Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Covid-19 : tout ce qu’il faut savoir sur les taux de soignants vaccinés en Guyane, les contrôles des non vaccinés, les libéraux visés par l’ARS et la phrase alambiquée du ministre…

Covid-19 : tout ce qu’il faut savoir sur les taux de soignants vaccinés en Guyane, les contrôles des non vaccinés, les libéraux visés par l’ARS et la phrase alambiquée du ministre…

Le jeudi 16 septembre, lors de la cellule interministérielle de crise en préfecture, l’ARS a présenté un document, que Guyaweb s’est procuré, en matière de procédure de contrôle des personnes relevant de l’obligation vaccinale, c’est à dire « les professionnels intervenant auprès de publics vulnérables, notamment professionnels du secteur de la santé et médico-social», alors censés depuis la veille «avoir l’obligation de se conformer à leur obligation vaccinale (au moins une dose de vaccin, ou certificat de rétablissement ou certificat de contre-indication». «Le contrôle du respect de cette obligation relève, selon la situation du professionnel, de son employeur ou de…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • lematourien
    27 septembre 2021

    cela veut-il dire qu’au final l’UTG, Trop Violans et toutes autres grévistes…auront gagnés! Pas de pass sanitaire ni obligation vaccinale…juste une caution de transmettre le virus à volonté..

  • EL MATADOR
    27 septembre 2021

    «médecins plus internes : 96.1 %, infirmiers : 52 %, aides-soignants : 40 % , agents des services hospitaliers (ASH : personnels qui s’occupent de l’entretien des locaux) : 23%»,

    Ce qui veut dire que plus le niveau d’étude est élevé, plus les gens se vaccinent et inversement plus ils sont ignorants, moins ils se vaccinent…

  • Rubinho
    27 septembre 2021

    Le plus difficile est de se maîtriser et contrôler ce qu’on dit et écrit. Cette crise vaccinale en Guyane est une telle agression à l’intelligence, à la raison, au savoir, à la science, au respect, à la santé, à la vie d’autrui, à la dignité humaine, à l’histoire, que seul le langage le plus ordurier et infamant conviendrait pour qualifier et apostropher les acteurs de ce génocide par crétinisme. Et comme le soulignent nombre de commentateurs la loi punit le mal infligé, la mise en danger et l’atteinte à la vie d’autrui. Mais le pire est l’infamie, l’ignominie, l’abjection étalées, vantées, mises en œuvre par une population majoritaire, ses élus, et ses commandos d’assassins sous une bannière jaune, verte et rouge désormais irrémédiablement souillée. Car en des temps pas si lointains nos ancêtres asservis, épuisés, sous-alimentés, malades, estropiés, mutilés, torturés, étaient laissés à l’abandon pour crever comme des bêtes, parce qu’un esclave mort coûtait moins au colon que le manque à gagner de son inactivité et les soins qu’on aurait pu lui apporter. Et aujourd’hui, dans cette Guyane de souffrances leurs prétendus descendants indignes et criminels refusent, rejettent, attaquent et détruisent un savoir scientifique et médical qui aurait été pour leurs ancêtres le salut et la vie. Honte historique et perpétuelle à ces traîtres et génocidaires de leur propre peuple.

  • Twinny
    29 septembre 2021

    @Rubinho
    Je vous applaudis des mains et des pieds, dommage que je ne sois pas shiva.

    Ils nous bassine avec des « protéger nos gangans » et ils les assassinent ! ! !
    Les infirmières et infirmiers les premiers ; les chiffres sont là. Les sages-femmes en libérale qui suivent les femmes enceintes et lorsqu’il y a contamination et qu’on meurt à l’hôpital, c’est l’hôpital qui doit se justifier.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Semop : le conflit social se judiciarise

En conflit depuis le 16 juin et la contestation par la direction d'un droit de retrait exercé par des salariés de la Semop, la société d'économie mixte qui exploite le réseau de bus de ...

Affaire de l’«incendie volontaire ayant provoqué la mort » d’une femme et de son frère, il y avait une corde !

Les enquêteurs étaient d'abord passés à coté d'une corde dont un morceau sur le lit superposé, où ont été retrouvés les victimes, était dans un relatif bon état. Eclairage. C'est la ...

Les députés Rimane et Castor intègrent respectivement la commission des lois et la commission du développement durable

La composition des huit commissions permanentes de l'Assemblée nationale s'est déroulée ce jeudi 30 juin. Les 72 députés qui composent chacune des huit commissions permanentes ont ainsi procédé...

Faute de personnel, les urgences du Chog tournent au ralenti

En raison d'une pénurie d’infirmiers, le Centre hospitalier de l'Ouest guyanais (Chog) va limiter à partir d'aujourd'hui l'accès de ses urgences, de 19h à 7h, aux cas les plus graves. Et ce, ...

Il traverse onze fois l’Atlantique, arrêté au Mans, il avait ingéré de la cocaïne

Les jours se suivent et se ressemblent. Mercredi 22 juin 2022, un Guyanais de 25 ans arrivé à Orly en provenance d'un vol depuis l'aéroport Félix Eboué, prend le train en direction du Mans ...

Ramon Claude, 65 ans, condamné à la perpétuité pour « incendie volontaire ayant entraîné la mort » de sa compagne et de son frère

Ramon Claude, 65 ans (il est né en 1957) a été condamné à la perpétuité par la Cour d'assises de Cayenne pour «incendie volontaire ayant entraîné la mort». Il avait déclenché un ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2022 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube