de l’environnement de l’aménagement et du logement (Deal) au moment des faits, mis en examen depuis le 18 janvier dernier pour détention de fichiers pornographiques mettant en scène des mineurs, s’est vu refuser mardi 11 septembre dernier, par la Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Cayenne, la levée de son interdiction de quitter le territoire guyanais, interdiction imposée par son contrôle judiciaire. Le mis en examen avait argué au cours de l’audience du 11 septembre, souhaiter pouvoir continuer à consulter dans l’Hexagone, le psychiatre qu’il voyait suite à sa…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • asf973
    18 septembre 2018

    Son avocate qui n’a pas de déclaration à faire àa la presse pour défendre son client ? C’est sérieux ? Le monde à l’envers…

    Je pourrai peut-être faire avocate moi… J’aurais pu répondre que l’offre de soin psychologique et psychiatrique en Guyane n’est pas si florissante pour qu’on interdise à quelqu’un qui a l’obligation de se faire soigner, de rester dans cette région si pauvre en professionnels de santé!
    J’aurais même pu ajouter, non sans humour, que pour une fois la Guyane pourrait se défaire d’une personne déviante et que ce n’est pas si souvent qu’on rend à la France, ses repris de justice… (Note de Guyaweb à propos de ce message : en l’état, la personne est mise en examen et n’a pas été condamnée à ce jour, l’instruction étant en cours. La qualifier de repris de justice n’est pas exact)

  • asf973
    18 septembre 2018

    Merci Guyaweb, de veiller à la justesse du vocabulaire. Je présente mes excuses au mis en examen qui est réputé innocent jusqu’à ce que la justice ait prononcé son verdict.

    Je ferai donc une avocate très très nulle…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Corruption présumée d’agents du bureau de l’immigration de la préfecture : des avocats de mis en examen opposés au dépaysement de l’affaire sans le formaliser

C'est une affaire dans l'affaire que Guyaweb a révélée le 15 novembre dernier : la demande de dépaysement d'une affaire judiciaire sensible, impliquant, parmi les huit mis en examen, trois fonctio...

Total : la CNDP répond au sujet de l’étude juridique

Le géant pétrolier Total a été autorisé le 23 octobre dernier par le préfet représentant l'Etat à forer au large des côtes guyanaises. Cette autorisation a été pointée du doigt par l'ancie...

Soyouz VS20 : lancement reporté

Le vol prévu ce mardi après-midi est reporté à demain en raison des conditions météorologiques. « Les conditions de vent en altitude au-dessus du Centre Spatial Guyanais étant défavorable...

Le quatrième pourvoi en cassation de Léon…

Léon Bertrand, l'ex-ministre délégué au tourisme de Jacques Chirac et maire de Saint-Laurent du Maroni pendant plus de 35 ans, en est à son quatrième pourvoi en cassation : deux fois dans l'affa...

L’Etat annonce « 50 millions d’euros pour la Guyane », la CTG réagit

Le président de la Collectivité Territoriale de Guyane Rodolphe Alexandre réagit à l’annonce du ministère des Outre-mer du versement de « 50 millions d’euros pour la Guyane ». « C...

Soyouz VS20 : troisième lancement de l’année

Pour son onzième et dernier lancement de l'année, le troisième réalisé avec le lanceur Soyuz en 2018, Arianespace placera en orbite héliosynchrone CSO-1, satellite d’observation à usage de d...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions