Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Covid-19 : cluster confirmé au centre pénitentiaire de Rémire

Covid-19 : cluster confirmé au centre pénitentiaire de Rémire

L’existence d’un cluster au centre pénitentiaire de Rémire a été confirmé vendredi soir à l’auteur de ces lignes par une source proche des autorités sanitaires. Cette source n’a pas précisé le dernier décompte réactualisé des personnes touchées. France-Guyane, citant une source syndicale, fait état ce vendredi de personnes touchées par l’infection tant chez les détenus que chez les surveillants. Cerise sur le gâteau, dans le cadre d’une opération de dépistage prévue au centre pénitentiaire vraisemblablement en raison de cette suspicion de cluster au sein de l’établissement, l’ARS assure n’avoir pu compter ces derniers jours sur son véhicule de dépistage antigénique,…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

21 commentaires

  • Pagainnom
    18 septembre 2021

    Pourtant, ils sont en couvre feu 7 jours sur 7 😊

  • FF
    18 septembre 2021

    Les surveillants font le va-et-vient prison/extérieur…

  • Twinny
    18 septembre 2021

    Et pan !
    Voilà que des surveillants contaminent maintenant les prisonniers ! Les pauvres ! ! !
    C’est ce qui nous attend ici même vaccinés : être contaminés par cette bande d’inconscients et de c… A la différence que de leur côté beaucoup finiront en réa et d’autres 1,50 m sous terre. On va bien rigole

  • Bello973
    18 septembre 2021

    Hum, n’importe qu’elle estafette, ou même une simple voiture avec un coffre, permettant de récupérer des cartons de tests antigéniques, ne permettait-elle pas à l’ARS de mettre en oeuvre une solution temporaire paliative à l’immobilisation de son véhicule? Manque d’idées, de volonté, ou de moyens?

  • micafleur
    18 septembre 2021

    ^Pour Twinny!
    Vous croyez encore au Père Noël,ah oui! La fameuse contamination par les non-vaccinés.Avec votre vaccin vous êtes aussi un contaminant,vous avez peur de mourir? Voyons, il n’y a pas que le virus qui tue,si vous êtes sur le listing de la Grande Faucheuse,vaccin ou pas vous partez pour le Grand Voyage.Vacciné ou pas un surveillant peu contaminer,en outre impossible d’appliquer les gestes barrières avec les détenus surtout les rebelles.

  • FF
    18 septembre 2021

    Bello, il n’est pas écrit qu’il n’y a pas eu de plan B. Simplement que le camion n’a pas pu être utilisé. Mais n’inversons pas les rôles non plus (si avéré).

  • Bello973
    18 septembre 2021

    Et bien justement, vue la facilité à trouver un plan B. Comme il est écrit que « ce blocage a déjà empêché trois opérations de dépistage dans des entreprise privées… », je me demandais bien pourquoi…

  • EL MATADOR
    18 septembre 2021

    Espérons que les grévistes, ceux qui luttent contre la vaccination sauront assumer leur choix de vie, en cédant leur place aux autres lorsque les services de réanimation seront saturés.

  • FF
    18 septembre 2021

    Ca c’est vous qui faites ce raccourci saisissant sur le « plan B » facile à trouver Bello, je ne dis pas qu’il y en a ou pas, je relate que l’ARS affirme simplement que le Covid Truck est bloqué. La rigueur impose de ne pas confondre effets et causes Bello. Sinon, vous pouvez toujours avoir les 4 pneus de votre voiture lustrée crevée, conclurez-vous pas de problème il y a un plan B : j’appelle la dépanneuse et je demande qu’elle dépose mon véhicule chez Pneu-minute…

  • FF
    18 septembre 2021

    Article réactualisé avec une réponse ce samedi d’une syndicaliste de la section syndicale UTG de l’APAJH appelée hier soir (tard, tentative vaine) puis jointe ce samedi.

  • Bello973
    18 septembre 2021

    Ouille, je vois ce que c’est…Alors, vous FF, vous découvrez quatre pneux crevés et vous vous laissez malgré tout déconcentrer par le détail de la carrosserie « lustrée ». Pas étonnant alors, que le sens des priorités d’une gestion de crise et des contigences inhérentes, d’une constante et nécéssaire capacité à l’adaptation, ne vous interpelle pas d’avantage.
    Blague à part. Le hic avec votre comparaison (qui comme vous le dites parfois n’est pas raison) c’est que justement, l’on ne parle pas d’un simple particulier, mais bien d’un service de l’Etat et de ses supposés moyens. Vous vous souvenez, la fameuse « puissance publique »? Je suis donc un peu étonné que vous ne vous formalisiez pas plus sur la raison de son dénument apparent face à ce genre de situatio, presque croquignolesque. Le covid-truck bloqué dans la cour par le piquet de grève, c’est presque un gag…un petit côté: la 7ème compagnie part en guerre contre la Covid. C’est, bien la peine de lui donner un nom américanisé, tiens, au covid-truc bloqué dans la cour… Je sais bien que l’on est en Guyane, mais quand même…
    Sans même parler des autres solutions manu-militari qui fâchent. Le préfet ça lui a pas pris plus de trente secondes pour faire dégager Goudet du seuil de porte. Alors un cordon sanitaire, juste cinq minutes pour faire évacuer le covid-machinchose, ce ne devrait pas être aussi compliqué qu’en Afghanistan. Si? Et l’évacuation hélitreuillée? Hein, y’en a un en maintenance, et l’autre et en soutien aux antilles. Bon ok, je m’égare, revenons-en aux solutions pacifistes moins dispendieuses, même si c’est un peu moins classe. Car jusqu’à preuve du contraire, je maintiens mon apriori sur le facile: un carton de tests antigèniques, le matos de protections pour les prélèvements, n’importe qu’elle voiture de service, ou allez, même, au pire un: « Clara, on peut prendre ta twingo pour une urgence? » (j’avais prévenu, task force à petit budget, c’est moins classe) ce devrait en principe être un schéma d’adaptation à la portée d’un tel organisme public, par temps de crise sanitaire, dans une nation qui fabrique des sous-marins, ou du moins qui essaye… Ne serait-on pas en droit de l’espérer? Si oui, la question mérite donc d’être posée.

  • FF
    18 septembre 2021

    Nan mais votre côté inverser les rôles est un tantinet stérile et à la limite de la mauvaise foi donc…partisan. En tant que spécialiste du plan B qui vous arrange je vous propose d’être testeur du blocage chez vous : impossible de prendre votre voiture climatisée, plan B n°1, vous irez chercher votre baguette et les pâtisseries à pied : parfait pour la ligne. Pour les produits venus d’ailleurs vous irez au supermarché à vélo avec un sac à dos : plan B n°2. C’est bon pour la souplesse des jambes Il est étrange qu’un penseur à géométrie variable comme vous (donc c’est pas étonnant en fait) ne s’interroge jamais sur la légitimité d’une grève ou non (et ses conséquences sur la vie d’autrui). Les grévistes ne sont pas des vaches sacrées. Sur ce point de la pandémie, les professionnels de la manifestation et leurs supporters inconditionnels s’interrogent-il sur la légitimité des revendications ? Le doute devrait un peu plus sévir sous nos contrées. Se met-on à la place des malades ? Vous êtes vous demandé si un malade (atteint d’une autre pathologie, facteur de comorbidité) préfère être soigné par une personne vaccinée ou non vaccinée contre le Covid ?

  • Bello973
    20 septembre 2021

    Avant de juger de ma mauvaise foi, il faudrait d’abord comprendre mon propos. Donc, pardon de ne pas avoir été assez clair, mais quand j’évoque que l’une des autres solutions (un autre plan B) de déblocage de ce portail c’eut été l’intervention manu militari, il me semble que cela donne une idée ma position sur la légitimité de ce blocage. Même si en l’occurrence il me semble que d’autres alternatives pacifistes permettent de contourner facilement l’obstacle, au cas où la puissance publique envisagerait, comme à son habitude, de ne pas faire trop de vagues.

    Mais surtout, et sur le fond, là où vous dites que j’inverse les rôles, je dis pour ma part que vous vous rabaissez le rôle de la puissance publique, en étant incapable de comprendre qu’elle se doit de surmonter ce genre d’obstacle anecdotique. En tant qu’institution supérieure, c’est son rôle primordiale (impossible à inverser donc) et son devoir vis-à-vis du reste des citoyens, qui ne peuvent pas se contenter d’admettre que dix guignols suffisent à enrayer la continuité de l’action publique. Or c’est bien ce que vous faites… en préférant nous inviter à disserter sur la légitimité de l’action des dix guignols, plutôt que sur le devoir d’efficacité de l’institution publique.

  • FF
    20 septembre 2021

    Au début vous m’écriviez l’ARS c’est l’Etat (c’est un peu vous), elle n’a qu’à trouver un autre camion. Maintenant donc à chaque gesticulation ou blocage plus ou moins légitime Bello, vous estimez que le pouvoir public doit envoyer illico la force publique pour rentrer dans le lard, c’est cela ? Vous vous croyez en Chine (par exemple) ?

  • Bello973
    20 septembre 2021

    Si l’Ars n’avait pas les moyens de dénicher illico un deuxième camion pour dépanner une intervention dont l’utilité publique et l’importance sanitaire (tests antigèniques) tombe sous le sens. Si le piquet de grève ne voulait pas entendre raison à propos de cette priorité sanitaire qui est de l’intérrêt de tous. Alors il me semble que l’on pouvait en effet se résoudre, à envoyer quelques gendarmes pour dégager, avec professionalisme et pondération, le blocage illégitime, juste dix minutes, le temps de faire sortir le camion. Vu que l’on peut mobiliser à raison la force publique, pour écarter dans l’heure et sans heurts un petit groupe d’excités, et permettre à un préfet de pénétrer dans les locaux d’une radio. Je pensais naïvement que cela était aussi envisageable, si besoin, pour libérer un outil essentiel à une gestion de crise sanitaire farouchement séquestré par dix gugusses assis sur des chaises pliantes, à jouer aux dominos.
    Mais selon vous, et sans la moindre mauvaise fois je suppose, cela ne serait donc possible que sous une dictature chinoise…et par conséquent il vaudrait mieux dés lors se résoudre à l’impuissance de l’action publique, à cause de dix guignoles…

  • Twinny
    22 septembre 2021

    @ Micafleur
    Votre expression « croire au père Noel » n’est pas à propos mais soit dit :j’vous la laisse.
    Il est prouvé que 95% des malades de la Covid sont des personnes sans couverture vaccinale. C’est dit et prouvé dans tous les pays du monde. Que vous l’acceptiez ou non ne change rien : ce n’est que vérité. Cependant , respectez ces malades qui regrettent leur bêtise d’avoir écouter tous les tonneaux vides qui font du bruit autour de cette vaccination.

    Lorsque que vous avez mal à la tête et prenez un cacheton, c’est parce que vous avez peur de mourir alors ! Pourquoi avez-vous un médecin traitant ?
    Se protéger, se soigner n’empêche pas mourir mais au moins je suis sur que je ne mourais jamais des maladies pour lesquelles je prends la précaution de me prémunir. Nous sommes tous appelés à partir un jour.

  • FF
    22 septembre 2021

    Ben disons Bello que ce genre de camion ne sort pas du parking une fois par semaine entre 6 jours et 23 h de parties de dominos de ceux qui l’utilisent. Imaginons que les autorités de santé en aient besoin allez soyons fous, pour 5 interventions dans la semaine. Donc appel aux forces de l’ordre pour dégager le piquet pour faire sortir le camion, rappel des forces de l’ordre à l’issue de l’opération pour faire rentrer le camion sur le parking (le piquet s’étant réinstallé pendant l’opération) etc etc

  • Bello973
    22 septembre 2021

    FF, soyons encore plus fous et imaginons un instant que l’on ait affaire à de véritables stratèges en gestion de crise, qui auraient l’idée de ne pas re-stationner le camion dans l’enceinte barricadée, mais sur un autre site…

  • FF
    22 septembre 2021

    Et là les grévistes locaux jamais à courts d’idées révolutionnaires iront fissa bloquer un site supplémentaire…

  • Bello973
    22 septembre 2021

    Peu probable, car si j’ai bien compris, ils n’en avaient pas spécifiquement après le camion (piquet de grève contre la vaccination obligatoire des soignants) qui ne fut apparement qu’une victime collatérale…

  • FF
    22 septembre 2021

    Pas si sûr car peu de monde passe…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Pourquoi le recours contre l’élection de Jean-Victor Castor a été rejeté par le Conseil constitutionnel

Saisi en juin par une électrice de Guyane, le Conseil constitutionnel a rejeté vendredi 5 août le recours déposé à l’encontre de l’élection de Jean-Victor Castor lors des législatives de ...

Changement historique à la tête de la Colombie

Gustavo Petro, premier président de gauche de l’histoire du pays, a été investi pour un mandat de quatre ans ce dimanche 7 août 2022. Il a pris ses fonctions dans la capitale Bogotá en ...

La réintégration des soignants, un débat pour la société guyanaise

Réunie hier soir par les deux députés de Guyane, une foule de citoyens et de professionnels de santé a débattu de la réintégration des soignants suspendus et plus largement de la santé en ...

Le Centre spatial guyanais en pleine mutation

Contraint de se moderniser pour faire face à la concurrence, le Centre spatial guyanais veut être plus attractif et plus vert dans les années à venir. Plus largement, les Européens ont pour ...

Le Conseil d’Etat annule la prolongation de concessions minières de la compagnie Boulanger

Le Conseil d'Etat, saisi par l'association France nature environnement, a annulé jeudi 28 juillet le décret du gouvernement accordant à la compagnie Boulanger le renouvellement de quatre ...

Au 1er août, l’arsenal juridique anti-Covid va s’assouplir

Adoptée définitivement par le Sénat mardi 26 juillet, la loi dite « de veille et de sécurité sanitaire en matière de lutte contre le Covid-19 » entre en vigueur ce lundi 1er août. Elle ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2022 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube