vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

A Saint-Georges de l’Oyapock, la problématique de la rentrée scolaire sous Covid-19 pour les élèves et enseignants résidant sur la rive brésilienne

A Saint-Georges de l’Oyapock, la problématique de la rentrée scolaire sous Covid-19 pour les élèves et enseignants résidant sur la rive brésilienne
EXCLUSIVITE GUYAWEB

Dans un contexte de crise sanitaire en période de Covid-19 la rentrée des élèves en Guyane est progressive et échelonnée jusqu’au 7 septembre, à l’exception de la commune de Saint-Laurent du Maroni où ce délai est repoussé pour les élèves du 1er degré au lundi 14 septembre. En effet la rentrée des élèves dans les établissements scolaires situés aux frontières est considérée à risque en raison d’une éventuelle « dissémination du virus » Covid-19, notamment du côté de Saint-Georges de l’Oyapock.  Les enseignants résidents sur la rive brésilienne de l’Oyapock ont été sommés de se faire recenser et de résider…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • benoit
    04 septembre 2020

    Depuis tjrs les dirigeants s en sont tires a moindre frais avec l Est Guyanais.
    Investissements a minima. a des niveaux en dessous memes des obligations regaliennes en terme d acces a la sante et a l education
    Un peu de saupoudrage de RSA par ci et par la.
    Quelques fonctionnaires pour depenser trois francs six sous (voir des euros)
    Et pour la avoir paix sociale bin on compte sur l opportunite d avoir un voisin où les prix des premieres necessites sont accessibles a notre population RSAssistées.
    Un voisin par ailleurs bien plus conciliant que la France elle meme en terme d entree et de sortie du territoire par les populations etrangeres (donc Francaise) afin qu elle s approvisionner en produits de premieres necessites.et en.produits frais, un comble!!
    Un voisin qui a porté assistance durant des decennies (a l epoque de la barge car il n y avait pas de route) et qui en definitif continu de palier l abandon presque total du developpement social et economique de l Est Guyanais.

  • le Jaguar
    04 septembre 2020

    Les enseignants qui ont réussi à passer au Brésil depuis la fermeture des frontières devraient être capable de revenir par les mêmes moyens détournés !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : cinq des quinze personnes décédées en Guyane en 2021 n’étaient âgées que de 55 ans ou moins, la barre des 90 morts est atteinte ou franchie

Il y a eu deux victimes de plus du Covid-19 en Guyane en établissement hospitalier ces derniers jours, deux femmes, pas vraiment âgées, qui ont perdu la vie après avoir contracté ce virus. La ...

Chlordécone: des milliers de manifestants en Martinique réclament un procès

Des milliers de manifestants ont défilé en Martinique, samedi 27 février, afin d’exiger un procès dans l’affaire de l’empoisonnement des populations et des sols au chlordécone. Aux Antilles...

Mégacentrale du Larivot : les associations écologistes saisissent la justice

Les associations écologistes Guyane Nature Environnement et France Nature Environnement attaquent en justice les autorisations préfectorales accordées fin 2020 au projet controversé de Edf de ...

Couvre-feu, restaurants, bars, vente d’alcool à emporter : les nouvelles mesures de restrictions à compter du 27 février

En raison de l'amélioration de la situation sanitaire, un « allègement des mesures de restrictions » entrera en vigueur sur le territoire guyanais à compter de ce samedi 27 février, ont ainsi ...

Moratoire sur l’industrie minière : l’échec de la Convention citoyenne pour le Climat 

La tentative de la Convention citoyenne pour le Climat – 150 citoyens tirés au sort pour émettre des recommandations visant à réduire les émissions carbone de la France – consistant à ...

Une famille de demandeurs d’asile avec deux enfants, expulsée de la Pointe Buzaré lundi, obtient un relogement ce jeudi

Une famille avec deux enfants faisant partie des 40 expulsés, lundi, du campement de la Pointe Buzaré à Cayenne, a bénéficié ce jeudi d'une solution de relogement par La Croix Rouge qui gère ce...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube