vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Macron invité à faire du « green business act »

Macron invité à faire du « green business act »

Harry Hodebourg, le délégué régional CAP21 Le rassemblement citoyen Guyane a envoyé une lettre ouverte au ministre de l’économie et des finances, en viste officielle en Guyane jusqu’à vendredi. Extraits.  » Je ne doute pas que les acteurs sociaux-économiques attireront une énième fois l’attention du gouvernement sur la nécessité vitale de la mise en place d’un Small Business Act (SBA) Outremer qui va plus loin que le SBA dévoilé par le Premier Ministre il y a deux mois, eu égard aux fortes contraintes sur l’activité économique dans nos territoires et singulièrement en Guyane. Inutile de vous rappeler que le dynamisme…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

46 commentaires

  • Prem’s

  • Extraction minière, moi je pense oiseaux contaminés, poissons polluées, jaguar, paresseux tués pour ne citer que les plus emblématiques des animaux locaux, etc. La richesse de la Guyane c’est d’abord sa faune et sa flore. Mais j’ai l’impression que tout le monde s’en contrebalance.

  • C’est qui et c’est quoi Harry Hoddebourg? Moi aussi si j’écris une lettre à Ségolène Royale j’ai droit à un article?

    • A part ce qui semble être une manifestation d’aigreur personnelle, avez-vous un avis argumenté pour participer au débat que ce monsieur lance sur les orientations économiques et l’avenir de notre région ?
      C’est qui ? Vous ne savez donc pas lire ? C’est pourtant écrit, c’est le représentant d’un parti politique qui, bien que petit, a sa place dans le débat démocratique.
      Un article sur vous si vous écrivez à tel ou telle ministre ? Peut-être que les journalistes en décideront ainsi … si votre interpellation est « digne d’intérêt » puisque la presse est libre.

      • « Green business act », ce n’est ni une orientation économique, ni un projet d’avenir. C’est juste une phrase ronflante pour faire croire qu’on a une vision.
        Parce que c’est quoi finalement son projet ? Zéro développement économique (et si possible une régression) et tous au RSA dans un HLM bien isolé. Ça fait rêver…

        • HarryHodebourg

          On attendait avec impatience votre commentaire, Marabout, tant vous êtes constant dans la bêtise ! Frappé d’illettrisme, vous n’avez pas pu prendre connaissance des nos propositions de développement économique en dynamisant l’activité dans les domaines de l’énergie, du bâtiment, du transport et de l’agriculture pour ne citer que ces secteurs phares de l’Economie du Nouveau Monde ce qui contredit vos divagations de « zéro développement économique ». Bien entendu, notre programme de développement économique pour la Guyane et le bien-être de ses habitants sera explicité en détails, le moment venu, et nous espérons que vous aurez acquis des rudiments de lecture d’ici là.
          En revanche, on n’attend aucune proposition concrète de votre part, enfoncé dans votre activité à temps plein de critiques gratuites. Il faut bien meubler son temps quand on est au RSA !

          • 20 août 2015

            Votre commentaire est très vexant et méprisant pour les gens qui sont au RSA, c’est malvenu de la part d’,un politique.

          • 20 août 2015

            HARRY C’est L’Esprit Zen Feeling ‘constant dans la bêtise ! Frappé d’illettrisme,divagations sur le nouveau monde , copier coller de vos propos a mourir de rire

          • 20 août 2015

            Euhhhhh … t’as vu ou le méprisant pour les gens aux RSA ? Le gars a juste chambré l’autre qui se fait appelé Marabout ki a parlé le 1er de RSA et ki gonfle tout le monde ici. Et pis, dire k’on a du temps kan on est au RSA c pas la vérité, trop dur à entendre ? Donc pour toi dès k’on fait de la politique, on doit dire ke des choses gnagnagna, pas d’idée forte, pour pas écorché tes tites oreille … Ce gars à chaque fois il parle cash, j’aime ça, kan es k’il vient nous voir dans l’ouest ?

          • 21 août 2015

            J’ai trouvé votre secret cher Harry ! Moi aussi je peux faire vos discours !
            « L’autorité juste fait ressortir le réel attrait de l’ordre juste pour une Guyane plus juste. Je tiens à vous dire ici ma détermination sans faille pour clamer haut et fort que l’effort indispensable de défense doit mettre un coup d’arrêt au sentiment de fuite en avant d’une Guyane forte, riche et attractive. Il est tout à fait normal que je vous dise que la mission qui nous a été confiée oriente la conscience collective dans la voie d’une délégation ayant pour objectif la préoccupation de la totalité des problématiques de bon sens. Et c’est tout à fait sincère quand je déclare avec conviction que l’aspiration plus que légitime de chacun au progrès social permet d’affirmer la prise de position résultante d’un temps et d’une époque en phase avec les innovations afin de ne pas être dépassé. »

            http://g-langue-de-bois.fr/politique/generer_discours_langue_de_bois.php

        • Puisque celles des autres vous insupportent tellement, au point de les dénigrer systématiquement et gratuitement, faites-nous donc part de votre vision pour la Guyane, ô grand magicien, histoire que l’on rêve un peu ! Mais, épargnez-nous vos remontées gastriques ! Car, à part vomir sur M. Hodebourg dès que vous avez vu son nom, je ne pense pas que vous ayez lu son courrier, sinon vous vous intéresseriez d’un peu plus près au développement de la Guyane, seriez un peu plus constructif dans vos réflexions, moins arrogant et omniscient dans vos propos et verriez, surtout, un peu plus loin que le bout de votre clavier.
          NB : je ne fais pas, non plus, partie du service communication de CAP21-LRC et vous êtes toujours aussi pathétique.

          • 20 août 2015

            En parlant de com, justement, le blog de Cap21 Guyane s’arrête en 2009.

          • 20 août 2015

            A voir la gestion des déchets sur le fleuve ,c’est évidents que pas un seul c’est clairement impliqué dans cette noble cause depuis 40 ans ,ecolo cocorico

      • Aucune aigreur personnelle…mais force est de constater que Guyaweb, comme notre grande chaine de télé/radio publique, se fait une joie d’offrir une tribune à ce monsieur dés qu’il le souhaite alors qu’il ne représente rien, si ce n’est lui même. Les idées qu’il avance n’ont rien de nouveau, le regard qu’il apport rien de frais…pourquoi ne pas réserver le même traitement aux autres petits partis de Guyane, il y en a une myriade, qui eux ont surement le mérite de drainer derrière eux aux moins quelques dizaines de convaincus? sa ki pou tandé.

        • J’ai du mal à comprendre votre logique, si logique il y a.
          Vous devriez aussi ajouter notre quotidien local et le 2ème site web d’info le plus consulté en Guyane après Guyaweb dans les diffuseurs dans la lettre de Monsieur Hodebourg. Ne pensez-vous pas que si elle a été diffusée c’est que les médias concernés, ne vous en déplaisent, ont jugé en leur âme et conscience qu’elle avait un certain intérêt ? Bizarrement, vous semblez reprocher aux membres de CAP21 Guyane de faire leur « travail » de personnes engagées en politique et qui réfléchissent pour faire des propositions et interpeller les autorités. Est-ce de leur faute si d’autres « petits » partis ne font pas ce travail de réflexion et ne les communiquent pas aux médias ?
          D’ailleurs , je note aussi, qu’avec un certain aplomb, vous déclarez que « ce monsieur ne représente que lui-même ». Etes-vous dans les instances et les séances de travail de ce mouvement pour témoigner qu’il n’y a personne à part le responsable ? Peut-être que vous y êtes ce qui voudrait dire que vous êtes au moins 2 !
          Vous dites aussi que  » Les idées qu’il avance n’ont rien de nouveau, le regard qu’il apporte rien de frais ». C’est ça votre vision de la politique, apportez du nouveau pour du nouveau juste pour faire neuf ? Quelle est l’intérêt d’apporter du nouveau si de bonnes idées déjà émises n’ont toujours pas été mises en pratique ? Doit-on ré-inventer le fil à couper le beurre chaque matin ? Je parie que vous êtes pro-Sarkozy, ce « grand » président français qui avait donné comme consigne à ses troupes lors de la campagne 2012 : il faut à tout prix sortir une nouvelle idée par jour. On connaît le résultat …
          Au final, je constate peu de logique et de réflexion dans vos propos et beaucoup d’aigreur.
          Si vous avez un projet politique, ce serait bien de le développer (la Guyane en a besoin !) au lieu de juste attaquer les autres personnellement sans jamais critiquer leurs propositions sur le fond. On a toujours rien entendu de vous concernant les orientations proposées dans la lettre ouverte …

  • Je trouve sa démarche intéressante au vu des points qu’il soulève mais je ne crains que sa lettre reste lettre morte. Je vois mal E.Macron y répondre, enfin l’enjeu des ministres qui font une tournée actuellement, c’est de préparer le terrain pour la campagne régionale de décembre et présidentielle. Cela fait quand même plusieurs défaites électorales pour la gauche depuis qu’elle est en place, je pense pas que le gouvernement aient les mêmes priorités que nous.

  • La Sobriete Heureuse

    La Mine de la Montagne d’or / Colombus Gold (visité par Macron) qui consiste a broyer la roche contenue dans une fosse de 2,3 km de long, 800 mètres de large et 250 m de profondeur est certes d’une absurdité sans borne, au regard de l’emission des gaz à effets de serre , favorisant le réchauffement climatique (pour extraire seulement guère plus de 2 grammes d’or par tonnes de roches broyées)

    http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/021103482173-pour-tout-lor-de-la-guyane-1125008.php

    Mais l’effroyable atteinte contre l’environnement et la santé des générations futures réside dans le fait de répandre les dizaines de millions de tonnes de ce broyat minéral, sur les abords de ce gouffre. Ce broyat ou « déchets miniers » sont composés, entre autre, de divers poisons (arsenic, cadmium, plomb, mercure naturel, potentiellement de l’uranium…), qui vont être soumis aux pluies tropicales et contaminer durant des siècles tout le chevelu hydrographique de notre pays, jusque, bien sur, a terme, dans les assiettes de nos enfants.
    Ces poisons, inoffensives tant qu’ils sont emprisonnés au sein de la roche en profondeur, deviendront toxiques quand les miniers seront déjà bien loin, rendus intouchables par leurs avocats internationaux.
    Pour en savoir plus sur le drainage acide minier qui sévit déjà dans l’Est Guyanais.
    https://www.google.fr/?gfe_rd=ssl&ei=2RTWVdKDHNDCaPrejfgE#q=drainage+acide+minier
    L’Histoire retiendra t’elle les noms des hauts et moins hauts responsables, qui ont facilité ou autorisé ce lamentable projet industriel, d’intérêt très particulier.

    • Et vos 40% ? Si personne ne bosse, à qui pourra-t-on les voler pour vous les verser ?

      • Et votre vision, grand médium, la Guyane s’impatiente et rêve de la connaître ? Ça nous changera de vos sempiternelles remarques sarcastiques et méprisantes ! Allez, tel un Aladin, frottez bien votre boule de cristal, le petit génie qui est en vous va sortir !

        • Au risque d’énoncer une évidence, je pense que la Guyane se portera beaucoup mieux avec les 2500 emplois directs et indirects de Colombus Gold qu’avec les 2 emplois de Hodebourg (le sien + son attaché parlementaire) et ses 2498 chômeurs de plus (ceux du green unemployement act). Si l’homme n’avait jamais sorti le moindre matériau du sol, nous n’aurions jamais découvert le silex, le pétrole où l’aluminium. Il faut arrêter de pousser des cris d’offraie quand ont dit « mine ». La surface concernée par le projet Colombus est bien inférieure à celle de Soula ou de la ZAC Hibiscus.
          Si on veut développer la Guyane, il faut arrêter de torpiller tous les projets de développement économique. Vous remarquerez d’ailleurs que la plupart des gens qui s’opposent à ses projets sont fonctionnaires ou ont des situations qui dépendent de la commande publique ou du secteur dit « social ».

          • 21 août 2015

            Pour une vison d’avenir, vous me décevez, grand sorcier. Si l’or avait permis à la Guyane de se développer, ça se saurait. Des emmerdes, ça, par contre, ça en a ramené et ça en ramène encore ! À qui profitera l’extraction du précieux minerai ? 2500 emplois directs et indirects, dites-vous. Cela ne suffira pas à donner du travail aux près de 20.000 chômeurs que compte actuellement le département. Est-ce là une perspective pour la jeunesse, parmi laquelle 40% des moins de 25 ans est au chômage ? Creuser la terre et la sagouiller, voilà un noble projet ! Et qui, d’après vous, ira se les salir les mains et s’intoxiquer ? Vous parlez de zones deforestées pour urbanisation, mais où comptez-vous les loger les 250.000 habitants de la Guyane, avec un taux moyen de croissance démographique annuel de 3%, pour atteindre les 400.000 habitants d’ici 15 ans ? Dans votre jardin ? Oui, créer des espaces de vie est une nécessité impérieuse. Creuser des trous en forêt, légalement et, encore moins illégalement, ne correspond qu’à une recherche impérieuse de profit, non pas pour celui qui les fait, mais pour celui qui ordonne de les faire. Cela va faire augmenter le PIB de la Guyane, pensez-vous ? Est-ce que cela va permettre à la Guyane de se développer structurellement ? N’y a-t-il pas des domaines et des modèles industriels plus porteurs, plus à même d’offrir des emplois aux jeunes diplômés, en adéquation avec les besoins de la société et dont on serait plus à même de maîtriser l’impact sur l’environnement ? Quand vous et moi serons six pieds sous terre, cette même terre, qui ne vous appartient pas, pas plus qu’à moi, continuera de porter les stigmates des agressions qu’elle aura subies. Est-ce là notre héritage ? L’industrialisation, nécessaire au mode de vie de l’homme, à ses besoins et au progrès, n’est pas incompatible avec une réflexion écologique, mais aussi économique, dans l’intérêt des habitants actuels et à venir de la Guyane. Il reste à bien la penser et à bien la cibler. En ce sens, les propositions de M. Hodebourg, que vous vous êtes, comme à l’accoutumé, empressé de railler ne sont pas dénuées d’intérêt. Et, à part Colombus Gold, vous y voyez quoi dans votre boule ?

          • HarryHodebourg
            21 août 2015

            « la plupart des gens qui s’opposent à ses projets sont fonctionnaires ou ont des situations qui dépendent de la commande publique ou du secteur dit “social”  » : manier la contre-vérité est un art consommé chez vous, cher grand Marabout !
            Pour ma part, je n’appartiens à aucune des catégories que vous citez (et stigmatisez ?) ci-dessus et d’ailleurs, la plupart des autres camarades qui font partie de notre mouvement non plus. Pour autant, nous sommes un mouvement citoyen et nous ne faisons aucune exclusive par rapport aux personnes de bonne volonté qui veulent oeuvrer pour la Guyane. Que diantre avez-vous contre les fonctionnaires ? Vous imaginez un monde sans hauts fonctionnaires et agents de l’Etat, sans personnels de Collectivités, sans personnels hospitaliers, sans fonctionnaires de police et de la sécurité civile, sans enseignants de l’Education nationale, sans personnels de la Fonction publique encadrant les jeunes et les personnes en état de précarité, sans personnels de la Justice, etc. ?

          • 21 août 2015

            Vous êtes trop fort Marabout : 2500 emplois ! Pourquoi pas 25 000 ou 250 000 ? Ni Colombus Gold (ils ont un site internet où ils présentent leurs projets, je crois), ni Emmanuel Macron ni Gauthier Horth n’ont jamais osé affirmer ça mais avec vous c’est open bar. Auriez-vous l’amabilité (et l’honnêteté si ce n’est pas trop vous demander) de nous donner les détails par métier de la répartition de ces 2500 emplois ? Et ces emplois seront-ils durables ?
            Et le Green Business = Economie verte, si j’ai bien compris, préconisé par Harry Hodebourg, il créerait ZERO emploi selon vous ? La mise en place, le raccord, l’entretien des fermes solaires c’est ZERO emploi ? La relance du BTP en mode bâtiment à énergie positive aussi ? Et l’agriculture locale dynamisée ?
            Votre mauvaise foi me fait plus rire que pleurer tant vous êtes peu crédible.

  • Lu dans notre kotidien la Guyane est la région la plus dynamique de France ,pour la CAF c’est sur

  • Je trouve que la démarche de Monsieur Hodebourg est courageuse. N’est ce pas la définition d’une démocratie que de permettre à chaque citoyen d’exprimer librement son opinion? J’entends trop souvent les gens autour de moi se plaindre de leurs vies ou de nos politiques qui ne pensent qu’à leurs intérêts personnels et non pas à l’intérêt général qu’il sont censés rechercher. Malheureusement ces mêmes personnes lorsque l’occasion leur est donné de faire entendre leur voix, notamment par le biais des élections, continuent comme des moutons à voter pour ceux-là même qu’ils n’ont cessé de critiquer!

    La démarche de Monsieur Hodebourg présente, à mon sens, l’intérêt de susciter le débat sur des sujets de société réels, pendant que nos élus tentent tous de ne froisser personne dans la perspective des futures élections.(je me doute qu’ils étaient bien aux côtés de Monsieur Macron pour être bien placés sur les photos et avoir droit au champagne et petits fours délicieux payés aux frais du contribuable que je suis).

    Concernant l’orpaillage, je crains malheureusement que l’or de Guyane (qui est censé être une richesse pour un pays), ne lui soit fatal. Nous avons de la chance d’avoir encore l’une des dernières forêt primaire au monde. Or il suffit de voir des photos des sites d’orpaillage légal ou illégal pour se rendre compte de l’impact désastreux de cette activité sur la nature. L’on cherche à nous faire croire que l’orpaillage serait un facteur de développement économique, mais peut on me dire combien d’emplois durables ont réellement été créés par ce secteur? Et toutes ces sociétés multinationales connues pour piller les richesses des autres pays ont-elles embauché des Guyanais à des postes de cadres avec le salaire qui va avec ou se sont-elles juste contenté de quelques employés locaux pour la forme ? Combien d’entre elles paient des cotisations sociales ou investissent réellement en Guyane? Et à qui bénéficie les sommes colossales tirées de cette activité (je crois me souvenir des derniers scandales liés à l’orpaillage publiés sur Guyaweb). Monsieur Macron ne peut que leur témoigner son attention, puisque la Guyane est la caverne l’Ali Baba ou l’Eldorado de la France!

    Par ailleurs, il me semble bien que Monsieur Hodebourg propose d’autres alternatives, notamment l’énergie solaire. Il est pour le moins aberrant que dans un pays comme la Guyane on continue à installer des lampadaires électriques avec la dépense énergétique et financière que cela représente pour les contribuables alors que l’on aurait pu privilégier le solaire. Mais bon, allez expliquer ça à nos élus! De même, il ne me semble pas incongru de vouloir développer une agriculture saine, à une époque où nous nous faisons de plus en plus empoisonner à notre insu (malathion, pesticides, pollutions diverses). Est ce là le monde que nous souhaitons laisser à nos enfants et aux générations futures?

    Enfin, je dirai à Monsieur HODEBOURG de ne pas se décourager, il y a des guyanais qui sont derrière vous et qui partagent vos idées.
    Une grande âme de notre temps a écrit : »L’honneur appartient à ceux qui jamais ne s’éloignent de la vérité, même dans l’obscurité et la difficulté, ceux qui essayent toujours et qui ne se laissent pas décourager par les insultes, l’humiliation, ou même la défaite ».

    • vous avez tout dit ! presque rien à rajouter si ce n’est un sentiment personnel de ras le bol de ces pleutres et pétochards qui pissent dans leur froc et s’accrochent comme des arapèdes à de vieux repères, de vieux arguments éculés et surannés, sans projection, ignorant les générations futures, ne cherchant pas d’autres alternatives tenant compte de tous les paramètres écologiques que seul un poisson rouge aveugle et sourd (pardon le poisson rouge) pourrait encore ignorer dans son aquarium. la transition est possible et si elle se fait elle sera la preuve de l’intelligence de l’homme, sinon autant dire que nous sommes de sombres imbéciles handicapés du bulbe, psychopathes et masochistes et que nous aurons mérité notre sort.

    • HarryHodebourg

      Merci de votre soutien, tous les jours il y a des gens qui nous encouragent !
      Quant aux autres … c’est sûr qu’en ne faisant rien, en ne proposant rien, en ne nous engageant pas pour l’avenir de la Guyane, nous ne nous exposerions pas à la critique et notre vie serait plus facile et plus tranquille. De toute façon la critique est toujours bienvenue, elle permet d’avancer… quand elle est constructive et non gratuite !
      Nous sommes engagés pour une transition économique, sociale, agricole et énergétique en Guyane. Quand on parle de transition, de changement, on se confronte forcément à la résistance au changement. Les conservatismes et les corporatismes se sentent menacés et réagissent.
      Nous ne prétendons pas avoir de solutions miracles, nous proposons simplement d’autres voies et je me plais à penser à Saint-Exupéry qui disait : « Dans la vie il n’y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions suivent. »
      La transition énergétique par exemple a pris beaucoup de temps à démarrer mais aujourd’hui elle est là. Le GENERG (Groupement des ENtreprises en Energies Renouvelables de Guyane, http://www.generg.fr) propose par exemple des solutions concrètes pour avancer vers l’autonomie énergétique. Le président Hollande s’est engagé ce jour à donner un coup de pouce à l’énergie solaire : http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/021272784298-hollande-donne-un-coup-de-pouce-a-lenergie-solaire-1146523.php
      Il y a plein d’autres exemples. L’économie du Nouveau Monde est déjà là, partout sur la Planète, connectée, relocalisée et au service de l’humain.
      C’est en ce sens que nous avons interpellé le Ministre Macron qui est un homme dynamique, qui vit avec son époque et qui a donné des signes très positifs de vouloir libérer l’économie française d’un certain nombre de scléroses.

  • Est-ce un projet réel ou une publicité en vue des prochaines élections ?

    • HarryHodebourg

      Merci de votre intérêt pour le projet qui est bien réel puisqu’il s’appuie sur le Rapport sur L’économie du Nouveau Monde, rédigé par Corinne LEPAGE et remis à Ségolène ROYAL, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie. 140 pages disponibles ici : http://www.actu-environnement.com/media/pdf/news-24737-rapport-economie-verte-Corinne-Lepage.pdf
      Le Green Business Act avec des propositions concrètes y est expliqué.
      Quant aux élections, nous avons déjà annoncé que CAP21 LRC Guyane ne présentera pas de liste mais que nous sommes disponibles pour être acteurs de l’avenir de la Guyane, en tant que personnes issues de la société civile, avec des partenaires d’expérience.

    • Pour faire 1%…Pas folle la guêpe, Monsieur Hoddebourg sait qu’il faut passer le cap des 5% pour se faire rembourser les frais de campagne #oups

      • Jojo97354 = Marabout a menm moun yan !
        Jojo to sa roun marabout ? To ja wè dan lavenir li ké fè 1% ?
        Pas la peine d’aller voter en décembre, Jojo va bientôt nous annoncé le résultat …
        Si t’as les résultat du Loto Foot, je prend aussi ;-)

  • En tous cas, c’est Horth que le ministre Macron a rencontré, pas Hodebourg. Il y a plein de constats à en tirer…

    • Attendez Macron a rencontré en grande pompe le mec du syndicat ou fédérations des orpailleurs là qui a un procès au cu.l? C’est le monde à l’envers mais on est plus à cela prêt en Guyane.

      • Oui, les deux ensemble font même la Une de France Guyane aujourd’hui.

        • Pfff dans la même corporation, je crois qu’il y a l’autre guignol là des faux papas chinois, dis donc on aime élire des gens très bien sous tous rapports à la tête de nos institutions. Je pense qu’il serait temps qu’on ait une espèce de Snowden local pour bien embêtr tout ce beau monde!

  • Borgne prétend de conseiller les aveugles, C’est l’intervention de M. H. Hbourg. D’apparentes bonnes idées sans consistance, réclamation sans précision, sans piste concrète. Il est comme les autres, caractère local compris. Il l’a prouvé lors de la protestation contre le malathion. Rien ne change en Guyane.

    • HarryHodebourg

      Cher Glouglou,

      Désolé de vous décevoir mais ma démarche avec mes camarades ne s’appuie par sur de simples idées mais sur le TRAVAIL. Ah le travail, cette valeur si délaissée !!!
      Donc nous ne balançons pas des idées au gré de notre inspiration mais nous travaillons c’est-à-dire que nous lisons, nous consultons des rapports et des documents, nous nous informons de ce qui se passe ailleurs dans le Monde et nous écoutons avec intérêt les citoyens qui ont souvent plus de bon sens que les politiciens. Après, nous faisons des synthèses et versons nos propositions au débat public.

      Comme je l’ai mentionné dans un des commentaires, une partie des réflexions de notre Lettre Ouverte s’appuie sur le Rapport sur l’Economie du Nouveau Monde de Corinne Lepage. Il est plein de pistes concrètes (140 pages) et vous pouvez vous le procurer facilement si ça vous intéresse.

      Par contre, nous ne sommes pas des professionnels de la politique et n’avons pas de mandats électoraux donc ce n’est pas à nous de mettre en place les pistes que nous proposons. Il y a des gens payés pour ça, c’est leur métier, qu’ils s’informent, fassent des plans et passent à l’action ! Nous, nous avons nos propres activités professionnelles.

      Sur le Malathion, nous sommes juste intervenus en tant que citoyens responsables pour éviter qu’un empoisonnement à grande échelle de la population (en nous appuyant sur les documents des plus hautes autorités mondiales et nationales) par un produit neurotoxique cancérogène ne s’AJOUTE à une crise sanitaire de maladies transmises par les moustiques. Encore une fois, ce n’était pas à nous citoyens de proposer des solutions alternatives et de les mettre en place, il y a des gens dont c’est la mission. Et pourtant, contrairement à ce que vous prétendez, le Collectif Stop Malathion a proposé de nombreuses alternatives, renseignez-vous !
      Si vous voulez blâmer des personnes parce que les choses ne fonctionnent pas à votre goût, prenez votre plume contre ceux qui sont aux responsabilités plutôt que contre les citoyens engagés qui ne sont responsables d’aucun passif politique.

      Quant à mon « caractère local » que vous mentionnez, je vous plains de vivre dans un endroit où le caractère local semble vous gêner …

  • Monsieur,

    1. le caractère local du Tirol ou de l’Irlande m’enchante, celui de la Guyane me donne pitié. Pas de la nausée comme à bien d’autres. Juste de la pitié.

    2. je connais l’histoire du malathion et regrette l’éternelle et lamentable compétence pousse-coudes dont certains ambitieux ont fait preuve à cette occasion, au prix de se dévaloriser …

    3. je crois que ma plume est suffisamment pointue contre les personnes dont vous parlez

    4. le rapport de Corinne Lepage ne m’intéresse pas au point de le lire, pour la bonne et simple raison qu’il ne concerne aucunement la Guyane. Je n’ai aucun besoin de le lire pour le savoir. Ce département est trop spécifique, surtout et y compris pour les caractères locaux.. Ses problèmes sont uniques et trop profonds pour le commun des mortels.

    5. vos propos se veulent sympathiques mais sont trop creux en l’état. Parfaitement d’accord avec une interdiction pure et simple de toute activité aurifère en Guyane, mais le reste du texte raisonne du vide et ne s’éloigne pas suffisamment du quémandage habituel des élus guyanais qui réclament toujours à-côté, en se décrédibilisant.
    QUE faire et COMMENT le faire ? That’s the question. La Guyane manque et manquera des compétences pour le dire et mettre en ouvre. Je ne vois rien dans votre lettre. Sorry.

    6. le « caractère local » tue la Guyane et les Guyanais, mais vous ne le comprendrez pas. Normal.

    • HarryHodebourg

      En matière de décrédibilisation, le fait de se cacher derrière l’anonymat est une preuve bien plus éclatante que tous les discours en 6 points. Quand on n’assume pas ses propos en signant de son propre nom, c’est bien la preuve qu’on ne croit pas soi-même à son propre verbiage.
      PS : mon neveu de 6 ans me fait remarquer que votre surnom « Glouglou » n’a pas peut-être pas été choisi par hasard. « Glouglouter » est-ce votre activité principale ? Votre enchantement pour le caractère local irlandais et autrichien, empreint de Guiness et de binouzes germaniques semble le confirmer. Ça expliquerait la qualité de votre (non-)raisonnement. L’abus … est … pour la santé (y compris mentale) !

  • Concentrez-vous sur l’essentiel et argumentez, au lieu de dénigrer votre contradicteur à la manière des politiciens du bananier dont vous avez apparemment le niveau.
    L’usage d’un pseudo n’affecte en rien la valeur de ce qui est exprimé, l »usage de votre nom ne valorise en rien vos propos. Le contraire se saurait.

    • Vous êtes trop fort Glouglou. Affirmez des bêtises sans argumentation avec un tel aplomb c’est collector !
      Tout montre, contrairement à ce que vous dites, que la signature de l’auteur d’un propos est décisive dans son appréciation et même sa valorisation par le lecteur.
      1. Souvent le lecteur prendra le temps de lire un propos seulement en tenant compte de qui en est l’auteur.
      Publiez une tribune libre dans Le Monde sous le nom de Glouglou et on verra si elle sera aussi lue et appréciée qu’un tribune signée Alain Juppé.
      Tous les éditeurs vous le diront, ils publient de nombreux livres juste parce qu’ils ont été signés par un auteur connu. Le même manuscrit envoyé par un inconnu n’aurait jamais été publié. D’où le phénomène des nègres dont le travail est valorisé sous des signatures prestigieuses !
      2) Votre nom révèle aussi si vous êtes « un expert » sur le sujet sur lequel vous vous exprimez. Ça crédibilise ou pas votre propos même si je conçois qu’il y beaucoup trop de pseudo-experts. En tout cas , je me vois mal, dans les dîners en ville, auprès de mes amies, citer une analyse de Glouglou de Guyaweb. De toute façon, on a encore vu aucune analyse de vous, juste de la critique sur celle des autres.
      3) Le lecteur veut aussi savoir si vous êtes une « partie prenante » et s’il n’y a pas conflit d’intérêt. Si on savait qu’en fait Glouglou est opérateur minier, on comprendrait vite son intérêt, pour des raisons alimentaires, à essayer de décrédibiliser par tous les moyens l’auteur de la lettre ouverte et les propos de Glouglou seraient raillés. De même, si on apprend que ce monsieur Hodebourg est actionnaire dans l’énergie solaire qu’il semble défendre avec insistance ou qu’il est à la tête d’un grand projet agricole, ça en dirait long sur lui aussi.
      4) Enfin, et c’est une notion qui échappe souvent aux hommes : le courage.
      C’est facile de signer d’un pseudo, vous pouvez dire n’importe, même sans le penser, juste pour faire l’intéressant ou le troll, mais vous ne risquez pas qu’on vous montre du doigt dans la rue comme le gars qui dit n’importe quoi. C’est bien commode de ne pas assumer ses propos, bien planqué.

      J’ai aussi noté que vous n’aimez pas être dénigré. C’est bien une attitude masculine d’attaquer dès le début très vivement ses interlocuteurs (relisez vos premiers propos où vous apostrophez ce monsieur le premier et non le contraire) et venir ensuite ce plaindre ensuite d’être dénigré. Il paraît que qui sème le vent récolte la tempête.

      • Vous avez raison pour dire que souvent le lecteur prendra le temps de lire un propos seulement en tenant compte de qui en est l’auteur. Vous cherchez un nom et non pas la valeur… Vous n’avez jamais remarqué que c’est justement un problème ?
        C’est précisémment l’une des raisons pour lesquelles je reste Glouglou.
        La Guyane en son état n’invite pas à un engagement citoyen et c’est la raison principale pour laquelle je reste Glouglou.
        Que quiconque cite ou pas une « analyse » de Glouglou, je m’en ….. d’une hauteur que vous ne concevez pas. Je ne m’adresse pas au bon peuple qui vote pour des voleurs et d’autres imbéciles estampillés et je ne cherche pas à plaire. Je m’amuse avant tout devant une Guyane incroyable, je pointe certaines choses et si 5 % des lecteurs se marrent avec moi ça me surprend largement sans en tirer espoir électoraliste.
        Si je plaisais au plus grand nombre, j’en serais inquiet pour mon intégrité. En général et spécialement en Guyane.

        Vous affirmez que « le phénomène des nègres dont le travail est valorisé sous des signatures prestigieuses ! »
        Médecin vous a déjà vue ? Une dame honnête dirait plutôt que le travail souvent prestigieux des nègres (en écriture…) est confisqué par un ego surdimensionné à compétences réduites, dont la signature est reconnue « prestigieuse » … par des imbéciles de votre trempe. Une personne « prestigieuse » (à vos yeux) qui use des nègres n’est qu’un sous-produit de la déchéance qui devrait être bannie de la vie publique.

        On a encore vu aucune analyse de vous (moi), juste de la critique sur celle des autres, dites-vous. Vous ignorez certainement que la critique argumentée est une analyse en soi. Vous n’aurez rien de plus détaillé pour cause d’anonymat et faute d’être payé..
        En matière de courage, vous n’avez aucune leçon à me donner.

  • Franchement, quand cessera t-on en Guyane de passer notre temps à critiquer pour critiquer sans chercher de vrais solutions pour notre pays? Je suis un jeune qui a quitté la Guyane pour poursuivre mes études et pouvoir rentrer en Guyane avec mon diplôme en poche pour me mettre au service de mon pays (pas dans la fonction publique, mais dans le privé). Je remercie d’ailleurs Guyaweb de me permettre de rester informé de ce qui se passe là-bas. Quand je vois les commentaires de « Marre à bout » et de Glouglou, je me dis que l’avenir ne s’annonce pas rose pour nous. Vous ne proposez rien mais vous contentez juste d’attaquer les autres (M. Hodebourg, Mme Briswalter…), souvent méchamment. j’aimerai bien savoir quel est votre métier à vous. Moi je ne connais pas personnellement M. Hodebourg mais j’ai un cousin qui l’a eu comme prof dans le privé. Il m’a dit que ce monsieur était exigeant et avait un franc parler pas toujours apprécié de ses élèves. mais quand mon cousin a voulu créer son entreprise, c’est monsieur Hodebourg qu’il est allé voir qui lui a donné de bons conseils et l’a aidé et a mis en garde contre les erreurs à éviter. Aujourd’hui mon cousin a une belle situation professionnelle avec des employés. Donc je pense que ce monsieur ne doit pas être une mauvaise personne. Mais je vois que ce qu’il dit dérange beaucoup de personnes alors que c’est du bon sens.
    Moi en tant que jeune je ne pense pas que le secteur de l’or va permettre aux jeunes de sortir du chômage parceque ça m’étonnerait qu’on fasse appel à eux alors qu’on peut avoir des brésiliens pour pas cher. Monsieur Macron a visité les sites miniers et le centre spatial.Combien de jeunes y travaillent? La plupart de mes amis sont restés en Guyane car leurs parents n’ont pas les moyens de leur payer des études. Ceux qui ont voulu travailler galèrent parceque l’on ne fait pas confiance aux jeunes. Nos politiques n’arrêtent pas de dire qu’on a une jeunesse formidable mais que font ils réellement pour eux? Le secteur du bâtiment est en crise, apparemment le CFA a aussi du mal à fonctionner correctement et à avoir des employeurs qui veulent prendre des apprentis ( j’ai des amis qui cherchent un employeur depuis plus d’un an sans trouver).
    Est ce qu’on doit accepter de passer notre temps à traîner et fumer ? (L’image qu’on certaines personnes des jeunes de nos jours).
    Moi je pense qu’il faut dégager tous ces politiciens qui enchainent mandat politique sur mandat politique (ça ne doit pas être un métier quand même!). Je suis pour un changement, car quitte à se tromper dans nos choix et pour répondre à ceux qui diront que ce sont tous les mêmes qui vont eux aussi se servir, moi je préfère encore donner sa chance à un nouveau. Je ne pense pas qu’en tant que citoyen on doit se contenter de suivre ou de toujours croire nos politiques. C’est aussi notre pays, nos vies qui sont impactés par leurs décisions, donc j’estime que j’ai le droit de m’exprimer haut et fort pour faire avancer les choses, même si je suis encore très jeune pour ça. mais les jeunes aussi ont de bonnes idées, il suffit de vouloir les écouter. C’est pour ça que moi j’apprécie que monsieur Hodebourg lance le débat.
    Et pour répondre à Glouglou, au cas où t’aurais pas remarqué, la Guyane fait partie d’un monde, donc elle est elle aussi concernée par toutes les problématiques liées au réchauffement climatique (sauf si t’as un bunker giga efficace pour nous y mettre et nous préserver). Les écolos ne sont pas que des emmerdeurs! Ni des attardés anti développement! Malheureusement on risque de se rendre compte bien trop tard qu’ils ont raison! Moi je veux encore croire que je pourrais dans quelques années montrer à mes futurs enfants un maïpouri ailleurs qu’au zoo!
    Sinon encore un grand merci à Guyaweb pour tous ces articles de qualité dont je n’entends pas parler ailleurs.

    • Mon Petit (puisque tu me tutoies),

      tu m’as vu attaquer Mme Briswalter ? Quand ?
      tu m’as vu attaquer l’écologie ou seulement ceux qui se disent écologistes ? Quand ?
      Que je n’ai pas remarqué quoi ? Tu n’a pas remarqué ce que j’ai écrit au sujet de l’orpaillage ? Le 24 août…
      Ramasse-toi avant de taper des lettres. C’est un conseil d’ami.

      Tu n’as pas compris ce que je ne trouve pas dans le discours de ton champion. Normal, tu ne sais pas ce qui manque dedans…
      Des drôles de brigands ont été hautement appréciés par des millions de personnes au cours de l’histoire, si tu comprends ce que je veux dire.
      Si tu crois réellement que ce sont mes commentaires ou ceux de Marabout qui peindront ton avenir en noir (oh pardon !), alors ce n’était pas la peine d’apprendre l’ortographe. Pourtant, tu a déjà nommé les véreux qui pourrissent « ton peyi »… Reste à mettre en mouvement ta mécanique intello pour réaliser que ce n’est pas Glouglou qui te mettra au RSA.
      Comme tu apprécies le débat lancé par monsieur Hodebourg et puisque je ne dis rien de constructif, construis donc ce fameux débat. Participe-y, puisque tu aimes ce débat et tu as plein d’idées. Jeunes idées des jeunes… Montre-moi enfin ce fameux « débat », nourri par toi, Magali, Elsa et bien d’autres intellectuels guyanais. Montrez ce que vous avez dans les tripes. Les idées de la Région pour le « développement durable » sont déjà si loin ! Qu’on rigole un peu !

  • Monsieur Macron qui a été reçu et pris en photo avec G.H? Donc si je comprends bien, ça veut dire que ce dernier n’a plus aucun souci à se faire pour son affaire judiciaire car le Ministre ne prendrait pas le risque d’apparaître aux côtés d’un possible criminel (puisqu’il est présumé innocent)?. Surtout que j’apprends que le procureur Auriel qui avait semble t-il décidé de faire la chasse aux tricheurs et pilleurs du secteurs aurifère a été muté ailleurs où il ne pourra plus empêcher les exploitants miniers de faire leur « sale » besogne (pour ceux qui en subissent les conséquences néfastes comme les amérindiens empoisonnés) mais oh combien lucratif tranquillement.
    Marion n’avez vous pas pensé à demander à notre ministre chéri avec combien de kilos d’or il est reparti dans ses valises diplomatiques? Et pourriez vous me dire ce que lui a offert Madame Gimel car sur la photo de France Guyane je n’arrive pas à savoir. France Guyane qui semble t-il a succombé au charme de notre cher ministre vu leur article dithyrambique sur lui!
    Glouglou, sachez que je préférerai quand même être guidée par un borgne ou un aveugle que par un bien voyant qui aurait du caca dans les yeux, car je pense que les premiers ont bien plus développé leurs autres sens ce qui les aura rendu plus efficaces!
    Mais bon, Glouglou et Marabout sont trop mous (du cerveau) pour comprendre! Cotisons nous donc pour leur offrir une séance de « désenvoutage » pour les éclairer ;-)

  • HarryHodebourg

    Comme dit ma mère : « Il est important de faire de pédagogie. »
    Donc faisons preuve de pédagogie !
    J’ai adressé, au nom de CAP 21 Le Rassemblement Citoyen Guyane, une lettre ouverte. Qu’est-ce qu’une lettre ouverte ? Réponse de notre encyclopédie en ligne : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lettre_ouverte_(texte)
    On pourrait en retenir : « la lettre ouverte se rapproche plus de l’article engagé, de l’éditorial ou du pamphlet, que de la lettre traditionnelle ».
    En l’occurrence, notre lettre ouverte adressée au Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique était une interpellation concernant certaines orientations pour l’économie de la Guyane. D’abord une INTERPELLATION mais avec l’introduction dans le débat de propositions sur des thèmes précis : »la mise en place d’un système normatif, alternatif et expérimental pour permettre l’arrivée de nouveaux entrants sur les secteurs-clés de “l’Economie du nouveau Monde” : énergie, bâtiment, transport et agriculture. »

    Une lettre ouverte n’est pas un programme politique. Son format traditionnel d’une page recto ne permet pas de s’épancher. Je me répète, c’est d’abord une interpellation.
    Reprocher à l’auteur d’une lettre ouverte de ne pas donner de détails sur ses propositions ou de ne pas développer ses idées relève soit de l’ignorance de ce qu’est une lettre ouverte soit de la mauvaise foi.

    A CAP 21 Le Rassemblement Citoyen Guyane, nous travaillons sur un programme politique en nous appuyant sur la réalité et en étudiant des pistes pour l’avenir. Pour un programme politique en 50 ou 100 pages, il faudra repasser. Il sera publié le moment venu si nous sommes candidats lors d’échéances électorales à venir mais je rappelle que nous ne sommes pas en campagne électorale, actuellement, période encadrée par le législateur. Donc ne soyez pas étonnés de ne pas avoir pu prendre connaissance de l’ensemble de nos propositions à ce jour. Il y a un temps pour chaque chose mais nous nous félicitons de votre intérêt voire de votre impatience pour notre contribution au débat public.

    Au final, nous aurions bien aimé débattre avec nos contradicteurs.
    Nous aurions aimé entendre leurs arguments en défaveur de notre proposition forte de tout mettre en oeuvre pour que la Guyane devienne autonome en énergie en prenant le virage des énergies renouvelables.
    Nous n’avons entendu non plus aucun argument concret contre notre proposition de soutenir le bâtiment pour permettre à nos compatriotes de vivre dans un habitat décent et en plus à énergie positive.
    Quid du développement des transports en communs ?
    Enfin, sur la dernière orientation et pas des moindres, car nous pensons que tout mettre en oeuvre pour atteindre l’autonomie alimentaire (et même arriver à une balance commerciale alimentaire positive par l’exportation de denrées, dans un second temps) doit être la priorité, aucun de nos contradicteurs n’a argumenté pour nous expliquer que la relocalisation de notre économie n’était pas une bonne chose.
    Malheureusement, on n’a pas entendu beaucoup d’argumentation concrète contre les orientations proposées.

    Nous sommes bien conscients que donner des orientations n’est pas suffisant. Il faut analyser les situations existantes, émettre des hypothèses de résolution des problèmes (souvent des défis !), budgétiser, planifier, mettre en oeuvre avec une ténacité sans faille. Cependant, cette phase qui consiste à fixer une direction, un cap, est primordiale car en politique, comme dans la vie, il faut savoir l’où on va.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Météo : la Guyane en alerte jaune pour fortes précipitations

De fortes précipitations sur le Nord-Ouest et le Nord-Est de la Guyane sont annoncées par Météo France pour 24 heures, du mardi 21 mai 18h au mercredi 22 mai 18h. « La Zone de convergence inter...

Des ouvriers exposés à l’amiante lors de travaux de rénovation au palais de justice et des agents susceptibles de l’avoir été selon la synthèse de l’expert

Si toutes les mesures d'empoussièrement réalisés par Socotec (39 prélèvements au sein du Palais de justice historique, 6 au sein de l'ex-Conseil des Prud'hommes, 8 au sein du bâtiment Lam Cham) ...

Pressions autour de l’aménagement des sauts entre Apatou et Pilima

Le projet d'aménagement des sauts entre Apatou et Pilima par la Deal, évoqué depuis 2012, repart mais il connaît des difficultés. Une quinzaine de rapides fait désormais l'objet d'une attention ...

Les ossements découverts au sein d’un terrain de Germain Balmokoun, ex-adjoint au maire de Saint-Laurent, sont bien ceux de son épouse disparue depuis fin 2016…

Le procureur de la République Samuel Finielz a indiqué vendredi en fin de journée par communiqué que le corps en décomposition découvert le 21 février dernier au sein d'un terrain jouxtant la r...

En attendant les concessions minières…

La Compagnie de la Montagne d'or qui porte un projet controversé de mine industrielle dans l'Ouest guyanais est en attente du renouvellement de deux de ses concessions minières, dont celle où se tr...

Pollution en matières en suspension crique Yaoni jusqu’à la Comté…

Au regard du silence assourdissant de la Deal imposé par la préfecture suite à nos sollicitations dans le cadre d'investigations sur un sujet environnemental d'intérêt général (voir cet article...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube