vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Corruption à la préfecture : des interceptions téléphoniques enquiquinantes ayant révélé une proximité entre des magistrats et des fonctionnaires pendant l’instruction, le parquet général a demandé le renvoi hors de Guyane de l’affaire de délivrance frauduleuse de titres de séjour !

Corruption à la préfecture : des interceptions téléphoniques enquiquinantes ayant révélé une proximité entre des magistrats et des fonctionnaires pendant l’instruction, le parquet général a demandé le renvoi hors de Guyane de l’affaire de délivrance frauduleuse de titres de séjour !
Informations exclusives Guyaweb !

Quelques autres interceptions téléphoniques ont retenu l’attention du parquet et du parquet général pour appuyer cette demande de dépaysement de l’affaire auprès de la Cour de cassation. Une autre conversation interceptée, toujours en juillet 2017 (le mois suivant les premières mises en examen dans cette affaire) le vendredi 28 très exactement  en fin d’après-midi, concerne encore une fois Jérôme Nattes et cette fois le chef du bureau du cabinet du préfet, toujours une dame, Marie José Boé (son poste prendra la dénomination de chef du bureau de la représentation de l’Etat au 1er septembre 2017 peu après l’arrivée de préfet…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3 4 5 6

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • Segonzac

    Merci Fred, on commence à y voir un peu plus clair… Le dépaysement a plus d’avantages que d’inconvénients… Justice doit être rendue!

  • GZ

    C’est intéressant, mais les frasques du tribunal administratif sont inégalables. Nous sommes blasés…
    Que devraient penser les parquets de « l’indépendance et de l’impartialité de la formation de jugement » dans le cas où le juge et l’auteur des faits incriminés sont… la même personne ?
    Sans aller plus loin…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Montagne d’Or joue son avenir

Ce mercredi 16 octobre se joue face à la Commission des Mines une étape administrative cruciale pour l'avenir du projet de mine industrielle porté par la Compagnie Montagne d'Or détenue par le ...

« La science : d’où vient-elle, où va-t-elle ? »

Yves Quéré de l'Académie des Sciences donnera une conférence sur ce thème mercredi 16 octobre à l’Université de Guyane. « Immense et admirable aventure aussi vieille qu’Homo sapiens, ...

Ressortissant brésilien tué lors d’une opération Harpie : pourquoi le légionnaire suspecté du tir mortel a été libéré et placé entre les mains du 3ème REI sur l’île Saint-Joseph

Guyaweb a pu prendre connaissance de l'ordonnance de refus de placement en détention provisoire du sous-officier de la Légion étrangère âgé de 32 ans, Tirtha Timsina, mis en examen pour « avoir...

Ouverture du Festival International du Film documentaire Amazonie Caraïbes (FIFAC)

La première édition du Festival International du Film documentaire Amazonie Caraïbes (FIFAC) se tient du lundi 14 octobre au vendredi 18 octobre au sein de l'ancien bagne, le Camp de la ...

Treizième braquage présumé d’une mine légale cette année

Un nouveau braquage aurait été perpétré, le week-end dernier, sur une exploitation aurifère autorisée, nous a indiqué vendredi le procureur de la République, Samuel Finielz, confirmant cette ...

Montagne d’Or vise une prolongation de 25 ans pour ses concessions Elysée et Boeuf mort

Malgré l'annonce du gouvernement de “l'abandon en l'état” car "incompatible avec les exigences de protection de l’environnement", le projet controversé de mine d'or industrielle Montagne d'Or...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube