vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Tourisme : la crise sanitaire accable un secteur déjà fragile

Tourisme : la crise sanitaire accable un secteur déjà fragile

La crise du coronavirus a plongé les opérateurs touristiques dans une situation sans précédent. Avec un chiffre d’affaires en berne, des directives administratives difficiles à anticiper et une épidémie qui reprend dans l’hexagone, d’où proviennent plus de 70% des touristes, les professionnels se retrouvent sans grande vision pour l’avenir. En parallèle, les objectifs régionaux pour le développement du secteur établis en 2013 sont en train d’être révisés. Un réajustement qui révèle les faiblesses structurelles dont pâtit le secteur depuis plusieurs années. La fréquentation touristique était en pleine augmentation. En 2017, 110 000 touristes foulaient le sol guyanais quand en 2019…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • Gaspard

    Tant que Air france nous prendra pour des vaches a lait le secteur du tourisme ne decollera pas….quand les collectivités voyageront en eco les prix baisseront, aujourd hui AF se gave avec la buisness alors pourquoi faire des prix en eco!

  • benoit

    (Presque) tout le foncier appartient a l’etat.
    (Presque) tout les socios-pro qui sont etablis sur le kourou ne le sont que grace au CNES.
    Qui est le « fou » qui va investir dans un lodge ou un site avec des baux precaires de moins de 10 ans renouvables.
    Le tourisme en guyane laisser moi rire.
    Les plus proche voisins avec pouvoir d achat : zone caraibes et floride doivent cracher entre 600 et 1100€ juste pour le transport.
    Les gars pour 500€ ils vont une semaine a punta cana all inclusive vodka a gogo dans la piscine.
    une industrie touristique « salvatrice » qui ressemble plus a un mirroir aux alouettes qu a autre chose.
    On attend encore le lycee route de kaw qui devait former une armee de professionel.
    Bref du bla bla.

  • le Jaguar

    La Guyane ne visera de toute façon jamais le genre de tourisme qui fonctionne dans les caraïbes et d’une certaine manière, ce n’est pas plus mal.

  • benoit

    Bah raisonnement sans fondement…

    Par experience propre de tres nombreux carribeens a fott pouboir d achat sont attires par l amazonie qui est a porte de vol.
    D ailleure le guyana et le suriname l.ont bien comprit etant affilies au CARICOM, ils.captent de tres nombreux touristes de la.regions car pas besoin de visa.
    (Les cubains et les haitiens l.ont egalement compris)
    Et de tres tres nombreux touristes seraient plus orientes vers la.guyane car en.plus d etre amazonienne elle est egalement « francaise » ca reconforte les touristes au niveau des normes sanitaires et autres.
    Et le CSG est un atout qui ecrase les concurant (assister a un tir)

    Malheureusement comme explique dans mon premier post c est au niveau des infrastructures hotelieres because foncier qui refroidit les entrepreneurs et because cout du transport aerien

  • le Jaguar

    ça ne contredit pas ce que j’ai écrit, l’Amazonie est attractive mais le touriste à cibler n’est pas celui qui cherche juste à passer une semaine au soleil avec vodka à gogo dans la piscine (pour reprendre l’expression), c’est à dire le touriste type qui va en vacances dans les caraïbes (pas celui qui y habite). Le problème est que ce tourisme de masse est ce qui permet tout de même de faire baisser drastiquement le coût des transports. Il faudrait peut-être que des opérateurs touristiques locaux organisent des vols charters entre Miami et Cayenne via Trinidad par exemple afin de capter une autre clientèle en réduisant la durée de vol et les tarifs. La plupart des touristes qui viennent en Guyane en repartent enchantés, il y a donc bien un potentiel.

  • benoit

    Je vais etre plus explicite
    Beaucoup se rabattent sur 500 balles la semaine car ils n ont pas les 3000€ pour la meme semaine ici….
    Et les autres qui ont les 3000 ils hesitent car pas de possibilite de faire la « selva » autrement qu en.stage commando….

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

La CACL, la CCDS et la CCEG pour Guyane Rassemblement

Rodolphe Alexandre et le parti Guyane Rassemblement continuent de conforter leur place aux postes décisionnels. Mais pas seulement par le biais des mandats électifs. Deux nouveaux postes de ...

Affaire Yves Jean-Bart, le président de la fédération haïtienne accusé d’abus sexuels sur de jeunes footballeuses issues de milieux défavorisés et banni à vie par la FIFA : l’ambassade des Etats-Unis s’indigne du non-lieu du volet pénal

L'ambassade des États-Unis en Haïti, dans un message publié en trois langues sur son compte Twitter, a indiqué regretter que le volet pénal de l'affaire Yves Jean-Bart dit «Dadou», banni à vie...

Violences conjugales : le bracelet anti-rapprochement disponible pour expérimentation en Martinique

Dispositif récent, encore en phase expérimentale en France, le bracelet anti-rapprochement doit, à partir de la semaine prochaine, faire l'objet d'une expérimentation en Martinique, premier ...

La FIFA bannit à vie Yves Jean-Bart dit «Dadou», président de la fédération haïtienne de football accusé d’abus sexuels à l’encontre de joueuses

Le président de la Fédération de football d'Haïti Yves Jean-Bart a été banni à vie de toute activité liée au football par la commission d'éthique de la FIFA, a annoncé ce vendredi sur son ...

Covid-19 : le taux d’incidence des nouvelles contaminations redépasse le seuil d’alerte, Rémire-Montjoly commune la plus touchée dont ses collèges et des écoles, un cluster au lycée Melkior de Cayenne

Comme le pronostiquait Guyaweb ces derniers jours, au regard de ses propres calculs à partir de données recueillies, la semaine dernière le taux d'incidence sur 7 jours (nouveaux cas pour 100 000 ...

Covid-19, Mirdad Kazanji : «je crois beaucoup en un virus saisonnier dont la circulation est susceptible de s’amplifier en saison des pluies en Guyane»

Le directeur de Pasteur et virologue Mirdad Kazanji confirme une augmentation du nombre de personnes qui «se sentent malades» en Guyane avec symptomes de contamination au Covid-19 et vont se faire ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube