Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

A Saint-Georges de l’Oyapock, la problématique de la rentrée scolaire sous Covid-19 pour les élèves et enseignants résidant sur la rive brésilienne

A Saint-Georges de l’Oyapock, la problématique de la rentrée scolaire sous Covid-19 pour les élèves et enseignants résidant sur la rive brésilienne
EXCLUSIVITE GUYAWEB

Dans un contexte de crise sanitaire en période de Covid-19 la rentrée des élèves en Guyane est progressive et échelonnée jusqu’au 7 septembre, à l’exception de la commune de Saint-Laurent du Maroni où ce délai est repoussé pour les élèves du 1er degré au lundi 14 septembre. En effet la rentrée des élèves dans les établissements scolaires situés aux frontières est considérée à risque en raison d’une éventuelle « dissémination du virus » Covid-19, notamment du côté de Saint-Georges de l’Oyapock.  Les enseignants résidents sur la rive brésilienne de l’Oyapock ont été sommés de se faire recenser et de résider…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • benoit
    04 septembre 2020

    Depuis tjrs les dirigeants s en sont tires a moindre frais avec l Est Guyanais.
    Investissements a minima. a des niveaux en dessous memes des obligations regaliennes en terme d acces a la sante et a l education
    Un peu de saupoudrage de RSA par ci et par la.
    Quelques fonctionnaires pour depenser trois francs six sous (voir des euros)
    Et pour la avoir paix sociale bin on compte sur l opportunite d avoir un voisin où les prix des premieres necessites sont accessibles a notre population RSAssistées.
    Un voisin par ailleurs bien plus conciliant que la France elle meme en terme d entree et de sortie du territoire par les populations etrangeres (donc Francaise) afin qu elle s approvisionner en produits de premieres necessites.et en.produits frais, un comble!!
    Un voisin qui a porté assistance durant des decennies (a l epoque de la barge car il n y avait pas de route) et qui en definitif continu de palier l abandon presque total du developpement social et economique de l Est Guyanais.

  • le Jaguar
    04 septembre 2020

    Les enseignants qui ont réussi à passer au Brésil depuis la fermeture des frontières devraient être capable de revenir par les mêmes moyens détournés !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : taux de positifs, taux d’incidence, entrées en hospitalisation, admissions en réa : hausse depuis au moins une dizaine de jours

Le point de situation interne des autorités sanitaires de ce 11 mai -que Guyaweb s'est procuré- consacre une hausse de plusieurs indicateurs épidémiques. Et ce, depuis une dizaine de jours, ...

Les élections territoriales officiellement ouvertes sur fond de crise sanitaire

Initialement prévues en mars 2021 et reportées aux 20 et 27 juin, les élections régionales, départementales et territoriales se dérouleront sur fond de crise sanitaire provoquée par le ...

Une soignante du bloc opératoire de l’hôpital de Cayenne atteinte d’une forme grave du Covid-19 sur un cluster d’une douzaine de personnels et toujours un faible taux de professionnels de santé vaccinés en Guyane

Guyaweb a révélé jeudi dernier la confirmation d'un cluster important de personnels du bloc opératoire de l'hôpital de Cayenne (voir cet article), préalablement dénoncé dans un tract du ...

Cérémonie du 10 mai : « il est quand même édifiant de constater que le président de la République n’a rien trouvé à dire sur plus de deux siècles de l’histoire de la France » (Christiane Taubira)

Le 10 mai 2001, la loi Taubira reconnaissait l'Esclavage et la Traite comme crimes contre l'Humanité. 2021 marque les 20 ans de la loi Taubira et une cérémonie nationale en présence du président ...

Immigration et insécurité : l’étonnant mélange à Saint-Laurent

Sophie Charles, maire de Saint-Laurent du Maroni, organisait une conférence de presse sur l'immigration samedi 8 mai. Un exercice plutôt inhabituel pour l'édile et qui intervient à la suite de ...

Six personnels d’une prison et neuf détenus positifs au Covid-19 au Suriname où le dernier taux de positifs connu est astronomique : 35,14%

Six agents ou cadres pénitentiaires de la prison centrale de Santo Boma au Suriname ont été testés positifs au Covid-19 au mercredi 5 mai. Cette prison se situe à environ 30 minutes en voiture...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube