Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Région Guyane : vers un nouveau licenciement de Simoneau ?

Région Guyane : vers un nouveau licenciement de Simoneau ?

Comme le révélait Guyaweb jeudi, le contentieux entre le président de Région Rodolphe Alexandre et l’un de ses collaborateurs de cabinet, Jean-Claude Simoneau, vit actuellement un épisode supplémentaire proche du dénouement. Les deux hommes se sont rencontrés hier vendredi matin à la Région Guyane pour un nouvel entretien préalable en vue d’une éventuelle sanction disciplinaire pouvant aller jusqu’à un licenciement. Récit et retour sur une histoire rocambolesque qui avait défrayé la chronique en début d’année.

Ce n’est pas la première tentative de Rodolphe Alexandre pour se débarrasser de son ex-ami et toujours – administrativement parlant- collaborateur de cabinet.

Il suffit en effet de relire nos précédentes enquêtes mises en ligne sur Guyaweb pour s’en convaincre (exemple en lien cet article du 2 février 2015 voire celui-ci daté du 14 février suivant ou encore cet autre du 24 février).

 » Chargé de mission économie  » avant d’être  » chargé des affaires économiques « 

Flash back : le recrutement de Jean-Claude Simoneau au sein de la Région Guyane présidée par Rodolphe Alexandre est d’abord concrétisée par un contrat de 3 mois fin 2012. L’intéressé est alors “chargé de mission économie”. Plusieurs contrats de 3 mois sont ensuite renouvelés en faveur de Jean-Claude Simoneau jusqu’en juillet 2013 compris.

Le 1er août 2013, il devient collaborateur de cabinet de Rodolphe Alexandre et donc de fait l’un de ses hommes de confiance. Au sein du staff d’Alexandre, Simoneau est “chargé des affaires économiques“.

Comment les relations entre les deux hommes, autrefois si proches, ont-elles pu ensuite se détériorer à ce point, nous interrogions-nous en début d’année ?

Une proche d’un des vice-présidents de Région avançait alors ce sentiment : “ il me semble avoir compris que le début de leur brouille remonterait aux dernières municipales de Cayenne.“

Cheville ouvrière de la campagne de Jocelin Ho-Tin-Noé

Un autre fait mérite sans doute de s’y attarder davantage : courant 2014, Jocelin Ho-Tin-Noé, 1er vice-président de la Région se présente aux sénatoriales, ce qui est loin d’être du goût de Rodolphe Alexandre qui,pour sa part, a plutôt un faible pour la candidature d’Antoine Karam.

Alexandre et Karam : les deux hommes ont toujours été proches et pas uniquement en raison de leur passion commune pour le sport. Les liens seraient aussi familiaux.

Fin août dernier, Rodolphe Alexandre envoie un communiqué un tantinet tarabiscoté aux médias, dans lequel il reconnaît être opposé à la candidature de Jocelin Ho-Tin-Noé aux sénatoriales ce qu’il justifie alors publiquement en avançant que le départ de l’intéressé au Palais du Luxembourg le priverait d’un collaborateur de premier choix.

“En tout cas, il est sûr que Jocelin n’a pas été soutenu par le président de Région pour cette élection. Pour faire sa campagne, il s’est débrouillé avec un petit groupe de personnes” nous confiait une proche du 1er vice-président Ho-Tin-Noé début 2015.

Parmi ces personnes de bonne volonté, dévouées à la campagne de Jocelin Ho-Tin-Noé, figurait Thérèse Moisan, militante de Walwari depuis la première heure.  » Je l’ai fait à titre personnel en raison de ma proximité avec Jocelin », nous indiquait l’intéressée il y a quelques mois.

Plus tôt, courant 2014, un collaborateur de cabinet d’Alexandre s’escrime à rassembler de grands électeurs autour de la candidature de Jocelin Ho-Tin-Noé qui refuse de se désister. Son nom : Jean-Claude Simoneau.

Jocelin Ho-Tin-Noé et Jean-Claude Simoneau : les deux hommes sont, eux aussi, proches. Et ce “depuis au moins 20 ans ”, nous indiquait un membre de la famille d’Ho-Tin-Noé, début 2015.

Plutôt connu ces dernières années comme un homme d’affaires (il a été, notamment, par le passé gérant de l’Épi d’or, nom de l’époque d’une boulangerie de Cayenne faisant l’angle du boulevard Jubelin devenu aujourd’hui avenue Mandela) mais aussi comme un homme de l’ombre de politiciens locaux.

Ex-infirmier en psychiatrie

Jean Claude Simoneau a ” d’abord été infirmier en psychiatrie à l’époque où cette fonction était une spécialité du métier d’infirmier. Jocelin Ho-Tin-Noé l’a beaucoup aidé, il y a une vingtaine d’années. Je crois que, depuis, Jean-Claude Simoneau lui voue une grande reconnaissance”, nous confiait en février une autre source, proche du 1er vice-président de Région.

Simoneau a donc battu la campagne guyanaise, en 2014, au sein d’un petit comité de soutien de proches de Jocelin Ho-Tin-Noé, afin d’essayer de rassembler un maximum de voix de grands électeurs en faveur de leur candidat. Un cadre d’une collectivité de l’Ouest se souvient avoir ainsi croisé Simoneau s’activant, dans ce cadre, sur Saint-Laurent du Maroni, l’an dernier.

Tout cela n’aurait pas vraiment été du goût de Rodolphe Alexandre. « Simoneau m’avait raconté que sa participation à la campagne de Jocelin lui avait été reproché par Rodolphe. Mais Jean-Claude n’aurait jamais imaginé que Rodolphe irait jusqu’à le licencier » nous racontait encore en février dernier, un bon connaisseur des deux protagonistes.

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3 4

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

5 commentaires

  • 07 juin 2015

    Pas con le Simoneau ! Il a d’ores et déjà gagné 6 mois de salaire, sur fonds publics, en restant chez lui…

  • 07 juin 2015

    que la justice nous debarasse de ces véreux

  • 08 juin 2015

    On apprend rien en fait ? Si ce n’est que l’argent du contribuable continue à être géré par des incompétents, profiteurs, parfois même voleurs.

  • 08 juin 2015

    C’est déjà pas mal d’avoir conscience de cela. Continuez à dormir ou à voter pour des gens qui ne défendent que leurs ambitions personnelles et leur pré carré…

  • 08 juin 2015

    .
    Médiocrité , Règlements de compte, Politique Sale! a sa yé kontan…..

    Et La Guyane dans tout çà ?????
    Il est temps que çà change…

Articles associés :

Suriname : 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en mai 98 morts, un record mensuel déjà battu : 141 décès du 1er au 18 juin et un parlementaire antivax !

Au Suriname, le nombre de décès Covid poursuit son affolante ascension. Ce pays avait déploré 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en 14 mois donc. Le mois suivant, en mai, il y aura...

Assiduité des élus à la CTG : Ringuet, Phinéra-Horth et Briolin à la traîne

A l'occasion des élections territoriales dont le premier tour est prévu ce dimanche 20 juin, Guyaweb s'est penché sur l'assiduité des 51 conseillers de la Collectivité territoriale de Guyane ...

L’enquête judiciaire pour suspicion de «favoritisme» est bouclée dans l’affaire qui vise Gabriel Serville, signataire, fin 2014, d’une convention pour la mairie de Matoury avec l’avocat Olivier Taoumi pour 9500 € mensuels d’honoraires

L'enquête judiciaire sur les conditions d'attribution d'une rémunération mensuelle nette de 9500 euros par la mairie de Matoury, théoriquement durant 38 mois, à Olivier Taoumi, entre fin 2014 et ...

Covid-19 : les chiffres ne sont pas rassurants, les indicateurs restent élevés dans un contexte de confinement quasi-fantoche et d’agitation des esprits…

Les chiffres consolidés du Covid-19 ne sont pas à la baisse en Guyane contrairement à ce qu'espéraient les autorités en début de semaine dernière au moment de la décision de maintien des ...

Interview de Gabriel Serville : TVA, évolution statutaire, immigration …

Le député Gabriel Serville (Peyi Guyane), figure politique à l’itinéraire morcelé, s’est lancé dans la bataille des élections territoriales à la tête de la liste « Guyane Kontré pour ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube