vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Le directeur de La Croix Rouge en Guyane : « le centre de vaccination est pris d’assaut par les migrants, cela leur permet de justifier de leur présence auprès de l’assurance maladie… »

Le directeur de La Croix Rouge en Guyane : « le centre de vaccination est pris d’assaut par les migrants, cela leur permet de justifier de leur présence auprès de l’assurance maladie… »

Le centre gratuit de vaccination et de dépistage d’infections sexuellement transmissibles (IST) de Cayenne est fermé depuis le 5 septembre « aux nouveaux usagers ». Une décision de son directeur Olivier Kleitz, ancien médecin au CMCK de Kourou et ex-directeur adjoint de l’ARS (agence régionale de santé). Pour l’intéressé, au regard d’un afflux « massif » ces derniers mois, « essentiellement de migrants » venant se faire vacciner, les files d’attente étaient devenues ingérables. Le centre de vaccination de Cayenne doit toutefois « normalement rouvrir la semaine prochaine » avec « une nouvelle organisation » assure le directeur de La Croix Rouge. Le 5 septembre dernier, un peu moins de deux…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • Jmc
    28 septembre 2016

    Pourquoi c’est gratuit, oui pourquoi ??
    Et puis cette phrase « les populations non migrantes ne viennent plus chez nous à cause des files d’attente » est terrible je trouve.
    Encore une fois vraiment oui l’accueil des personnes persécutés en danger de mort dans leur pays en raison des guerres, des massacres, mais pour les autres il faudrait d’abord que la charité bien ordonnée commence par nous mêmes ce qui n’est plus le cas.

  • Mickael
    28 septembre 2016

    C’est gratuit parce que la maladie ca touche aussi les pauvres (et les rapias).

  • Atom
    28 septembre 2016

    La santé est un droit fondamental, que la France a pour vocation à défendre (même si ce droit diminue). C’est pour cela et pour des préoccupations sanitaires qu’elle a choisi d’offrir aux personnes présentes sur territoire légalement ou non la possibilité d’avoir accès à une offre de santé « gratuite ».
    C’est aussi une manière de réduire les risques de développement de certaines maladies présentes en Guyane ou « rapporter » par des migrants.
    Voilà pourquoi il me semble que cela doit rester gratuit. Mais le problème soulevé dans l’article est plus lié à l’accessibilité aux services de santé…

  • 28 septembre 2016

    Nous vivons une époque formidable, pour supprimer les problèmes il suffit de changer les mots. Une offre de santé gratuite ? Non, cette offre de santé a un prix. Personne n’en parle. Les clandestins ont subitement disparu d’un coup de baguette magique pour laisser place aux migrants. Soyons clairs, le nombre croissant des clandestins bien conseillés empêche l’accès aux soins des personnes en situation régulière.
    Pour avoir des soins de moins en moins gratuits, j’ai dû (et je dois encore plus) cotiser toute ma vie et payer « cher » une mutuelle. A ce régime, il n’y aura bientôt plus d’accès aux soins gratuits pour personne. Cherchez l’erreur…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : cinq des quinze personnes décédées en Guyane en 2021 n’étaient âgées que de 55 ans ou moins, la barre des 90 morts est atteinte ou franchie

Il y a eu deux victimes de plus du Covid-19 en Guyane en établissement hospitalier ces derniers jours, deux femmes, pas vraiment âgées, qui ont perdu la vie après avoir contracté ce virus. La ...

Chlordécone: des milliers de manifestants en Martinique réclament un procès

Des milliers de manifestants ont défilé en Martinique, samedi 27 février, afin d’exiger un procès dans l’affaire de l’empoisonnement des populations et des sols au chlordécone. Aux Antilles...

Mégacentrale du Larivot : les associations écologistes saisissent la justice

Les associations écologistes Guyane Nature Environnement et France Nature Environnement attaquent en justice les autorisations préfectorales accordées fin 2020 au projet controversé de Edf de ...

Couvre-feu, restaurants, bars, vente d’alcool à emporter : les nouvelles mesures de restrictions à compter du 27 février

En raison de l'amélioration de la situation sanitaire, un « allègement des mesures de restrictions » entrera en vigueur sur le territoire guyanais à compter de ce samedi 27 février, ont ainsi ...

Moratoire sur l’industrie minière : l’échec de la Convention citoyenne pour le Climat 

La tentative de la Convention citoyenne pour le Climat – 150 citoyens tirés au sort pour émettre des recommandations visant à réduire les émissions carbone de la France – consistant à ...

Une famille de demandeurs d’asile avec deux enfants, expulsée de la Pointe Buzaré lundi, obtient un relogement ce jeudi

Une famille avec deux enfants faisant partie des 40 expulsés, lundi, du campement de la Pointe Buzaré à Cayenne, a bénéficié ce jeudi d'une solution de relogement par La Croix Rouge qui gère ce...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube