Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Conférence sur l’insécurité : les élus mécontents de « l’attitude » du préfet tournent les talons

Conférence sur l’insécurité : les élus mécontents de « l’attitude » du préfet tournent les talons

Un communiqué publié vendredi en fin de journée traduit le mécontentement des principaux élus guyanais au regard de « l’attitude » du préfet Martin Jaeger qu’ils ont qualifiée de « désinvolte et irrespectueuse » à leur égard, au cours d’une conférence en préfecture sur la sécurité qui a vite fini en eau de boudin. Pas très glorieux en ces temps tourmentés. La conférence sur la sécurité «qui s’est tenue en préfecture » vendredi après-midi, réunissant les principaux élus de Guyane et les principaux représentants de l’Etat en charge de la sécurité, « a malheureusement tourné court », a dénoncé vendredi soir un communiqué émanant des parlementaires guyanais, des…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

7 commentaires

  • Desijose

    Petit Monsieur, petit personnage à l’image de celui qui l’a fait « roi ».
    Très décevant venant de la part d’une personne qui se targuait d’aimer la Guyane si je me souviens de ses propos à sa nomination, mais amour de circonstance… car incapable de reconnaître et d’admettre les problèmes de ce département, et d’y apporter un minimum de solution.
    Et à la botte d’un pouvoir sur le déclin qui lui permet d’acquiescer sans cas de conscience aux volte-face d’un ministre de l’intérieur qui n’a plus rien à perdre vu, que tout part en digue douille depuis si longtemps déjà
    Prenez votre retraite Monsieur ou allez vers des cieux idylliques où tout le monde il sera beau, tout le monde il sera gentil, parce qu’il faut bien que vous arrondissiez le montant de votre retraite n’est-ce pas…
    Espérons que le suivant sera à l’écoute et respectueux des demandes de ses concitoyens.

    • KouK

      « incapable de reconnaître et d’admettre les problèmes de ce département »

      Vous ne vous êtes jamais dit qu’il fallait compter, parmi les « problèmes de ce département », le manque de compétences des élus locaux et de leurs équipes ? Ni même les conflits d’intérêts récurrents qui peuvent exister entre les élus et certains de leurs électeurs (familles) ? Ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi l’Etat « n’offrait pas » de foncier aux communes guyanaises (pardon, aux élus) par exemple ? Avez-vous idée de la sensibilité exacerbé de nos élus, qui n’hésitent pas à demander « réparations », dès qu’on les mets face à leur incompétence ?

      L’Etat a entièrement sa part de responsabilité dans la situation que connaît la Guyane… mais il faudrait voir à ne pas trop encenser les (élus) locaux à tout bout de champ, sous prétexte qu’ils sont… locaux. Un peu d’objectivité ferait du bien à la Guyane, et un peu de modestie et d’humilité, du bien au préfet et à l’Etat.

  • Beaucoup de blabla, d’un côté comme de l’autre…Tout mettre sur le dos du préfet est simpliste, il n’est qu’une courroie de transmission et fait avec ce que le gouvernement lui donne. Si tous les clandestins ne sont pas délinquants, les poches d’habitat illégal abritent ceux qui s’y cachent. Tant que ce problème ne sera pas pris à bras le corps, les forces de l’ordre auront bien du mal à réfréner la délinquance locale. Il suffit pour ne pas en douter de se référer à la population incarcérée et à celle que la justice laisse courir en application de la loi mais également faute de moyens.

  • skol973

    Avant de critiquer le préfet, il faudrait s en prendre à nos élus car s il y a autant de jeunes sans emploi, il incombe à nos pigeons. N oubliez pas que le sénateur KARAM était durant 18 ans, Pdt de la région Guyane. Mr ALEXANDRE a fait des choses en moins de 3 ans dans toutes les communes du département, ce que le serviteur de l’état, n a pas fait en 18 ans. Ce n’est pas en donnant des bons d essence aux jeunes, qu’ils seront heureux. Ils veulent se former, avoir un emploi durable.

    • Alessandro de Sousa Alencar

      Et soyons francs! Que la formation soit une vraie outil de développement de ce jeunes! Sans distinctions d’origines! L’accès inconditionnel sans distinction d’origines, papiers, couleur ou territoire aux formations qu’aboutissent aux emplois! Le profil de la Guyane est tout un autre pour rapport à ce de l’hexagone, alors un préfet et tout élu ne doit pas hésiter un second à être innovateur de façon a récupérer et canaliser l’enthousiasme positive qu’habite ce tranche d’age. L’age de l’entreprenariat, l’age du vouloir, l’age où son énergie personnelle, si bien ficelé au projet de développement collectif de la région Guyane, peut déclencher une notable réussite. Les solutions seraient-elles si complexes? L’action social est dans les rues? Elle est partie au dialogue frontal des Ghettos? Avant d’envoyer toute cette répression ? Si vous vouliez faire de ce pays une cocote minute qu’explosera lâchant le plein haricots rouges sur ce beau plafond européen (pour rester léger) vous faites sauter tous les emplois spontanées sans avant avoir offert des options de réussites à ceux qui veulent aussi mettre de leur grain de sels dans ce plat guyanais. Je récupère les mots du professeur Darcy Ribeiro: « Si les gouvernants ne construisent pas des écoles, en 20 ans il manquera d’argent pour construire des prisions »

  • FF

    Bonne remarque Skol, la formation n’a pas excessivement bien fonctionné localement ces deux dernières décennies c’est le moins que l’on puisse dire…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

On prend les mêmes et on recommence : nouvelle requête en référé liberté du syndicat des restaurateurs et hôteliers et de l’Union syndicale des opérateurs touristiques demandant la suspension de l’arrêté du 22 octobre du préfet !

Une nouvelle requête en référé-liberté a été déposée ce dimanche au tribunal administratif de la Guyane à Cayenne par le syndicat des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et discothèques de...

Ariane 5 ECA a placé en orbite deux satellites de télécommunications dont un du ministère des armées après son décollage de Kourou

La fusée Ariane 5 ECA, lanceur lourd européen, après avoir décollé du centre spatial guyanais de Kourou « a placé deux satellites en orbite géostationnaire : SES-17, un satellite de ...

La décision d’un juge fait droit à un référé-liberté visant à rouvrir restaurants et bars, le préfet rechigne à l’appliquer, les exploitants veulent remettre le couvert en justice !

Une décision du juge des référés du tribunal administratif rendue ce vendredi soir 22 octobre a souligné une «atteinte grave et manifestement illégale» portée par une personne morale de droit...

Affaire des 4 manifestants condamnés pour dégradation par incendie de la façade de la préfecture : l’audience d’appel déjà programmée le 15 novembre

Il n'aura pas fallu attendre Godot, comme le pressentait mercredi Guyaweb dans la conclusion de son article, pour que l'institution judiciaire en Guyane déniche une date pas trop tardive pour un ...

Le procès en appel de Paul Dolianki, qui était toujours ces derniers jours en réanimation au CHOG pour forme grave de Covid-19, reporté en septembre 2022

En raison de l'état de santé de l'intéressé, le procès en appel de Paul Dolianki, 55 ans et presque 11 mois, condamné le 14 janvier dernier par le tribunal correctionnel à 18 mois de prison ...

«Les individus bloquant l’accès du port sont des occupants sans droit ni titre du domaine public» conclut le juge des référés

Guyaweb avait révélé lundi (voir cet article), la mise en œuvre d'une requête en référé dit «mesures utiles» par le Grand port maritime de la Guyane (GPMP) bloqué par un campement de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube