Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Aux portes du Brésil, à Saint-Georges de l’Oyapock, malgré l’ombre du variant, « la vie est tranquille ».

Aux portes du Brésil, à Saint-Georges de l’Oyapock, malgré l’ombre du variant, « la vie est tranquille ».

Malgré les inquiétudes face au variant de Manaus qui tendrait à circuler de plus en plus en Guyane, l’heure n’est pas à l’inquiétude chez les habitants de Saint-Georges, bourgade métissée palikur et créole de l’Est guyanais aux portes du Brésil. Entre adhésion et réticence des riverains, la campagne vaccinale en cours dans le centre de santé connaît une dynamique qui tranche avec celles des autres communes guyanaises, où l’affluence est faible. Un peu plus d’une personne vaccinée sur 10 en Guyane l’a été à Saint-Georges. Assise à la terrasse de sa case, et regardant le va-et-vient devant la boulangerie, Artémise, Créole de 90…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • EL MATADOR

    De toute façon, cette frontière est incontrôlable, même avec des drones, des satellites, la légion, c’est impossible.

    Autant la rouvrir officiellement pour tous ceux qui se sont fait vacciner, non seulement ça incitera les gens à se faire vacciner, mais surtout on saura vraiment qui passe ou qui ne passe pas.

    Il est inconcevable d’envisager de gérer ce fleuve comme une barrière infranchissable.

    Les cas de variant Covid sur Cayenne sont disséminés un peu partout, ils sont ingérables simplement parce-que ça vient de gens qui ont été contraints de passer en Fraude et craignent d’être sanctionnés pour ça…

    L’interdiction théorique entraîne une contamination incontrôlable dans les faits.

  • Frog

    Frontière incontrôlable ? légende urbaine ( ou sylvestre)

  • FRED66

    Comme quoi quand on se tient loin des vecteurs de la peur on vit très bien 😊.
    … Ça vous tente ? Commencez par éteindre votre journal de 19h et de 20h… en fait commencer par couper l’accès des journalistes à votre quotidien et ouvrez vos propres yeux, vous verrez que la peur tue sûrement plus que le mal.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Les élections territoriales officiellement ouvertes sur fond de crise sanitaire

Initialement prévues en mars 2021 et reportées aux 20 et 27 juin, les élections régionales, départementales et territoriales se dérouleront sur fond de crise sanitaire provoquée par le ...

Covid-19 : taux de positifs, taux d’incidence, entrées en hospitalisation, admissions en réa : hausse depuis au moins une dizaine de jours

Le point de situation interne des autorités sanitaires de ce 11 mai -que Guyaweb s'est procuré- consacre une hausse de plusieurs indicateurs épidémiques. Et ce, depuis une dizaine de jours, ...

Une soignante du bloc opératoire de l’hôpital de Cayenne atteinte d’une forme grave du Covid-19 sur un cluster d’une douzaine de personnels et toujours un faible taux de professionnels de santé vaccinés en Guyane

Guyaweb a révélé jeudi dernier la confirmation d'un cluster important de personnels du bloc opératoire de l'hôpital de Cayenne (voir cet article), préalablement dénoncé dans un tract du ...

Cérémonie du 10 mai : « il est quand même édifiant de constater que le président de la République n’a rien trouvé à dire sur plus de deux siècles de l’histoire de la France » (Christiane Taubira)

Le 10 mai 2001, la loi Taubira reconnaissait l'Esclavage et la Traite comme crimes contre l'Humanité. 2021 marque les 20 ans de la loi Taubira et une cérémonie nationale en présence du président ...

Immigration et insécurité : l’étonnant mélange à Saint-Laurent

Sophie Charles, maire de Saint-Laurent du Maroni, organisait une conférence de presse sur l'immigration samedi 8 mai. Un exercice plutôt inhabituel pour l'édile et qui intervient à la suite de ...

Six personnels d’une prison et neuf détenus positifs au Covid-19 au Suriname où le dernier taux de positifs connu est astronomique : 35,14%

Six agents ou cadres pénitentiaires de la prison centrale de Santo Boma au Suriname ont été testés positifs au Covid-19 au mercredi 5 mai. Cette prison se situe à environ 30 minutes en voiture...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube