vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

La Guyane à l’aube d’une crise sociale et sanitaire majeure

La Guyane à l’aube d’une crise sociale et sanitaire majeure

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a installé officiellement mardi soir le Comité de gestion de la crise en Guyane qui associe dorénavant les institutions, les élus, les représentants du monde associatif et économique. Les membres de ce comité qui ont pris la parole ont largement manifesté leur désapprobation d’un reconfinement généralisé de la Guyane, bien que la “situation s’aggrave” a confirmé la ministre. Annick Girardin n’a pas souhaité prendre position sur l’hypothétique reconfinement envisagé dimanche par Matignon, elle a en revanche recadré ouvertement Clara de Bort, nommée à la tête de l’ARS sous le gouvernement d’Edouard Philippe. Tour d’horizon…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

8 commentaires

  • GZ

    Festival de hontes assumées.

  • EL MATADOR

    Pourquoi la ministre n’emporterait pas la directrice de l’ars dans ses valises de retour ?
    Cette dame à besoin de longues vacances dans un placard.
    Mais par pitié, emmenez la avec vous… Confiez lui des missions au service courrier, faites lui faire des cocottes en papier, mais il est temps d’arrêter les frais de toute urgence, la population a perdu confiance…
    Il existe ici en Guyane des gens bien plus techniques et compétents qui pourraient assurer cette mission de façon plus professionnelle.

  • GZ

    Vous voulez du mal aux autres, Matador ? Ce n’est pas https://uploads.disquscdn.com/images/9a4f792ac1bca09790a3bd500d6996ac12f591cd7f04656675af39a4189ac5c4.jpg qu’il faudrait, mais de supprimer les ARS de A à Z.

    Démanteler cette école pour fonxis pour la Santé, virer tous les directeurs d’hôpitaux issus de cette sous-ENA (la quasi totalité), les remplacer par les praticiens hospitaliers.
    Comme dans tous les pays lettrés du monde. Sauf en France…
    En quoi Mme de Bort serait pire que CMeurin ou JSalomon ?
    https://www.valeursactuelles.com/politique/il-noie-le-poisson-jerome-salomon-elude-les-questions-de-la-commission-denquete-sur-le-coronavirus-120629

    Du coup vous aurez aussi diminué le pourcentage effarant des fonxis gratte-papiers non-soignants dans les hôpitaux (dans les 34 %, un record mondial) dont le système crève.

    (Bon, j’accepte les dons…)

  • sandralain

    Nous ne comprenons pas comment l´arrêt du confinement en Guyane a été ordonné, alors que dans les régions voisines au Brésil, mais aussi au Suriname, le virus fait tous les jours de nombreux ravages. Les morts se comptent par milliers, dans tous les états du Brésil. En Amazonas le numéro de cas confirmés augmente tous les jours, au Pará (qui compte à ce jour plus de cas confirmés, et de morts que les cas déclarés par la Chine), les morts sont enterrés dans des fosses communes, Les peuples amérindiens sont affectés par le virus et nous ignorons le nombre de décès dans ces régions isolées pour les humains, mais pas pour le virus, où il est arrivé, et fait de nombreux ravages. En Amapá le nombre de cas confirmé et de morts est aussi en augmentation, et cela n´est pas prêt de régresser. Dans de nombreux états du Brésil le confinement est obligatoire, et le port du masque pour faire les courses est aussi obligatoire. Si nous n´avons pas de masque nous ne rentrons pas dans les supermarchés. Seul un membre de la famille peut entrer pour faire les courses, si nous ne respectons pas, une amende est délivrée (elle est assez élevée). Le président de la fédération a été rappelé à l´ordre par le Tribunal Supérieur Féderal, pour qu´il porte un masque lors de sortie en public, sinon le montant de l´amende qu´il aura à régler sera de 2000 R$.
    Alors ne ralez pas en Guyane. Essayez de respecter les barrières sociales, sinon vous aurez droit à un nouveau confinement, qui n´aurait jamais dû être levé. Si vous croyez que la rivière qui sert de frontière à l´Est, va stopper le virus. Le seul moyen de contrer le virus !! FICA EM CASA !!. A lire les déclarations des participants à la réunion avec la ministre de l´outre~mer, la seule autorité présente qui a parlé vrai, est Georges Elfort, maire de Saint-Georges : “A Saint-Georges nous avons été stigmatisés. Nous étions les pestiférés de la Guyane. On a dit : “ l’épidémie c’est à cause des Brésiliens, des gens de St Georges”. » Au Pk 6 à Kourou on a dit : « c’est les Brésiliens ». Mais il n’y avait même pas 3 personnes contaminées ! Mais on n’a surtout pas fait ce qu’il fallait (en Guyane, ndlr) !! Si la frontière avait été bien surveillée et fermée, avec interdiction de la traverser, celà aurait réduit le flux des brésliliens qui cherchent des soins gratuits, et aussi de quoi se nourrir en se rendant chez des membres de leur famille ou amis en Guyane, peut-être porteur du virus. Ils auraient été contrõlés, et refoulés (la délivrance de visa étant stoppée). La médaille d´honneur revient à la maire de Cayenne, qui est plus soucieuse de l´ouverture de la mairie, que de la santé de ses administrés, je n´invente rien: Marie-Laure Phinéra-Horth, maire de Cayenne : ´´A Cayenne c’est la panique, la psychose. Je ne sais même pas quand on va pouvoir rouvrir la mairie´´.
    Le virus dévastateur se répand en Guyane à vitesse grand V, et la seule préoccupation de la maire, est savoir quand elle pourra ouvrir la maison commune.
    Vous plaignez pas, en Guyane vous attendez que l´état providence vous serve chaque mois, comme il le fait, des aides financières, du fait que vous êtes sans emploi, et que l´économie est stoppée, comme au Brésil et tous les pays de l´amérique latine, mêmet au niveau mondial. Au Brésil le chomage est versé pendant 05 mois, après il faut se débrouiller. En ce moment l´ètat fédéral verse une aide de 600 R$ (soit 110 Euros), pour ceux qui ne peuvent plus travailler. Cette aide a été versée deux fois depuis le début du confinement. Il est fait état que ce versement, ne serait pas prolongé une troisième fois (ça va être plus dur qu´en Guyane). Alors qu´en nous voyons les “mesures sévères” imposées depuis trois mois (couvre-feu, confinement le week end, fermeture dès 18h des commerces), et que des guyanais vont craquer. Vous devriez essayer un confinement complet depuis le mois de mars, et vous saurez ce que veut dire ´´ mesures sévères´´.
    Nous ne nous plaignons pas de ces mesures, vu le nombre de personne qui est infectée par ce virus, et que leur famille pleure, suite à leur départ, car il a fallu aux médecins, faire un choix pour donner un lit à l´hôpital, entre un jeune malade et un beaucoup plus âgé (je vous laisse deviner qui aura une place à l´hôpital, avec une assistance respiratoire).
    Restez à l´abri chez vous, si vous n´avez rien à faire à l´extérieur, vous sauverez la vie des autres, et aussi la votre « FICA EM CASA´´ .

  • sandralain

    Tant que nous y sommes, nous pouvons parler de l´aide internationale dont a fait état mme la ministre de l´outre-mer pour aider le Brésil, voire même pour répondre à l´appel de mme la maire de Oiapoque, qui avec son responsable des relations internationales, ont envoyé le 21/05 une lettre de demande de secours à 21 pays, et à la présidence de la république française, pour leur venir en aide au niveau médical.
    ´´ Oiapoque, no AP, pede ajuda emergencial para 21 países para combater a Covid-19
    Município fronteiriço com a Guiana Francesa encaminhou ofícios por e-mail. Prefeitura diz que não há leitos, EPIs, profissionais de saúde e nem medicamentos suficientes para a pandemia.
    La lettre fut également envoyée aux élus, et à la préfecture de la guyane.
    De acordo com o Isaac da Silva, diretor de assuntos internacionais da prefeitura, a carta foi enviada por e-mail, devido às dificuldades logísticas provocadas pela pandemia, a diversas autoridades da Guiana Francesa, como o prefeito Marc Del Grande, Agência Regional de Saúde, Hospital Central, Coletividade Territorial da Guiana Francesa (CTG) e para a representação popular, Rodolfo Alexander.
    “O Itamaraty recebeu o e-mail também. O embaixador brasileiro, Manoel Gomes, que é o cônsul-geral do Brasil na Guiana Francesa já recebeu o documento e transmitiu para o embaixador brasileiro na França, em Paris”, afirmou o diretor de assuntos internacionais da prefeitura.
    Suite à une enquête de la police fédérale à la mairie de oiapoque, ce jour 24/06, soit un peu plus d´un mois après envoi de cette lettre de demande de secours, la maire de cette localité ainsi que plusieurs autres élus et personnes a été interpellée pour détournement de médicaments, de matériels hospitalier et médical. Matériels fournis par l´état fédéral.
    La France peut et veut bien aider les pays, qui ont un besoin cruxial quand il s´agit de santé publique et humaine.
    Mais il ne faut pas pousser mémé dans les orties, et se foutre de la charité française et du monde.
    Au Brésil la police fédérale a du travail, suite aux nombresues enquêtes ouvertes, après des faits de détournement d´argent et de matériels, mis en place pour contrer la pandémie.

  • Frog

    Euh et donc?

  • Snoopy

    Merci Audrey Trepont
    Cela paraît si simple mais les vraies raisons de la cacophonie ambiante sont autres. devinez!!

  • GZ

    Un peu de dignité svp

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une aide-soignante de 57 ans de l’Ehpad Ebène atteinte du Covid-19 a perdu la vie dimanche matin à l’hôpital de Cayenne, les ministres n’en ont pas parlé

  Une aide-soignante de l’Ehpad Ebène, à Cayenne, est décédée dimanche matin à l'hôpital, des suites du Covid-19, a indiqué ce matin, l'ARS Guyane dans sa lettre professionnelle ...

Les médecins libéraux, oubliés de la visite de Jean Castex, dénoncent du « mépris »

Contestée par le Syndicat des Médecins de Guyane - CSMF, la visite express du chef du gouvernement Jean Castex en Guyane, dimanche 12 juillet durant le couvre-feu, ne restera pas dans les mémoires,...

Nouvelles modalités de voyage entre les Outre-mer et l’Hexagone

Le bilan de la pandémie de Covid-19 est de 6170 cas confirmés et 29 morts depuis la détection des premiers cas en Guyane le 4 mars et la propagation du coronavirus concerne l'ensemble du ...

Affaire «Gilbert», un sexagénaire de Balata atteint du Covid et évacué en Guadeloupe : le directeur de l’hôpital de Cayenne rédige une lettre d’excuses pour la famille laissée sans nouvelles

Une famille de Balata à Matoury se dit toujours sans nouvelles véritables d'un proche, atteint du Covid-19, hospitalisé depuis 4 semaines et évacué, dans l'intervalle, en Guadeloupe. Lundi 6 ...

Le gouvernement Castex en Guyane, en pleine crise sanitaire, économique et sociale

Cette visite ministérielle express de 8h, dimanche 12 juillet - pour laquelle Guyaweb a été soigneusement mis à l'écart (1) - est sans nul doute un des tournants de la longue crise sanitaire du ...

Covid-19 : le nombre de tests a baissé de 24% ces 7 derniers jours, passant de 5787 tests à 4401, des citoyens de Guyane rechigneraient à se faire dépister, optant pour le remède créole !

Du samedi 28 juin au vendredi 4 juillet, un nombre record de tests PCR avait été réalisé en Guyane : 5787. Sur les sept derniers jours, soit du samedi 5 au vendredi 10 juillet, le nombre de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube