vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Les professeurs de médecine montent au créneau

Les professeurs de médecine montent au créneau

Les professeurs d’université et praticiens hospitaliers de Guyane ont organisé une conférence de presse afin de revenir sur l’importance des essais cliniques et thérapeutiques dans leur travail. Une manière de dépassionner le débat alors que les réseaux sociaux, plusieurs associations et des élus rejettent en bloc la venue de l’essai Coviplasm*. Alors que les médias sont en boucle sur la Covid-19 depuis mars, jamais la question du traitement reçu par les malades de cette maladie n’a été posée. Les professeurs d’université et praticiens hospitaliers (PUPH) ont en partie répondu lors d’une conférence de presse organisée au Centre hospitalier de Cayenne…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

7 commentaires

  • bilo

    Et bien voilà un nouveau son de cloche qui ramène un peu de raisons dans une atmosphère hystérisée. Que les politiques fassent de la politique ou leur médiocrité n’est plus à démontrer et laissent les soignants, soigner!
    Quel bordel!

  • EL MATADOR

    https://la1ere.francetvinfo.fr/coviplasm-professeur-karine-lacombe-ne-va-pas-guyane-849832.html

    La controversée Karine Lacombe, ne viendra pas, privant les « cobayes » d’un traitement qui n’est pas récent, et a fait ses preuves aux cours des derniers mois dans divers pays.

    Mais le problème vient d’une méfiance de la population face à l’ARS.

    Tant que la directrice de l’ARS sera toujours la même, la population méfiante continuera à rejeter tout traitement proposé par cette entité, préférant se fier à des alternatives comme le Pr Raoult.

    Si l’état ne réagit pas très rapidement, en prenant d’urgence les décisions qui s’imposent:
    -changement de directeur de l’ARS
    -mise en place d’un hôpital de campagne type Strasbourg de toute urgence, pas dans 1 mois et 1/2.

    L’état risque de perdre le cœur de la Guyane, et donner du grain à moudre aux indépendantistes qui n’attendent que ça !

  • jfrancis

    J’ai été donneur de sang à l’EFS de guyane.
    Ca fait des années que L’Etablissement Français de Sang (EFS) en Guyane est interdite de prélèvement sanguine (don du sang) à cause du risque de la maladie de chagas dont seraient potentiellement porteurs les guyanais. Du coup tout le sang pour les opérations chirurgicaux sont importés.
    C’est tout un problème pour que des médecins cubains puissent venir aider en Guyane mais subitement la maladie de chagas aurait disparu pour permettre de faire des transfusions sanguines en local ??
    Je ne comprends pas comment on arrive à deux poids deux mesures…
    Bizarre comme

  • GZ

    Quel spectacle !

    Matador, tout ce qui vous tracasse est l’éventuelle compréhension populaire du délabrement du modèle public ? Vous savez, c’est déjà fait.
    Au lieu d’inciter un cheval semi-crevé à la réactivité, pourquoi ne pas voir plus loin et de proposer des améliorations de fond ? Vous ne dites tout de même pas que le chgt de la direction d’un ARS constituerait une réforme/amélioration sérieuse ?
    (Je vous rappelle que la « gestion » au malathion fut bien pire. Seulement, le quidam n’a pas réalisé son énormité.)
    Réclamez ce qui est accessible et ce qui change.

  • dchimbo

    Il ne s’agit pas de prélèvement mais de transfusion. L’EFS dispose de 5k unités déjà congelées

  • EL MATADOR

    je cite:
    « Matador, tout ce qui vous tracasse est l’éventuelle compréhension populaire du délabrement du modèle public ? Vous savez, c’est déjà fait.
    Au lieu d’inciter un cheval semi-crevé à la réactivité, pourquoi ne pas voir plus loin et de proposer des améliorations de fond ? Vous ne dites tout de même pas que le chgt de la direction d’un ARS constituerait une réforme/amélioration sérieuse ? »

    je sais pas pourquoi, j’étais certain que tu répondrais un truc du genre.
    Croisons les doigts que les services publics prennent rapidement les décisions qui s’imposent face à l’urgence, avant que par dépit on finisse par te donner raison…

  • GZ

    Idem de ma part. C’est que.. nous nous taquinons depuis ltemps. On a fini par se connaître :-)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Après deux échecs, le vol Ariane 5 est confirmé au 14 août

Après deux reports en raisons de problèmes techniques, le vol 253 d'Ariane 5 est pour l'heure prévu ce vendredi 14 août à 18h33, a confirmé ce jeudi matin le Centre Spatial Guyanais (CSG). ...

Pas de primes pour les infirmiers libéraux mais des négociations prometteuses

La prime de 1500 euros ne sera pas versée aux soignants libéraux contrairement aux déclarations tenues par le préfet de Guyane le 21 juillet. Les professionnels de santé ne se formalisent pas de ...

Covid-19  : Les communes du Haut-Maroni face à l’épidémie

Alors que le pic de l'épidémie est - selon les autorités sanitaires - officiellement passé en Guyane, la commune de Maripa-Soula enregistre quotidiennement de nouveaux cas depuis le 24 juillet. ...

Plus de 8000 cas en Guyane, territoire ultramarin le plus touché

Le bilan de la pandémie de Covid-19 est de 53 morts et 8423 cas confirmés depuis la détection des premiers cas en Guyane le 4 mars. Suivez sur notre fil d’informations en accès libre ...

Economie : un plan de relance qui prend son temps

La préfecture accueillait, vendredi après-midi, place Léopold-Héder, le gratin de l'économie locale pour lancer des réflexions relatives au plan de relance. Un tour d'image au début et un ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube