vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Montagne d’or : mine d’emplois ou emplois minés ?

Montagne d’or : mine d’emplois ou emplois minés ?

Guyaweb poursuit sa série sur le projet minier de la Montagne d’or en s’intéressant aux retombées économiques qu’il pourrait avoir, et particulièrement aujourd’hui en terme d’emplois. Le consortium russo-canadien Nordgold-Columbus Gold représenté en Guyane par la Compagnie de la Montagne d’Or (CMO) souhaite exploiter une mine d’or à ciel ouvert d’une dimension encore inconnue dans la région (voir Guyaweb du 9/01/2017 : Montagne d’or : késaco ?). Début février, la commission nationale du débat public devrait préciser le calendrier et les modalités du débat qu’elle doit organiser en Guyane sur le sujet. L’exploitation de la Montagne d’or créera des emplois….

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

15 commentaires

  • « la mine sera à 120km de Saint-Laurent du Maroni, en site isolé, on va y confiner des travailleurs immigrés dont on pourra faire ce que l’on voudra. » C’est exactement la même chose sur les mines isolées exploitées par ses amis, pourtant Fabien Canavy ferme sa bouche.

  • Johann

    L’emploi des jeunes… Je me marre. Quand ils sont formés au bâtiment, ils travaillent le temps d’un CDD et ne veulent pas renouveler. Trop dur pour eux. C’est ensuite l’emploi étranger qui compense ce manque de main d’œuvre.

    Je suis le seul à croire que les billets et les pots de vin sont légions pour ce projet en Guyane ? Bande de traitres !!!!!

  • Alessandro de Sousa Alencar

    Bonjour, la période d’exploitation est de 12 ans je crois, non? De 2022 à 2034? Merci!

    • Helene Ferrarini

      Bien vu ! Il s’agissait d’une erreur de frappe désormais rectifiée. La période d’exploitation de douze ans est prévue de 2022 à 2034 selon le calendrier présenté par la CMO.

  • Francois

    bonjour amis de Guyaweb – et si vous alliez enquêter en d’autres lieux où Nordgold et/ou Columbus Gold ont implanté des mines industrielles ? Là vous devriez sans difficulté trouver des éléments factuels sur les nombres d’embauches, les embauches lokales, les emplois indirects lokaux, … D’ailleurs, en tant que journaliste vous serez sûrement interessés à voir de vos propres yeux comment Columbus Gold et/ou Nordgold traitent et paient leurs salariés, en fonction qu’ils soient indigènes, autochtones, étrangers, etc !
    Rappelez-vous que deux associations caritatives suisses (c’est pas des excités bloublou, les helvètes !) ont justement travaillé sur les pratiques de Nordgold en Afrique ….

  • La Sobriete Heureuse

    C’est du lourd, ça vient de tomber sur le site de l’AFP :
    « Je constate qu’aujourd’hui les conditions ne sont pas réunies pour mener à bien le projet dit de la Montagne d’Or En Guyane », a déclaré le premier ministre qui met en avant l’absence de consensus. « Montagne d’Or c’est la Mine de la divisionn », a-t-il précisé. « Le projet Montagne d’or sera donc abandonné. La décision est logique au regard de l’impasse dans lequel est ce dossier. Les terres ont vocation à devenir agricoles et touristiques « , a t’il ajouté ce 21 décembre 2018.

    Un peu d’avance sur la logique des évènements mais si ça peut permettre à nos élus, en étant désormais réalistes, de s’occuper de leur communes et de leurs administrés, plutôt que de leur partenariats avec des multinationales…

    Ça éviterait par exemple de ridiculiser Vaval en hélicoptère Russe alors que les citoyens et les festivaliers ont défilé dans la boue, au bourg de Roura ; sans doute l’une des seule communes de Guyane a ne pas avoir une place pavée, digne de ce nom ! Honte aux gestionnaires de cette commune.

  • Macanahan

    Lorsque l’on aura compris que les bénéfices de ce projet destructeur iront à près de 50% dans les poches de la 2e plus grande richesse de Russie, on se tournera vers d’autres projets plus soutenables, plus équitables et valorisant pleinement le potentiel de la Guyane et les guyanais!

  • le Jaguar

    s’ils n’avaient pas l’Atlantique à traverser, nul doute que les zadistes auraient quitté NDDL pour rejoindre cette nouvelle ZAD.

  • GZ

    Si les « engagements pris à l’époque » avaient été tenus, il n’y aurait pas d’urgence. La performance d’avoir créé l’urgence avant d’arriver à 300 000 habitants…

    A présent les élus coresponsables du mépris des « engagements » justifient la mine par cette urgence dont ils sont coresponsables. Ils légitiment leur action par leurs échecs.
    Cette mine et ses prétendus 3000 emplois somme toute provisoires ne résoudront ni la démographie exponentielle, ni l’immigration incontrôlée, ni le désœuvrement de la jeunesse, Messieurs Riché et Bertrand. Vous fuyez la réalité.
    La Guyane a besoin d’un traitement de ses pb de fond, et non pas de la désespérée fuite en avant que vous proposez. Faute de mieux, comme vous l’avouez.
    Vous n’éviterez aucune catastrophe humaine avec cette mine.
    Difficile à convertir la biodiversité guyanaise en source d’emplois dits « verts », Monsieur Riché ? Si vous saviez oh combien c’est facile ! Seulement, pas pour nos décideurs qui se trompent de rôles…comme Monsieur Rodolphe Alexandre ne voit que la mine pour compléter la fusée sur bidonvilles. La « conversion de la biodiversité guyanaise » lui est aussi étrangère que de répondre de ses actes. Dommage. Et tous ces experts au sein des entités qu’il préside. CTG, EPFAG… Et v’là que des incantations, plus l’urgence de la mine.

    Voilà ce qui se passe quand des individus dépourvus de toute culture réelle et de toute compétence économique accèdent aux responsabilités. Rendez hommage à Joël Delplanque.

  • Gaspard

    Les forces du non sont toujours plus puissantes que la volonté de faire…dites non aux aides sociales et aux 40% et vous verrez que la Guyane se développera par nécessité.

  • GZ

    Vous semblez confondre paresse et et forces du non. ? La paresse est naturellement plus forte que la volonté de faire. C’est naturel, bon et indispensable. Le mal de la Guyane n’est pas la paresse, mais l’incompétence crasse, proprement stupéfiante, la médiocrité intellectuelle et morale avec la jalousie maladive qui en découle sous forme de volonté de nuire. C’est autre chose que la paresse. C’est la culture de la nullité.
    Fonctionnaires et élus, main dans la main, dans une entente harmonieuse.

    La Guyane est incapable de se développer en l’état. Le mal n’est pas dans les aides jetées à défaut d’un cadre civilisé, mais dans la racine fixée trois siècles en arrière. Et les bobos, hobos, historisants, diplômés des facultés de buffet-cafeteria-garderobe, légumes et salades aux commandes n’y comprennent rien.

    Proposez la suppression des allocs chômage et le RSA en Métropole, pour voir si le chômage et déficit commercial disparaissent d’un seul coup… avant de l’appliquer en Guyane. Rien de mieux ? Sans vouloir vous vexer, mais c’est le niveau dé zélu : on essaye une mine parce qu’on a tout raté jusqu’ici…

  • Francois

    pour GZ: très bonne analyse, à laquelle je concours entièrement. Analyse fort cruelle mais tellement vraie ! (j’ai fait un copier/coller de vos propos, que j’utiliserai à bon escient)

  • MX1

    https://www.youtube.com/watch?v=Dos21PmqyYw

    La chaine youtube de Nordgold… un vrai régal…!

    Plein d »espoir pour le péyi …

  • amertume

    Ben oui ! On n’attrape pas les MOUCHES avec du VINAIGRE mais bien avec du MIEL Voyons.!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Les quartiers populaires de Matoury, enjeux des Municipales

Matoury, une ville aux quartiers disparates et éclatés dans l'espace, depuis Stoupan et le quartier des Anglais au Larivot en passant par le bourg, Cogneau-Lamirande, Balata et Zénith. Une ville ...

Sibeth NDiaye et Cédric O montrent un soutien numérique aux candidats LREM de Guyane

Relatons d'abord avec discipline, les raisons officielles de cette visite annoncée à la dernière minute mercredi 19 février en soirée aux médias et dévoilées dans un communiqué (1) : «Rendre...

Municipales : Davy Rimane y va

Un autre leader du mouvement social de 2017* se lance dans les élections municipales des 15 et 22 mars prochains. Davy Rimane, figure syndicaliste et sportive de Kourou, veut faire entendre la ...

Maripasoula : tensions autour des inscriptions électorales

A Maripasoula des tensions parcourent certains habitants et le camp du candidat Philippe Dekon au sujet des inscriptions sur les listes électorales, clôturées depuis le 7 février. Maripasoula, de...

Déplacement en Guyane de Sibeth Ndiaye porte-parole du gouvernement et Cédric O secrétaire d’Etat au numérique

La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, et le secrétaire d’Etat chargé du Numérique, Cédric O, seront en déplacement officiel en Guyane durant trois jours, du 20 au 22 février 2020, ...

Facebook Live de l’ARS sur le coronavirus

Ce Facebook Live intitulé « Very Infectieux » aura lieu mercredi 19 février à 18h. « Les Guyanais se posent de nombreuses questions sur l’épidémie mondiale de coronavirus covid19. ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube