vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Financement de l’Hôpital de Kourou : le Cnes ne veut plus jouer les pompiers de service, l’UTG veut la poursuite de la subvention annuelle du spatial

Financement de l’Hôpital de Kourou : le Cnes ne veut plus jouer les pompiers de service, l’UTG veut la poursuite de la subvention annuelle du spatial

Une partie du personnel de l’hôpital de Kourou est en grève depuis lundi. Parmi les revendications des grévistes : la conservation de l’ancienneté pour tous les personnels lors du passage du privé au public dans le cadre de ce transfert inédit et des astreintes au même montant qu’avant ce changement de statut alors qu’elles seraient moins payées depuis, selon le syndicat UTG (Union des travailleurs guyanais). Autre revendication, selon l’UTG, la poursuite de la subvention annuelle du CNES (Centre national d’études spatiales) longtemps consentie à l’hôpital qui a pris fin au 1er janvier 2018 au moment de la transformation de…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • ocelot973
    13 décembre 2018

    On rêve ! Les mêmes qui ont fait des pieds et des mains pour finir de couler le CMCK et obtenir un hôpital public pleurent le fait de relever désormais du statut public !
    L’UTG n’en est pas à une contradiction près et démontre encore une fois sa capacité à bloquer l’avenir de la Guyane en noyautant tous les secteurs.
    L’UTG démontre également une nouvelle fois aux yeux du gouvernement que la Guyane est loin d’être capable d’assumer plus de responsabilités.

  • skol973
    13 décembre 2018

    Le personnel savait très bien en passant du privé au public, il allait perdre des avantages. Quand on voit la situation financière des hôpitaux de Cayenne et SLM, le personnel aurait dû réfléchir avant de valider ce changement.

  • raf973
    13 décembre 2018

    Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon, fini l’UTG, tous mort …..
    Ces gars ont fait perdre des millions au CSG et maintenant ils vont pleurnicher pour avoir de l’argent.
    Messieurs ( si on peu dire ca …) un peu de dignité s’il vous plait.
    Assumez vos actes et cesser de cracher dans la soupe dont vous vous délectez en permanence.
    Ridicule et pathétique !
    J’espère que le CSG ne lâchera rien et que ça se règlera avec le ministère concerné. De toute façon, leurs seules ambitions étaient de devenir fonctionnaires, comme beaucoup en Guyane.
    Dur dur le décollage …..

  • 13 décembre 2018

    Je partage entièrement les réactions indignées que je lis sur les commentaires. Le CMCK était le meilleur centre de soins en Guyane et l’UTG et le personnel l’ont sabordé par unique soucis de devenir fonctionnaire hospitalier. Quand on constate ce qui se passe à l’Hôpital public de Cayenne, c’est totalement irresponsable. Ils n’ont pensé qu’à leurs intérêts personnels et maintenant ils vont pleurer pour leur ancienneté ou les subventions perdues… J’espère que le CNES, qui subventionne déjà beaucoup de secteurs en Guyane, ne va pas revenir sur sa décision et laisser l’UTG assumer ces errements dont nous avons l’habitude.

  • marcovalou
    13 décembre 2018

    La route sinueuse d’une métamorphose d’un syndicat en gang mafieux. Quelle tristesse quand on constate ce qu’ils ont fait de l’hôpital de Cayenne.

  • le Jaguar
    13 décembre 2018

    C’est ce qui s’appelle vouloir le beurre et l’argent du beurre. La question est de savoir si la crémière fera aussi un petit geste…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sommet de l’ONU sur le climat

Une soixantaine de chefs d’Etat et de gouvernement se réunit ce lundi à New York pour présenter des mesures concrètes de lutte contre le changement climatique. Convoqué par le secrétaire ...

« Il est important que le centre-ville ne meure pas » (Magali Robo-Cassilde)

L'ancien bâtonnier du barreau de Guyane pendant le mouvement social de 2017, maître Magali Robo-Cassilde est au cœur d'une rumeur persistante qui l'annonce comme candidate aux élections ...

Marie-Laure Phinéra-Horth rassemble ses forces avant la campagne

On en sait davantage sur les futures élections municipales de Cayenne. Après l'inauguration des locaux de Nouvelle Force de Guyane dimanche 15 septembre, les alliances se sont un peu dévoilées. La...

La Guyane célèbre son patrimoine

A l'occasion des Journées du Patrimoine de nombreux évènements sont programmés en Guyane du 20 au 22 septembre.  Au Centre Spatial Guyanais trois activités sont proposées le 21 septembre...

Kourou : au port spatial de Pariacabo, une caisse de cocaïne sur un navire cargo convoyant habituellement les fusées Ariane, Soyouz et Vega, une affaire qui sent la poudre…

Un peu moins de 8 kilos de cocaïne ont été découverts au port spatial de Pariacabo à Kourou dans une caisse préalablement dissimulée et fixée à l'arrière de la coque d'un navire cargo ...

La décharge de Maripasoula : ce scandale sanitaire qui perdure

Un centre-bourg sous la fumée des déchets, un collège fermé jusqu'à lundi, du personnel de l'Education nationale et des riverains en colère, des pompiers dépêchés en urgence pour éteindre un...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube