vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Le préfet a sommé Léon Bertrand d’annuler la prise en charge de ses frais d’avocat par la CCOG dans l’affaire dite « des pots de vin »

Le préfet a sommé Léon Bertrand d’annuler la prise en charge de ses frais d’avocat par la CCOG dans l’affaire dite « des pots de vin »
Exclusif !

Le préfet de Guyane a adressé, fin 2014, à Léon Bertrand, le président de l’illustre Communauté de communes de l’ouest guyanais (CCOG), une lettre d’observations dans laquelle le représentant de l’État en Guyane demande instamment au président de la CCOG de « retirer » une délibération relative à la prise en charge de ses frais d’avocats dans l’affaire judiciaire dite des « pots de vin ». Le préfet estime que cette délibération n’est pas régulière. Léon Bertrand a, depuis, contesté… via un cabinet d’avocats, cette sommation du préfet. Le feuilleton sur deniers publics se poursuit… Notre site avait révélé, après enquête, en fin d’année…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

7 commentaires

  • Très franchement, vont-ils un jour arrêter les frais ? Les 30 pages de mémoire d’avocat pour justifier de faire payer ses frais d’avocat dans une affaire judiciaire où l’on a été condamné, serait-ce encore la collectivité qui paye ?

  • Philou

    Le président de la CCIG avait fait lui-aussi voter une délibération afin que ses frais d’avocats soient payés par la CCIG lorsqu’il avait été jugé pour une affaire de favoritisme, c’est à dire avec l’argent des contribuables. Le préfet de la Guyane de l’époque n’avait pas bougé le petit doigt !

    Cela n’avait pas non plus choquer la Guyane, juste un tout petit frémissement dans certains medias … Inutile de préciser lesquels !!!

  • D’ailleurs, sauf erreur de ma part, jusqu’à aujourd’hui RFO n’a jamais parlé de ces délibérations plus que douteuses -et en tout cas moralement inacceptables- des collectivités présidées par Bertrand. Et ça parle de liberté de la presse les larmes aux yeux. Sans vergogne…

  • C’est toujours les contribuables qui paient
    Les gens de Saint Laurent sont aveugles.
    Pour eux ils s’en fichent
    Il serait temps qu’ils se réveillent
    Bertrand a triché , il est responsable de ses actes.
    Pourquoi on doit payer pour lui
    Non non
    Il doit payer de sa poche
    Qu’il arrête de pleurer comme un gamin
    Ses comptes en banque sont pleines.

  • La Prefecture aurait elle d ailleurs réagi sans les précédents articles de Guyaweb ?

  • Il est donc indispensable d’avoir une presse et des journalistes non inféodés en Guyane

  • En Guyane, des familles crèvent la faim et dans des taudis dignes du bas quart-monde et ils ne font pas partie de l’oligarchie des nantis, passe-droits et institutionnels avèrés (qui plus-est alimentent des juristes plus que moins marrons).
    Aquelque kilomêtres de là on envoie trèrapidement des fusées pleines de satellites sensés améliorer la rapidité et la densité des moyens de communication.
    Alors comment expliquer le temps interminablement long nécessaire à l’instruction de dossiers qui mettent une éternité pour parvenir à des vérificateurs de légalité compétents et incorruptibles?
    Et surtout, comment expliquer à ceux qui crèvent de faim que tout, (je dis bien tout) est fait pour que ces pauvres soient contraints à ne pas trop la ramener ?
    Et puis c’est bien connu, à Saint-Laurent, y’a pas d’vagues !
    Merci de me publier et que mon ptit caillou ricoche sur le Maroni.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Les Iles du Salut fermées, les transporteurs maritimes en pleine tempête s’impatientent

Considérées comme étant l'un des sites touristiques les plus visités de Guyane, les Îles du Salut sont fermées depuis le confinement national mis en place le 17 mars 2020 en raison de la crise ...

Enième report du vol Ariane 253

Jamais deux sans trois. Le vol d'Ariane 253 prévu initialement les 28 et 31 juillet puis le 14 août est de nouveau reporté au samedi 15 août, a annoncé par communiqué Arianespace. Ariane 253 ...

Près de 8500 cas en Guyane, territoire ultramarin le plus touché

Le bilan de la pandémie de Covid-19 en Guyane est de 54 morts et 8471 cas confirmés depuis la détection des premiers cas le 4 mars. Suivez sur notre fil d’informations en accès libre ...

Après deux échecs, le vol Ariane 5 est confirmé au 14 août

Après deux reports en raisons de problèmes techniques, le vol 253 d'Ariane 5 est pour l'heure prévu ce vendredi 14 août à 18h33, a confirmé ce jeudi matin le Centre Spatial Guyanais (CSG). ...

Pas de primes pour les infirmiers libéraux mais des négociations prometteuses

La prime de 1500 euros ne sera pas versée aux soignants libéraux contrairement aux déclarations tenues par le préfet de Guyane le 21 juillet. Les professionnels de santé ne se formalisent pas de ...

Covid-19  : Les communes du Haut-Maroni face à l’épidémie

Alors que le pic de l'épidémie est - selon les autorités sanitaires - officiellement passé en Guyane, la commune de Maripa-Soula enregistre quotidiennement de nouveaux cas depuis le 24 juillet. ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube